-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
POUR CEUX QUI VEULENT VOIR LE BLOG CANADA ; http://jacbodha.blogspot.ca/

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA GRANDE TRAVERSÉE DES PYRENÉES PAR LE GR 10 DU 14 JUIN AU 1 AOUT 2015


LA TRAVERSÉE DES PYRÉNÉES PAR LE GR 10 D'OUEST EN EST























VIDEO DE MON GR 10 SUR YOUTUBE ;




Détails sur le site ci-dessous ;
-----------------------------------------------------------------------------


  • LIEN DES PHOTOS SUR PANORAMIO DANS LA CHRONOLOGIE EST OUEST DU GR 10




  • DIAPORAMAS SUR PICASA ;

    Accès a la page Picasa en cliquant sur le diaporama
    toutes les photos sont accessible en cliquant dessus.....



















    -----------------------------------------------------------------------

    Apres mes visites a la famille et aux amis, train jusqu’a Bordeaux ou je suis restée 2 jours dans la grosse chaleur.

    Ensuite direction Hendaye, ou j’arrive sous la pluie, l’hotel de la Gare ou j’avais réservé est correct, Maité, la patronne craint les punaises ( la ville est sur le passage du norte camina, du compostelle).
    Mon sac a dos est emballé dans un sac poubelle, interdiction de poser a terre, c’est normal, je comprend le problème.

    Par contre j’avais réservé avec Booking, choisissant cet hotel pour sa proximité avec la gare et son tarif le plus bas ( 70 € quand même).


    Apres vérification sur le net, le temps continuait a la pluie le lendemain, j’aimerai rester 1 nuit de plus.
    Je demande si il y a moyen de payer 55 € la nuit comme indiqué dans les chambres, Maité, me propose de téléphoner a booking, afin d’annuler ma réservation, prétextant un empêchement, ça a marché, mon interlocuteur a controlé , en téléphonant a Maité, et voila, en plus petit déjeuner inclus.
    Maité m’a expliqué que booking prend 17% du montant initial, ils sont basés en Hollande, ou ils payent pas de taxes, de plus ils ne donnent pas la bonne disponibilité des chambres, ce qui est trompeur pour les usagers et dérangeant pour les hôteliers....







    L’après midi, sur indication de Maité, je suis allée sur le bord de la rivière frontière avec l’Espagne, aménagée pour la promenade pour finir sur la magnifique plage ou des surfeurs sont en quête de vagues.








    Le lendemain, j’ai pris le petit traversier pour la jolie ville fortifiée Espagnole d’Hondarribia. la pluie ou la bruine, bien présentes, n’ont pas empêché la visite, avec même de petits rayons de soleil furtifs.

    La ville est joliment entretenue, très touristique, tous les bâtiments historiques sont occupées par des hôtels, ou autres commerces.

    Je me suis installée au bar d’un hotel de luxe, assise sur un siège princier, avec une belle sangria…..j’y reste plus d’une heure, dont 30 mn a chercher la serveuse, impossible de la trouver…..pas de fiche de caisse personne pour payer….un peu honteuse, je suis partie sans payer….

    Retraversée vers Hendaye, pour aller en navette gratuite, face a Office de Tourisme, au château d’abbadia, ayant appartenu a


  • Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc



  • J’y arrive vers 14 h30, le château est beau, sur le top d’une colline, mais les piles de mon appareil photos, sont HS….j’utilise mon telephone, mais c’est moins bien.

    La visite du château, est uniquement avec guide, la prochaine visite est dans 2 heures….dommage, car il y a un observatoire, et autres mécaniques sophistiquées,….
    je laisse tomber, et reprend le prochain bus, arrêt au super marché, car des que je serai sur le GR 10, ce sera rare….

    Je vais repérer ou passe le GR, et décide d’occulter le début pour commencer a Sare.

    CE SERA LE GR 10 A LA MODE BODHA, ou selon mes besoins et envies je m’en détournerai a pied a cheval, voiture ou en autobus.
    Je veux que me faire plaisir, en souffrant le moins possible ou en visitant des villes pas très loin, que je ne connais pas. 
    Quite même a sauter quelques étapes qui m’intéressent pas ou me conviennent pas.

    —————————————————————————————————————

    PREMIERE ETAPE DE SARE A AHINOA-14 JUIN 2015

    —————————————————————————————————————

    Le 13 au matin, train pour St Jean de Luz, que je visite sous la pluie, je connaissais pas, jolie ville et plage…Autobus pour Sare, en passant par Sempé sur Nivelle,,



    jolie région, ….sous la pluie….





    A Sare, le GR passe par le centre du village, je suis le chemin empierré ( style voie romaine), qui mène






  • au refuge de la petite Rhune


  • La proprietaire, cousine de Maité, d’Hendaye, m’installe dans un Gite, un petit appartement en faite, avec 2 chambres, une belle salle de bain, un wc, un beau salon avec cuisine et coin repas, et la télé….. dehors, une table a pique-nique……tout ça pour 16 €.


    Normalement 2 pèlerins devrait arriver en fin de journée.

    Visite du village, achat de ma première tarte Basque a la crème.

    A mon retour un Monsieur attendait dehors tranquillement, il a pris l’autre chambre, et a diner au restaurant en face, moi j’ai profité de la belle cuisine, je devais aussi trier ma nourriture.

    pas trace des pèlerins prévus...


    ------------------------------------------------------------------------
    ETAPE 1 DE SARE A AHINOA- 14 JUIN 2015
    ------------------------------------------------------------------------

    Apres une excellente nuit , j’ai laisser les 3/4 des cacahuètes et autres noisettes pour les prochains randonneurs ....c’était trop gros, et pesait lourd dans mon sac.


    Grosse brume au matin, j’ai pris mon temps, départ a 9 h…



    en direction d’Ahinoa…par un large chemin, montées descente de collines, percées de soleil de temps a autre….a une douzaine de kilomètres....





    On doit longer une rivière...le chemin est trés boueux...

    j'hésite a faire demi-tour, pour prendre le chemin qui est parallèle... je dois sauter un petit creux....avec le poids de mon sac, je suis moins habile.....et me rétablie mal.....grosse douleur sur le dessus du pied....qui me suivra tout le long du GR 10.......






    Après une montée plus forte arrivée sous une pluie battante au joli bourg d'Ahinoa.....




    je vais directement



  • au camping-harazpy




  • ou se trouve le refuge ou j’ai réservé…..On me donne un code d’acces, c'est 16 € , moins bien qu’a Sare, la c’est dortoir, mais bon avec la grosse pluie…..!!!



    lavage, douche….un jeune arrive...... David, lui il veut camper, il installe sa tente…


    je l’invite a venir dans la cuisine a l’abris, malgré que les consignes ne permettent pas au campeurs son acces.






    Un homme manchot arrive, Philippe breton vivant a l’ile de la Réunion, deconneur de première, et un couple Alain et Armelle, et 2 autres gars…soirée sympa, David amène une bouteille de vin, qu’on se partage.

    Gros orage …on est bien dedans...!!!!.......... du linge est a sécher de partout..

    ———————————————————————————————————

    ETAPE 2 D’AHINOA A BIDARAY-15 JUIN 2015

    ———————————————————————————————————

    Tous debout vers 6h30…je pars la dernière, a 8 h, restait que David qui devait sécher un peu sa tente.

    Je met de l'elastoplaste sur mon pied pour le maintenir....il est bleuté,enflé et sensible....sur le dessus....mais c'est supportable...

    Une grosse et belle montée…le soleil montre son nez….



    Passage par les 3 croix, avec une magnifique vue sur la Rhune…

    Je pensais m’arrêter au col des Vaux, a la ferme Esteben, mais ça allait , malgré une forte douleur a un genou, sans doute provoquée par une mauvaise posture du au pied gauche douloureux...




    je téléphone a la ferme, ça les arrange que j’annule, car ils ont une communion….

    Je rencontre plus loin Alain et Armelle, qui ont déjeuner a la ferme, très chouette, m’ont ils dit, mais pareille ont décidé d’aller a Bidarray.




    Sur le topo guide, il est signalé que la descente de la falaise en éboulis sur Bidarray peut être dangereuse par temps pluvieux, je prend le chemin alternatif, qui est un large chemin…qui longe une belle vallée après être monté au pic…








    Le chemin est par endroit glissant a cause de la pluie, je tombe , avec du mal a me relever, je dois enlever mon sac pour me relever.




    A nouveau de la pluie presque Arrivé a Bidarray, j’ai du réseau, je cherche a réserver au refuge, ou on me dit que c’est la fête dieu, le village est en fête, et pas de refuge ???????????

    on me donne le numéro d'un autre refuge plus petit....pas de réponse... répondeur…. je vois pas de camping, et il pleut, je trouve un petit hotel a 45 € prêt de la rivière.





    Le village est en haut de la colline, après une bonne douche, lavage de linge, je monte,  je retournais a mon hotel, quand je vois un groupe qui arrive face a moi…… David, Philippe, Armelle et Alain, et 2 hollandais.




    Ils ont trouvé de la place au refuge, O-O  ..... la je comprend pas........



    j'ai du avoir au telephone un vilain plaisantin.....






    Ils se dirigent vers le restaurant, je les accompagne pour l’apero…la bière bien sur.
    Ils avaient un tarif spécial par le refuge, j’ai obtenu le même prix pour entre autre un délicieux magret de canard, soirée bien sympa.
    dodo tard….

    ———————————————————————————————————

    ETAPE 3 BIDARRAY SAINT JEAN PIED DE PORT A ÇARO-16 JUIN 2015

    ———————————————————————————————————

    Malgré les fêtards de la fete dieu, qui festoyaient au restaurant, j’ai bien dormi.

    Avec David, On avait discuté la veille, pour raccourcir l’etape, et éviter Saint Etienne de Baigorye, pour ma part, mon genou est très sensible, et David a rendez vous avec sa belle dans un très court terme.

    On a décidé de prendre l’autobus pour Saint Jean Pied de Port a midi, arrivée a midi 25….direction pharmacie..lidle, pour le chocolat.......guichet automatique……




    visite de la ville très touristique, avec pleins de sacs a dos, c’est un passage important pour les pèlerins de Compostelle.

    Un petit resto en terrasse, avec une bonne salade…


    On est parti vers 14 h 30, on pensait s’arrêter vers Çaro, ou on a pas trouvé d’emplacement pour camper…..

    On discute avec 2 messieurs qui offrent leur petit gite en AIRb&b, trop cher, et déjà réservé, mais ils nous indiquent ou camper….

    Peut après Saint Michel, sur un petit replat entre 2 collines…




    L’herbes est bien sèche, un beau tapis moelleux….….

    une fois les tentes montées, on fait notre souper….







    Puis on monte en haut de la colline…ou on découvre toute la vallée….mais aussi un gros rideau de pluie qui vient vers nous…





    on a juste le temps de faire 2-3 photos…les première gouttes tombent….



    Ça tombera a saut toute la nuit….







    vers 6 h, j’entend des animaux brouter, pas loin, je m’inquiète pas c’est partout comme ça, les animaux sont en liberté…

    QUAND SOUDAIN, AVEC UN GROS BRUIT, JE SENS ENTRE MES PIEDS, HEUREUSEMENT ECARTÉS, UN CHOQUE VIOLENT JE REGARDE....... ET VOIE UNE OMBRE….. EN FAIT LA TENTION DE MA TENTE, SOUS LE POIDS D’UNE PATE DE CHEVAL….JE CRIE… L ‘OMBRE REMONTE…DAVID REVEILLÉ EN SURSAUT…ME DEMANDE SI ÇA VA….LE CHEVAL S’EN VA.

    En fait David a ouvert sa tente et voit 2 chevaux qui s’éloignent……j’imagine qu’ils ont du se bousculer….bref heureusement que j’avais pas les pieds a cet endroit ou la tête….
    Et ce n’était pas des petits

  •  pottoks




  • mais de gros chevaux de labour avec un sabot énorme.

    ———————————————————————————————————————

    ETAPE 4 DE ÇARO A KASKOLETA-17 JUIN 2015

    ———————————————————————————————————————
    En démontant la tente je ne constate pas de dégât, heureusement que la toile est élastique, seulement le pole est légèrement tordu.

    Nous déjeunons chacun dans notre tente, car la pluie continue….une petite éclaircie…pas suffisamment longue pour le démontage, voir retombe plus fort…tout est de suite mouillé.


    on pars vers 9 h…

    on rencontre sur le chemin 3 jeunes Bordelais….
    »La triplette de Bordeaux »….car on les reverra régulièrement plus tard…

    eux , ont eu la chance qu’un papy les interpellent a Çaro, leur offrant une grange bien sèche avec de la paille.






    Grosses montées sous la pluie dans un chemin herbeux…. pour arriver a Esterrencuby, ou un restaurant est ouvert, nous nous installons sur la terrasse couverte…

    plusieurs randonneurs y sont arrêtés, dont la Triplette, Sylvain, Andrew Chris même des québécois, voisin de chez moi…..





    On se régalera d'un succulent plat du randonneur composé d’une omelette aux cèpes, salade, et délicieuses pommes de terre..fromage....
    qui nous a bien requinqué….



    David, constate qu’il doit accélérer si il veut être a son rendez vous……




    j’ai telephone au refuge de Kaskoleta, afin d’y réserver un lit…

    Le chemin coupe la route…il est très herbeux, donc très mouillé…



    je resterai sur la route…des moutons sont tous alignés, comme planté la…en fait on m’a expliqué qu’ils dorment debout…..




    David continuera jusqu’a Larrau…..sous une pluie battante, j’apprendrai plus tard qu’il a dormi transi de froid dans sa tente ou tout était mouillé….



    Arrivée la première au


  • gite d’etape de Kaskoleta,




  • La dame m’avait indiqué, que la porte serai ouverte, je me pointe a la première jolie maisonnette avec les clés sur la porte....…l’électricité n’est pas branchée.. je la connecte, prend une douche…ça me semble bizarre comme refuge, qui ressemble plus a un gite avec cheminée…..il y a une machine a lavée…je met mon linge devant…ça fonctionne pas…???… je constate qu’elle est pas connectée a l’eau…mais mon linge est tout mouillé puisqu’ayant pas de lessive, j’avais tout savonné…

    Je me chausse, vais voir dehors si je me suis pas trompée….je contourne un bâtiment pour arriver au véritable refuge…..ou Sylvain, Andrew, Chris sont déjà bien installés…. je prend le grand lit, prêt de leur chambre…la triplette arrive et s’installe dans la chambre a coté avec Chris….

    Il y a du linge qui essaie de sécher partout….finalement un groupe de 5 jeunes arrivent archi-trempés…. ils ont pas les moyens de payer pour le refuge….l’emplacement pour la tente leur coutera 10€ pour 2 tentes..

    La proprietaire les a laissé entrer a l’intérieur, pour la cuisine et les douches, sécher leur linge…ils sont très chargés, car leur sacs sont pleins de nourriture, vin rouge et autres bouffe lourde, mais pas chère…

    Ils sont adorables, très frais comme jeunes….leur histoire est belle....., ils sont parti de Périgueux en stop a 4, un gars super sympa les a embarqué a Bergerac, il a décidé de partir avec eux sur le GR10, avec a peu prêt rien, a dormir sans sac de couchage, dans l’une des tentes ( la fameuse tente quechua qu’on jette par terre et qui se monte quasiment seule…)

    La dame du gite donnera 2 fines couvertures a Charles, il est en baskets de ville….bref, c’est l’aventure….

    Le soir on partage tous ,  bénéficiant même du vin des jeunes….ça rigolera tard…

    ———————————————————————————————————————

    ETAPE 5 DE KASKOLETA AUX CHALETS D’IRATI-18 JUIN 2015

    ———————————————————————————————————————

    Superbe nuit, drap très propres, des vrais draps..bien plus agréables que les draps en plastiques.

    Petit déjeuner avec Richard, je lui ai emprunté du vrai café du beurre et du lait, Andrew m’a donné 1 oeuf…que j'ai fait cuire dur pour le midi...

    Ils sont tous partis…moi la dernière.... les 5 jeunes derrière, qui devaient sécher un peu la tente, se pressaient pas....


    Départ dans le brouillard…de petites percées timides du soleil…au détours du chemin…qui vois-je arriver...???….Philippe, qui monte comme a son habitude sur la pointe des pieds les raidillons….il a participé


  • a la diagonale des fous




  • On fait un bout de chemin ensemble…tout en suivant des moutons qui sont bien inquiets de notre présence a leur trousse….ils se réfugient dans un creux sur le coté de la route…



    On arrive en bas de la montée du col Irau….fiouuuuuu!!!…….rien qu’a la regarder…je suis fatiguée….






    Philippe disparait très vite……je m’arrête tous les 10 m…..puis le sentier longe la pente….



    les 5 jeunes me rattrapent…on s’arrête 5 mn pour une tranchounette de saucisson….






    La montée continue….sur le magnifique col…on décide de pique-niquer prêt d’une bergerie….les 5 jeunes on 2 grosses boites de raviolis…du vin….ils seront plus léger après…..une source coule tout prêt….






    Mon genou est encore sensible, ainsi qu’un petit doigt de pied….


    je décide de continuer par la route pensant faire du stop éventuellement….






    Aucune voiture jusqu’au chalet Pedro… et la, un gentil vacher m’embarque jusqu’au chalet Irati…….en faisant un détour pour moi…

    au col se trouve le centre de réservation


  • des chalets d’irati,








  • ou j’avais essayé de réserver un lit, mais j’avais pas de réseau….

    heureusement, il y a de la place, car le temps revient a la pluie….

    La dame me demande mon nom pour la réservation….elle se recule…me demande si je connais un David…OUI.... (inquiète)….

    car une jeune femme a téléphoné plusieurs fois paniquée, donnant mon prénom…., ne réussissant pas a le joindre depuis 2 jours….moi, non plus mais je pensais qu’il avait plus de batterie…

    Je devais sortir du chalet pour avoir du réseau…j’envoie un message a David….pas de réponse….je reviens, et demande a la dame de lui réserver éventuellement un lit au cas ou, et que je la préviendrai si j’ai des nouvelles, car elle est prête a avertir la gendarmerie pour disparition…..
    Elle me remet la clé de mon gite…qui est a 700 m de la dans une belle foret de sapins…

    Sur le chemin je croise une dame, qui demande si je connais un certain Philippe..... c'est "Maguy" …..cool... car je savais que Philippe devait retrouver son amie de la réunion, retraitée en France…la, elle va à sa rencontre , il devrait pas tarder..on se donne rendez-vous au souper.

    Je m’installe…j’ai une chambre de 4 lits pour moi seule, avec douche et lavabos, les toilettes sont dans le couloir, pour 14 €, c’est pas mal du tout, il y a une epicerie, un restaurant….... une laverie, ou je verrai pour la premier fois Samuel…
    Je retrouve Richard  Andrew et Chris,  bois une sangria, et eux une bière….

    Finalement David me répond.... vers 19h30...il avait cassé son telephone, et avait du attendre l'acces a une ville assez importante afin d'en acheter un autre...il a rassuré sa copine, et moi le lendemain matin des l'ouverture du centre de réservation, j'ai rassuré la dame.


    La triplette de Bordeaux et Sylvain ont campé et mangé ensemble…



    Au restaurant ils proposent un repas complet pour 14 €, bien appétissant, On se retrouve tous , une belle sympathique tablée, avec un feu de cheminée.. au menu une magnifique Garbure au magret de canard….a volonté….un régale…bien arrosée de bonnes bières….

    dodo…..

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 6  DES CHALETS D’IRATI A LOGIBAR - 19 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————

    Nuit tranquille ….seule dans la grande chambre……départ vers 8h30…ciel très brumeux…on voit pas la vallée…la crête Ugatzé , assez aérienne….dans le brouillard…ne me dit rien qui vaille….de plus il est signalé un long couloir boueux, inévitable….

    Mon choix se porte naturellement sur l’itinéraire non balisé, avec beaucoup de route…

    Le début est sympa….sur une crête descendante…..le soleil fait de courtes apparition…..

    la vue est belle de temps a autre…


    Je retrouve la triplette de Bordeaux, car l’un d’eux a  mal a un pied, au même endroit que moi….



    On perd le sentier….en traversant une forte pente de fougères….une jolie vipère se faufile loin de nous…..

    La descente est désagréable….de plus on risque les tiques qui sont légions dans la région….

    On reprend la route…de toute façon c’est le chemin….on se retrouve a 5 a marcher a la queue leu leu…avec Samuel, qui lui aussi a mal au pied, en fait une entorse a la cheville qui se réveille….


    A Larrau, on cherche l’epicerie…indispensable, car on trouvera rien avant Arette la Pierre St Martin…le village est joli…on discute avec 2 papys retraités des eaux et forets….

    Après le ravitaillement…on mange ensemble sur un muret de pierre…


    La triplette décide de suivre Samuel, au restaurant afin de boire une bière…la , l’un des trois décidera d’abandonner la randonnée…..

    De mon coté…je continue la route….Malheureusement a marcher sur la route…sous un fort soleil…les pieds ont chauffé…me suis retrouvée avec des ampoules a plusieurs doigts de pied, dont le petit doigt du pied droit qui me créera des soucis longtemps par la suite..



    Passage dans des gorges assez jolies….dans un virage….je suis le GR que je retrouve…afin de voir la cascade….

    Pour rejoindre
    L’auberge Logibar….

    Ou je réserve un lit dans leur gite d’etape, pour 13,50 $, ce sont des petites chambres de 4, j’y serai avec Maguy.



    Je savais que les autres voulaient camper…le patron est un peu froid , mais je parlemente avec lui…il est pas sur…et finalement me répond qu’il a un terrain au bord de la rivière, de l’autre coté de la route…ils pourrons l’utiliser si ils consomment…de ce coté la pas de soucis….la bière, coulera a flot.



    Andrew, doit arrêter la pour une conference a Londres, il doit revenir au même endroit dans 10 jours..

    Il abandonne ses chaussures usées…


    Ce fut une soirée arrachage de tiques, surtout sur Chris il en avait 7-8…….mais il était pas le seul….





    j’ai préparé mon repas dans la belle cuisine en compagnie dAndrew….

    au lit a 9 h 30

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 7 DE LOGIBAR  A ste engrace- 20 JUIN 2015

    ———————————————————————————————————————-

    Départ vers 8 h… la première...... le long du torrent d’Holzarté…en sous bois…le temps est relativement clément….



    Richard me double, mais revient.....a oublié son bâton de marche…il va le récupérer en courant….a l’auberge….



    Le sentier est plaisant a l’ombre…





    Montée agréable….jusqu’a la passerelle d’Holzarté, assez impressionnante je dois dire….elle surplombe le canyon de 150 m…elle bouge, quand on saute …petite sensation interessante….





    On se retrouve tous la…..

    Cassons une petite croute …photos…








    Le sentier devient plus abrupte en montant au plateau d’Ardakhotchia……ils sont allés chercher des fromages a la bergerie toute proche….on a pique-niqué sur un plateau de bois au col, chacun partageant ses trésors.


     Sylvain et la doublette de bordeaux, ont sorti leurs réchauds et gamelles…


    La, le brouillard est subitement monté….c’est vite devenu glacial…..Je suis partie devant, seule… a monter une cote abrupte parmis des moutons bêlants.. se carapatants….





    Au pied de la cote Abarrakia, j’ai repéré sur la carte un sentier qui fait le tour de la montagne au lieu d’escaladé, j’attend le groupe pour confirmation….Yo qui a une carte bien détaillée, me répond que oui c’est bon….




    Ayant mal au pied,  Jo,  décide de venir avec moi….il se met a pleuvoir…..assez dru…




    Le chemin au début est large et plat….




    il longe la montagne comme convenu….mais se dégrade progressivement…avec des herbes hautes…devenant un petit sentier assez marqué......semblant emprunté récemment….

    j’ai les pieds trempés…On continu…et soudain….plus de chemin, ni de voie plate…mais une petite ravine qui conduit a une pente très abrupte….en sous bois…avec de nombreuses racines glissantes….

    On a pas le choix…soit retourner,.... soit continuer en montant…ce qu’on fait…. c’est pas évident…. surtout sous la pluie Jo a un poncho encombrant qui est retourné régulièrement par le vent et moi je marche au parapluie, donc une main de libre…mais ça va..


    On se retrouve sur une crête, que l’on suit en montant….Jo va devant tout droit….

    il a entendu une voiture …oui…une voiture….donc une route est proche en montant…
    il arrive a la route…..et il tombe sur Samuel, qui traine la patte….incroyable, quelle bonne surprise…

    J’arrive.... on discute…on a tout les 3 mal aux pieds… on se dit que la voiture doit être celle d’un berger qui serait dans la cabane plus loin, on décide d’aller le voir, lui proposer de le payer pour nous conduire a ste engrace ou bien nous rapprocher..

    Après 15 mn de marche on arrive a la cabane, une voiture immatriculée 33…On frappe a la porte….un gars au regard hagard- style serial killer...il nous répond durement…sa compagne est restée muette…il est abasourdi par notre demande..( il est vrai que c’est fou )…nous engueule....nous traitant  d’irresponsables….

    On se sauve..tout penauds.... ….

    Bon bin…y a plus qu’a continuer….On suit le chemin, qui est épisodiquement le GR 10 ….un 4x4 nous croise, je l’arrête, afin de savoir, si cette route allait bien a ste engrace.. oui, répond-il,  a un moment  faudra tourner  a droite a une croisée de chemins….

    On descend … on en a tous marre….on passe devant une cabane qui semble bien aménagée, avec une source toute proche avec Samuel, on hésite….Jo continue sans un mot….on veut pas le laisser seul….on continue…quand soudain, sans un mot….Jo coupe a travers les fougères a droite…..et dévale la pente…on est abasourdi avec Samuel…mais décidons de continuer par le chemin de terre….

    C’est vrai que c’est long….on arrive a la croisée de chemins…et rejoignons le GR 10….


    Après....c’est la descente de l'enfer

    dans la boue c'est pratiquement un ruisseau…, ce que je voulais éviter…


    mais pas le choix, en plus il y a de gros cailloux, j’ai glissé sur une pierre…heureusement , après Samuel me prête un bâton.






    ENFIN ARRIVÉS EN BAS..!!!!... on traverse une très belle rivière au vert émeraude….le GR continue sur la route…..on marche un bon moment ,  a la première voiture, on fait du stop….il reste 2 km, mais ça fait du bien….

    En chemin des que j’avais eu du réseau, j’avais téléphoné a l’auberge d’engrace, afin de réserver un lit en dortoir, vue le temps, j’avais pas envie de monter la tente, ni le courage…mais la dame m’avait dit qu’elle était complète ( le week end ) mais qu’éventuellement je pourrais loger ainsi que Samuel, dans une tente  qu’elle loue.

    Sous une pluie fine...on arrive........trempés.....exténués, ET LA......la boss, nous agresse,  «  qu’est ce que vous voulez « ....hargneuse énerver….on bredouille sous le choque qu’on a téléphoné et réservé...…"elle a pas le temps de s’occuper de nous", il est 19 h 30….on insiste un peu...après plusieurs allées et venues elle revient, nous informe qu'elle a 2 lits qui se sont « libérés « dans le dortoir…..

    Je lui demande s’il est  « possible «  de manger ...…"non C'est complet"..!!!!…même pour un sandwich….NON...!! ... 0 _ 0

    Vue la réception, je ne prendrai rien en supplément….et Yo, paternel, a son habitude, m’invite a partager son repas…Samuel trés patient a réussi a se dégoter  un sandwich et une bière pour nous 3…sympa…

    Les douches sont bien ordinaires et pas très propres, mais bon ça réchauffe…

    Dans les refuges, le week end, c’est la foule du week end, donc pas mal de boucan….peu de respect des autres…un gros groupe qui a un peu bu,….ça aide pas au calme….d’autant que le dortoir est en mezzanine, donc ceux qui restent dans la cuisine a discutailler…avec la lumière….dérange tout le monde, sans forcement s’en rendre compte…

    Samuel a un matelas prêt de moi, il en reste un de libre….!!!!

    Avec les boules quies, c’est supportable et trop fatiguée…je m’endors…

    MA PIRE ETAPE DE TOUT LE PARCOURS DU GR 10...SURTOUT SOUS LA PLUIE.....ET LA RECEPTION DESAGRABLE AU REFUGE

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 8 DE ste engrace A LA PIERRE SAINT MARTIN- 21 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————

    Samuel, Jo et moi, on a décidé de prendre une journée de repos…. on montera tout les 3 par la route, a faire du stop pour la Pierre Saint Martin….
    On est dans le brouillard, direction la route…..comme d’hab, Jo nous attend pas, je reste avec Sam….un petit campeur Wolswagen rouge commence a s’arrêter, quand ils voient que Samuel est café au lait….ils redémarrent, des bretons en plus comme Sam…on est sidéré….

    Puis mon genou supporte mal la montée…je laisse Sam sur la route et redescend…presque Arrivée en bas de la cote, après prêt de 2 h, la première voiture a passer  s’arrête…… un entrepreneur,  qui va voir le ciel bleu avec sa femme a la Pierre St Martin….

    Je leur demande si ils peuvent monter mes copains plus loin…pas de soucis…tout surpris Sam et plus loin, Jo me retrouve dans la voiture…
    La route est relativement longue, pleines de lacets…d’ailleurs le tour de France doit faire cette montée le 14 juillet….



    Arrivés a la Pierre Saint Martin, Jo disparait….

    Avec Sam, on essaie de trouver l’office de tourisme, ici, c’est une station de ski….
    quasiment tout est fermé….l’office aussi…

    heureusement un tableau électronique animé nous renseigne un peu.






    Je telephone 




  • au refuge jeandel….










  • Ou après le dortoir de st engrace, j’ai envie de dormir seule, la demi pension est a 34 € , pour être seule dans la petite chambre de 3 lits a l’entrée, je payerai 41 €…




  • je craignais que ce serai bondé comme la veille a st engrace, finalement non.



    On a  chance de trouver un grand ciel bleu….entre les nuages mouvants…le paysage est magnifique…ça fait du bien après le ciel plombé de st engrace 

    Je retrouve les 2 Québécois, rencontré a Esterrencuby, qui,  en discutant se sont révélés comme étant des voisins, ils habitent a 300 de chez moi….

    Le reste de la gang est arrivé plus tard, car EUX, ont fait le sentier, qui est assez costaud ....Ils sont arrivés dans le brouillard…Le gérant du refuge les a repéré…il a pris une grosse cloche a vache et a carillonné, afin d’attirer leur attention , car ils étaient en bas de la station….



    j’ignorai que l’on pouvait camper, sur la toute petite surface au bout de la terrasse entre les dalles de roche...……ils ont monté leurs tentes entre les tables a pique-nique…..

    Grosse lessive de Yo….a genou sur les rochers ;)







    Maguy doit nous quitter, elle a commandé un taxi, on la laissera partir tout triste…. Jo décide de profiter du transport, il a trop mal au pied pour continuer…..la triplette s’est complètement dissoute, reste que  YO…THE BEST ,  avec un sac de plus de 20 KG….


    Le gérant et sa compagne sont très sympa, on va manger tous ensemble, un repas pantagruélique….

    Une délicieuse Garbure….une daube a la blonde d’Aquitaine , un régal…servi a volonté…..

    et un gâteau basque bourratif…bien arrosé bien sur...... PLUS la goutte offerte par Jean...


    On avait déjà mangé la soupe, quand un couple de touristes s’installe, sur une autre table, je leur propose de se joindre a nous… on discute….

    Sylvain est inquiet car il attend un ami, venu le rejoindre, en train et bus, ils sont en contact par sms.....la nuit est tombée….il est a plus de 10 km sur la route, et pas de voiture pour faire du stop….

    Qu’a cela ne tienne, le couple s’est généreusement proposé d’aller a sa rencontre et le ramener….aussitôt dit…aussitôt fait….45 mn plus tard, Thierry était la…..et a pu profiter du repas…….

    Lui aussi campait, ils ont monté la tente dans la nuit a plus de 11 h……

    Me suis levée dans la nuit…pour admirer un superbe ciel étoilé….

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 9 DE LA PIERRE SAINT MARTIN A LESCUN - 22 JUIN 2015

    ———————————————————————————————————————-

    Le petit déjeuner en comparaison du repas de la veille est assez léger, avec du pain rassis , 2 tranches chacun….

    Samuel a trop mal a la cheville, il est bien enflé...et arrête ici.......il rentrera en stop.....

    Je suis partie vers 8h30….les gars sont longs a se préparer le matin, mais me rattrapent vite…


    Le sentier empreinte un large chemin…..bien balisé au départ, ensuite, un panneau indique ancien GR 10 vers la gauche, il est tombé au sol….démontrant clairement qu’on continue tout droit…

    Puis, des balise éparses…qui finissent par disparaitre….je vois une grosse bergerie dans le virage…

    appelle le berger…qui sait pas trop…mais il pense avoir vu plus haut, des marques rouge et blanche….je continue sur ce même large chemin……

    Il fait déjà chaud, la zone est très rocailleuse…la chaleur est vite réverbérée….sous l’unique arbuste du coin…je fais un arrêt pipi, boisson, petit snack….j’allais endosser mon sac a dos…quand je vois ma gang qui arrive….

    Ils sont aussi égaré que moi…..on consulte nos cartes….

    finalement 3 redescendront pour récupérer l’ancien GR...
    Yo et moi on continue a monter….jusqu’au col….le chemin que l’on suit est en fait une piste de ski, une piste bleu….






    Une vue extraordinaire sur toute la vallée…avec un ciel bleu acier…

    Au col…arrêt snack …eau….photos…






    .















    On constate en consultant notre carte....qu’en fait le sentier est en contre bas…on doit descendre une piste rouge le long des télésièges…

    La je remercie mentalement Samuel, pour le bâton, car marcher dans cette descente abrupte sur des caillasses qui roulent pas, je suis pas sur de moi…je peux dire que j’ai serré les fesses.

    Yo, lui n’a pas de bâton, qu’a cela ne tienne, il ramasse un piquet  rouge....de bordure du la piste rouge et se renomme…. »  GANDALF  «   ça lui va très bien…




    On allait arriver à l’endroit convenu, quand nos trois copains arrivaient aussi…le sentier était juste la..

    Moralité…il fallait bien tourner a gauche, malgré l’inscription…..







    j’ai rencontré plus tard pas mal de personne qui ont fait la même méprise…
    Dont un monsieur qui avait eu une énorme entorse, et marchait 1 semaine plus tard, malgré la douleur et l’enflement… par amitié pour ses compagnons de voyage.... ne pouvant s'arrêter, de peur de les perdre, et se retrouver seul....

    Le sentier est très joli dans cette zone,,,on marche le long de la montagne, en pente assez douce…pour arriver au pas de l’Orque, ou gentiment Yo, arrivé avant moi me propose de descendre porter mon sac, afin que je puisse escalader facilement LE pas, qui est assez raide, voir de l’escalade sur quelques mètres…. avec une main courante en acier….Merci Yo, c’était très apprécié…







    Ils étaient tout les 6 installés devant un paysage somptueux donnant sur les 2 vallées… a partager saucisson…fromage et autres, Richard parti plus tôt, nous avait attendu, comme il l’avait promis…..






    On se repose un peu au son des blagues de Philippe et Sylvain….Je redémarre a nouveau la première……j’entend crier derrière moi…..Car un Izard…a traversé l’éboulis, au dessus de moi…heureusement les pierres, pas trop grosses, passent autours de moi…et 1 deuxième Izard a détalé aussi, la j’ai eu le temps de le photographier, d’autant qu’il était pas au dessus de moi…





    .















    Une très grande descente de 1000 m sur un sentier en lacet….dans un paysage de carte postale…je prend mon temps, pour prendre des photos, et me laisser habiter par cette beauté…pendant un moment Thierry fait de même…mais il fini par dévaler la pente comme les autres….perso, mes genoux ne me le permettent plus…je reste zen…


    Je les retrouve prêt d’une bergerie, ou pleins de randonneurs sont arrêtés..ils se rafraichissent les pieds dans un torrent…

    je fait de même, car mon petit doigt de pied gauche..devient très susceptible….


    On se donne rendez-vous au café du village de Lescun…






    Je ralenti encore plus , essayant de me préserver...mais le mal est fait...

    Grande traversée d'une belle forêt...


    Ensuite le refuge Abérouat.....la, je laisse le sentier, qui est trop pentu...et suis la route....jusqu'au village de  Lescun..




    Toute surprise….je trouve pas les gars…je m’installe sur la terrasse du 2 eme café….attablée devant une grande menthe a l’eau….30 mn plus tard…laissant mon sac a dos sur la terrasse, je suis remontée au premier café, ou ils étaient attablés avec des connaissances australiennes…Yo est descendu avec moi, on a bu une bonne bière ensemble….

    Yo est allé prevenir les autres qu’on allait



  • au camping du Lauzart ….









  • se trouvant a 2 km en contre-bas..avec une belle petite montée en finale…le camping est bien…8 € par emplacement…des belles douches……un petit ravitaillement….

    de la bonne bière fraiche…. on s’est installés sur la terrasse pour faire nos repas respectif…








    Un trés  beau jeune garçon , Wilfrid….est venu discuté avec nous….chouette soirée….Wilfrid avait un soucis avec sa tente, Sylvain lui a trouvé une solution….

    tous au dodo assez tard….

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 9-10 DE LESCUN A OLORON SAINTE MARIE 2 JOURS D’ARRET - 23-24 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————

    J’ai très mal dormi….la digestion se faisait mal….j’ai bu ou mangé quelque chose qui passe pas……

    Je décide donc de prendre 2 jours de repos, a Oloron sainte Marie, ou je trouverai une pharmacie, afin de soigner mes ampoules, surtout au petit doigt de pied gauche, ou l’ampoule sous l’ongle semble infectée…

    J’ai réservé un petit hotel a 40€ dans le centre ville.

    Au camping…. je dis au revoir a tous…..j’ai un bus a 12 h 14 au pont de Lescun……La gérante du camping me voie trainer…..elle me demande ou je vais, je lui explique…..elle doit aller a Bedous, chez le kiné, elle me propose de m'amener vers 11h….ce sera plus agréable, que rester au bord de la route….

    A Bedous, il y a une boulangerie, ou je m'offre un pain au chocolat….le bus est en retard de 10 mn, il arrive de Canfran-Somport en Espagne…

    Arrivée a 13 h 15 a Oléron, l’hotel est pas très loin face a la rivière….je suis sous les toits, mais c’est supportable malgré la très forte chaleur…


    A la pharmacie, on me vend de l’hexomedine pour désinfecter l'ampoule et me soulager…je supporte plus les chaussures de marche…..j’ai aussi une pommade sans ordonnance, donc pas antibiotique….




    Je garde un pansement imbibé d’hexomedine…et suis soulagée au bout de 2 heures……
    Je suis rassurée, et cela me conforte dans mon arrêt de 2 jours, qui me pénalisera pas trop pour le sentier.

    En fin d’après midi, je visite les alentours…. et vais au BIOCOP a coté.

    Dodo tot.

    Le lendemain, je vais chez Orange pour comprendre les sms qu’ils m’envoient…


    Mon pied est moins sensible….je visite le haut de la ville, le Gave d’Aspé traverse toute la ville.



    La cathédrale Sainte-Marie d'Oloron, est très belle, et des bénévoles la décore de fleurs, pour la saint Jean ce soir, mais je n’irai pas aux festivités....…fait bien trop chaud……





    J’ai acheté une grosse salade a la pizza a coté….dodo tôt..

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 11 D’OLORON SAINTE MARIE A ETSAU- 25 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————-

    Mon pied est mieux, mais pas totalement guéri……je pars a 14h55 d’Oloron, pour Etsau, ou j’ai réservé un lit





  • au refuge la Garbure a Etsau








  • j’y arrive a 15 h 40…..dans une jolie bâtisse d’une ancienne ferme…






    j’ai une chambre de 4 lits pour moi seule, avec une salle de bain complète, pour 14 €, je serai la seule en gestion libre….

    la cuisine est bien aménagée, il y a même le wifi…..

    et payable par carte visa…




    Je vais explorer les alentours….le village est joli…..Mais aujourd’hui, je ne bois pas de bière a la terrasse du café de la place de l’église, sans doute nostalgique des soirées conviviales avec la gang….





    Dodo tot…

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 12 D’ETSAU A LA CABANE DE LA BAIGT DE SAINT COURS - 26 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————-

    levée a 6h15….partie a 7 h 15…. je m’aperçois au bout de 30 mn que j’ai oublié mon bâton……demi-tour….

    Il fait très beau, heureusement que c’est tôt, car déjà chaud.

    J’ai prévu une petite étape pour tester mes pieds…c’est de la route sur plusieurs kilomètres…..et enfin l’acces au magnifique




    chemin de la mâture


    Heureusement a l’ombre, j’imagine pas en plein soleil,…….avec la roche chauffée par l’ardent soleil…..

    Chemin agréable ensuite…a travers prairies et petite foret,…jusqu’a la





  • CABANE DE LA BAIGT DE SAINT COURS ….




  • Mes pieds semblent ok….





  • Un bon bain rafraichissant dans le torrent……lecture……quand soudain, la douleur au doigt de pied est revenue violemment….alors que j’étais assise, décontractée…..?????

    C’est vraiment une infection…. je remet comme la veille de l’hexomedine…+ cachets d’aspirine….ça diminue légèrement, mais ça me lance en permanence…. le doigt est un peu gonflé et rouge…… SHIT DE SHIT….


    Je commence a manger quand Pascal,  un randonneur de Lille se pointe vers 19 h…
    il marche en ultra-mul….sac très léger…nourriture ultra légère aussi…mais total inconfort….c’est un choix….


    Il dors dehors face au couché de soleil…je me suis aussi installée dehors, mais l’humidité a vite refroidi l’atmosphère, j’ai plié bagage a l’intérieur, ou j’avais monté ma tente intérieur, au cas ou, je l’ai monté a cause de la grande quantité de toiles d’araignées, bien présentés dans leur trous… pour éviter les piqures….de fait j’ai bien dormi….

    Mon pied est encore douloureux, mais c’est supportable….

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 13 DE LA CABANE DE LA BAIGT DE SAINT COURS A LARENS - 27 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————-

    Je pars juste après Pascal….a 7h15, a la fraiche….la montée est super belle…



    on longe le gave….jusqu’au magnifique col d’Allous a 2185 m, mais la montée est pas pénible…










    la vue sur le pic du Midi d’Osseux est splendide…..

    Je ferai de nombreux arrêts pour les photos, mais surtout la douleur au pied qui est devenue insupportable dans la descente….

    que je ferai quasiment a cloche pied….



    Le lac Gentou est une merveille…avec le refuge d’Allous en son bout…..un régal pour les yeux…




    On doit descendre une côte un peu plus abrupt le long du déversoir du lac ( une grosse cascade…)







    Je fais un arrêt a l’ombre d’une cabane….change mes pansements…mais pas de mieux….

    Je réussi tant bien que mal a descendre en 4 h au lieu des 2 prévus….jusqu’au parking du lac de Bious-Artigues……



    ou j’ai carrément arrêté la première voiture….

    Très sympa, le monsieur descendait a



  • Laruns,






  • village thermale…..ou il m’a conduit face a un cabinet médical…



    La médecin, m’a pris entre 2 clients….elle a constaté l’infection….arrêt obligatoire d’au moins 3 jours….antibiotiques par cachets et pommade antibiotique……

    Direction Pharmacie…..Office de tourisme afin de trouver un endroit ou rester 3 jours, la veille d’un week-end….tout est complet a part des appartement, j’ai choisi un f2, pour 60€ la nuit…..finalement très joli, confortable…propre….pour 4 a 5 personnes….

    Un grand salon avec grosse télé….une terrasse meublée face a la montagne….et sur un champs…pas de bruits……une grand chambre en mezzanine…..



    Pas de caution, pas de drap ni de serviette, je me débrouillerai avec ce que j’avais…


    Mes sandales appuies sur le petit doigt de mon pied…impossible de marcher avec.........







    je met 40 mn pour faire 500 m, afin d’atteindre l’intermarché, ou j’arrive a l’heure de la fermeture…..je réussi a entrer par la porte de sortie……et achète des tongues ainsi que des yaourts pour le soir….

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 14 -15……LARUNS - 27 AU 29 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————-

    Les 2 autres jours ont été sans surprise, a me lever plus tard…trainer….il a plut quasiment toute la journée le 28……j’ai lu et regardé la télé…

    profitant de la machine a laver pour laver a fond mon linge…suis retournée au supermarché



    Le 29 juin, j’ai pris l’autobus jusqu’a Pau, un train jusqu’a Lourdes et un bus jusqu’a magnifique village de



  • CAUTERET….





  • ou j’avais rendez vous avec YO, qui était arrivé la veille, dans la maison de son grand père, avec Sylvain et Philippe…..Je ne les verrai pas, car ils sont parti au matin …continuant leur chemin…



    La circulation sur la route est perturbée par les travaux…..un nouveau tracé, par endroits….feux alternés…le tour de France doit y passer le 15 juillet…

    Arrivée a 15h40…sms a YO…15 mn plus tard il est a la gare, avec Jo qui est venu de Bordeaux, en voiture hier…..YO prend mon sac a dos….
    D’abord…quelques courses, la soirée d’hier a été mouvementée…YO s’est fait mal a un genou en faisant le clown sur un vélo….ect…..

    Sur la place de la ville , une roulotte bien achalandée intitulée « «  LA PITCHOULI « «  ou Giovani, très généreux…nous fait gouter tous les fromages…les saucissons…les jambons…..les boissons alcoolisées….on y reste prêt d’une heure…vraiment sympa…mais on a acheté pas mal aussi….YO me dit que la veille c’était pareil….

    Passage par le supermarché pour des patates…et de la bière….normal ;)

    On arrive dans sa maison vers 18h….on prépare le souper….discutons….buvons….on mange dehors….très chouette soirée….Merci YO….



    YO me donne l’une des 2 chambres avec un grand lit…il fait très chaud….la fenêtre ouverte, on entend très bien le Gave de Cauteret.....impétueux......... qui le 18 juin 2013 a détruit routes et maisons, le camping.

    Dodo vers 10 h..

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 16 CAUTERET A LA CABANE DU PINET - 30 JUIN 2015

    ————————————————————————————————————————

    Apres une excellente nuit…on déjeune ensemble….YO doit tout ranger et nettoyer dans la maison, car il rentre a Bordeaux ce matin….Jo me conduit en voiture au Pont D’Espagne, comme il l’a fait la veille avec Sylvain et Philippe…..




    Cette montée est sans trop d’intérêt, elle suit le torrent sous les arbres….. il fait déjà très chaud…..43 ° a Bordeaux…


    Arrivée au Pont d’espagne, JO s’en va….je suis sur un grand parking…ou autobus et voitures livrent les touristes et sorties scolaires….il y a des barrières….un centre d’accueil….










    très mouvementé comme endroit…








    .













    Ensuite le chemin rocheux est un régal…on suis le gave tout le temps, c’est en montée permanente, les cascades se succèdent, plus belles les unes que les autres….



    Pour arriver au superbe lac de Gaube, ou on peut profiter d’un hotel-restaurant, entouré de parasols colorés,  en bordure du lac…







    Je m’y arrête plus d' heure,,,,y mange une bonne glace, attablée face aux montagnes et au lac….







    Pour reprendre mon chemin….qui longe le lac sur la droite…..

    le ciel est bleu, le lac aussi…..ensuite on suit encore le gave dans le creux de la vallée…..




    un pur bonheur….les cascades continuent tonitruantes….tout le long…….




    La cabane est un peu en retrait, je l’ai pas vue de suite….mais en montant plus haut, elle est bien visible….….

    Elle est belle de l’extérieur…dedans un bas-flanc en béton…une cheminée encombrée devant de branches d’arbres, prête a être utilisées
    Je me rince dans un ruisseau tout proche….

    ainsi que mes vêtements, qui sécherons sur les rochers chauffés par le soleil ardent, en cette période de canicule….

     Heureusement ici on a de l’air…..



    Je lis a l’ombre d’un rocher…puis vers 19 h … 2 hollandais sont arrivés…suivant leur GPS, qui indique clairement la cabane….le père et le fils de 15 ans….on a mangé ensemble devant la cabane…

    Puis ils ont dormi dans l’herbe derrière , sans matelas…..

    Moi a l’intérieur….il y avait un petit vent frais…j’ai bien dormi


    ——————————————————————————————————————

    ETAPE 17 CABANE DE PINET AU BARRAGE D’OSSOUE - 1 ER JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————-

    Départ a 7h15….les hollandais commençaient tout juste a se lever…..

    La montée continue a être très belle, le long du même torrent….le creux est encore a l’ombre….



    On traverse plusieurs passerelles…on a une belle vue sur le Vignemale…..







    pour continuer a monter progressivement, mais pas brutalement jusqu’a un virage ou l’on découvre subitement le refuge des Oulètes de Gaube….


    Endroit magique au pied de la vallée glaciaire du Vignemale, avec son petit glacier accroché sur son flanc…




    Il est prêt de 9 h….le refuge est vide de touristes….mais ils acceptent de me servir un grand café au lait, pendant leur ménage….




    C’est un jeune couple gérant de l’endroit, ils ont un bébé de 9-10 mois…assis sur une chaise haute face au paysage, qu’il semble vraiment apprécier….bébé chanceux…..heureux…





    .
















    Je reprend le sentier… qui monte bien maintenant…a la jonction avec le col de l’Araillé vers Cauteret……..je vais voir car je ne trouvais plus les balises….retour sur le sentier….

    le vent monte en puissance…on m’a averti d’être très prudente lors des traversées de névés….d’essayer de les faire avec d’autres personnes…


    un petit arrêt casse-croute, ou je retrouve les hollandais, ainsi que 2 jeunes très très très chargés, plus que Yo…sans batons de marche....avec le vent c’est pas évident pour eux…


    leur jeunesse leur donne la force de résister…….







    Heureusement que j’ai le bâton que Samuel m’a prêté…je me sens plus en sécurité avec…..les premiers névés …bien que très pentus….en marchant doucement …bien concentré….sont traversés sans aucun soucis….. je suis seule…les autres sont loin derrière…je me sens très bien…





    Le dernier névé est plus ardu, pas a cause de la neige…mais comme il a fondu un peu….le sentier est bien au dessus…..

    je dois escalader des rochers mobile afin de le rejoindre…c'est le seul coin scabreux… ou l’attention était nécessaire….




    Et HOP voila le col, LA HOURQUETTE D’OSSOUE, ou le panorama est a couper le souffle….c’est le cas de le dire, car le vent souffle très très fort sur l’autre versant vers le refuge de Baysselance……





    Au col on peut monter au petit Vignemale a 3022 m, pour moi c’est assez haut…déjà la, le col est a 2734 m, le plus haut des Pyrénées…..








    Apres une pose photos….ou on a une très belle vue sur les montagnes Espagnoles, plus rose-rouge…..Je descend vers le refuge de Baysselance, ou je pense éventuellement dormir…



    .


















    Le refuge est en metal…entouré de petits murets arrondis en pierre pour les tentes ( rafales a 90 km/h )….


    j’y bois une menthe a l’eau a 1,50 €…pas trop cher pour un refuge….m’y renseigne pour éventuellement dormir au refuge….
    25,50 € la nuit par matelas, très serrés…
    pas de douche, peu d’eau…pas très sympa……..



    Il est pas tard…..je décide de continuer….cette partie de sentier est très populaire….je croise pas mal de monde…..


    Classiquement les gens monte en voiture au barrage….dorment a Baysselance et redescendent le lendemain….c’est donné pour 4 h de montée et 2 h de descente….

    On voit très bien le sentier de tout en haut….c’est loin……….trés loin......

    passage devant


  • les grottes Bellevue ou grottes Russell





  • des abris orignaux….


    On plonge ensuite le long de cascades….pour traverser des névés…moins pentus…..









    Puis un gros torrent séparé en 2 sous une cascade plus haut…la…je m’y prend mal….réfléchi trop…me tord le pied…et plouf…me retrouve les fesses dans l’eau…j’ai du mal a me relever…l’eau pousse..me coince….aidé par mon bâton, je réussi a m’en sortir….bien rincé… ( il y avait pas de douche a Baysselance, j’ai pris un bain )….


    Chanceuse, car mon telephone , l’appareil photo, qui étaient dans les poches du pantalon sur les cuisses, sont a peine mouillés, et surtout je les ai pas perdu…avec la puissance de l’eau….le topo guide lui est bien rincé….


    Je vais me sécher sur un gros rocher face au soleil…. les chaussures ouvertes….semelles dehors…les chaussettes…topo guide grand ouvert....


    Je change mes pansements en attendant…mon petit doigt de pied est presque guéri…je le sent presque plus sous la seconde peau….

    Une dame me propose de me donner des pansement…elle croit que je me suis fait mal….je ne dis pas que j’ai pris l’eau….HI HI HI !!!


    Une heure plus tard…je suis sèche….

    et reprend la descente…dans la Gorge dite Barranco d’ossoue….ou l’on passe en corniche, par temps sec, c'est sans danger…mais que c’est beau….








    de nouveaux névés…ou un mouton dors debout…pour finalement arriver enfin en bas….



    Sur une grande plaine glaciaire, qui se termine par un barrage….


     On traverse le torrent sur une passerelle en béton…..



    il est autours de 19 h…


    les animaux sortent….les marmottes sont moins méfiantes….les izards curieux…se laissent photographier…voir posent…..




    Apres avoir longé le lac translucide….., formé par le barrage…j’avais repéré une cabane au bout….mais elle est condamnée….





    Je croise un monsieur, qui m’annonce qu’il dort a la belle toile plus bas…je regarde…il y a une dizaine de voitures…quelques tentes…..



    Il fait doux…malgré le vent qui reste fort dans la plaine....je vais bivouaquer sur un petit promontoire fleuri…a la belle étoile aussi…



    Je mange……dans ce décor de rêve…..puis me couche…..vers 21 h 30……admirant les premières étoiles…puis m’endors….



    Réveillée en sursaut…par un bruit ....je pense que c'est le vent...qui continue...je passe la mains sur ma couette.....c'est mouillé.....!!!!!.....de la pluie…..


    Mais oui…c’est de la pluie….abasourdi…..je regarde le ciel…parfaitement clair…sans nuage…je regarde autour de moi…personne….je comprend pas…

    J’avais préparé les pôles et le double toit de la tente, au cas ou….pas très bien réveillée…je commence par mettre la toile a l’envers….pour finalement la monter correctement…..il tombe encore quelques gouttes, et me rendors….

    J’apprendrai plus tard, qu’il arrive , par grand vent que de la pluie tombe très loin de son départ …interessante expérience….


    CETTE ETAPE EST CELLE QUE J’AI PRÉFÉRÉ DE TOUT LE GR 10


    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 18 DU BARRAGE D’OSSOUE A BAREGES- 2 JUILLET 2015

    ————————————————————————————————————————

    Le vent a fait claquer la tente toute la nuit.....m'a Réveillé souvent ......levée a 6h15.....partie vers 7h30....



    je quitte le GR10, pour le chemin qui suit le gave...il passe dans un canyon....


    c'est tranquille....descend doucement......






    Le paysage y est magnifique.....aussi bien en avant qu'en arrière....ou l'on voit les sommets enneigés ou j'étais hier.....






    Vers l'avant on est dans la plaine encore un bon moment.....


    passant devant un club de canyoning....(  ils doivent se régaler par la ..)





    Plus loin...quand le canyon est plus encaissé.....il reste de gros névés sur la rivière....





    Le chemin devient goudronné a 2-3 km de Gavarnie...ou j'arrive vers 10h....









    Petit tour sur la route qui mène au cirque....il y a trop de monde...ils arrivent par centaines....arrêt photos depuis le pont près du camping.... c'est beau....mais je préfère la ou j'étais hier.....




    A l'office de tourisme...on me donne les horaires de bus, car le chemin vers Luz est encaissé dans la foret...

    ça m'intéresse pas...




    Le bus normalement doit arriver a 11h15....j'attend avec un randonneur hollandais...a 11h 30 toujours pas de bus...L'OT telephone.........le bus est bien en route...mais retardé par les travaux sur la route a Pierrefite...
    Il arrive a 11 h 50..........je vais jusqu'a Luz...Ou après 12 h 30...tous les magasins sont fermés....


    Je rejoins le GR 10 pour aller à Bareges, ou j'ai réservé une chambre à



  • l'hotel du grand Bivouaque





  • La vallée du gave de PAU a été très endommagée en 2013….suite a des pluie torrentielles…. il a débordé emportant  tout sur son passage….



    Les réparations et mises en sécurité de son contour sont en cours….


    En arrivant a Bareges….je vais directement a l’hotel…….jolie chambre au dernier étage avec une belle terrasse, ayant vue sur les montagnes, mais aussi sur les travaux du pont en face….

    la patronne, me fait un prix randonneur…soit 40€ au lieu de 45….


    Je fais  une petite sieste d’une heure…il fait très chaud des qu’on est dans la vallée….



    Puis vers 18 h…..je me casse le nez a tous les commerces…L’epicerie ferme le jeudi….!!!!….la boulangerie n’est ouverte que le matin……je cherche une glace…..impossible….seul le boucher est ouvert….j’en serai pour une petite quiche….et un bout de pain….




    En revenant, je passe devant un pub.....vais au comptoir….pour y consommer une bière rousse et discute avec le boss….

    Il me permet de comprendre pourquoi Bareges semble abandonnée ;

    En 2012 je crois..Les Thermes ont été refait entièrement....tous les habitués des cures ont déserté Bareges pour Luz St Sauveur, a cause du bruit, la poussière...les dérangements...quand on est en cure on a besoin de tranquillité...

    En 2013 ....évacuation du village pendant 10 jours pour risque d'avalanche.

    En 2013....une énorme inondation, qui a fait 2 morts...emporté des maisons dont celle du boss du pub, avec sa voiture....il est toujours pas remboursé...on lui demande des papiers...qui malheureusement sont partis avec sa maison....
    Il survie grâce a l'hiver qui rapporte bien...mais ça ne durera pas....beaucoup de commerce abandonnent par manque de ressources ...

    dodo a 10 h...

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    ETAPE 20 DE BAREGES A LA CABANE D'AIGUES CLUZE - 3 JUILLET 2015

    -----------------------------------------------------------------------------------------------

    J’ai bien dormi…..tout mon linge a bien séché sur la terrasse…..je quitte l’hotel a 8h30….heure d’ouverture de l’epicerie….







    .



















    Ensuite montée vers la station de ski de Tournaboup en suivant le Gave.

    La on traverse le Gave…puis on longe l’ancienne fameuse  route du Tourmalet du Tour de France.…..ou je voie au loin un randonneur, qui semble incertain, je me demande si il a pas perdu quelque chose….




    Je le rattrape….on discute…il hésite a suivre cette route prestigieuse mémoire des grandes courses….

    mais on regarde la carte et ça l ‘éloignerai trop du GR….





    Il s'adapte gentiment a mon rythme de marche….

    Me parle de sa pile cardiaque…. très impressionnant…..il a que 30 % de fonctionnalité du coeur et des poumons il a de l'eau dans le coeur, qu'il évacue avec des médicaments diurétiques....…et il fait le GR 10…????…

    Chapeau….en plus sa pile a un émetteur relié directement a son hopital, ils détectent par satellite les anomalies 48 h avant une crise, si par malheur ça arrivait…un hélicoptère viendrait directement le chercher ou qu’il soit…..extraordinaire la technologie dans ces conditions…




    La montée vers la cabane suit un chemin d’éboulis de grosses roches….









    On s’arrête pique-niquer a l'ombre, sur un petit ilot au milieu d’une prairie…ou broutent de belles blondes d’Aquitaine……elles sont curieuses, et a la fin de notre repas…elles sont toute proche….on leur laisse la place…






    On monte toujours progressivement…on passe un premier lac marécageux très joli avec ses herbes fluos….

    Pour arriver sur un replat ou se trouve







  • LA CABANE D'AIGUES CLUZE




  • …..avec ses 2 lacs…

    L’endroit est vraiment beau…on a pas envie d’aller plus loin,…pas sur de trouver un aussi joli emplacement autorisé, car après on est dans le parc...…..




    .

















    2 jeunes filles se baignent……

    La cabane semble utilisée par un berger….de toute façon, le terrain est parfait pour camper…






    .
















    Les moutons sont comiques….ils dorment debout contre des rochers, ou ils doivent ressentir la fraicheur de l’ombre minimaliste….



    Je vais me rincer un peu dans l’eau de l’étang….


    Patrice installe des baches callées par des roches et les batons de marche, afin de faire de l'ombre...




    Il ira chercher  de l’eau dans le torrent a 500m, qui sera purifiée avec des cachets….



    3 personnes passent, sur le sentier, ils s'entrainent pour une course régionale qui aura lieu la semaine prochaine….l’une des filles le fait par amitié…mais elle traine la patte….




    On installe nos tentes……



    Il y a déjà des pierres installées pour des feux….que nous n’utilisons pas, mais nous servent a nous protéger du petit vent pour la cuisson de nos pâtes,  sur nos petits réchauds …






    Je dormirai la tente ouverte, car il fait doux……j’ai une très belle vue sur le lac, la vallée…les étoiles…..magnifique nuit…


    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    ETAPE 21 DE  LA CABANE D'AIGUES CLUZE  AU REFUGE DU LAC DE L’OULE- 4 JUILLET 2015
    -----------------------------------------------------------------------------------------------

    Levés a 6h départ a 7 h 30....le sentier est agréable....on longe plusieurs lacs, dont le Madamete....ou on rencontre 2 jeunes du pays...que l'on retrouvera plus tard, l'un d'eux s'étant fait une entorse....

    On longe un lac dans lequel plonge un névé....créant des reflets bleutés...comme un iceberg...



    Patrice s’amuse a glisser sur un petit névé sans risque…





    Au col de Madamete ( 2509 m) on est dans le parc naturelle de Neouvielle...un véritable jardin botanique naturel.....très fleuri....des pins superbes....


    On longe plusieurs lacs...en caracolant sur d’énormes  rochers....très ludique comme parcours en descente...




    .


















    On croise un vieux couple qui s'engueule , mais on sent l'amour entre eux...ils ont 77 ans...la dame tient absolument a monter au lac Madamete....chapeau, car en montée c'est pas facile, et le soleil est déjà brulant......


    Arrivé en bas, enfin a 2212m, on longe le superbe lac Aumar…on l’on pique-niquera a l’ombre de beaux pins…

    Les pieds dans l’eau fraiche du lac…


    d’ailleurs pas très loin des enfants s’y baignent…






    Retour sur le sentier…ou l’on marche sur une plaine  d’herbes grasses….pour remonter assez abruptement au col d’Estoudou…la vue est a ne pas manquer….on peut y découvrir plusieurs grands barrages que l’on ne voyait pas au paravant….

    petit arrêt…car il y a enfin du réseau….je telephone




  • au refuge de l’Oule,





  • Afin de savoir ou planter notre tente en arrivant, mais surtout…on avait un peut délirer sur le chemin…pour un bon repas….




    Je réserve pour 2 repas,  et une glace en arrivant………ça donne du baume au ventre….

    La chaleur est a son maximum….on cherche l’ombre, que l’on trouve plus bas en descendant dans une sapinière,…mais la, on a pas le temps d’apprécier, car le sentier est très pentu….glissant par endroit….vraiment éprouvant pour les genoux….

    On doit être attentif…tendu en permanence…Patrice glisse plusieurs fois, mais ne tombe pas, par contre moi oui, 1 fois…. mais sur les fesses, sans gravité….

    On a l’impression de descendre dans un ravin avec des arbres……sur 500 m de dénivelle……

    FIOUUUUUU…. quand on arrive en bas….on longe le lac….jusqu’au barrage,  le refuge est en face, on traverse sur le barrage…..



    .



















    L’endroit est joli…le refuge superbe..... tout neuf...…( 1821 m )

    Après ma glace…..MIAMMMM…!!! …. je demande si je peux me doucher…..entre 2 Patrice est allé voir pour les emplacements pour la tente….c’est au pied du barrage…j’aime pas trop l’idée……en plus l’herbe n’a pas été coupée…pleins de cailloux…..il monte quand même sa tente…j’attend…

    Apres la douche….une bonne bière…ça remet tout d’aplomb…..et voie un monsieur, longer la batisse, avec sa serviette ….je le suis, il entre dans une petite pièce intitulée  « «  refuge d’hiver  « « ….. je le questionne….. c’est une pièce gratuite pour les randonneurs….muni uniquement d’un bas-flanc en béton, d’une table a pique-nique…..

    Ca me convient parfaitement……je convainc Patrice de s’installer la, en plus le lendemain, on aura pas a sécher la tente…….il démonte sa tente….on dormira a trois dans le refuge d’Hiver….

    Re- bière, avant de passer a table…..pour 14 €…. vin inclus…on aura une énorme Garbure…a volonté…. avec cuisse de canard confit…fromage et fromage blanc avec confiture de myrtille…

    Par contre 2 groupes, arrivés impromptus…on fait beaucoup de bruit….au repas on avait du mal a s'entendre....et plus tard….comme ils étaient imbibés d’alcool…ils parlaient fort dehors jusqu’a plus de minuit….

    Pour essayer de dormir, j’ai mis des boules quies…. j’entendait quand même le vieux marseillais qui arrêtait pas de se retourner sur son matelas ultra-leger, mais ultra bruyant….pénible….

    ————————————————————————————————————————

    ETAPE 22  DU REFUGE DU LAC DE L’OULE A SAINT LARY- 5 JUILLET 2015

    ————————————————————————————————————————

    Levés a 6 h…Patrice est de mauvais poil…il a mal dormi a cause du béton???… malgré son matelas…!!!! il a une contracture dans l’épaule…..

    On plie baguage……Patrice avait pris le petit déjeuner….je l’ai suivi…..excellent  ….avec du bon pain…mais surtout un jus de fruit de myrtilles, ramassé l’année précédente…..un délice…j’en ai bu pleins de verres….

    Pour payer mon repas et le petit déjeuner…je voulais profiter de la possibilité de payer par visa…..ça n’a pas marché….le réseau est instable….et lent…..

    Vers 7h45…on reprendre le sentier, on doit remonter… le long du lac…..et monter une pente assez raide….Patrice en avait marre de la montée….il avait repéré une petite route partant au dessus du refuge….regrettant de l’avoir pas pris…mais je voyais pas ou on aurai pu la prendre…….




    Ca montait bien…pas d’air…temps très lourd…attaques de moustiques……





    On atteint un plateau….ou l’on marche le long de la pente sur le flanc….





    On croise un troupeau de moutons avec 2 patous tranquilles….et observons le travail admirable des bergers australiens, qui obéisse aux signes et mots de leur maitre…..







    Finalement au col du Portet  ( 2215 m )….. ou pleins de voitures sont stationnées….







    On nous avait prévenu que la descente sur Soulan-la vieille Aures, est très abrupte…..j’ai pas envie de me faire mal a nouveau…et patrice a mal aux genoux…







    On longe la route sur le GR et rejoignons la route .......







    Plus bas, ou l’on traverse un tunnel d’avalanche, ou nous avons la surprise de découvrir dans l’obscurité….


    des vaches et des moutons bien au frais…mais au milieu de la route….et garnis de bouses peu visible dans le noir…j’ai glissé dans une…patrice m’a retenue heureusement..…..




    On descend…..pas de voiture, pendant 1h30 ….2 h…..j’ai ouvert mon parapluie afin de me préserver de la chaleur solaire…



    Dans les lacets de la route on voit enfin des voitures descendre, dans un nuage de poussière….Patrice me demande de fermer mon pépin, craignant de leur faire peur …

    La première voiture s'arrête....un gars sympa, cycliste, qui fait de la descente en VTT….nous descend a Soulan-Saint Larry…. ou a L’O T, on nous indique le camping municipal, il est dans la ville…..avec de grands arbres…de l’ombre……12,90 € l’emplacement…

    Par contre, les sanitaires, pourtant très beaux, dans un bâtiment en bois, octogonal….avec de la céramique bleu….des plantes au centre....bien équipé… des machines a laver….MAIS AUCUN ENTRETIEN…TOILETTES DEGUEULASSES……le coté des femmes est fermé….j’y suis allée , malgré le panneau interdiction….et la c’était propre, puisque personne y allait, et tout fonctionne bien…





    Un tour en ville, elle est jolie….arrêt terrasse pour une bonne bière….au retour courses…pour moi cassoulet…








    On discute avec un couple de cyclotouristes,  la bonne soixantaine….ils font le GR 10 par la route….( ce qui est déjà bien sportif ), mais s’arrêtent pour suivre le GR 10 depuis leur campement a pied, en faisant des circuits…..le monsieur est hyper musclé…

    dodo vers 9 h 30

    ——————————————————————————————————————

    ETAPES 23-24  DE SAINT LARY A BAGNERES DE LUCHON- 6 & 7 JUILLET 2015

    ——————————————————————————————————————

    Levé a 6 h moins le quart …Patrice voulait rencontrer ses parents a Ax les Thermes, qu’il croyait tout proche…..et moi j’avais une boite en poste restante qui m’attend a Bagneres de Luchon ou je voulait faire un arrêt de 2 jours….

    On a décidé d’y aller en Bus…en attendant le bus, on déjeune dans une boulangerie…

    Le bus arrive au alentours de 9 h….pas simple mais bon …sur l’indication du chauffeur, il nous a descendu a l ‘embranchement pour Luchon….je photographie Patrice devant un panneau du tour de France…

    J’avais du réseau, et ai réservé une chambre pour 2 nuits








  • l'hotel LA PETITE AUBERGE









  • La première voiture s’arrête….et nous descend a l’entrée de Luchon……

    A l’O T, munie d’un plan je peux aller a mon hotel…Patrice a les infos pour camper…c’est en dehors de la ville…

    Mon hotel est tout a fait charmant des allures de petit château….un peu vieillot a l’intérieur….mais propre, confortable….je suis au 2 eme étage c’est calme.........un petit garçon le nomme « « le château de la reine des neiges « « …

    La dame m’avait donné comme prix 43 $ la nuit, et en regardant la fiche des prix dans la chambre, je constate que la demi pension est a 48€…je n’hésite pas, ça me reviens moins cher que si j’achète de la nourriture…


    Vers 14 h je retrouve Patrice…le camping est a 2-3 km, il est au 2 eme qui est très bien, le premier était contre une usine désaffectée, et très sale…



    On fait des courses ensemble….il retourne a son camping…je le reverrai pas, puisqu’il part le lendemain….





    Entre temps, Sylvain m’annonce qu’il sera a Luchon dans 3 h….cool….il m’averti des qu’il arrive

    Vers 18 h…je le trouve pas ….puis.... il arrive tranquille grignotant une glace….

    On va boire une bière sur une terrasse….il va a son camping, ….retrouve Patrice qu’il avait déjà rencontré ( entre bretons )…..et revient vers 19 h 30 afin de manger avec moi au restaurant de l’hotel….


    Le restaurant est joli, avec des nappes blanche, classique…
    Sylvain se sent un peu gêné, plus habitué a ce raffinement….On aura un délicieux repas, une soupe…salade aux noix…paella excellente…fromage….une pêche melba, arrosé d’une demi bouteille de vin, délicieux…

    Il est parti vers 9h….

    Dodo




    Le lendemain, je pensais me balader dans le coin, mais me suis levée tard…



    récupéré ma poste restante et envoyé un nouveau colis chez ma tante, me débarrassant de tout ce que j’utilisais pas, et les topos guides des Pyrénées occidentales et centrales…


    2,800 kg quand même….








    En plus je me suis fait mal en soignant mon petit doigt de pied, que je nomme le martyre, en le soignant, j’ai trop soulevé une peau de guérison, qui l’ai irrité, j’ai eu mal dans la soirée…pas évident d’avoir des pied fragiles….j’espère que ça ira pour demain……

    dodo tot

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  25 - DE BAGNERES DE LUCHON A FOS PAR ARTIGUE— 8 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————


    Départ vers 9 h…. en continuant la rue Lamartine, vers Juzet de Luchon…….ou on trouve l’embranchement vers le village d’Artigue…raide montée entre route et chemin de traverse…600 m de dénivelé…je choisi de rester sur la route ou au bout de 30 mn, une petite voiture s’arrête et me monte a Artigue….une jolie, gentille jeune fille qui habite a Fos et fait tout le tour de la montagne, afin de travailler a l’auberge d’Artigues….





    Pas de circulation de voiture dans le village , on stationne sur un parking a l’entrée…


    Le village est joli et typique….la montée est très raide sur un chemin bétonné…..le ciel est couvert….mais il pleut pas ….



    Arrivée a la cabane de Sauneres gros brouillard…tout est déjà mouillé…. j’y rencontre 2 jeunes garçons, qui allaient de Luchon a Aulus, arrivés en train le matin même….je les retrouverai quelques jours plus tard.., épuisé a Eylie d’en Haut

    Apres la cabane, je continue le chemin…. le nuage fini par percer presque Arrivée au col de Peyrehitte….une pluie torrentielle….le chemin continue en ligne de crête, longeant périodiquement une clôture…souvent dans l’herbe détrempée..

    Je ne veux pas être misérable, sans voir le paysage, je décide de faire demi tour….


    Des que je suis sous le nuage….ça mouille moins je connecte mon telephone sur le réseau internet, une chance ça marche par endroits…. cherche le numéros de telephone de l’auberge d’Artigues…et demande la jeune fille du matin…
    elle est d’accord pour m’amener a Fos, des qu’elle a fini son service, vers 14 h30…

    je lui donne mon numéro de telephone, afin qu’elle m’appelle au cas ou je serai après 14h 30….effectivement…elle m’appelle je suis a 10 mn…( j’ai descendu en courant…et marchant vite…..)

    En faisant la route elle me raconte un peu la région, notamment un patou, a tenté de lui mordre une fesse, il a eu que le tissu du pantalon, un peu ample, pourtant elle est fille de berger, elle connait les animaux, mais il arrive que certain soient imprévisible….





    Elle habite a Saint Beat, magnifique ville, qui a connu la gloire un temps, avec l’exploitation du marbre, d’ailleurs le village coté droit de la Gironde ( qui prend sa source en Espagne) était le coté des riches, les rues et trottoirs sont pavées de marbres colorés…

    Un joli château domine le village, l’autre coté de la gironde est le coté «  pauvre «




    Elle fait un détour pour moi, afin de me conduire a Fos, quelques kilomètres plus loin…..

    En traversant un pont, je reconnais la démarche balancée de Sylvain, je demande a la jeune fille de stopper, elle l’interpelle,…. «  il y a quelqu’un dans la voiture qui te connait…. » » » surpris il se penche et éclate de rire en me reconnaissant….. me dit » toi tu me surprendras tout le temps, je te retrouve toujours devant moi « «  évident en stop… ;)


    On discute un peu, elle nous indique le gite d’etape ou son  gérant est un copain…..



  • GITE D'ETAPE LE MOULIN DE FOS




  • Le gite était ouvert, 2 gars consommaient une boisson…pas de gérant, mais des notes un peu partout, nous indiquant de nous installer, se servir dans le réfrigérateur de boisson, et de payer plus tard…on a bu une bière, un gars qui passait devant, avec un telephone a la main, lui avait du réseau, il a gentiment appelé le gérant, car on voulait camper, mais manger le soir au gite, recommandé par l’ami David…

    Pas de soucis, on peu s’installer gratuitement dans le terrain prêt de l’école, il y a même une table a pique-nique….wc, lavabos, et douche scolaire…. en mauvais état, mais qui est chaude….pas de porte, et j’utilise mes Tongues, car c’est très douteux au sol…

    Au moment ou j’étais sous la douche le boss du gite est arrivé, afin de voir l’état de la douche, effectivement elle giclait un peu partout, mais ça allait……
    Apres on a monté nos tentes….chacun a fait son petit tour dans le joli village…..


    Retour vers le gite peu avant 7 h, on y rencontre 3 anglais, dont un tout petit et menu, son sac est quasiment aussi grand que lui, je me demande comment il fait…..

    un couple franco-Espagnol, et les 2 gars de l’après midi…pas d’alcool…., ils sont très organisé, voir maniaque …..






    Vers 7h15, le gérant arrive en catastrophe…et prépare a l’arrache un super repas… ;

    salade de tomates, une quiche…des pâtes avec des légumes, des saucisses, du fromage, un délicieux cornet de glace aux fruits, vin a volonté, on s’est pas privé…..et une prune offert……le tout pour 18 €

    Soirée très sympa…….
    dodo vers 11 h

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  26 - DE  FOS A L’ETANG D’ARAING— 9 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Super bonne nuit, tranquille sur un sol bien herbeux et plat..

    On part vers 8 h 30, pensant partir bien après les autres, on passe devant le gite…


    Ils se préparent tranquillement, l’anglaise qui hier était prête a abandonner, après la pluie de la veille, elle était toute ragaillardie et  continuaient, les 2 espagnole partaient avec eux….

    les 2 autres étaient partis a l’aube…







    j’avais promis a Sylvain de ne pas faire de stop sur la route….sur 8 km…j


    Je regrette après coup, car a partir du village de Melles, il s’est arrêté profitant du réseau pour téléphoner a sa famille…





    Je l’ai attendu 20 mn a Labach de Melles,

    On a mangé un morceau ensemble…..








    Plus loin la grande monté a commencée, passant de 650 m a 2176 m…Sylvain, continu devant, a son rythme…



    Pour moi cette montée , a été l’enfer….




    Ça montait fort, dans une foret.............pas de lacets..........
    une montée tout  droit….

    je déteste....




    ….pour finir de tuer les muscles, en escaladant une falaise…je m’arrêtais tous les 10 m…guettant les anglais, j’étais sur de les retrouver…mais non….personne….





    Je pensais arrêter a la cabane d’Uls, ou j’ai manger  vers 14 h, je pensais y retrouver Sylvain…niet….



    Une source est signalée, c’est un tuyau au niveau du sol….je le soulève,,, trois gouttes en sortent….

    je vois pas d’autre point d’eau….. ( Sylvain lui avait trouvé )…

    Je ne pouvais rester sans eau, ou le peu qui me restait...... j’ai décidé de continué, après un bon repos, ça allait, mais forte chaleur, peu de vent….




    Et la …encore de la montée, une falaise de 200 m de dénivelé, encore a passer…










    Pour enfin marcher avec bonheur...sur une belle crête en montée douce…..une belle vue dégagée sur la région….très agréable….pour arriver au pas du Bouc, a 2170m ….




    Pour continuer de longer la crête jusqu’au col d’Auréan….

    …ainsi que la possibilité de monter au pic de Crabère, signalé a 1h30….il est déjà 18 h….je suis fatiguée, ce sera pas pour moi…..





    Vue plongeante sur


  • le refuge du lac d’Araing




  • En observant le lac, je vois un Hélicoptère , qui fera deux voyages….et en regardant avec mon téléobjectif, je reconnais la tente de Sylvain…..cool, la je vais le rattraper, sans tricher ;)




    Effectivement, je suis arrivée a 6h30…..il était attablé devant une bière….moi, pensant qu’a une chose…me doucher…mais avant montage de la tente… pas évident sur ce pic rocheux ou est le refuge…..








    J’ai mis un bon moment avant de trouver un emplacement correct,…..j’était très prêt de la tente de Sylvain…..

    Me suis douchée toute habillée , sous une eau bien chaude, pendant les 4 mn permis, pour 3 €, c’est quand même pas mal…..



    Ensuite, j’ai imité l’installation de Sylvain, afin de construite un fil a linge avec de la corde et mon bâton de marche, et celui de Sylvain……pas évident….


    Le pauvre a buté sur l’un de mes nombreux piquets, et s’est fait mal au pied……désolée……

    il a rallé fort, je le comprend….

    Enfin, après tous ces préparatifs…je peux m’assoir, pas peignée, ,mais propre, a boire une bonne bière, très appréciée…on a l’autorisation de préparer notre repas sur les tables a pique-niques, devant le refuge, Sylvain avait commandé un quart de vin…… 7 jeunes feront de même a coté, ils sont arrivés en même temps que moi, mais venaient d’Eylie d’en Haut…..bien sympa…




    J’avais laissé la porte de ma tente grande ouverte….avant la douche….Une brume a circulé pendant 30 mn….tout était humide dedans…..le paysage avait disparu tout autour, nous étions un ilot isolé sur le haut de la montagne…..








    Puis la brume a disparue, poussée par un petit vent frais…. tout a séché… mon linge au matin était sec….





    .























    dodo vers 10h30….

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  27 - DU REFUGE DE L’ETANG D’ARAING A EYLIE D’EN HAUT-10 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    J’ai assez bien dormi, réveillée souvent vite rendormie…. réveillée a 6 h moins le quart, je range mes affaires…me prépare un peu…..

    et ouvre la fermeture éclair de la tente tout doucement a 7 h moins le quart, je réveille malgré tout Sylvain…..




    Une super envie d’aller aux toilettes, qui sont déconseillée avant 7 h, pour ne pas déranger les dormeurs…mais je tiens plus….

    On déjeune ensemble, avec Sylvain, qui partage tout, comme a son habitude, c’est tout naturel chez lui. :D

    A 8h 30 il part…je discute encore 15 mn…..le départ se fait en passant sous le barrage, bien ombragé…la journée va encore être chaude, surtout a l’ombre du vent….


    j’aperçois Sylvain tout en haut….





    Me perd un peu vers la gauche, passe a travers les petits fourrés, pour retrouver le GR….il monte bien, comme toujours…..





    On longe quelques éboulis ressemblants a du charbon, c’est un peu glissant….direction la Serre d’Araing…..

    Du refuge a 1950 m a 2221 m ……

    De la Serre d’Araing la vue est superbe…sur le lac D’Araing et sur la vallée D’Eylie, …les mines de Bentailloux semblent toute proches……semble seulement…..



    .



















    Un petit arrêt au col…ou je discute 5 mn avec des Italiens, qui font le tour du Crabère, et observe un Vttiste qui monte …le vélo sur le dos depuis la mine….il me dit ne faire que de la descente…….

    La descente est assez longue, surtout beaucoup de cailloux qui roulent sous les pieds…….puis je vois 2 personnes qui montent régulièrement….au moment ou je les salue….on se reconnait…… » « les 2 cyclotouristes rencontré sa Saint Lary…. » » ils font un circuit en étant parti de Sentein le matin….cool….

    La mine abandonnée depuis longtemps, de loin semble bien conservée, tout est fermé, j’ai quand même trouvé un genre de lavabo avec de l’eau , face a une bergerie toute neuve….

    j’ai mangé sur la petite terrasse bétonnée de la bergerie, qui avait l’avantage d’être a l’ombre, avec une marche pour s’assoir.





    Ensuite on longe agréablement la falaise….c’est presque plat….



    .puis la descente reprend..on passe de 2221 m a 990 m…..longeant les anciens pylône des câbles de wagonnets pour la mine….bien détruit….belle rouille….




    Traversée le long d’une falaise d’un sentier herbeux……pour dévaler sur une pente a forte déclivité dans une foret sombre, dans un sens plus agréable pour sa fraicheur,…
    mais le sentier est horrible….boueux….des amas de feuilles cachant des cailloux…on se tord les pieds….ça glisse…..je déteste ce genre de sentier….
    et bien sur ça n’en fini pas….

    En incluant les arrêt, j’ai mis 6 h, alors que le topo guide donne 4h20…..

    Arrivée enfin a Eylie d’en haut…..on sort brutalement de la nuit a la lumière…..

    le soleil a 3 h est écrasant….le le refuge est tout prêt….mais personne, une pancarte indique « «  bivouac a 5 mn « «  je le suis…10 mn…

    et il fallait encore traverser le fond de la vallée et remonter au bord du torrent…j’ai fait demi tour…

    Sur la porte du refuge, est indiqué un numéro de telephone…mais j’ai pas de réseau…..



  • gite d’etape d'Eylie d'en Haut




  • Vers 3h30 un couple arrive, ils doivent confirmer leur arrivée, et me prête leur telephone, qui lui a du réseau…plus tard un jeune coupe arrive en voiture, ils montent le lendemain a la l’étang d’Araing…




    Fatiguée, je prend la demi pension…..

    le refuge est joli, toutes les maisonnettes qui constituaient l’ancien village, ont été retapées et transformées en gites….tout en conservant le cachet du site….
    Pas de route entre les maisons, mais un large chemin herbeux..




    Le gérant vient pour nous donner les détails….en fait un groupe de 15 personnes arrive le soir, il a juste la place pour nous 5, il nous case a l’étage en mezzanine…
    Douche..lavage de linge…..repos…

    A l’heure du repas vers 19h30…on croyait que le groupe mangeait aussi, mais on voyait personne….en fait ils s’étaient « « mal expliqué en réservant » », ils devraient arriver vers 20 h 30, et faire leur repas eux même au refuge…..

    On se regarde avec les autres…..ça sent pas bon pour la tranquillité…..on verra.

    J’ai la surprise de retrouver les 2 garçons rencontrés a la cabane de Saunère….ils sont complètement épuisés….de gros coup de soleil….un peu hagards….ils campent sur le bivouac, n’ayant plus beaucoup de nourriture il mange la ce soir.



    Le Gardien du refuge habite a 300-400m dans une jolie maison, ou ils servent les repas, dans une grande salle vitrée…

    Le repas est délicieux….une grosse salade verte….des lasagnes avec des boulettes de viande…garnis de légumes du jardin, dont des « «  roches » « légumes locaux, ressemblant au gout a des épinards….ce sont des grandes branches rouge avec des feuille kakis…..en dessert un gros flan, que j’ai gardé pour le petit déjeuner…vin a volonté…

    Vers 10 h, on revient au refuge…gros bordel….14 personnes en réunion de famille…ils en sont qu’a l’apéritif….déjà bien éméchés…..

    Les autres osent rien dire, on se concerte, car nous dormons en Mezzanine juste au dessus de la cuisine….recevant tous les bruits et lumières directement….je propose que nous déménagions dans les chambre du sous sols……ou il y a plus de 5 lits….mais a eux de se débrouiller avec les matelas sur la mezzanine…..

    Pas de problème….gros déménagement, car ils s’étaient bien étalés……et continuent a picolé un max….

    On s’installe ….les lits, assez petits, ressemblent a des lits de bateau…. faut pas mesurer plus d’un mètre 70, mais ça va….le couple plus âgé dois partir a 6 h….

    Vers 11 h….on est tous installés, on a de l’obscurité……mais bon le groupe est juste au dessus, c’est du plancher….on entend distinctement tous ,malgré les bouchons d’oreilles….
    Ça dure jusqu’a 2 h du matin….après chanson a tue tête et autre ivrogneries stupides….

    —————————————————————————————————————

    ETAPE 28 - D’ EYLIE D’EN HAUT A SEIX - 11 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Le couple est parti a 6 h…sans un bruit….le jeune couple s’est levé après que j’ai plié baguage, dans le noir…..je voulais pas prendre mon petit déjeuner dans la cuisine ou les autres devaient être affalés…..
    La gardienne a accepté de me fournir de l’eau chaude et j’ai fait mon petit dej au bout de la table….

    La dame furieuse d’apprendre le comportement du groupe les a copieusement engueulé, car si elle avait sut pourquoi ils venaient, elle aurait pas accepté leur réservation, qu’ils aillent louer une salle de fête plus loin aurait été correct…

    Le responsable du groupe, bien culotté, a répondu que si ils dérangeaient les randonneurs, qu’ils pouvaient aller bivouaquer plus loin!!!!….il voulait avoir le dernier mot……

    Le ciel bien couvert….grosse brume….je suis fatiguée….vue la nuit très courte…..j’ai vraiment pas envie de monter un dénivelle de 1000 m, dans le brouillard, et la boue, de plus c’est beaucoup de foret…..je pars donc sur la route …….fait du stop….direction Seix… ou j’ai pris une chambre a …..



  • l’Auberge du Mont Valier






  • On m’attribue la chambre N°1, a 50 € la nuit, qui en fait est 2 chambres.......


    Les autres chambres sont vides et pas fermées….

    J’en trouve une plus petite…qui me convient…il me la fait a 45 €….le décor est un peu baroque…pas de TV, mais le wifi…


    Visite de la ville…assez jolie, avec un château…une église en réfection, belle d’extérieur….un joli torrent….

    Je devais être dans une ville afin d’acheter une carte sim pour mon telephone, ou tout au moins avoir du réseau….





    Je n’ai eu ni l’un ni l’autre….

    les carte visa internationale, ne passe pas pour acheter par telephone une prolongation….!!!! super….






    Pas de boutique Orange…..je dois aller a Saint Girons….ralalala….
    —————————————————————————————————————

    ETAPE 29 -DE SEIX A SAINT GIRONS - 12 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Visite du village de Seix le matin .....

    Je réserve une chambre a Saint Girons à


  • l’hotel Valier




  • J’y vais en bus…..arrive vers 13 h…la chambre est pas prête…laisse mon sac a la réception et vais en ville , qui est très jolie….



    traversée par le Lez…..

    des églises anciennes….une belle place….des rue avec des arcades….









    En passant devant la



  • la brasserie de l’UNION


  • Le menu m’interpelle, pas cher 12 € entrée et plat ou plat et dessert vin et café,


    sur une belle terrasse ombragée….

    j’ai eu un steak, comme jamais, grand comme l’assiette, et délicieux…


    Je vais a Lidle acheter mes tablettes de chocolat favorites, aux noisettes….






    OH! surprise, le magasin orange, ne vend pas de carte SIM, celui ci est seulement détaillant pour le telephone…je comprend pas trop…mais bon je dois aller dans un bureau de tabac…….

    Je resterais au repos a l’hotel, le reste de l’après midi…très très chaud…..


    —————————————————————————————————————

    ETAPE 30 -DE SEIX AU REFUGE BASSIES EN PASSANT PAR AULUS - 13 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Je vais prendre l’autobus de 12 h 05 pour Aulus, sautant plusieurs étapes de forets qui ne m’attirent pas….

    Arrivée vers 13 h….fait très chaud…j’ai envie d’une glace, mais  avant je vais


  •  Au Petit Marché-magasin U




  • Un joli magasin, bien fourni, avec aussi des produits bio, la responsable très sympa……comprenant les besoins des randonneurs......

    ensuite je vais en face


  •  Au bar restaurant l’ETAPE




  • Plus frais a l’intérieur…..y mange une bonne glace et bois beaucoup d’eau……en sortant je prend une bonne réserve d’eau accompagnée d’un petit garçon curieux…tout mimi….


    Retour sur le sentier de 750 m d’altitude….….vers le joli plateau de Coumebière 1400 m…


    la montée est très agréable, malgré la chaleur…..c’est tout en lacets….


    Quoiqu'on peut aussi monter directement, pour les costaux du mollet….





    Moi ce sera..... lacets, prenant le temps d’admirer et photographier, ces jolies combes….

    Au port ( col ) de Saleix 1794 m….on découvre une nouvelle vallée , vraiment belle….






    mais le GR 10 continue a droite….une belle montée du mont Garias….bien raide celui la….a 2008 m….








    Pour redescendre gentiment dans une beau décor…vers le joli étang d’Alate….ou des touristes se baignent, se rafraichissants de la suée de la montée….



    Discussion avec 3 garçons....... qui vont pêcher sur le lac de Bassies….










    Je continue….un petit passage avec corde…




    J’imagine que quand il pleut sur ces rochers ça doit être glissant…..










    Pour arriver au col de Bassies, avec une vue a couper le souffle sur toute la vallée supérieur de Bassies…avec ses nombreux superbes lacs…








    .















    On voit aussi le refuge….ou voisine un terrain plus claire avec des tentes……

    La descente, pas très longue…mais si belle, que je m’arrête souvent…..mais elle est raide quand même….pour arriver au refuge, ou le terrain pour les tentes est enclosé de fils électriques….



    Herbe bien tondue…un beau terrain moelleux…..les Mulets et ânes sont autours

    Direction



  • le refuge de BASSIES





  • C’est 3 € la nuit en tente dans l'enclos et 2€50 la douche….



    Un couple avec 2 énormes chiens et un autre rikiki, campent , les gros chiens restent calme, mais le rikiki…veut faire sa loi avec les ânes….ses maitres le calme…il dormira dans la tente…les gros dehors…

    J’achète aussi une bière, qui accompagnera mon repas, pendant que mon linge sèche au vent….

    Des enfants d’une dizaine d’années….sont tout excités de camper dans la nature….m’empêcherons pas de m’endormir……avec les cloches des mulets…..

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  31 -DU REFUGE BASSIES A SIGUER-14 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————


    Très bonne nuit….j’ai tout plié…..pris mon petit déjeuner devant le refuge, sur les tables a pique-nique….avec la vue sur le défilé des lacs……derrière un immense cirque….


    Suis partie vers 7h30…….me laissant absorber par la beauté du lieu…


    j’ai pris mon temps…..revu les 3 pêcheurs….bredouilles, mais heureux….








    Une succession de Lacs, avec des pans de montagne y plongeant….pour arriver a un pont qui semble improbable, avec une succession de pierres entassées….




    avec de grands panneau sur le dessus…il enjambe un torrent qui s’échappe des lacs……


    le pont est très surprenant, mais semble bien plus solide qu’il ne parait……









    Au bout de cette sublime vallée, on arrive sur le bord d’une falaise qu’on suit sur un petit sentier bordé de framboisiers et bleuets…..aux fruits murs a point…un petit paradis pour le palais…





    il y a des aqueducs plus bas, mais je suis pas sur qu’ils soient encore en fonction, vus la rouille……







    la descente est plus abrupte…..pour arriver a un barrage…le sentier continue a dévalé la pente en traversant la route….


    Mais je décide de suivre le canal couvert sur la gauche….espérant arriver a Auzac plus directement…..


    bin non….j’arrive dans un cul-de sac…dominant Auzac …..Ayant pas pris mon parapente, je fais demi-tour ;)







    Je descend par la route après avoir discuté 5 mn avec la petite famille qui a dormi derrière moi hier….pour passer par Hèrout…. ayant pas envie de longer toute la vallée…revenir et repartir sur l’autre coté de la montagne…….

    Au Village d’Auzat, j’avais besoin de recharger mes batteries de telephone, et aussi très très soif…la chaleur en vallée est très intense…

    Une belle terrasse, me tendait les bras, j’y ai bu une grande menthe a l’eau avec 1 litre d’eau fraiche…..que c'est bon! quand on a très soif……!!!!


    Bien désaltérée, batterie chargée, j’ai récupéré Le GR 10 par la variante par Obier…..vers Goulier… a l’ombre des forets….


    Apres Larcour.... la traversé des lacets de la route…j’aime pas…

    Profitant de la route, j’ai fais du stop m’économisant 2 bons kilomètres…..

    En arrivant a Siguer…je cherche le gite municipal signalé…gratuit…..j'ai été alpaguer par Fabrice….face au petit gite….il est très persuasif….m’annonçant que c’est comme sur le compostelle, qu’on donne ce qu’on veut…….
    Me convainquant quand il m’annonce que je serais dans une belle chambre seule….
    Plus tard, une fois installée, je constate qu’il y a un tableau avec des prix bien précis…
    !5 € la nuité…..demi pension ect……malin le Fabrice….

    La boisson  est est en libre service, le prix sur le frigo…je crois 1€50 la petite canette de bière….

    Le gite est bien aménagé…tout en mezzanine…je prend la chambre avec un grand lit…curieusement dans les armoires et les tiroirs il y a des vêtements….ça doit être habité…????

    Je prend une bonne douche….lave mon linge…qui séchera devant le gite sur l'étendoir a linge…..

    J’ai mangé seule, les autres avaient pris le repas avec Fabrice…

    Cet endroit est hyper protégé contre les punaises….limite paranoïa….on doit laisser les chaussures en bas…prendre une sorte de poubelle garnie d’insecticide…mettre le sac a dos dedans….qu’on peut monter dans la chambre….sortir ce dont on a besoin, le mettre dans une sorte de seau….avec de l’insecticide aussi….
    J’ai vue qu’avant il prêtait des tee shirt pour dormir, avec interdiction de sortir ses affaires….bref…c’est pas la qu’on risque d’attraper des punaises…. hihihi!

    La salle a manger est grande….avec le wifi…la télé….me couche vers 9h30

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  32 -DE SIGUER A LA CABANE DE COURTEL MARTI-15 JUILLET 2015


    —————————————————————————————————————

    Malgré la lumière de la rue, j’ai pas mal dormi….partie a 8h15….Siguer est a 740 m…..J’ai suivi le GR 10 qui monte directement en coupant les lacets de la route qui monte a Gesties 960 m…bien raide…


    Sous les arbres …..puis c’est une longue crête…..

    pour arriver au premier col…le Gamel a 1390 m……


    la crête continue……c'est joli….des collines herbeuses…..avec une vue en permanence….



    le Col de la Lène  a 1708 m 

    pour arriver sur le plan Montcamp a 1904 m 


    descendre au col de Sasc…. a 1798 m….ou des chevaux sauvage paissent tranquillement….






    Au col je voie  une sorte de grande tente style  cirque coloré en contre-bas….en approchant c’est une tente utilisée par des ouvriers ( bretons de Rennes ) qui construisent une maison de berger…




    Sur le topo guide il est indiqué une source….je demande aux ouvriers…
    qui me disent ne pas savoir…peut-être au piquet en bas….j’y vais…rien…

    en descendant a gauche une petite cabane….j’y vais ….elle est très sale….pas de source…..





    Je continue le GR….( en fait j’apprendrais plus tard que la source est ou sont les ouvriers…y a des cons partout, même des bretons…la preuve…)

    Le sentier, toujours sur la crête ou sur le flanc de la montagne ….traverse de grandes prairies herbeuses…très ravinées par les animaux….sur le top….il y a des barrières…des corrals….les balises sont pas très visible….on longe une très jolie cabane de berger.....style chalet suisse…..toute entourée de clôtures, avec poule…coqs…lapins…..chiens….Un panneau « «  vente de Fromage  « « ….j’appel…pas de réponse….

    sur le plateau en dessous des milliers de vaches blanche…..broutent…meugle et touti quanti

    Un peu plus loin en contre-bas….….une autre cabane bétonnée….avec de grosses chaines accrochées a des anneaux…..j’ai eu du mal a sortir la chaine, car l’attache en V était pas évidente….
    c’est la





  • Cabane de Courtal Marti a 1812 m…







  • L’intérieur est propre…des boites de conserve…comme l’avait dit Fabrice du petit Gite…fait plus frais a l’intérieur…..une canette de perrier fera mon bonheur…. 

    il est 15 h….je décide de dormir la…la vue est magnifique….le seul bémol…les nombreuses bouses autours de la cabane, qui attirent les mouches et sentent pas bon….mais je met des cailloux dessus, et voila….. merci au petit vent qui chasse les mouches….



    .

















    Plus tard un couple de randonneurs arrivent en ronchonnant… »q u’ils ont perdu le sentier plus bas  »….c’est sur qu’avec les traces des vaches et sangliers c’est pas toujours évident…mais les balises sont très bien faites….ce sont des bâtons de 60-70 cm de haut avec la penture rouge et blanche…. en étant vigilant on les repère bien…par temps de brouillard, c’est moins facile…mais la,  avec le grand soleil……!!!!

    Ils vont a la source qu’on leur a recommandé ( le petit gite encore )…..la source est a 300m, en fait elle est captée….un gros tuyau envoie l’eau ( très fraiche ) dans un grand bassin, qui s’écoule dessous….pour les vaches…

    Le couple de randonneur va au petit gite, ou fabrice ira les chercher a Gesties……afin de leur éviter la descente raide….ils sont en demi pension…je sais pas s’ils paient un supplément pour la course….

    Une fois bien rafraîchie et reposée….je me douche avec l’eau de la source malgré sa fraicheur….ça fait un bien fou….

    Je rince mon linge…et pour le faire sécher….j’installe de la corde entre la cabane et mon bâton de marche, qui tient droit avec des cordes fixées au sol par des piquets de tente….qui malheureusement dépassent trop, je suis en tongues…et me fait un belle coupure sur mon petit doigt de pied martyre…..

    Dam’it!!!!….je désinfecte vite et mets de la pommade antibiotique de suite…..

    C’est drôle car de la, on voit très bien le plateau de Beille, ou le tour de France doit arriver..demain…..je vois très bien la longue file de caravanes…les tentes des supporters…. avec le vent j’entend un peu l’animation du soir……


    Je mange une boite de saucisses aux lentilles  ( 1,40 € ) il y a aussi des chandelles, mais j’ai les miennes…


    Quatre petites filles…curieuses viennent me parler…..elles sont adorables…. 2 d’entre elles sont les filles du Berger, qui vient de rentrer……elles sont surprises qu’une femme dorme ici seule….





    Les petites m’avouent être entrées dans la cabane et pris des carambar, destinés sans doute aux randonneurs….mais comment résister a des carambar….????

    Elles reviennent 30 mn plus tard avec une grosse belle crêpe au sucre savoureuse confectionnée par leur papa..…….et me demandent si je veux du lait de chèvre pour le lendemain matin…Puis elle virevoltent…en riant…partant a la recherche des chèvres dans la montagne..

    La nuit tombée…..je pousse un peu la porte a cause des mouches et moustiques….., mais il fait chaud encore….j’avais mis une toile de sol sur le matelas, qui est propre…mais je préfère toujours isoler au cas ou….

    J’ai passé une excellente nuit…..

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  33 - DE  LA CABANE DE COURTEL MARTI A COUDENES VERSUS CABANNES - 16 JUILLET 2015
    —————————————————————————————————————

    Levée a 6h moins le quart.....prête a 7 h....

    Le berger est passé me voir, pour me donner du lait...mais j'avais déjà déjeuner.....on discute un peu...il a construit lui même sa cabane....il a préféré mettre plus cher et avoir une maisonnette qui lui plaise.....
    Il s'occupe de milliers de vaches....c'est beaucoup de travaille.....mais payant...ça lui plait...







    .

















    Je pars....faut être très vigilant de bien suivre les bâtons-balises……je savais que je devais passer entre un gros paquet de rochers... et un bouquet d'arbres....belle descente le long d'un ruisseau.......le long d'une falaise....au milieu des fougères et framboisiers......

    on voit bien



  • la cabane de Balledreyt,




  • décrite comme détruite sur le topo, mais elle a été entièrement refaite, l'année passée.....




    Je m'y arrête 15 mn...pour la visiter...elle a 2 pièces une avec de quoi cuisiner...


    des conserves...bonbonnes de gaz....un bas flanc avec matelas et couvertures....l'autre est avec  bas-flanc en mezzanines  matelas et couvertures...très propre.....joliment décorée....





    Un homme y a passé la nuit avec son petit chien......il a bien apprécié....il me donne quelques conseils pour la suite du sentier…..








    De la on descend encore un peu....on traverse une prairie après un bout de foret....pas évident de trouver le sentier...pour accéder a une petite passerelle qui enjambe le torrent....





    Une très grosse montée a travers la foret....des balises de partout, impossible de se perdre....fait très chaud déjà....







    Je croise des Anglais venants de se perdre..... au col de Sirmont.....1693m





    La traversée du plateau est plaisante...pour basculer dans la foret....

    au début assez agréable....de beaux arbres...
    descente par a-coup....







    puis descente infernale...a pic quasiment..... et voila que le ciel se met a tonner.....j’accélère dans la mesure du possible....croise encore des marcheurs....




    Presqu'arrivé en bas la pluie commence ...........


    Je sais la cabane de Clarans pas  loin....me dépêche...ça tombe plus fort...pétarade du ciel..…de la grêle…..



    Traverse un pont....un parking au lieu dit Coudenes.....suis le GR....
    Bifurque en suivant les indications de fabrice.....me retrouve sur une plaine marécageuse....m'enfonçant jusqu'aux chevilles....fait demi tour.....revient sur le GR...

    la je trouve la cabane edf,  c’est pas la bonne, un couple y est déjà avec un  gars....l’intérieur est pourri...le bas-flanc en bois est cassé au milieu....ça pue l'humidité....pas de ravitaillement....

    La cabane semble plus grande que la pièce....j'en fait le tour...dans de hautes herbes mouillées... l'autre partie est pour les animaux...

    Je retraverse sous la pluie le champs...suis d'anciennes balises...pour me retrouver de l’autre coté du marécage de tout a l'heure.....rien!!!!!!!!!!!!

    Je ne passerai pas la nuit dans cette cabane immonde, en plus a 4….c’est impossible...le gars seul...reprend le GR sous une pluie battante....je le suis..

    2 jeunes essaient de faire du VTT sur le chemin boueux....quel plaisir ????

    Je commence a monter sur le sentier...de plus en plus boueux.....ça glisse... ça mouille...ça grêle bien...

    Je me dis mais qu'est ce que je fais la! ????...

    Je regarde le topo guide...y en a pour un moment a patauger dans la boue......et décide de faire demi tour...remet 5€ au couple pour payer ce que j'avais pris a la cabane Courtial Marti , car ils doivent  passer au petit gite .........

    Je rejoint la petite route...ne sachant pas ou elle conduit.....abritée sous mon parapluie....les pieds bien mouillés...sous la grêle mélangée a de la grosse pluie…et le tonnerre...

    Au bout de 30 mn....j'entend une voiture...me met au milieu de la route les arrête carrément...leur demandant ou va la route...et ils acceptent de me descendre au village suivant a Aston.....ou on s'arrête dans un café qui semble fermé...mais non, la dame regarde le tour de France dans la pièce a coté...

    On boit 2 bières....on a le temps, car la route est coupée pour le tour de France a la jonctions de Cabannes....
    La dame du café a une nièce qui travaille au centre d’hébergement les Oustalous a Cabannes, elle telephone pour moi, et j'aurai une chambre individuelle pour 19 € + 5 € pour les draps et la serviette...bien nécéssaire...

    vers 17 h.....ils decident de se lancer....et me descendent a l'angle de la route qui mène au centre ville de Cabannes...




    C’est le bazar...pleins d’autobus bariolés...des gendarmes font la circulation.... le tour vient de passer.....


    tout le monde est archi trempé.....mais joyeux...







    les supporters, munis des casquettes et tee shirt a l'effigie de leurs favoris......

    Beaucoup reviennent a leurs voitures....ou autres hébergement...je suis la foule....c'est comme une procession….



    Et trouve





  • LES HEBERGEMENTS DE L'OUSTALOUS





  • de l'autre coté de la gare….

    C’est encore un peu la pagaille....

    au bout de 30 mn j'ai ma chambre....tout au bout du couloir... une chambre avec 3 lits.....pour 19 € + 5 € pour les draps et la serviette....

    les sanitaires sont au milieu du couloir...très bien entretenus, malgré la foule...

    Je profite du complexe, bien achalandé pour laver mon linge tout boueux, bien sale... en machine a laver et sécheuse...

    Pendant le lavage....j'utilise l'une des 2 grandes cuisines et discute avec des fans du Tour....les pauvres ont peu dormi...

    Car vers 20 h hier...plusieurs autobus chargés d'Espagnols sont arrivés...ils ont investi la pelouse devant le complexe....installé leurs tentes....et kiosques a saucisses-frites....
    Mis la sono a fond et fait la fête jusqu'a 4 h du matin, ne se souciant pas des autres....

    Les pauvres qui essayaient de dormir dans les chambres, se levaient a 6 h pour monter au plateau de Beille, sur 10 km, afin d’admirer les coureurs dans la montée...

    vers 19 h...après s’être douchés et mis la pagaille...les Espagnoles sont partis......FIOUUUUU..!!! quelle tranquillité après....

    Je récupère mon linge bien sec...le ciel commence a se dégager.....toutes les télés sont allumées pour les résultats du tour.....
    Dans la cuisine, je réussi a me faire a manger......le wifi est le réseau sont accessibles que de la....

    puis dodo vers 10 h... c'est relativement tranquille....

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  34 - DE CABANNES A MERENS LES VALS  - 17 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Une bonne nuit tranquille….matelas confortable…..mes chaussures sont pas entièrement sèches….mais il fait beau a nouveau…..elles finiront de sécher sur mes pieds.

    Il y a une gare sncf, ou je vais prendre le train de 10h28…direction Merens les vals, mais avec un arrêt a Ax les Thermes, ou je sais trouver une pharmacie, la Poste et divers magasins, je vais acheter le topo guide des Pyrénées Orientales récent de 2013



    Il n’y a plus de guichet a la gare ( elle est transformée en garderie d’enfants) pas de distributeur de billets….dans le train pas de contrôleur pour acheter un billet….OK…!!!!….


    10 mn plus tard, on arrive a la gare d’Ax les Thermes qui est un peu excentrée…..

    A la poste j’envoi le topo précédent chez ma tante….


    Dans les petites ruelles je retrouve le magasin «  LA PITCHOULI « , le vendeur aussi généreux et sympa que celui de Cauteret……j’y achete du bon fromage et du saucisson…puis retiré des sous a la banque….

    C’est une ville d’eau, assez vivante…encaissée entre les montagnes….avec des pistes de ski….puisqu’on voit des télésièges et oeufs….

    Mon train pour Merens les vals est a 12h 48 arrivée a 13 h 03…c'est aussi dans le creux de la vallée….longeant la rivière…le train….la route….des maisons éparse autours….


    J’ai réservé un lit au refuge….qui se trouve a 2 bons kilomètres de la gare….

    bien contente d’avoir fait mon epicerie a Ax, car je passe devant une petite epicerie fermée jusqu’en fin d’après midi….






  • Le refuge de Merens les Vals






  • est dans le haut village…. jolie bâtisse….je voulais une chambre individuelle a 35 €….


    Mais c’était complet….le dortoir est sur plusieurs niveau, dans une ancienne grange…

    C’est joli et neuf….mais faut vraiment que chacun se respecte….car on est tous sur le passage éventuel de quelqu’un…. d’ailleurs un groupe qui a fait la fête a fait du bruit et nous a tous éclairé a minuit….j’aime pas les dortoir pour ça…..20 € la nuit avec petit déjeuner…


    Aujourd’hui c’est la fête votive du village….a 18 h une messe est donnée dans l’ancienne église sans toit…toute illuminée……..

    moment sympa…je pensais aller a l’apéritif et acheter des saucisses grillées….mais l’orage a éclatée juste a la fin de leur messe…..

    j’étais en Tongues….mais avais prévue le parapluie…..





    Pas évident de courir avec des tongues mouillées…on glisse dedans….

    J’irais pas a l’apéro…la pluie perdure 3 bonnes heures….je mange seule mes pâtes dans la cuisine, qui est bien aménagée……

    dodo a 10 h….

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  35 -DE MERENS LES VALS  AU REFUGE DE BESINES- 18 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Levée a 6h30….j’avais préparée toutes mes affaires la veille…devant prendre le petit déjeuner ici, il est a 7h, j’y arrive a 7 h moins 5….Stephan le cycliste vient juste de finir son déjeuner…lui fait le GR 10 en vélo…….


    Merens les vals est a 1060 m d’altitude….

    Partie vers 7h30…..le sentier est très plaisant on suit toute la vallée le long d’un superbe torrent..




    On passe prêt de 3 bassins d’eau sulfureuse, ou se baignait un couple….l’eau y est a 40 °…..


    2 autrichiennes…… actrices de theatre a Viennes, marchaient a peu prêt comme moi…l’une d’elle parlait un français presque correct, et l’enseignait a sa copine en marchant….

    Un régal a monter ce sentier……la vallée du Nabre est magnifique…….




    Puis on se dirige a droite, après avoir traversé le torrent….la ça devient plus sérieux….ça grimpe bien…






    Pour arriver au beau petit lac d’Estagnas ( 2056 m ), il est émeraude…je m’y arrête a l’ombre d’un arbre majestueux….casser la croute…..un vrai bonheur ce lieu…..






    ON longe le petit lac….pour remonter a nouveau dans la pierraille…




    Jusqu’au porteille ( col ) des Besines ( 2333 m )…..



    la vue est magnifique….la descente vers des terrasses herbeuses, est assez pentue….ensuite un régal….on est dans une autre belle vallée….avec de petits arbustes….







     On ne voit le refuge de Besines ( 2104 m) qu’au dernier moment…..i







    Il domine la vallée…on peut apercevoir tout en bas le lac de l’hospitalet…d’ou un sentier rejoint le refuge en 1h30…..






  • Au refuge des Besines





  • Accueil cool des gérants du refuge…


    Ils m’indiquent ou installer ma tente….derrière le refuge…c’est bien plat…..



    des campeurs ont bien aplatis l’herbe la veille….il est 14 h…

    je sais qu’un orage doit se manifester…courant d’après midi….


    Une fois la tente installée...... direction douche…lavage du linge…


    je peux utiliser le fil a linge sous le refuge….bien pratique..


    Je retrouve les autrichiennes et Stéphan le cycliste…

    On discute sur la terrasse…et soudain on entend des cris….l’un des enfants de la gérante, un petit Louis de 6 ans a fait une chute la tête la première dans l’escalier….il saigne du nez…mal au coeur…..la maman inquiète…telephone a la gendarmerie… ils préfèrent venir de suite ( 15 mn plus tard ) sachant l’orage menaçant… le créneau pour l’atterrissage étant meilleurs maintenant…

    Nous avons tous admiré la qualité du pilotage…..d’abord un grand tour….un rapproché…..puis atterrissage a 5 m du refuge sur la petite zone réservée a cet effet….l’un des homme attaché a l’hélico…debout sur un patin….qui vérifiait la stabilité du sol……TRES IMPRESSIONNANT…


    Dans l’hélico une femme médecin, elle a ausculté le petit….ils ont préféré amener Louis a l’hopital en observation, vue l’éloignement…..par précaution…..on apprendra plus tard, qu’il va bien….il en sera d’une grosse bosse…et d’un voyage dans les airs avec sa maman…

    Heureusement que le linge était bien attaché….ça dégage un max les pales de l’hélico..

    On a tous bu un coup après…. chacun ayant pris des photos….l’orage a éclaté 1 h plus tard….belle pluie pendant 2 h…Avant de dormir j’ai bien retendu la tente…



    j’ai pas pris la demi pension….prépare mon repas sur la terrasse a l’abris d’un auvent avec un couple….

    puis je prend un quart de vin avec les autres avec un petit dessert….soirée bien chouette.





    dodo 9h 30

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  36 -DU REFUGE DE BESINES A L’HOTEL REFUGE DES BONES HORES—LAC DES BOUILLOUSE 19 JUILLET 2015
    —————————————————————————————————————

    J’ai très bien dormi….levée a 6 h moins le quart….petit déjeuner sur la terrasse…partie a 7h15….

    Cette fois ci j’étais toujours devant les autres….c’est rare…..Stephan, avec son vélo sur le dos quasiment tout le temps…..


    Le sentier est très joli aussi, dans le creux de la vallée jusqu’a un éboulis de gros rochers a escalader….on aide Stephan…..

    pas évident d’escalader avec un vélo et un sac a dos de 10 kg….il est très sportif, malgré tout ça aide…mais quelle drôle d’idée de faire le GR 10 a vélo….rare sont les endroits ou il peut rouler….






    On traverse plusieurs gros névés…..ils sont sans danger…très beau….arrivée au col de de Coma D’Anyell ( 2470 m ) derrière le vent…petit arrêt casse croute…. vue sur le lac Lanos.. ….




    La on se trompe en suivant une variante….on s’en aperçoit assez vite…dévalent la pente pour rejoindre le GR 10…..

    Par contre les 2 autrichiennes…..se sont arrêtées plus longtemps, on peut pas les prevenir……







    La vue sur le lac de Lanos est splendide ( 2236 m )……pleins de sentiers se croisent , le GR 7..le GRP du Capcir…c’est un peu mêlant….







    Apres avoir contourné la montagne….

    on arrive sur un replat ou trône la belle cabane de Rouzet, on la visite….belle d’extérieur, aménagée intérieurement avec une table et des bancs en pierre….très propre…



    Le coin serait idéal, pour camper….mais il est trop tôt….midi….et dans un Parc on ne peux planter la tente avant 19 h….dommage….


    Grosse montée sans lacets au Portella de la Grava a 2426 m….



    FIOUUUU elle a chauffée cette montée…..la vue est sans fin sur une immense vallée ….







    On se retrouve tous…..Stephan a enfin un chemin ou il peut rouler…on le reverra pas….les Autrichiennes, se sont aussi trompées…mais ont récupéré le chemin plus loin….




    La descente est toute douce, voir trop….ça n'en fini pas….beaucoup de vaches….des cascades très belles…..









    Enfin le lac des Bouillouses….mais c’est pas fini…non…..on doit longer tout le lac….sur des sentiers très pierreux…vallonnés…très fréquentés par les touristes……qui marchent tête baissée…….


    le temps entre le refuge des Besines et le lac des Bouillouses est donné en 6h45, j’ai mis 8 h incluant 1 h d’arret…le dernier parcours m’a semblé sans fin…



    En arrivant au barrage, je vais au centre d’information prêt du barrage….finalement je fais mon choix pour dormir a








  • l’hotel refuge de Bones Hores




  • Rapport qualité prix, ça me semblait le mieux….et de toute façon l’autre refuge du Carlit, en chambre individuelle était complet…….




    J’avais pas pu réservé manquant de réseau, mais chanceuse, le gros rush est pour plus tard….


    j’ai une chambre de 4 lits pour moi seule avec vue sur la montagne et le lac, en demi pension pour 43 € …..payable par visa en plus….




    J’ai une grande salle de bain avec baignoire…..le luxe sur un GR…..douche linge……





    Je descend et retrouve les autrichiennes, mais elles sont bizarres, j’insiste pas….

    je bois une bière a l’intérieur, dans le lounge, très joli en bois…..






    Le repas est prévu a 19h30…les autrichienne, finalement me parlent…elles savent pas si elles vont manger…car le petit copain de l’une d’elle s’est fait licencier du theatre…. et elles ont besoin de marcher, pour évacuer l’émotion………!!!!!!!

    Je m’installe dans le restaurant…il est presque plein….la table a coté de moi est vide au cas ou les 2 filles se decident a venir…


    Le premier plat est arrivé…une super bonne salade avec des oignons réduits et lardons…tomates….






    ensuite le plat principal du veau, le serveur m’a demandé si le la semoule de couscous me convient….en fait je dis non, car j’en mange très souvent sur le sentier…il me propose des frites maisons….qu’il a oublié…finalement il m’amène en plus une autre assiette pleine de frites…

    Alors que je finissais mon plat….les autrichienne arrivent….elles commande un plat, parce que pour elle la demi pension est trop cher……elle finissent mes frites…

    Une glace en dessert….me suis régalée…de ce repas gourmet……

    dodo 9h30…..



    —————————————————————————————————————

    ETAPE  37 - DE L’HOTEL REFUGE DES BONES HORES—LAC DES  BOUILLOUSE  A FONT ROMEU - 20 JUILLET 2015
    —————————————————————————————————————

    Apres une excellente nuit, levée a 6h15….petit déjeuner a 7h….plus revue les 2 Autrichiennes…..
    Délicieux petit dej….il manquait que les oeufs, si on est exigeant….pain frais, délicieux croissants…yaourts…céréales…excellent service…
    Pour régler, par Visa, j’ai eu un peu peur, car le client précédent, a eu un refus…. BIN PAS MOI…….cool….



    .




















    Départ a 7 H 30….Je quitte pour aujourd’hui Le GR 10….j’avais prévu de profiter des sentiers environnants….
    Je descend donc par la jonction du tour du Carlit vers Saint Marti d’Envella….le parcours est tout en descente douce….au creux d’une vallée…pas toujours très bien balisé, surtout au début….mais bon en restant dans la vallée on le retrouve plus loin…


    Bien sur comme il y a un acces par une route…de nombreux touristes gambadent dans la région…



    Je rencontre un cycliste  Hollandais….qui avait dormi a la cabane Sant Marti d’Envella….il prenait de l’eau dans le torrent……n’ayant pas de carte, mais uniquement un GPS….





    Il m’a demandé s’il était pas trop loin du Lac des Bouillouses, et comment était le sentier….

    Qui par endroit, par ailleurs était boueux et bouseux….

    Plus loin je traverse le torrent sur un pont comme a L’étang D’araing….





    Puis un petit barrage…avec canaux a truites….

    La chapelle Saint Marti d’Envella, est très belle, bien entretenu….


    Tout prêt de la cabane… très propre aussi…





    Je suis sur que des groupes ont déjà dormi dans la chapelle, surtout a l’étage, qui a un beau plancher de bois…l’escalier est a l’ancienne…..2 troncs avec encoches…







    Suis descendue par Angoustrine…


    Suivie le sentier du tour de Cerdagne direction Targassone ou après le point de vue…je passe par un bout de route…..



    par le sentier jusqu’a Egat….ça devient trop urbain,…….je prend la petite route pour Font Romeu…ou j’ai réservé une chambre…. en passant devant le fameux four solaire de Font Romeu......

    J'arrive



  • Au Logis Catalan




  • juste avant l’orage qui éclate…..belle averse…..la chambre est pas mal…3 lits….
    la télé…le wifi…

    vue sur la Vallée…..
    salle de bain et wc privé pour 30 €….

    Apres la pluie….j’ai la chance de trouver une bonbonne de gaz qui va avec mon mini rocket….dans l’un des nombreux magasins de sport de la ville….

    Petit tour a l’office de tourisme…afin d’avoir les horaires du train jaune pour le lendemain.....

    en revenant….je trouve une délicieuse salade dans un carrefour machin….






    dodo a 10 h

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  38 -DE FONT ROMEU A PORTE PUYMORENS-ENVEITG ET PLANES - 21 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————




























  • Le petit train jaune



  • partait a 11h 57 de Font Romeu ….petit tortillard coloré plein de touristes….très lent, mais c’est sympa…..il s’arrête dans pleins de petites gares sur demande….

    Il met 1 h pour arriver a Latour Carol, pour porté Puymorens je dois prendre un train de ligne sncf normal en direction de Toulouse….arrivée en 5 mn a Porté Puymorens….

    La, la gare est vide…aucune carte….ni indication….c’est en travaux tout autours…
    Obligée de suivre la route nationale, qui est dangereuse surtout dans les virages…des gros camions…. le tout sur 2 bons kilomètres…pour arriver au village de Porté-Puymorens…( 1623 m )

    Ou après avoir traversé le camping…le sentier s’engage dans la foret….c’est  boueux au départ….


    La montée est assez raide, mais bon en sous bois, la chaleur est moins forte…..

    Je commence a regretter ma décision pour ce parcours….car le temps commence a se couvrir….l’orage menace….


    Arrivée au col de l’Homme mort a 2290 m…les nuages ont envahi les pics….





    Une descente très abrupte…heureusement juste avant la pluie…..pour arriver sous les premières gouttes d’eau après le riu de Bena, ou je retrouve une route goudronnée….FIOUUUUU! L’orage commence….






    La route descend a Enveitg-La tour Carol….Heureusement qu’il y a un abris bus ou je peux m’abriter….


    le bus dois passer dans 10 mn….cool……



    Le chauffeur est en retard de 10 mn…en plus il s’arrête plus longtemps a chaque arrêt….un cycliste bien rincé…profite de l’aubaine….ainsi qu’un couple avec un énorme chien…c’est pas autorisé….mais ça passe….je voulais aller a Cabanasse ….il s’arrête a Mont-louis…le terminus….la c’est la pagaille….tous les bus sont en retard….

    J’attend 10 mn…15 mn….rien…un gars, me dit que Cabanasse c’est juste la a 400 m….je peux y aller a pied…..

    Aussitôt dit sitôt fait….la pluie est pas encore arrivée ici…je rejoins le GR 10 pour arriver a Planes….1535 m…ou j’avais réservé une place de tente par telephone…


    La réception en ce joli lieu est plutôt refroidissant par le boss, au fort accent Turc ou du genre….

    Voyant la pluie arriver…. je demande gentiment, si je peux cuisiner dans la cuisine du gite…..réponse NON…c’est réservé au gite…..AH!!! bon dans ce cas, si il y a encore de la place je prendrai un lit dans le refuge….la c’est OK…

    l’endroit est assez récent…le refuge est bien conçu sur le style des trains couchettes, car elles sont rabattables…peintes en rouge….des casiers munis d’une serrure ou se trouvent les oreillers et couettes….

    La cuisine a 2 tables de 6 places….bien équipée les sanitaires sont bien propre….rien a redire a part l’accueil..

    Apres la douche….je vais sur la terrasse prendre une bière artisanale a 4 €….( dans les refuges je comprend les prix plus élevés, vue l’éloignement…mais la avec la route..???…)

    Je m’installe avec d'autres personnes…5 filles sont très excitées….elle démarrent leur parcours…..( j’apprendrai plus tard qu’elles ont abandonné le lendemain ayant peur d’un orage a Ras de Caracas, elles ont fait demi-tour pour rejoindre la route dans la vallée vers Prat Balaguer…)

    L’orage éclate…..pas d’abri sur la terrasse….je rentre…..la dame m’indique un petit salon a l’étage ….STOP…!!!!! me dit le boss…..c’est réservé uniquement aux chambres d’hôtes…..AH..!!!…vous devez aller dans le gite….de l’autre coté de la cour….

    J’y retrouve les 5 filles…bien étalées dans la cuisine, prenant toute la place….je leur demande si elles dorment au gite…..non elles campent….AH!… vous avez le droit de cuisiner ici..?….oui...!... me répondent elles…on a vue sur internet qu’en payant 3 € supplémentaire on a droit….AH..!…

    Des clients des chambres d’hôte se sont aussi réfugiés la….
    Je suis obligée de demander aux filles de me laisser une petite place……
    Elles continuent leur cinema, aguichants les garçons présents…..

    Je fais ma cuisine, mange…..et a 9h15, vais préparé mon lit…..

    Les nanas encore énervées et pas sommeil, decident de jouer aux cartes dans la pièce a coté de la chambre….2 jeunes gars se joignent a elles…..a 10 h, je vais les voir et leur demande gentiment d’arrêter de faire ce barrouf….qu’on était 5 a essayer de dormir a coté….



    Elles se sont foutues de moi….et ont continuées ……..j’ai mis mes bouchons dans les oreilles……mais bon l’une d’elles dormait dans le dortoir, elle est venue en allumant la grande lumière vers minuit….





    puis sa frontale…comme elle avait pas préparé son lit….ça a pris du temps…….




    Je déteste les refuges a cause des impotents du respect d’autrui….

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  39 - DE PLANES A LA CABANE D’ORRY - 22 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Apres cette nuit peu reposante, je ferai une etape courte aujourd’hui….

    Je vais payer ma nuit et la bière….il affiche règlement possible par visa, ayant pas toujours la facilité pour retirer de l’argent…je saute sur les occasions qui se présentent….
    NON !!!!!…. ou alors vous payez 1 € supplémentaire, car vous payez en dessous de 40 €

    Quel dommage qu’un être aussi désagréable tiennent ce joli lieu, il gâche tout, car il parait que sa femme est très bonne cuisinière, et qu’elle est très agréable ELLE….

    Départ a 9 h….Les filles émergent…..Je passe par une fromagerie au dessus, mais elle ouvre que l’après midi….

    AH! oui, j’ai acheté 4 oeufs bio, la veille ….il est indique que l'on peut se ravitailler ici....j’ai du attendre longtemps avant que Mosieur me dise si c’était OK, pareil après pour le prix…. 3 € les 4, soit 0,75 cts la pièce…




    Le sentier longe la vallée d’un torrent …toujours dans la foret…..










    jusqu’au très beau plat de Cedeilles…1911 m…bien dégagé… le torrent en son milieu….la montagne au fond en forme de cirque….des




  • Orris en bon état……



  • Au bout de la vallée on traverse sur un pont bétonné sur l’autre rive, pour prendre le chemin dans l’autre sens en descendant la vallée….vraiment une belle vallée…

    Pour arriver sur un replat ou se trouve a 1810 m





  • le refuge de l’Orry




  • Une tente est déjà plantée face au refuge….un barbecue fume….( autorisation de feu scellée dans le béton par l’ONF )

    2 personnes s’activent devant le refuge….je me présente….c’est le berger Jean Marc….super gentil et une amie Bretonne qui campe la….Ils attendent la femme du berger la copine de Nathalie et sa soeur….

    le refuge est en longueur….3 pièces…

    l’une pour le berger et sa femme…..

    l’autre pour les randonneurs pièce aménagée sur 2 niveaux…avec matelas…une table avec des bancs…une cheminée….impeccable…..

    plus 1 pièce ouverte, pour le bois…les fils a linge et autres rangements pour le berger...




    Il est 13 h…..Jean Marc arrive avec son 4x4.. avec Murielle sa femme, Karine la copine de Nathalie….on casse la croute ensemble…

    Vers 15 h…l’orage a éclaté…..Heureusement que j’avais déjà montée ma tente derrière le refuge…Jean marc et Murielle m’ont invité a venir dans leur refuge, très bien aménagé…ce qui est normal….J M s’occupe d’un troupeau de vaches qui vivent librement dans la montagne….il doit régulièrement les chercher afin de voir si tout va bien…les soigner éventuellement…Murielle est infirmière a Vernet les bains…elle le rejoint des qu’elle peut…



    Ils ont 2 très belles chiennes d’Australie…..qui demandent a jouer…en permanence, l’une d’elle la plus jeune, pose un cailloux ou morceau de bois a nos pieds…gratte avec sa patte sur le pied…elle est très intelligente….









    2 pêcheurs, habitués du coin arrivent et investissent le refuge randonneur…..il seront bredouilles le soir….dommage, j’aurai bien mangé de la truite de torrent….mais le lendemain…ils seront plus chanceux…..


    J’ai prévu de leur laisser ma bonbonne de gaz pour leur petit dej demain…ils en ont pas….




    Vers 19 h la pluie a cessé…on essuie les tables et chaises dehors........JM va chercher une bouteille de Crémant qui était au frais dans un bidon , dans le torrent….les filles tartinent différents pâtés de Bretagne qu’elles ont ramené…on se fait un petit apéro sympa….



    Je prépare ma tambouille…il repleut…je vais dans ma tente lire sur mon téléphone….

    —————————————————————————————————————

    ETAPE 40 - DE LA CABANE D’ORRY AU REFUGE D’ALEMANY - 23 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Il a plu plusieurs fois dans la nuit…mais j’ai très bien dormi…la tente est bien mouillée… on est dans la brume……je plie tout et range la tente dans un sac plastique je sécherai plus tard….

    Au petit dej on a discuté plus longtemps que je pensais…et suis partie vers 8h45…..Murielle doit ranger le refuge et rentrée a Vernet travailler…


    JM Nat et Karine partent en 4x4 pour récupérer en bas de vallée son patron…afin de l’amener au ras de la Caranças…sur le chemin caillouteux…ils monterons ensuite a pied dans la montagne….



    J M m’a conseillé de rester sur le chemin, plutôt que prendre le sentier, qui est assez casse-pattes….





    En passant je visite la cabane d’aixeques….beaucoup moins bien que le refuge de l’Orry, et tout proche du parking a la retenue d’eau, ou arrive la route de Prat Balaguer…

    La montée par la route est super agréable….j’ai le temps de découvrir le fond de cette magnifique vallée……

    Et la juste sous le col de Mitja…..je croise des randonneurs…… et qui voila…..?....…

    SYLVAIN ! …!!!!…la je ne m’y attendais pas du tout, je le croyais plus loin….



    A sa bonne habitude, il partage un petit lunch….


    Il a peu de temps …….on se donne rendez vous au Canigou dans 3 jours, car il doit ENFIN rencontrer ses parents a PY ce soir…..

    FIOUUUU il est courageux…..ça fait un bout…d’autant que je venais tout juste de recevoir des nouvelles de Patrice, qui m’indiquait être a Vernet les Bains au camping a soigner ses pieds après la maudite descente vers PY….

    Je reste sur la piste, c’est plus long…mais moins stressant pour le corps…..






    On voit de loin le très beau refuge de Ras de la Carança….ou j’arrive vers 13 h….contrairement a ce qu’on avait dit, c’est un bel endroit bien frais, joli bâtiment bien aménagé…un beau torrent a son pied…ou on peut s’installer a l'ombre, et se baigner…




    j’y demande s’il est possible d’avoir un pique-nique…..OUIIIIII….Génial….pendant qu’il me le prépare…je vais vite mettre ma tente a sécher au soleil…


    Il m’amène le plateau du repas a l’intérieur, bien au frais…avec une petite boite de pâté…. 5-6 tranches bon pain de campagne….une boite de salade…du fromage….des noisettes et fruits secs…une pomme….pour 8,50 $....avec une boisson locale…du cidre délicieux….

    En partant la responsable est arrivée apprenant que j’habite a Quebec…on discute….et au moment de partir, elle m’appelle et me donnent 3 magnifiques abricots mures a point…les meilleurs de mon séjour en France….


    Rangement de la tente, bien sèche…et me revoilà repartie sur le sentier…ça monte gentiment de plat en replat…a travers une belle foret….traversée d’un marécage, peu boueux……après le jas de clots a 1970m…




    La c’est très très raide, sur un éperon rocheux….ou les vaches circulent aussi, laissant leurs bouses fraiches sur les pierres…ce sont comme de hautes marches….La chaleur est a son paroxysme…..je fatigue…..









    Enfin arrivée au col del Pal….Un berger garde ses vaches appuyé sur son baton….pas bavard….


    Un panneau indique refuge Alemany 3 km Mantet 6 km 9….ce sera Alemany….



    La c’est plus agréable….le sentier est a flanc de montagne sur une pente herbeuse….une belle vue sur la vallée….il est 18 h 30….






    Pour arriver au Vallon de Caret….ou la descente est épouvantable…je dois souvent descendre en marche arrière, car les rochers sont trop haut…la fatigue n’aidant pas….la chaleur emmagasinée dans les rochers s’exprime a son maximum….j’en ai vraiment marre…..



    Enfin arrivée en bas de ce dédale de roches….un croisement ou sont indiqués le tour du Canigou…..

    et sur l’autre GR 10 Mantet  3,9 KM








    Direction le refuge a droite…a 300 m…




  • Le refuge ALEMANY



  • est sous les arbres…très joli…avec un toit minéral…..la porte est fermée…mais des chaussures sont dehors…je toque a la porte…..





    et me retrouve nez a nez avec 5 personnes …le couple de belges Magali et Gies aperçu au Ras del Caranças… un gars seul Clement…2 potes qui arrivaient de Banyuls….


    Ils sont a table….me disent tu arrives bien….cool, j’ai plus qu’a mettre les pieds sous la table….

    Je pensais monter la tente, mais ils m’ont averti qu’ils ont fait le tour du coin, les seuls places possible sont loin, ….je dormirais donc avec eux, il y a assez de places…dans le refuge..


    J’installe vite mes affaires sur le bas-flanc du bas…Magali et Gies avaient mis leur affaires en haut…

    Ils m’ont installé au bout de la table sur un banc….bon repas…..Magali, nous donne des restes de pâtes ( elle et Gies ont un sac énorme, Gies porte 3 réchauds…plusieurs casseroles….bref tout un bardas, amenant du confort…mais lourd )




    L’intérieur est joliment décoré…style yourte…Mongole….

    Étant arrivé tard….j’ai pas pris le temps de me rincer a la source a cotée…j’ai mal dormi, car j’étais encore poisseuse de la veille….

    Des petites souris cours le long des murs….on range bien notre nourriture….je met des bouchons dans les oreilles…

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  41 - DU REFUGE D’ALEMANY A VERNET LES BAINS PAR MANTET - 24 JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Une nuit correct, malgré que Clement se soit levé a 4h45, parti a 5h45….

    Gies a mal dormi, car au premier étage il était sur une planche instable, se courbant….mais il a pas osé réveiller Magali…..

    Avec les 4 autres ont a pris notre petit dej….ils sont partis a 7h30…moi 15 mn plus tard….

    Marrante les toilettes…c’est une mini-bâtisse ronde….dans la pente….elles ont tendance a pencher sérieusement malgré qu’elles soient attachées par des cordes….

    Le sentier est en descente douce….passant a travers de belle prairies….

    on longe le torrent….

    puis le sentier est entre 2 jolis murets de pierres jusqu’au pied de Mantet….

    ou l’on traverse le torrent un peu plus bas sur un pont de bois….





    Mantet est Beau hameau assez desert….j’ai voulu prendre un café au lait au refuge…la porte est ouverte…j’appelle….pas de réponse…bye..bye…




    Je monte par la route, car le sentier est très pentu…surtout au début avec du béton, pour moi c’est mortel…




    Zéro voiture …Mantet est un cul de sac….
    ….



    arrivée au col…je choisi de continuer par la route….selon l’expérience de Patrice….j’ai pas envie d’avoir a nouveau les pieds en panade….

    Au 2 tiers du chemin…..une voiture DDE, du conseil régional arrive et s’arrête…On discute avec le monsieur….il rêve de faire le GR 10 a la retraite…il me demande des tuyaux….arrivé a PY……je réalise que j’ai besoin de sparadrap….mais pour ça faut aller a Vernet les bains, pour la pharmacie…..

    Le monsieur doit y passer…il me dépose devant la pharmacie……vers midi……puis je vais a l’OT pour internet……je connaissais pas cette jolie ville…je vais y dormir ce soir….le seul hotel au prix convenable est





  • l’hotel des Sources




  • dans les Thermes de Vernet ....2 étoiles ….pour 50€…mais pas avant 14 h

    En attendant je visite la ville avec mon sac sur le dos….le château sur le haut de la ville….dans les ruelles…..

    Quand je passe devant un joli jardinet…un monsieur descend l’escalier…je lui demande ou trouver une alimentation…..il appelle sa femme…..ils sont anglophones….le monsieur disparait…il revient avec un verre et une bouteille de cidre doux très frais….m’en verse 2 verres…..un délice dans cette chaleur…..

    Ils attendent leurs enfants et petits enfants, sinon ils m’auraient inviter a déjeuner…..

    le monsieur disparait a nouveau….revient….avec l’air d’un enfant qui joue un bon tour….et soudain me met une belle banane sous le nez…..me disant que je trouverais pas d’alimentation a cette heure…elle me calerai en attendant……trop mimi le couple…..






    Je continue mon chemin….pour m’assoir dans un petit bar, ou je commande une bière……servie dans un format de verre plus petit qu’a l’habitude….l’Internet n’y fonctionne pas bien….
    Au moment de payer…il m’annonce 3,30 €….whaouuuu! je lui dis direct que c’est la plus petite bière et la plus chère de tout le GR 10 depuis mon départ
    …il me répond qu’il travaille 7/7 sans vacances…..bin la… !!!!!……. depuis mon arrivée je n’ai vue que des copains qui le visite….il est affalé devant la télé… a regardé du sport…..si c’est comme ça …7/7 c’est pas fatiguant….

    Direction l’Hotel….très grande chambre… au 5 eme étage…avec une grande fenêtre donnant sur la montagne….télé…wifi…grande belle salle de bain….j’ai pu enfin me laver….ainsi que tout mon linge……



    Faisait très très chaud……l’orage a éclaté vers 14h30……eau bienvenue a Vernet, qui n’a pas eu de pluie depuis 1 mois et demi…..Vers 17 h…je suis sortie entre 2 averses orageuses….faire de petits achats alimentaires…et un petit miroir de poche…( ayant oublié le mien a Planes )






    Le soir j’ai téléphoné aux 2 compagnies qui font la montée en 4x4 au Canigou….les 2 sont complètes ….mais l’une d’elle pourrait avoir une éventualité….

    ils devraient me rappeler d’ici au matin 8h15…..

    dodo a 10 h

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  42 - DE VERNET LES BAINS AU CORTALET LE CANIGOU - 25 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Réveillée en sursaut a 6h moins 10…par des voisins très bruyants qui se préparent sans doute pour une balade……mais bon! c’est de toute façon l’heure de me lever…

    J’ai bien dormi…..me prépare tranquillement…..le ciel est dégagé….j’attend 8h15…pas d’appel….je prend la route de Fillols….et telephone en route.....effectivement pas de place en 4x4…qu’a cela ne tienne…. j’y vais a pieds…….




    C’est par la route….donc je fais du stop au peu de voitures matinales….l’une s’arrêtera a 2 km de Fillols…..ou il va chercher sa maman…il avait oublié de fermer la fenêtre passager…. j’ai eu les fesses bien mouillée…mais avec la chaleur…mon pantalon a été sec en 5 mn….







    Pour accéder a la piste qui monte au Cortalet… je dois rejoindre le col de Millères…

    passer devant le camping des Sauterelles……la il me reste 15 km a monter….





    Vers 9 h 15 les 2 4x4 me doublent……plus une voiture après…
    en fait cette piste est réservée a peu de véhicules…

    Je croise plusieurs cyclistes…en montée et descente….





    Ce type de montée me convient….c’est régulier…peu de caillasses….c’est l’ancienne route pour accéder aux mines, très nombreuses dans la régions…



    des panneaux indiques périodiquement des sites…ou événements….

    Le paysage est superbe…la piste longe la falaise….

    la vue y est magnifique…je me régale…



    Peu avant





  • le refuge non gardé de Balatg





  • je rencontre un couple qui me confirme que la montée par le sentier depuis Vernet au col des Volte est si difficile…..qu’ils ont décidé de descendre par la piste…


    Apres l’arrêt au refuge de Balatg….la piste continue……



    en passant par de petits tunnels…….












    pour passer devant une autre jolie cabane entourée de nombreuses vaches curieuses…




    Presqu’arrivé au Cortalet…plusieurs petits parkings…..assez bien remplis….


    il y a une autre route de terre qui arrive de Prades….a 23 km….






    Sur le 1 km qui reste…c’est la foule…….et réalise que c’est samedi…..donc bordel assuré…..



    Arrivée au beau grand





  • refuge des Cortalets






  • Ou je croise Magali…qui se sauve…trop de monde pour eux…..


    Il est 15 h…..j’ai faim…..



    ils servent encore a manger au refuge….des boulettes de viande        ( porc-boeuf )…servi dans une cassolette….avec des légumes provençaux…délicieux…avec une bière artisanal locale..

    Je monte ma tente prêt de gros rochers….a l’ombre du moment….l’endroit est vaste…il y a du monde…mais on est loin les uns des autres….

    Par contre…a cause me dit-on …de la sécheresse…pas de possibilité de douches pour les campeurs ( bivouaque gratuit )…éventuellement si la source coule en dessous……mais elle est a sec…..

    j’attend Sylvain……..qui arrive vers 5h30………il voudrait se doucher….pas possible…rinçage avec une gourde d’eau et une serviette mouillée….

    Il monte sa tente un peu plus loin sous les arbres…

    On retrouve Richard et Stephane qui marchent au même rythme que Sylvain…on boit 2 bières…a 2150 m d’altitude….avec la fatigue…..l’alcool fait plus d’effet…on est un peu étourdi…et allons préparer un repas que l’on partage tout les deux…il fait une bonne sauce pour les pâtes….

    dodo vers 9h30……

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  43 - DU CORTALET LE CANIGOU AU PIC DU CANIGOU A ARLES SUR TECH - 26 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    On a prévu de se lever a 3h30 afin de monter voir le levé de soleil au sommet du CANIGOU….


    Des groupes …( du samedi soir…)…ont fait la fête jusqu’a 2 h du matin….criant bien fort…..je m’éveillais souvent…..très courte nuit pas réparatrice…

    Je vais réveiller Sylvain, qui lui a rien entendu…..

    un café ....petit déjeuner….Sylvain, traine un peu il cherche des piles de rechange pour sa frontale, au cas ou….
    J’ai pas de lampe frontale, mais une petite lampe a manivelle….

    On part a 4h20…..Je suis Sylvain…le plus prêt possible, a cause de l’obscurité…..au début ça va…c’est un sentier….

    Apres….faut être très attentif pour trouver les balises….car c’est de la grosse caillasse….
    Plus haut on se perd un peu…faut escalader les rocherS….a nouveau sur le sentier….ça grimpe dur…Sylvain …m’attend, car pour ma petite grandeur, une marche de 50-60 centimètres….c’est de l’escalade….et entre faire tourner la manivelle et tenir le bâton, bien utile…c’est pas toujours évident…. ( d’ailleurs sur les conseils de Sylvain, j’ai acheté cette semaine une frontale a Quebec… )



    On arrive enfin en haut a 2784 m….la nuit est moins noire…..

    l’aube commence a se lever….il est 6h moins le quart……

    Le vent est plus fort…on se trouve un petit creux avec vue sur le golfe du Lion……






    Je sors le pain , le saucisson et l’eau….le soleil pointe son nez alors que 5 jeunes arrivent……( c’etait une partie de ceux qui ont fait la fête…c’est l’anniversaire de l’un d’eux…ils sont du coin ..)




    Photos…..Sylvain part vers 6h30….Je le reverrai pas…..il a démonté sa tente et a continué son chemin a son rythme…









    Je suis restée jusqu’a 7h15…..suis descendue…en croisant pas mal de touristes…..il faisait déjà chaud…..

    Je vais directement au refuge....fait une petite toilette dans les sanitaires du refuge, juste avant qu'ils les ferment...et bois une grand café au lait......

    J’ai démonté ma tente…et repris le GR 10…..par le ras des Cortalets…puis la piste jusqu’au ras del prat Cabrera….la descente est dure dure…après la petite nuit….surtout sur les passages a découvert vers L’Estanyols…..





    Je trouve la montée vers le col de la Cirere très dure….m’arrête souvent….suis crevée….





    Apres le refuge de Batére qui n’a plus que des places en dortoir je continue…. ….








    On est sur une route….


    Une voiture passe…j’hésite pas a faire du stop….




    le coin me plait moins....et on doit traverser des zone a élevage, avec des patous dit-on pas très gentils...





    elle me descendra a Arles sur Tech…( 270 m ).......... je réserve une chambre a





  • l’hotel des glycines




  • ou je revoie brièvement Richard et Stephane

    C’est dimanche…

    il reste qu’un petit magasin ouvert…..y achète des yaourts et des fruits…


    Vers 7 h Sylvain m'envoie un message comme convenu pour m'avertir ou il se trouve...il est au camping sur le bord du sentier a 3 km avant Arles sur Tech....



    Dommage....mais j'aurai pas pu aller jusque la... et camper dans un camping...

    me coucherai a 8h 30…..

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  44 - D’ ARLES SUR TECH AU MOULIN DE LA PALETTE AMELIE LES BAINS - 27 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    bonne nuit malgré la chaleur extreme.....je vais m'acheter des croissants au supermarché a coté ouvert ce matin....Comme je dois faire une courte étape...je prend mon temps...



    Départ après 10 h....

    On traverse la ville....vers le Tech...que je traverse sur une passerelle.....










    Le sentier, dans une foret de chênes liège et châtaigniers....est assez particulier.....





    Je ne sais pas si il est un torrent en cas de pluie, ou s'il s'est raviner avec le temps....

    On marche au creux d'un mini-canyon.......

    c'est assez ludique et pas désagréable.....





    Arrivée au col de Paracolls ( 902 m )le sentier continue gentiment dans une belle foret de châtaigniers....sentier qui longe la montagne en douceur....

    Il fait vraiment beau….déjà très chaud.....


    après la descente...on doit contourner une propriété privé....qui semble pas aimer les randonneurs....



    Puis une remontée assez raide....et redescendre....pour arriver au bord d'un torrent ....







    Des arbres morts posés sur   la rivière avec une corde servent de pont....

    Heureusement que le temps est sec....mais je me fie pas trop aux cordes...



    La on est au pied de 

    l'ecogite du Moulin de la Palette











    La dame me montre ou mettre ma tente sur la 2 eme terrasse..……prêt d’une caravane bariolée…..






    La nuitée en tente est de 10 € avec douche chaude et acces a la cuisine, mais ayant eu des compliments de la cuisine bio d’ici, j’ai pris emplacement tente et repas du soir pour 26 €…







    Je vais voir la rivière…. c’est assez boueux….pas du tout aménagé…on va dire sauvage….mais bon ça pourrait être plus accessible…

    Une tente gaude a la 3 eme terrasse….qui elle a un petit préau, avec table et bancs……je me dit ..."" tient ça pourrait être Magali et Gies ""……



    Je retourne sur la terrasse du gite….ou je prend une bière…discute avec un papa et son fiston Edgar, 12 ans..…ils sont de Bordeaux…partis de Banyuls sur le  HRP……




    Ulrica , une allemande se joint a nous ainsi que Peter….et voila Magali et Gies qui arrivent…..la tablée s’agrandi…on boit un verre de vin….

    La dame nous apporte des tartines avec une mousse au poivron et sardine un délice….puis on s’installe sur la grande table……



    Un grand plat de salade avec des pâtes et différents légumes  …….

    Un autre grand plat avec des lentilles et une énorme omelette….

    En dessert une croustade avec du yogourt maison…..






    On s’est régalé….Puis Sur la tablée voisine, occupée par des touristes en voiture et moto….un monsieur est allé chercher sa guitare….le petit Edgar voulait aussi nous jouer un morceau…la dame du gite lui a prêté la sienne….il nous a joué un joli morceau….en chantant….adorable….




    Puis le monsieur…nous a sorti son répertoire ( il avait plein de partitions…)



    On s’est bien amusé jusqu’a 11 h….tout le monde heureux…..






    dodo…..11 h

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  45 - DU MOULIN DE LA PALETTE AU REFUGE DE LA SALINA - 28 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Super bonne nuit…..départ a 9 h après que j’ai préparé mon petit déjeuner dans la cuisine libre sous le préau du refuge…

    Edgar avait une douleur sur le dessus du pied…je lui ai passé du strap pour qu’il tienne jusqu’a la pharmacie d’Arles sur Tech…Magali et Gies vont a Las Illas…

    Le papa d’Edgar m’a conseillé de passer par le HRP par le refuge de Salinas, qui est plus aérien avec une belle vue sur l’Espagne…



    Le sentier sera presque toujours en sous bois….ce qui est pas mal…vue la chaleur…..


    On se retrouve plusieurs fois avec Ulrica jusqu’au col Cerda ( 1058 m )…..ou pour l’atteindre la montée est bien raide….






    Au col….pause a l’ombre…..malgré que les randonneurs y ai laissé des cochonnerie….l’endroit le plus sale du GR….chaleur torride…..

    Un Gars arrive….et on discute…il va a Las Illas….Ulrica part avec lui…….

    Le sentier est très plaisant après….pleins de mures mures énormes sur le bord du chemin ….





    Pour ensuite traverser  un très beau bois de Hêtres après la collade de san Marti…  ou je croise Theresa et Jean pierre ( baliseur de GR dans sa région..)
    Ils avaient rencontré la veille Sylvain, qui leur a demandé de me saluer…..trop mimi Sylvain….






    On a discuté bien 3 quart d’heures….elle voulait absolument m’inviter chez elle dans la Creuse avec le toit et le couvert….
    Elle a une bizarre installation sur son sac a dos…des bandes velpos entourent les sangles d’épaule….




    Au Roc de Fausa…..je prend le temps de suivre un autre sentier afin d’avoir un peu de vue coté Français….

    Car la on marche vraiment sur la frontière….un coup en France un coup en Espagne….






    Puis je rejoins le carrefour au col du puit de la Neige….afin de récupérer le HRP balisé en jaune…..en direction du refuge de l’ermitage de Salinas….




    Marrant la descente se fait dans les fougères….

    Faut être très attentif au sentier….car elles sont si fournies et hautes qu’il disparait dessous….








    Arrivée sur une petite route espagnole….Je vois toujours pas les bâtiments de l’Ermitage….mais entend les fontaines….je vais a gauche et la…au bout d’un grand terre-plein…le voila l ‘ermitage…..




    Le refuge est déjà occupé par 1 couple…..

    Du linge sèche de partout….

    Le refuge est tout refait a neuf….les bas-flancs en metal et carrelage….pas  de risque de punaises…




    Isabelle, infirmière et Marc Kinésithérapeute……on discute un moment…..Ils sont venus en train à Portbou en Espagne au lieu de Banyuls par erreur….ils se sont perdus…. puis ont retrouvé le bon chemin….et les voila…

    Je décide de les laisser tranquille et vais monter ma tente devant l’Ermitage…..et vais me laver a la fontaine un peu plus loin….


    Une belle fontaine aux 3 jets puissants…. la douche est fraiche….


    Mais ça fait tellement de bien….puis je rince mes vêtements….









    J’installe une corde a linge devant le refuge……on commençait a s’installer pour manger….assis sur le banc de pierre devant le refuge…..quand on entend des voix…..puis 3 hommes  apparaissent….a la démarche épuisée…je me demande même si l’un d’eux n’est pas handicapé….

    Isabelle se précipite sur celui qui boitait beaucoup….lui donne un morceau de pain avec du saucisson…moi de l’eau fraiche …..il est exténué…..sur le point de tomber…..

    Il se tourne et va vers son frère  ( 2 frères avec leur père ) ……. avec Isabelle on s’exclame pleine de stupeur « «  mais qu’as tu a la jambe ? « « il a  2 gros trous a l’arrière du genou en haut du mollet droit….très bleu autours…..UN PATOU L’A MORDU  au niveau du refuge  de Batère …. 

    En fait 3 patous sont arrivés a leur passage…la femelle l’a contournée et mordu….il est vacciné…pas de souci…et sont allés a la pharmacie d’Arles sur Tech….mais il a eu ensuite une douleur insoutenable au niveau de la hanche gauche….

    Mais voila…la vie fait bien les choses…car Marc  dévoile sa profession il est Kiné et rebouteux…( il a suivit un cursus de 4 ans a l’université pour obtenir ce diplôme supplémentaire )

    Il lui propose de pratiquer des manipulations sur sa hanche et jambe……sur la lande devant le refuge….quand je le vois pratiquer…je comprend qu’il est pas seulement kiné….il lui explique qu’en fait la chienne l’a mordu sur le nerf sciatique…provocant ainsi cette douleur a la hanche inverse…remontant jusqu'a la 7 eme vertèbre .



    Apres 45 mn….François se relève….il a plus mal….. il est revigoré….tous sont estomaqués….et heureux…


    Ils pensaient dormir a la belle étoile…


    mais le vent s’est levé….et monte leur tente…




    On mange tous ensemble…..grâce au vent…le linge est vite sec….

    dodo vers 9h30….

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  46 - DU REFUGE DE LA SALINA  AU SUPERBE MAS NOU- 29 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    J'ai très bien dormi....

    hier soir......au moment ou on s'est tous couché....une voiture est passée....on l'a vue au matin garée coté ermitage....On se doutait que quelqu'un habitait ici.....mais on a vue personne...

    Départ a 7 h 30...quasiment en même temps que les 3 gars.....on marchera ensemble jusqu'a Las Illas...



    Il fait beau....le sentier sillonne dans une belle foret...a un moment on traverse un petit torrent....me suis pas méfiée...et ai glissé sur une roche....sans me mouiller...hihihi..







    Le sentier effectivement suis la crête sur une belle piste en descente douce....



    Une superbe vue sur L'Espagne....on voit un beau lac...la ville de Jonqueras....




    Puis on descend le long d'un grillage....dans une foret privé....le long d'un vallon.....protection en bas du grillage avec des clôtures électrique contre les sangliers...c'est une réserve de chasse...



    On arrive a Las Illas a 8 h 30.... on commande tous un bon café...je prend un plateau de fromage....tres bien servi de 4 sortes de fromages..pour 7 € avec le café au lait...

    la proprietaire de l'Hotel m'a indiqué que je pouvais demander de l'eau au Mas Nou....que j'y serais bien reçu



    Les gars sont partis....puis je reprend le GR....qui a du être détourné a cause d'une chieuse... qui ne veut pas de randonneurs sur sa propriété...mais surtout pour agacer le maire, avec qui elle est en désaccord.....ou plutôt, il fait pas comme elle veut......


    Donc le détour se fait par une route....un petit chien me suis....il a du mal a partir....


    Un couple cherche le sentier....une camionnette arrive....un jeune employé de la mairie...il nous propose de nous monter un peu plus haut......

    On est sur une piste bordée de ronces aux mures énormes juteuses…gouteuses....me régale....

    Dans un virage une camionnette jaune me double....me saluant.....

    Ca monte gentiment...toujours sur la piste....

    Puis quand Ça monte moins...... 


    un panneau sur la gauche de la route, apposée par les propriétaires de la terre.....indique que c'est une zone naturiste, et de respecter l'intimité des lieux...







    Plus loin....sur le coté gauche un immense jardin potager luxuriant....avec des fleurs partout....un petit paradis








    Un Camion et une moto militaire stationnés au bout........un vieux tracteur...






    Je continue...pour arriver a un croisement et des bâtiment anciens sur la gauche....la camionnette jaune stationnée au dessus...





    J'avance sur le chemin....et voit un robinet a droite sous le muret....


    j'appelle....pour demander l'autorisation de prendre de l'eau....

    Et la un homme, grand....nu....bronzé....un verre a la main écarte le rideau de la maison en contre-bas....un grand sourire....a ma demande il répond que « « oui....mais que si je veux, un verre de rosé bien frais m'est offert a l’intérieur…. » »




    COOL....j'accepte avec plaisir.....Il s'appelle Claude....elle Véro ..nue aussi.....
    Leurs 2 fils habillés...l'un d'eux fêtait ses 12 ans...

    Le plus vieux a 16 ou 17 ans....il se tient prêt d'une jeune fille...apprenant plus tard qu'elle est  Australienne, commençant le GR 10...elle a estimé le lieu paradisiaque....
    stoppant la, depuis 10 jours.....



    Le rosé est bon et frais...Vero était a cuisiner...ils m'invitent a partager leur repas....composé des produits de leur production....;

    salade...Porc...frites, des pommes de terre ...( ils en produisent plusieurs tonnes par an ) pour finir sur un bleu délicieux ....un régal....

    Apres le repas....ils vont faire la sieste...

    Claude me propose de planter ma tente au bout du jardin...ou une tente est déjà plantée....pour Matéo...quand il fait trop chaud dans la maison...

    Je monte ma tente....me douche au tuyau a coté....eau fraiche....mais il fait si chaud....

    Je vais voir Vèro dans son jardin potager….elle me propose une baignade dans la piscine.....mais bon je viens de me doucher....elle me parle de sa vie ici......





    Ils élèves des moutons....des cochons....ont des chevaux...mulets....

    vendent leurs légumes au marché...ainsi que les fromages....et les patates....







    Ils sont la depuis plus de 20 ans....a retaper la ferme qui etait une ruine...

    Lui a été legionaire.....il a crée dans la région une compagnie de protection appeler « « Rangers » », afin de maintenir l'ordre, lors de manifestions pastorales, ou l'alcool provoque les débordements des participants...

    En revenant, je rencontre une amie a eux qui vient d'arriver a cheval...

    Un orage a éclaté vers 17 h....belle grosse pluie pendant plus d'une heure..

    Vero, fatiguée Nous a demandé de l'aider a préparer le repas du soir....tomates...concombres....poivrons.....un délicieuse salade....

    On est tous a table....il fait bon....le rosé est bien frais...

    Puis Claude se lève...il a aperçu des ombres dehors....il sort sur le pas de la porte…. a poil toujours....et s'adresse a 2 jeunes garçons...."" bonjour....vous avez besoin de quelque chose ...?...""

    Ils répondent…. » »on nous a parlé d’un super jardin...et on aimerai le voir , aider et apprendre….. » »

    ""Pas de soucis "", répond Claude....""vous avez ou dormir ?…. » »…. » »non ..!..» »….. » » Alors plantez la tente dans le jardin » »….COOL

    """Joignez vous a nous pour le repas..."""""les 2 garçons disent...""" ok...mais on peut aussi partager avec vous....car des gars de construction nous ont donné plein de nourriture..."""

    Vincent et Victor...ils se sont rencontré sur le sentier.......ils ont aussi rencontré Sylvain.....




    Ils Partagent avec nous tous...du pâté...du boudin...du saucisson...plusieurs bouteilles de vin rouge....l'opulence quoi !!!









    On passe une super bonne soirée....Vincent et Victor veulent rester plusieurs jours....pas de problème...la maison du bon dieu on pourrait dire...

    dodo vers minuit.....

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  47 - DU SUPERBE MAS NOU AU  REFUGE DU COL DE L’OUILLAT- 30 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    Dans la nuit l’orage a tourné plusieurs fois….ça a bien mouillé….mais ma tente est bien étanche…j’adore l’orage….

    Je vais déjeuner dans la maison avec Vero et Patricia, l’amie… ….

    Claude est habillé ce matin il a des livraisons a faire….il allait sortir…il pleut…une petite voie vient de dehors….Claude ouvre… » »salut…ça va ? … » » », le gars répond .. » » »non, pas trop j ‘ai froid suis bien mouillé……Claude répond « « « ..vient boire un bon thé bien chaud…. » » »…
    « « « plus on est de fou plus on rit…. » » »

    Je suis Partie vers 10 h, après avoir salué Vero dans son jardin…

    La piste continue un bon moment…passe par le col de Portails…. après le col del Priorat en descente…il y a plusieurs piste…




    Le balisage moins fréquent…je perd le GR…pour arriver sur une petite route entièrement bétonnée…

    la chaleur est a son maximum….a la première voiture, je lève le pousse….





    Ont double plusieurs randonneurs…mais pas de place…le Monsieur me dépose au col du Perthus.....

    La c’est le super contraste…gros choc culturel….pleins de touristes tout excités...hagard de convoitise........, avec des cabas débordants d’alcool huiles d’olive…de la bouffe..et autres ….



    j’essai d’entrer dans un magasin…on me demande de laisser mon sac a la consigne….non, j’ai pas envie qu’on me vol mon sac…..


    Me réfugie dans un petit resto ( Le Régent )  a 9,90 €  pour une salade avec des gésiers et du bacon… de la morue a l’ailoli….en dessert, une crème Catalane…





    Le temps semble vouloir changer…des nuages s’amoncellent…Au début sur le GR 10 dans la foret…jusqu’a saint Martin d’Albert….le ciel devient noir….



    Je décide de prendre la route en direction du col de l’Ouillat…


    Il est 16 h…il commence a bien pleuvoir, quand une voiture passe….de gentils hollandais, qui cherchent le restaurant du col ou je vais….super….

    On cour sous une pluie battante pour entrer dans le restaurant



    Je voulais camper….

    ce sera le refuge, vue le temps….je bois un verre….et réserve une place dans une chambre individuelle, me dit la jeune femme, j’apprécie…

    mais la je peux pas m’occuper de vous, car je suis seule en service……..

    OK….vers  17 h une autre femme arrive et m’annonce qu’il y a pas de place en individuelle….

    arff!!!, j’avais réservée en demi pension……. pouvais pas revenir en arrière…


    Je vais voir le dortoir de 14 places….pas trop pire…il y a déjà 2 personnes…des suisses antipathiques...fermés..….pas un mot aux randonneurs......étranges....la femme est resté 3 quart d’heure dans la douche, ou se trouvent aussi les seules toilettes…




    M’installe sur la mezzanine les matelas sont pas trop mal…. 4 autres personnes viennent d’arriver toutes trempées.. ils s’installent en bas…



    J'essaie de trouver des petit coins..... laissés par les suisses envahissants… pour faire sécher ma tente encore mouillée de la nuit précédente…



    Le repas était a 19 h15…la serveuse m’avait mis a part, j’ai demandé a être avec les autres randonneurs….repas original…salade en entrée…de la joue de cochon avec des spaghetti…une faisselle en dessert…du vin rouge… demi pension pour 38 €

    Couché vers 21 h les suisses étaient déjà dans leur lit..…me suis couchée dans le noir sans bruit…


    —————————————————————————————————————

    ETAPE  48 - DU  REFUGE DU COL DE L’OUILLAT AU REFUGE TOMY- 31 - JUILLET 2015

    —————————————————————————————————————

    J’ai bien dormi…réveillée a 6 h par les suisses….qui font un barouffe pas possible…ils tournent en rond….déjeunent….prennent leur temps très bruyamment…le gars…les bras ballant attendant que sa compagne range son sac….ils partent ENFIN A 8 H…….

    Je vais déjeuner..pendant que je peux enfin bien étalé ma tente pour la sécher….le petit déjeuner juste correct une carafe de jus d’orange..café..lait pain confiture beurre..




    Partie a 9 h….le sentier est bien agréable…




    tout en crête…..jusqu’a l’antenne du col des 3 thermes avec son obélisque ou de gentils marcheurs me photographient..….





    On est toujours a cheval sur la frontière Espagnol…


    Il reste encore les clôtures très rouillées….






    On descend dans un bois…les vaches sont nombreuses dans le coin…

    Puis voila la belle cabane Tagnaredes…..



    bien aménagée a l'intérieur...une source toute proche....











    Le paysage est magnifique…le temps est très clair…..on voit bien la Costa Brava…Cadaques…Figueras…Empuria Brava…..Roses…..





    Toujours sur des crêtes…



     Apres le col Pragun…j’ai perdu le GR….

    mais j’étais bien sous les châtaigniers immenses…faisant une ombre bienfaisante….


    Je retrouve le GR en remontant plus loin….sur la crête…un petit vent rafraichi…..

    Les arbustes envahis, de houx, prennent des forment inattendues…sans doute provoqué par les vents…





    Je cherche le refuge de TOMY….ou je veux dormir ce soir….

    Le sentier devient plus rocailleux…on a déjà un vue sur la Méditerranée….c'est superbe…et donne des ailes….





    Je fini par le trouver…entre le col del Pal et le et le pic de Sailfort  ( 902 m )….pas très évident a trouver….car il est très petit…a 200 m au dessus du GR 10…les poutrelles métalliques peintes en vert….c’est grâce au reflet du soleil, que j’ai vue les vitres…


    Il est plus mignon que je pensais….c’est minuscule…donnée pour 2-3 personnes…je vois pas trop comment, il est si petit…

    Quoique que par mauvais temps…c'est un excellent refuge…en s’asseyant cote a cote….




    Il doit mesuré quelque chose comme 2,50 m de long  par 2 m de large…les rochers naturels font les murs du fond et 2 cotés…dans leur forme originale….l’avant est en vitres…le toit est végétal….la vue est splendide…directement sur Banyuls…

    Je m’y installe…il semble être très connu, car plusieurs visiteurs y viendront comme si c’était un lieu public, sans dire bonjour… pour lire le livre d’or et y mettre un mot….


    Vers 20 h…plus de visiteurs…j’installe les planches afin de me préparer un repas…a la lumière de la chandelle..


    ( en cas de besoin, Maurice, le créateur du lieu…laisse des boites en plastique contenant de la nourriture sèche….du café…sucre…des bidons d’eau… )







    Ensuite j’installe mon lit…en déplaçant les planches….protégeant mon sac de couchage des arêtes des rochers….il y a une porte qui ferme bien le lieu…




    et heureusement, car vers 9 h30…un gros orage a éclaté…..en fait j’étais dans l’orage….ça tremblait de partout…tonnait…pas d’éclaires, mais des des boules de lumière….une pluie très forte comme une tempete…


    Je suis au première loge d’un grand spectacle……



    Ça dure longtemps et fini par m’endormir au son du tonnerre…

    —————————————————————————————————————

    ETAPE  49 - DU  REFUGE TOMY A BANYULS - 1 ER - AOUT 2015

    —————————————————————————————————————

    J’ai bien dormi….levé a 6h30….je suis dans les nuages……me prépare doucement…..le vent se lève….la brume voyage….vers 7 h 30 le soleil fait quelques percés colorées…







    Puis je prend le sentier des que la visibilité est suffisante….

    car la,  ça descend bien… dans les rochers….a travers une falaise…








    C’est très beau avec les brumes mouvantes….
    Le vent est devenu très fort…je suis souvent déséquilibré….je dois être prudente…vais doucement…..




    De petites escalades de temps a autre…



    Pour finalement arriver sur un sentier qui suis la montagne….








    Un joli chien me suis…je crois qu’il me suis,…mais en fait alors que je m’arrête…il prend son courage a deux pattes…et me double…..






    en fait je le gênais sur le chemin…..









    On passe devant une belle maison en ruine avec un surprenant carrelage orange….






    Je croise plusieurs randonneurs qui commencent leur périple sur le GR 10….

    Bon courage a eux…car le début est bien raide





    Après le col des Gascons….c’est la traversée a travers les fameuses vignes du Banyuls….en coupant abruptement la route…mais aujourd’hui ça me gêne pas…je suis bientôt au bout….

















    Le paysage est plus urbain…..on suit des chemins et sentes…




    pour enfin arriver a Banyuls en passant sous la ligne de chemin de fer par un long tunnel….











    Comme tout GR diste….je vais directement a la mer…symboliquement…mais me baignerais pas….








    J’ai plus envie de boire un bon kir champagne bien frais….sur la terrasse du restaurant le pressoir face a la mer…





    j’y mange un excellent repas…composé d’une délicieuse soupe de poisson de roches avec de l’ailloli….















    une daurade royale bien préparée….MIAMMM
















    Passage obligatoire devant le panneau en mosaïque dédié au GR 10 devant la mairie....










    Ensuite direction l’office de Tourisme, afin de connaitre les horaires d’autobus pour Perpignan…que j’ai pas vue depuis bien 40 ans….




    J’y réserve une chambre a 





  • l’hotel Mondial….




  • Le bus est passé par Port Vendre…..Colioures….arrivée a Perpignan vers 17 h
    ——————————————————————————————————————

    Le GR 10 fut une grande expérience, aussi bien pour les belles rencontres…le partage ….

    C’est loin d’être un sentier facile…..mais alors...!!!!!!….on se régale avec des paysages exceptionnels…..









    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire