-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
POUR CEUX QUI VEULENT VOIR LE BLOG CANADA ; http://jacbodha.blogspot.ca/

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Balade Auvergnate entre mai et Juin 2013



  • diaporama sur PICASA-premiere etape sur le Stevenson du Puy au Monastier-24 mai 2013








  • Balade Auvergnate, au grès de mes premiers souvenirs de randonnées, suivies de bien d'autres....
    Balade entre la Haute Loire...l’Ardèche...le Tarn..l'Aveyron...la Lozère ....l’Hérault et le Gard.
    Départ du Puy en Velay par le chemin de Stevenson, jusqu'a Labastide Puylaurens....repos du au mauvais temps et pieds douloureux....., a Nîmes pendant 3 jours...pour contourner le mauvais temps.... reprise du sentier a l'envers du projet initial...
    soit un départ a partir de Saint Guilhem le Désert....monter jusqu’à Meyrueis pour rejoindre les Gorges de la Jonte...suivi des gorges du Tarn...jusqu’à Florac...y récupérer le Stevenson jusqu'a Mialet......
    le tout au grès du temps...a dormir a la belle étoile ou en chambre d’hôte si pluie continue..
    A manger les bons crus du coin.. a suivre mes pieds enchantés....qui furent pas si enchantés que cela.....malgré tout j'ai totalement apprécié ce parcours

    ***********************************************
    VIDEO SUR YOUTUBE ; 



    détail du parcours qui a commencé par une arrivée a Paris, par Air transat en option plus, plutôt agréable, avec toutes sortes d'avantages, arrivée le 21 mai a 11h35. une nuit en Formul1, après m’être approvisionnée au vieux campeur de tout ce qui me manquait et de petites bombonnes de gaz, interdit en avion


    J'ai envoyé tout ce dont je n'avais pas besoin en Auvergne par la poste, acheter un petit téléphone portable, pour faciliter mes déplacements, a la poste aussi, bien pratique, pour la durée de mon séjour de 4 mois 100 €.

    ************************************************

    carte détaillée du parcours de la 1 ere partie zoomable ;



    Suis arrivée le 23 Mai au

    pour y passer 2 jours, a visiter cette belle ville. En premier j'ai déposé mes Bagages a

    Dans une petite rue montante en escalier, en centre ville, prêt de l'office de tourisme. Spacieuse chambre meublée a l'ancienne, a 45 € la nuit pour 1 personne.

    Mme Deschaux m'a invitée a souper, elle attendait un ami prêtre, qui bénît les départ pour Compostelle tous les matins..

    Ayant envie des bons mets du cru, je suis allée acheter un gros saucisson, et du fromage du coin, pour la route. du foie gras pour le soir, et du vin blanc doux délicieux (un sainte Croix ) au marché couvert, chez Roger Coubon, père de 10 enfants. Il m'a bien conseillé, j'ai pris aussi un bon mousseux de Bordeaux, avec de la liqueur de châtaigne, pour faire un kir Cévenole.
    Le prêtre est arrivé en retard...., après un riche apéro au foie gras, on a bien manger, une soupe aux fanes de radis du jardin, du poisson avec riz et carottes en dessert des gâteaux allemands, laissés par des clients, on était tous un peu pompette.

    Lit confortable, je passe une nuit assez correcte. petit déjeuner avec des Australiens qui partaient sur le St Jacques de Compostelle jusqu’à St Jean Pied de Port en 3 mois....
    J'ai passer la journée a me promener dans la ville, toute en collines, a visiter





    montée a






    et dans la vierge, ou tout l’intérieur est restauré, métallique, boulonné, avec un escalier en colimaçon, pour finir sur une échelle au dessus de l'escalier dans la tête qui est garni d'une bulle transparente, c'est sympa et gratuit.








    pour visiter la toute petite petite chapelle avec de jolies fresques, perchée sur le top du rocher , ensuite parcourir toute les jolies ruelles aux murs de pierres volcaniques, noires-grises-rouges, qui donnent un super effet.
    La ville est très belle a voir du haut avec ses toits rouges......a attendre des rayons de soleil.







    Je voulais voir


  • les statues de Pierre Vaneau les miennes sur panoramio





  • Qui m'avaient bien impressionné lors de ma première visite dans la Cathédrale dans les années 70, je n'ai pu en voir que 2, dans le musée, car les autres étaient au musée Crozatier, en réfection jusqu'en 2016.....










    le 24 mai au matin après une bonne nuit, départ pour le GrR 70. le Stevenson, pour éviter 3-4- km de ville et un parcours qui m'intéressait moins, je voulais prendre un autobus qui m'aurait déposé au
    (vrai départ du Stevenson) mais manque de chance, ce bus ne fonctionne qu'un jour sur 2 a cet horaire, je me suis rabattue sur un transport qui amène les bagages des randonneurs plus âgées, et autres paresseux comme moi....c'est donc Patty, ( qui a créée les premiers transports de bagage, malmenée par un nouveau concurrent malhonnête, qui lui a piqué ses clients et faisait courir de mauvaises informations a son encontre, la pauvre maintenant se retrouve acculée financièrement), pour 20€ en 45 mn, je suis arrivée au Monastier.



    Le Monastier village très austère, a l'Abbatiale lugubre, toute tassée au milieu des maisons, façade quand même intéressante....visite rapide, départ a 12h30, sur le sentier, par un froid cinglant...il doit faire 0° a 3°,..... je voulais dormir a la belle étoile, mais la, par temps froid et humide, je me suis retournée vers l’hébergement, j'ai réservé avec mon téléphone en route, a Goudet dans un gite ferme auberge a 15 €, ...(j'avais noté sur mon ipod, tous les hébergements possible sur le parcours en cas de pluie ) ...



    La, j'ai eu droit au grésil, a la neige, sans vent, pas trop désagréable....les montagnes au-dessus de 800 m enneigées...parcours assez facile, de petites Collines, pas trop de boue, traversée du village de




    Èglise assez particulière, fronton aux 4 cloches, tout plat en parpaings, a l’arrière aux belle pierres de pays.










    La descente vers




    apres 4h 30, en prenant mon temps......arrivée sur une superbe vue sur la vallée de la Loire et le Château de Goudet..... Un groupe de belles vaches toutes assises ensembles, m'ont regardée passer...

    Indispensable d'avoir un téléphone, car il y avait personne a
    une affichette indiquait un numéros de téléphone a appeler en arrivant, le fermier est arrivé en bottes, il m'a indiqué ou m'installer, le choix des chambres....étant seule... j'ai pris une petite chambre a 2 lits, attenante a une salle de bain, 3 copains sont arrivés plus tard, ils se sont installés a l'autre bout, j'avais ma bouffe, eux ont pris un repas a 19 €, j'ai pris une tranche de pâtée, et une faisselle de fromage de la ferme pour 2 €.

    j'ai fait le tour du village, assez joli, au bord d'une Loire tumultueuse, un camping désert au bord de l'eau avec baignade interdite et camping sauvage interdit...réjouissant...!!!

    Les 3 gars ont eu un repas trop copieux, ils m'ont passé du pain, j'ai gouté a leur pommes de terres dauphine..... tous au lit a 9 h, tous 1 par chambre....
    J'avais désinfecté mon matelas avec du clako, acheté exprès contre les punaises, qui infestent les gites des sentiers très fréquentés.

    Sommeil léger, levée tôt...petit déjeuner au chaud, avec un bon chauffage...petite ampoule au pied droit, et petite douleur au pouce....qui me poussent a réduire la distance d'aujourd'hui, grâce a la carte de mes voisins, je vais aller jusqu’à Costaros par les sentiers et en stop jusqu'a Pradelles.

    Partie a 9h, le sentier fait le tour du château, pour arriver sur un plateau vallonné.....au 3/4 du chemin pour Costaros, grosse neige, la vrai tempête...me suis arrêtée dans le village d'Ussel, toute mouillée par la neige lourde, me réchauffer et boire un bon chocolat bien chaud.

    A Costaros, j'ai fait du stop pour Pradelles, la voiture m'a déposé a 2 km de la ville, sous la neige, je me suis dépêchée à rejoindre l'auberge de la "mère cadenette", ou l'espace intérieur est bien agencé et original mais cher 25 € le lit.

    Mais alors....la patronne (au physique de sorcière ) était très désagréable, favorisant ceux prenant une demi pension, faisant bien sentir aux autres qu'on était juste acceptés....de plus l'espace repas était en mezzanine au dessus de l’espace nuit...musique a fond jusqu’à prêt de 10 h...et madame fumait comme un pompier ( je croyait qu'une loi interdisait la cigarette en lieu public!!! ), j'ai osé lui demander de baisser la musique a 9h30, pour le monsieur d'Afrique du Sud de 73 ans, qui était épuisé et ne parlait pas français, elle m'a carrément engueulé, pretextant qu'elle etait chez elle y faisant ce qu'elle voulait, je N'avais qu'a la fermer ..... bravo l'amabilité......a éviter donc.....




    L’après midi entre 2 chutes de neige et grand soleil, j'ai visité le magnifique village Médiéval de

    ça vaut le coup de s'y arrêter..... village bien entretenu..... vraiment typique.




    Vu le temps désastreux mon ami Gus de Nîmes, m'a proposé de venir me chercher, et me reposer chez eux.


    En fait je suis allée jusqu’à
    ou j'ai retrouvé le randonneur sud Africain, on a mangé ensemble du foie gras et du blanc doux je lui ai donné la rose, offerte par le magasin en l’honneur de la fête des mères, et j'ai pris le train en après midi pour



    pour monter au

    A 3 km de la gare...monastère assez récent (1918), suite a un incendie, en faisant la promenade dans la foret, on passe devant les ruines de l'ancien monastère ou dormi R L Stevenson en 1878.

    J'ai eu une chambre individuelle, avec lavabo, chauffé....repas a 19h30, il y avait un groupe très bruyant de 21 personnes et un de 12, j'ai eu du mal a me trouver une place...la table était mise...une très bonne soupe aux légumes et orties... un succulent plat de lasagnes...du fromage...des pommes...le tout accompagné du vin du monastère a volonté....certain en ont abusé..... ce qui était étrange c’était les moines, en rapport aux randonneurs, ils étaient pas différentiables, et ne semblaient pas gênés par le tumulte des hôtes mal-élevés.....qui ont tonitrué jusqu au moins 11 h, j'ai mis des boules quiès... et j'ai bien dormi....

    On a lavé, essuyé rangé la vaisselle tous ensemble le soir et après le petit déjeuner...pour la participation financière pas de tarif, mais ce que l'on veut a mettre dans l'urne a l'entrée.

    Je suis descendu a la gare par une jolie route...en savattes en plastique, j'avais trop mal au pied droit, ou un oignon est apparu...+ une belle ampoule.....2-3 jours d’arrêt seront indispensable pour randonner sans douleur....le train m'a déposé a Ales ou mes Amis de la Calmette sont venus me chercher...
    voir détail dans ;
    Nimes-La Calmette-Anduze-28-au-30-mai


    Le 31 mai par une jolie route calme en passant par Sommiere, on est allés a

    carte détaillée du parcours de la 2 eme partie zoomable ;




    ******************************************************

    ou je reprenais le sentier a l'envers, afin d’éviter le mauvais temps qui continuait un peu plus haut. 




    Arrêt au pont du diable, afin de photographier le lieu, pique-nique au bord des magnifiques Gorges de l'Hérault, et vers 14 h, 

    me voila a nouveau sur le sentier vers Lodève pour récupérer les gorges du Tarn. 

    Temps agréable, mi soleil et nuages, un peut de vent.........



    parfait pour la monté dans l'infernet vers Arboras...par le GR 74-jumellé avec le Compostelle 353, chemin de rêve, très vert encore...des fleurs...des genets odorants....en vue du village Montpeyroux, apparait le


    Magnifique enceinte, qui apparait sur la vallée, dans la douce lumière de la soirée...je me dit tient, si il y a une place dans le coin pour dormir , ce serait l’idéal....je fait le tour des remparts....et tombe sur une porte a croisillons, grande ouverte......cadeau.....

    je rentre....fait le tour intérieur, ou il y a eu une reconstruction de certains murs....c'est magnifique...et décide de dormir dans un château....un endroit plat....entre 3 murs, pour être a l’abri du fort vent froid, mais sec....de gros nuages noirs menaçants semble vouloir passer.... 


    je monte le double toit de la tente...j'ai mangé sur des marches.... 

    Après une nuit a me réveillée régulièrement...levée tôt, pour démonté la tente...et suis sortie du château, étant pas sur d’être autorisée a y entrer....


    effectivement, j'ai vue plus tard un panneau..."propriété privée-interdit d'entrer...."....trop tard.!!!!....me suis lavée...déjeuner dehors sous un chaud soleil... 



    J'ai repris le sentier en passant par le joli hameau de Le Barry....qui est au dessus de

    Reprise du sentier vers Arboras entre les vignes et les champs fleuris. 





    a Arboras arret gâteau et boisson fraiche au sirop de thym...un régal...dans une gargote tenue par un peintre...pour aller a

    en fin d’après midi, ou j'ai réservé une chambre ....je voulais l’hôtel du nord, mais la dame des qu'elle a su que j'arrivais de St Guilhem le Désert m'a refusé de peur de punaises...je lui ai pourtant précisé que je n'y ai pas dormi....mais rien a faire...me suis retournée vers un établissement équivalent a 43 € la nuit l’hôtel de la Croix, fort bien ma foi, en arrière cour, bien calme. 



    Je voulais un hôtel pour avoir la liberté de laisser mon sac et toute mes affaires, ce qui est plus délicat en refuge...de toute façon, je préfère me tenir éloignée des refuges a causes des fameuses punaises...



    je dors dehors, et j'ai besoin d'un lit de temps en temps ainsi que d'une douche et laver mes vêtements....
    j'ai passé le reste de la journée a visiter cette jolie ville 





    Le lendemain, samedi...jour de marché tout en couleurs et saveurs..j'y déguste une excellente tarte au fromage blanc, de l'organisation "L'arche"

    Vers midi, j'ai pris un bus qui m’évitait une montée dans la foret...que je connaissais, préférant la route pour passer par le pas de L'Èscalette qu'on voit plus très bien maintenant, car on roule trop vite sur l'autoroute....... vers


    arrivée en 20 mn...pour 2 €.



    village parcouru a de nombreuses reprises...., revisité avec plaisir...après l'Orme sculpté....monté vers le roc Castel...


    ou on a une vue magnifique du plateau du Larzac...



    malgré la fracture de l'autoroute 75.. 

    En sortant du Caylar, reprise du sentier vers La Couvertoirade, j'adore ce chemin facile, joli..parfumé..plein d'histoire...
    Pour apercevoir a l'aube d'une Colline, le lieu magique de


    Dans le village, pas encore trop de monde, entrée gratuite....pour faire le tour des remparts une petite contribution de 2 €.....grand beau soleil....j'y reste bien 2 heures.. 










    A la base je pensais y dormir, mais je continue, car c'est trop tôt dans la journée, je veux avancer....l'une des guides dans l'office de tourisme m'indique le chemin pour le sentier en direction de Alzon....le premier sentier a droite m'a-t-elle dit....qui s'est avérer être celui en direction de Nant....

    le GR 71 D, heureusement qu'elle m'a donné une carte pour me situer, je suis trop avancée pour revenir sur mes pas...arrivée a la départemental 7...impossible de trouver la suite, j'ai essayé plusieurs chemins...qui se perdaient dans des champs...la nuit tombant...

    je me suis installée au milieu de nul part entre des buis, bien tranquille...10 °...mais j'y ai bien dormi... 


    Au petit matin humide, j'ai du attendre que mon sac de couchage soit sec avant de partir, en l'exposant au soleil...départ tardif, mais j'ai pas le choix sachant pas ou je dormirais le soir, je dois avoir un matériel efficace....

    Revenue sur mes pas la départemental 7......j'ai fini par trouver un panneau indiquant Nant, balisé irrégulièrement, je me suis encore perdu... le 71 D a revoir pour les balisages.....j'ai suivi l'ancienne voie de chemin de fer Alzon a L'hospitalet... 

    j'ai bien fait 10 km pour rien...suis passée en me basant sur la carte a travers des propriété privée en vitesse, craignant les chiens et les propriétaires ... 



    Finalement après un joli Hameau, j'ai rencontré des gens en première sortie en foret, 

    profitant du soleil nouveau, qui me parlant d'Orchidées, m'ont permis de réaliser que 

    j'en avais vu plein, les prenant pour une sorte de Jacinthe.... 

    Arrivée a ....crevée...découragée...sous un soleil de plomb..je fais du stop sans succès pendant 30 mn....
    N'ayant pas prévu de passer par Nant, je n'avais pas d'adresses d’hébergement........... de toute façon j'ai pas trop le choix..des habitations partout, pas vraiment de terrain plat...des propriétés privées, pas évident de trouver un emplacement pour bivouaquer...

    Poisseuse de sueur, la douche est indispensable......j'envoie un sms a Gus, pour qu'il me trouve un hébergement pas cher....il me trouve un refuge...je téléphone...une dame me donne les indications...17 € la nuit....impossible de la trouver...je déambule dans le village de Nant,présenté comme médiéval....a ne pas rater....bof! tout semble abandonné...a part la place du Claux ou il y a un bâtiment en arcades... utilisé comme bar terrasse.

    Je demande a un monsieur en tee shirt couleur lagon de l'ile de la Réunion, si il connait....il fait la grimace et me dit que l'endroit est mal réputé, la personne a mis a la porte des clients a 7 h du matin sans aucune raison...lui, il connait des endroits bien....il m’amène en voiture.....je me dit en moi-même si il pouvait m'amener a Dourbie....ce fut le cas, car toutes ses connaissances étaient absentes......ce gentil monsieur a fait 40 km aller retour en route de montagne, ratant sons jogging pour me conduire a Dourbie....

    En route j'ai téléphoner aux adresses que j'avais a Dourbie, la première absente, la seconde a 32 € la nuit, m'a refusé malgré mon insistance, car elle avait eu trop de monde la veille, et n'avait pas fait les chambres, je lui ai proposée de l'aider...nada....(je fini par apprendre que la dame est enceinte jusqu'aux yeux)...elle me dit d'aller chez Sylvie... 



    la montée vers le village est magnifique par les gorges de la Dourbie...tout couvert de genets dorés...jusqu'a 




    On cherche en arrivant...on voit une pancarte indiquant "chez Sylvie" arrivant au bout du village on tombe sur le gite communal...mais personne, un monsieur nous indique d'aller au snack plus bas....la patronne...Sylvie adorable personne...me répond, qu'elle aimerait bien m'accueillir, mais elle est exceptionnellement complète pour cette nuit... elle attend 3 randonneurs et 9 cyclistes....la je suis embêtée pour le monsieur qui m'a accompagné, il veut pas me laisser sans être sur que je suis hébergée..je lui propose de participer aux frais d'essence,qu'il refuse...trop mignon...et il repart...merci,merci.... 



    Sylvie me dit "on va essayer de trouver une solution, vous inquiétez pas"....elle m'envoie prendre une bonne douche bien chaude........changer de chaussures dans le gite avant que les randonneurs arrivent....je reviens...plus légère, bien proprette.....je commande un petit galopin....qui me sera offert par des clients habitués, il y aura plusieurs tournées...

    Les randonneurs arrivent...ils s’installent....je demande a manger le soir...a 8 h toujours pas de cyclistes, c'est la que Sylvie s'aperçoit qu'elle avait inscrit la réservation a 2 places en même temps sur son agenda...., les cycliste avaient du changer de date, et elle avait pas effacé l’annulation.........elle était prête a rajouter un matelas, pour moi...... finalement j'ai eu une chambre pour moi seule, avec wc privé.......gite vraiment bien équipé....
    j'ai pris la demi-pension, vraiment pas cher a 29 €.

    Le repas ,super chouette, j'ai choisi un plat végétarien, j'avais besoin de légumes, après plusieurs jours de saucisson fromage......l'ami de Sylvie nous a fait une entrée avec plein de légumes crus, avec une bonne sauce...ensuite des galettes avec des légumes au fromage gratiné, ainsi qu'une autre avec 2 œufs dessus...délicieux...comme dessert...miam..miam..un gros gâteau maison avec de la crème, des fraises....un régal.. 

    Parmi les randonneur un adepte des maitres ascensionnés avec ses disciples, voulant convaincre tout le monde de son histoire...


    l'un d'eux avait une seule ampoule sous toute la plante des pieds, il souffrait le martyre, pouvant a peine marcher, le chef semblait pratiquer une sorte de marche militaire...

    ça passe ou ça casse....les 2 restants sont partis pour les 4000 marches du Mont Aigoual... a la course au petit matin...... 


    Le malheureux a l'ampoule a du abandonner, ses parents sont venus le chercher le 

    lendemain.

    Départ sous un soleil radieux un ciel bleu acier, contrastant avec les genets....une splendide montée...ponctuées par de nombreux arrêts pour immortaliser en photos ces moments magiques... arrivée en haut ...paysage totalement différent....traversée d'une forets dense...plus atlantique... Descente de plus en plus abrupte....très longtemps...au fur et a mesure je sentais mes doigts de pied, malgré un arrêt casse croute, et nouveaux pansements....toujours aussi mal....je constate que je peux pas marcher avec ces chaussures plus de 4-5 h, je suis obligée de passer aux sandales...et...porter mes chaussures sur le dos...ce qui est aberrant...


    Petit passage par un village abandonné, logeant le garde forestier a St Sauveur des Pourcils.... 


    heureusement le sentier est pas trop en mauvais état, le Gr 66 est très bien balisé, avec a chaque bifurcation, la distance et le temps restants, ...

    après 8 h de marche en arrivant au lieu dit le moab, le fermier ( qui propose un gite d’étape, mais fermé en juin...) a grugé le terrain un maximum le long du sentier qui est en contrebas d'un grand champs, ce qui transforme le reste en minuscule sentier, en ruisseau boueux.....j'ai glissé et instinctivement j'ai essayé de me rattraper a ce qui est le plus proche...OOOUUPPSS! une barrière électrifiée qui colle au sentier.......AIE-AIE-AIE!!!!.je me suis pris une décharge incroyable....qui m'a sérieusement secoué.....c'est scandaleux de mettre sur le bord du GR ce systeme, qui en plus ne sert a rien, puisque le champs ne contenait aucun animal....l'herbe y était haute...je pense le signaler au service du GR.....heureusement que je n'ai pas le cœur fragile.....

    Je n'ai trouvé sur le chemin aucun endroit ou j'aurais pu bivouaquer, tout est en pente, ou boisé...me suis retrouvée au très beau village de
    très touristique....avec plusieurs hôtel.....sur le bord de la Jonte....a l'entrée des Gorges.


    Les pieds en débandade, je décide de rester 2 jours la, sur le chemin j'essaie de réserver par téléphone un endroit confortable ou rester, chez Serge Gaillac....mais mon téléphone me dit "message refusé", peut habituée au téléphone cellulaire... je crois avoir dépassé mon temps sur la carte sim... 



    Heureusement que j'avais prévu l’éventualité, j'avais acheter une carte de téléphone...en arrivant a Meyrueis...dans une cabine surchauffée au soleil, en écartant les toiles d'araignées...., miraculeusement en fonction ( elles se font rare) je réussi a parler avec mr Gaillac, qui doit venir me donner les clefs du studio..10 mn plus tard......

    Je suis installée dans un gentil petit studio a 30 € la nuit, avec le nécessaire pour faire la cuisine, chauffage...vue sur le centre ville...tranquille...petite tv...tout quoi!.....

    Pendant les 2 jours, j'ai essayée de calmer les douleurs aux pieds...me reposer......racheté le nécessaire en pharmacie....passé du temps a l'office de tourisme, seul endroit avec un accès internet...mais qui ne voulait pas fonctionner en wifi...pas de téléphone...

    SFR passe pas ici...la réponse a mon problème sur le chemin, ma carte sim est loin d’être vide...ceux qui veulent téléphoner doivent monter a la statue de la vierge au dessus du village.... 





    le 6 juin, un petit marché en face du studio...sous la hall et autours...grand beau soleil....les pieds un peu moins sensible....départ vers le causse Mejean, en longeant les gorges de la Jonte au départ...ensuite sur un immense plateau cultivé et en élevage...de petites forets de pins qui lâchaient leur pollen jaune au grès du vent....sentier très agréable....assez chaud....

     arrêt a l'Aven Armand....une grotte magnifique

    j'y suis restée plus d'une heure.... me suis régalée...laissant mon sac a dos a la caisse avec les grosses chaussure...descente en funiculaire sur 260 m....une bonne fraicheur entre 12 et 14 °, un rafraichissement bienvenue....on découvre une immense salle...pouvant accueillir notre dame de Paris dit notre guide, fort intéressant du reste...on commence par le haut, on fera le tour en descendant d'un coté pour remonter de l'autre....l'endroit est impressionnant, mais surtout...j'imagine Mr Louis Armand et Mr Alfred Martel descendre avec des échelles tenues par un char a bœufs sur le plateau...sans moyen d’éclairage actuel.... 

    la Visite était pas trop chargée en visiteurs, ce qui permettait de photographier tranquille ( autorisé ici) toutes ces stalagmites enormes, l'une d'elle mesure 30 m de Haut...plusieurs siècles de goutes a gouttes...c'est très très beau...
    en sortant achat de pendentifs en pierre pour mes petits enfants....


    J'ai gardé mes sandales, sur le plateau, pas de sentier, mais un beau chemin...traversée du hameau de


      ou il y a plusieurs hébergements et une grosse fromagerie de chèvre....plus loin.....arrêt pour la nuit en bivouac....au milieu des arbuste avec vue au loin des gorges de la Jonte.......


    Nuit qui devait etre parfaitement calme....mais un crapeau en avait decidé autrement...en fait j'ai su que c’était un crapeau en le faisant ecouté a un autoctone...je croyais que c'etait un insecte....il m'a chanté dans les oreilles toute la nuit.....réveillée toutes les heures....


    me suis rendormi profondément vers 5 h et réveillée a 8h moins 20....très tard...mais aussi j'ai eu froid au point de mettre ma petite doudoune sur le dos...a cause de l'humidité...tout était mouillé...j'ai du attendre que le soleil sèche le tout... 



    je continu ma randonnée en sandales a 1 $ de chez dollarama.....afin de soulager mes 2 pouces qui me font très mal...avec ou sans deuxième peau...l'un a une ampoule, mais l'autre n'a rien d'apparent...c'est pénible d'avoir de belles chaussures et d'en souffrir.... 



    Le sentier est très agréable..passant dans de belles forets....qui abritent souvent des rayons dardants du papa soleil...qui tape un maximum....passage au village du tripier...arret fontaine a la délicieuse eau, au pied d'un calvaire sous un bel arbre....habitants fermés....joli hameau....le Viala...superbe et habitants sauvages aussi....

    Pour arriver a Casagnes...la jonction qui mène aux gorges de la Jonte....un petit café avec des parasols rouge...je pense glace...niet...pas avant le 15 juin....en plus la saison a été tardive...ce sont les premiers beaux jours...OK!...ce sera une excellente menthe a l'eau....je discute un moment avec l'aubergiste..et reprend mon cheminement.... 


    La, la direction est pas évidente, et avant d’être trop loin, je fais demi-tour...et demande a un groupe qui se changeait...semblant du coin...le bon chemin...surpris par le fait que je porte mes chaussures de randonnées sur le sac a dos et des sandales aux pieds....on discute une bonne demi-heure... 


    le sentier est pas trop caillouteux....il longe les falaises a travers une jolie foret qui laisse voir le panorama très souvent....


    • je repères plusieurs endroits susceptible de m'accueillir pour un merveilleux bivouac....et plus bas un poteau indique qu'on est dans le parc national...interdit de camper-bivouaquer a partir de la...parfait...je remonte la ou j'avais fait mes repères...pour m'installer face aux gorges ...je suis pas visible depuis le sentier....

    • la vue est superbe...installation pour la nuit sur une petite avancée arrondie....sol en sable bien plat...repas face au coucher de soleil...enfin des rayons brumeux, le soleil se couche dans mon dos.... 
    Un vent un peu frais...du sud...sans doute un mistral....les vautours sont dans le coin...dur..dur a photographier....j'ai du mal a stabiliser mon zoom....pas évident....froid aux mains...des que l'ombre tombe...un magnifique ciel étoilé...entre 3 et 7 ° la nuit....surtout humide...malgré que je protège mon sac de couchage d'un drap de soie + un paréo....je sens le froid qui traverse...le duvet devient humide aussi...je dois rajouter encore la doudoune..pour pouvoir dormir...

    Le 7 juin..a 7 h je suis deja sur le chemin....descente des Gorges de la jonte sur 7-8 km....les corniches sont impressionnantes...sans protection.... ( pas très nord américain ça... ) des surplombs de bien 300 m au dessus de la belle vallée...on est responsable non ? on sait ce qu'on fait....
    Des rochers usés harmonieusement par le temps...des passages surprenants autours de rochers rongés par l'eau ou le vent... 

    Tant qu'on longe les corniches...le sentier est relativement plat....je pique-nique en haut....en observant les premiers randonneurs qui montent ...tout rouges d'efforts et de soleil.... vers 13 h...je commence la descente qui est assez abrupt...quelques petites escalades descendantes pour moi...j'avoue que je préfère descendre....même en sandale de plastique....c'est bien raide...mais acceptable...sympa....et me prépare pour les sentiers du GR 20 en Corse........ 




    Je croise encore des piétons...de plus en plus rouge....pas équipés....quoique moi avec mes sandales!!!!!..... 


    l’environnement...les senteurs....la beauté des Gorges de la Jonte sont vraiment a découvrir....mais j'ai apprécier de les descendre...m'imaginant pas les monter...surtout sous ce soleil brulant...je conseillerais aux personnes au physique sensible....qui veulent profiter un maximum de la beauté du lieu sans souffrir......de descendre depuis Casagnes aller jusqu'au point de descente et remonter a Casagnes....le plus beau est la...pourquoi se faire mal...se décourager....



    Un petit coucou au roc de capluc en passant....ou il y eut un petit monastère...

    La chaleur est très intense...reflétée par les rochers....je pensais aller directement au village des Vignes a 12 km....


    Voyant le village de Peyreleau-les Roziers....bien joli au loin....je décide de téléphoner a 

    "l’hôtel des grands Voyageur" afin de dormir la... 


    Le sentier est propre...a part quelques petits coins cachés un peu, ou les papiers toilette s'accumulent....On devrait créer un panneau spécial nanas..."MESDAMES SVP-RAMENEZ VOS PQ AVEC VOUS DANS UN SAC PLASTIQUE" c'est très désagréable et ça reste longtemps...personnellement j'ai un petit sac plastique qui sert qu'a ça...je le vide a chaque étape de village dans des poubelles...lave le sac et voila....pour le caca...faire un trou en creusant avec le talon de la chaussure...et le recouvrir de terre....tout simplement... 

    En arrivant au village du Rozier....je m'offre une glace a la pistache....pour me faire plaisir et contrecarrer la forte chaleur.....


      Installation au Ou je discute avec la propriétaire...découvrant a nouveau la déperdition des bras travailleurs dans ces régions....sa famille veut pas reprendre la succession de l’hôtel...de 3 étages avec ascenseur.....en bon état...confortable...en centre ville...les enfants....neveux préfèrent partir en ville....trop de travail et de temps a donner...personne ne veut l'acheter.....c'est vraiment triste....de voir un pays dont les campagnes si riches, se désertifient, par manque de finance ....par ignorance.... éblouie par les lumières des grandes villes surpeuplées....a mendier du travail qui se fait rare....

      En face...après avoir traversé la Jonte...on a le village de Peyreleau ( 60 habitants)....aux maisons médiévales....avec une tour Horloge-Clocher...

      un château transformé en hôtel de luxe....suis bien contente d'avoir pris le temps de visiter le lieu...... 

      Le Rozier ( 160 habitants ) est le départ vers les Gorges du Tarn....
      Suis passée a l'office de tourisme...ouvert toute l'année....elle m'a donné un petit plan pour suivre les gorges du Tarn jusqu’à Florac a pied...53 km en 3 jours ça devrait être OK....


      J'ai pu laver mon linge...le sécher au soleil...sur les étendoirs de l’hôtel au bord de la Jonte...sec en tres peu de temps...vu la chaleur...heureusement que je me suis arretée la....ça devait être l'enfer sur le sentier vers les vignes... 

      Encore impossible de me connecter par wi-fi...
      Repas de bonne heure dans la chambre....avec des produits locaux acheté a l’épicerie...ensuite trituration de pieds...vidage des ampoules sous les ongles des pouces et petits doigts de pieds.......

      le 8 juin.... Comme l'avait prévu la météo...ciel gris....orage en devenir....j'ai pris mon temps, puisque je ne ferai que 12 km aujourd'hui..vers les Vignes...le sentier suit le Tarn face a la route sur l'autre versant...c'est un petit chemin au début, qui se transforme en sentier....boisé le plus souvent...peu de vue sur les gorges....

      la vue est meilleurs par la route....de jolis hameau remis a neuf comme la sablière et Plaisance....

      Me suis arrêtée dans une sorte de chapelle pour un casse croute...pour éviter la pluie....plus loin....le sentier était moins bien visible, me suis mouillée le bas de pantalons et les chaussures par les herbes chargées de pluie... 


      j'ai croisé 3 VVTistes......marche sous parapluie...sac poubelle noir accroché sur le sac a dos, par des épingles a linge...afin de pouvoir utiliser mon appareil photo a l'abri...la chaleur est très humide...pas question de porter un imper ou poncho, j'aurai été aussi mouillée dessous que dessus.

      Malgré le temps gris...le paysage est superbe...grâce a la couleur magique du Tarn...les brumes qui courent le long des falaises... 

      De nouveau pas question de bivouaquer...pour mettre un tapis de sol sur un sol mouillé...être obligé de porter mes chaussures pour circuler autours....en sandale, les pied serait vite mouillé...j'ai pas amené de tente complète, juste le double toit, en cas d'averse ou d'un orage subit....
      Je téléphone a
      À Pour 35 € , il m'a donné un chambre a 45 € pour le même prix...une salle de bain toute rose..connexion a internet accessible dans le Lobbie...joli village...un peu montagnard....au bord de la route du Tarn...

      Gentiment le proprio m'a permis de m'installer dans la salle de petit déjeuner, pour manger ma nourriture...que je veux manger, car je la porte...plus j'en mange, moins je porte....il m'a donné du pain, car l’épicerie était fermée..
      discussion avec 6 motards, qui prenaient l’apéro...ils étaient 8 au départ, mais la veille, la moto d'un couple a eu la malchance qu'un cerf déboule juste devant eux...

      ils roulaient pas vite, mais bon a 50 KM/H ils ont pas pu l’éviter...et ont glissé le long des barbelés...leur équipement, pourtant bien épais n'a pu les protéger entièrement....mais bon rien de très grave..ils sont bien refroidi quand même.... il a plu toute la nuit....gros orages....au matin pluie continue....j’attends que ça se calme....et pars vers 10h...


      que de la foret...sentier très herbeux....j'étais mouillée jusqu'au ventre....le paysage entre les arbres, on passe au dessus de l'endroit nommé le détroit, ce qui fait qu'on le voit pas... 

      il est indiqué 16 km entre les vignes et La Malène...me suis perdu a cause de balises qui se ressemblaient ( vers d'autres directions )...montée descendu dans des chemins de caillasse...aller retour....un panneau indique ..la Malène 7 km...alors que je pensais être presque arrivée...finalement en bas d'un chemin....sur du plat.

      enfin....je m'assoie pour essorer mes chaussettes....j'en met des sèches, car j'ai la peau des pieds qui est devenue blanche....parfait pour de nouvelles ampoules...

      Enfin.....


      Très joli, malgré le temps sombre....je pensais aller au refuge, prêt de l’église....qui semblait bien....mais j'ai trouvé personne....et sur place l'endroit me plaisait pas trop....trempée....j'avais envie de me sécher..doucher...




      Une jolie chambre avec vue sur le Tarn...chauffage ( pour sécher les chaussures...le linge...laver les chaussettes ) une belle salle de bain...internet fonctionne...pas de réseau pour le téléphone...


      le 9 juin,après une nuit calme, au sec...les chaussures sèches...je décide de prendre la route, plutôt que le sentier....super agréable....peu de voiture......surtout une belle vue sur les gorges....quelques gouttes de pluie....des trous de ciel bleu....un joli vol de faucon....de jolis villages...

      Sur l'autre rive....qui a installé un systeme de poulie depuis la route...pour amener des matériaux, car ils remettent en état le village...
      ..










      pour passer par le ravissant village de





      Journée fort agréable...le temps s'améliorant....mais rien pour bivouaquer....


      arrivée a


      je voulais y rester pour visiter le centre ville médiéval....pas de camping avec ma mini tente, coincée entre des grosses caravanes...pas question....


      donc l’hôtel Burialis, en centre ville...toujours a 40 € la nuit...bien confortable... en centre ville...tranquille...

      ici pharmacie...et autres restaurant...épiceries....pleins de commerces...une bonne boulangerie....
      le village est très beau...bien entretenu....des rayons de soleil...l’éclairaient de temps a autre...c'est bien le début de saison...pas très sur au niveau temps...mais peu de touristes...

      10 juin....


      Il fait beau et très chaud...je suis les superbes méandres turquoise du Tarn..la route est en surplomb .....au village de



      ... Arrêt château...pas loin d'une jolie maison de fée...descente dans le village ... 





      En remontant je croise le facteur...on discute un peu....il me propose de me conduire au village suivant a 2 km...super sympa et inattendue...je peux pas refuser.....trop tentant....je monte a l’arrière de la camionnette jaune...ou j'ai failli écraser le pain...OUI, les facteurs en campagne livrent différente marchandises...souvent gracieusement...
      Il m'a déposé juste après le panorama pour voiture...ce qui m'a permis d'avoir un panorama pour moi seule..puisque pas de parking a cet endroit...j'en ai profiter pour me régaler les yeux et le ventre...bien callée au bord de la falaise...face a ce joli village de

      Un petit vent rafraichissant....sur le Tarn des jeunes allemands en kayac...( ici il y a des camps de vacances pour allemands qui y viennent toute l'année)...d'autres sont en escalade... 



      Je continue sur la route....les falaises diminuent....le Tarn rélargie un peu....a Ispagnac...c'est moins intéressant...je fais du stop...un jeune homme a mine fatiguée m'amene a
      Ma destination....en fait le pauvre a une sonde depuis les reins...il a un calcul de 9 mm...je l'ai invité a boire un verre sur une terrasse sous les superbes platanes de la rue principale. La ville est belle...la chaleur aidant...je reste pour visiter cette jolie ville....aux nombreux petits cours d'eaux..


      Je prend une chambre au

      ancien palace.......3 étoiles vieillissant....pas trop cher 53€ quand meme....une piscine ou je n'irai pas..de toute façon l'autre hôtel était au même prix...dans le centre...et vraiment pas réjouissant a voir.... 




      Apres une bonne douche....visite de la ville qui a un joli chateau...accueillant


      Une petite roulotte vendait des crêpes au jambon-fromage, pour 3,50 €... miam...j'adore...avec une canette de bière...me suis installée prêt de la cascade a l'endroit dit " la source du pêcher"....génial...

      Visite du musée au parc national....il y a encore de beau bâtiment dans cette ville qui se désertifie aussi...
      Pour éviter de faire 20 km sur le sentier, longeant la route nationale 109....je profite d'un service de transport en mini-bus...départ a 9h30...direction

      afin de rejoindre le vers Saint Germain de Calberte....descente dans le fond de la vallée... s'y trouve a l'emplacement d'une ancienne gare.....j'y achète un panini...tout chaud tout bon..... 



      Mais je voulais le manger en haut de la cote...qui fut longue...longue....un chemin forestier...dans une immense foret...qu'ils ont classé comme patrimoine de l'Unesco...!!!...




      je présume que ça protège la foret....mais bon, marcher dans ce type de chemin m'ennuie profondément...heureusement une jolie coupe permet de voir le paysage.........


      une sépulture préhistorique et un menhir...


      Le seul point positif, la foret crée souvent de l'ombre... 

        J’espérais dormir a la belle étoile...par ce temps doux...impossible de trouver un endroit plat....ou alors dans de vilaines coupes de bois...ou au bord des chemin s'élargissant...


      Arrivée au serre de la cane....une pancarte indique ...bar-hôtel...une sorte de village de vacances vide....avec des gites...des constructions bizarres....j'entre dans le bar...une nana que je dérange de sa tv...je lui demande si il y a un endroit dans le coin pour camper...ou une chambre..le prix ect....pas aimable du tout...elle me répond sèchement les chambres sont a 55€...whoouu c'est cher.....par curiosité et pour l’embêter vu sa gentillesse...je lui demande à voir une chambre....se dérangeant pas...elle me donne une clé...au 2 ème étage....des toilettes et douches communes...j'ouvre la porte....4 lits superposés...lit pas fait...j'entre même pas...c'est bordélique....ça vaut pas 55€ même pour 4 personnes.....je le lui dit....ça l'a mis en colère...mdr...

      La descente continue vers
      ...le petit gite du village est rempli par un groupe de VTTistes qui on réservés depuis 2 ans????....il m’intéressait pas de toute façon..ce sont des chambres de 4...
      Je veux dormir dehors...le patron m'indique le camping qui vient d'ouvrir...dans la vallée...super...
      Passage a coté d'un temple (les gens sont pas mal protestant dans le coin )....descente par un raccourci de 1 km...pour éviter 2 km par la route....sentier pas vraiment agréable...de plus des travaux provoquaient l’émission d'odeur de fosse septique....yeurk...

      Camping impeccable...pas d'odeur...3 emplacements pris sur une cinquantaine...tranquille...douches chaudes et propre...emplacement encadré d'arbustes...en herbe au sol...bien plat....parfait pour ma belle étoile....pour 8 €
      Après une bonne douche...le gérant ( typé Indoux-Reunionais...) très aimable m'invite a boire un sirop d’acacias maison....les acacias sont tous en fleurs....leur odeur m'accompagne sur le chemin depuis un moment....
      On a discuté avec un couple de ses amis qui tiennent une chambre d’hôtes...pour améliorer leurs revenus..


      Alors que je mangeais tranquillement ma purée...assise sur le sol...sur mon emplacement....une dame me fait signe en passant...elle me demande si je parle anglais...elle m'invite a boire un verre de vin...2 Hollandais en voyage dans le coin....une autre dame nous a rejoint....autours d'un bon fromage odorant...coulant......arrosé d'un bon vin...
      Me suis couché a 11h....a taton dans le noir...j'ai fini d'installer mon bivouac...excellente nuit...
      Réveillée a 7h30...une bonne douche...bien chaude....j'ai tout sécher sur la barrière du jardin potager....arf...je marche malencontreusement sur une grosse limace noire.....j'ignorais que c’était si difficile a nettoyer....ça colle c'est incroyable....et je devais le faire...sinon, j'aurais tout sali dans mon sac..
      Le sentier suit la route qui descend a
      A 10 km...pas agréable...trop de passages sur la route surchauffé par un soleil radieux...a la sortie de St Étienne, je fais du stop pour st Jean Du Gard......un couple de Suisse m'amèneront a mon objectif...ils sont installés dans la région depuis 30 ans...après un élevage de chèvres...fabrication de fromages...la vente sur marché....ils se sont arrêtés...fatigués....une petite retraite minime...de 300 € par mois...pour survivre...ils ont transformés leur maison en chambre d’hôtes....
      Je reste une bonne heure a
      J'y mange de délicieuses fraises.... puis je continue mon chemin pour


      Ou j'ai réservé une chambre d’hôte pour 2 nuits....Hé! oui...ce sera la fin de mon parcours en Auvergne....
      Le sentier ne commence qu’après bien 3 km....sous un cagnard qui fait fondre le bitume...sans un poil d'ombre.....
      Finalement le sentier apparait tout en cailloux.....pour les 6 km restants......le sol bouleversé surement par les sabots de chevaux....il y a pas mal de crottin......je me souvient de ce beau sentier il y a prêt de 30 ans.....bien lissé par le pas des homme-Femmes.....on a l'impression de passer après une bataille....
      Les arbustes sont pas très haut...pour assurer de l'ombre...pas un poil de vent...c'est étouffant....


      On arrive de l'autre coté de la route...par

      .....sur le Gardon... 


      J'avais réservé depuis st Jean du Gard...la chambre d’hôte....Marina m'attendait...super bon accueil..magnifique gite...35 € la nuit- ou 50 € en demi pension... j'ai un petit appartement pour moi toute seule...la Clède....au rez de chaussé...une chambre a 2 lits simple...joliment aménagé...une belle salle de bain très propre...un escalier mène a L'étage ou un canapé lit et 2 lits simple sont bien installés...



      Au cas ou je veux me baigner dans le Gardon....elle m'a donné une serviette et un matelas de plage... 


      l’accès a l'appartement est privé..je reçois les clés de mon entrée et de la porte de l'appart...la cuisine est décalée , avec accès par un escalier de pierre....leur coté privatif est completemnt isolé des locations. 


      le soir j'ai manger une énorme salade...avec une grande quiche...du fromage de chèvre...et un super dessert a la fraise glacé..le tout est local...ils ont un grand jardin potager...


      Le 13 juin....


      excellente nuit,calme...un peu chaude...j'ai du ouvrir les fenêtres du premier étage, pour faire circuler l'air....vite rendormie....levée a 8 h...bon petit déjeuner avec pleins de bonnes confitures maison...jus d'orange...céréales...bavardage avec Marina ( d'origine Russe)....descente au jardin....dans l’immense potager de François son mari ( professeur de Russe ) ....il a 380 pieds de tomates...des fraises succulentes..des arbres fruitiers...une belle bambouseraie jusqu'au Gardon....le tout arrosé a la main d'eau de pluie récupérée du toit...
      La lumière du matin m'a attirée sur le

      dans lequel j'ai marché, l'eau y étant fraiche et peu profonde a cet endroit....j'ai pu prendre une belle série de photos du pont des Camisards.. 

      Marina m'a remis des plans pour visiter le coin a pieds....direction le Mas Soubeyran, ou est le musée du Désert.....
      Au bout du pont des Camisards....j'ai tourné a gauche...longé une falaise.....le chemin est délicieusement frais et ombragé....plus loin a droite...le hameau de Paussan....joli...fleuri...aux ruelles fraiches...je continue de ce coté...pour me retrouver dans un endroit privé...ou les propriétaires on afficher dans un superbe arbre ; 


      " SOYEZ GENTILS AVEC NOUS...NE NOUS LAISSEZ PAS VOS ORDURES EN SOUVENIR...SIGNÉ..LES PROPRIÉTAIRES "

      En juillet aout...le Gardon est rempli de touristes qui cherchent la fraicheur du gardon..


      Revenue sur mes pas jusqu'au pont submersible...il est au raz de l'eau et en cas d'orage...l'eau passe au dessus.....le chemin continu sur l'autre rive...moins ombragé...mais d'immenses cerisiers et châtaigniers.....nous réserve de bons moment de fraicheur....entre eux.....j'ai utilisé mon parapluie....nommé pour la circonstance......" mon Ombre mobile "...pour me protéger des rayon puissants de l'ami soleil...au bout de ce chemin se trouve le camping municipal..." la Rouquette "...

      Face au camping a l'autre bout du pont.....un chemin mene directement par un joli boisé....

      ..Je déambule dans le musée village....qui est en 2 partie...l'une gratuite...dans le village remis en état....et l'autre payante....avec quelques ruelles...mais surtout des pieces reservées a l'histoire huguenote de la région...avec un guide fort intéressant.... 

      .....
      En sortant j’apprends enfin pourquoi dans les villages aux ruelles étroites les maisons ont un angle arrondi dans les carrefours....tout bêtement pour permettre aux chars a bras et a bœufs...de tourner........ 

      J'ai vue aussi comment les murs étaient construits...et pourquoi une telle épaisseur....en fait....pour pouvoir cultiver...les paysans ramassaient une quantité incroyable de pierres....et quand ils construisaient leurs maisons....les petites pierre trouvaient leur place entre au milieu de 2 rangs de grosses pierres qui délimitaient le mur...elles remplissaient le centre...isolant et solidifiant l’édifice....pas bête.... 

      Ils s'en servaient aussi pour consolider les terrasses sur les pentes.....les murets délimitant les terrains....
      un groupe de personne se tenant par la main...assis en rond....sous les arbres...chantaient....une sorte de prêcheur au milieu...je présume que ce sont des protestants. 


      Au retour...en passant prés de Paussan... un petit groupe de chevaux...portant des protections sur le corps et le museau.....ce sont des chevaux Irlandais allergiques aux piqures des insectes d'ici..( me dit une jeune fille ) ...ils avaient même une moustiquaire sur les yeux et les oreilles....et ils veulent pas qu'on leur enlève me dit elle......ils savent que ça les protège.....




      En arrivant prés de la falaise...qui doit faire 50 a 60 m de haut....3 personnes se préparaient a escalader...notamment une jeune femme...débutante me dit le gars en bas....elle était vraiment bonne.... 





      Le soir du 14...encore un bon repas..une délicieuse daube de sanglier..salades...fromage de chêvre...fraises fraiches du jardin.......cette fois la avec un couple de Besançon....qui m'ont expliqué comment se passe les " Affaires " dans les communes pour l'organisation et installation-maintenance d'un parc d’éolienne....édifiant comme les communes se font avoir par les grosse compagnies étrangère...... 

      Le matin du 15 juin mes amis de Nîmes sont venus me chercher....ils ont retrouvé leurs souvenirs d'adolescence....car ils sont du coin....sillonnant la région a vélo....ils ont retrouvés des connaissance au Mas Soubeyran....m'ont montré la ou il y avait une course de cote a Ales...les arènes...le Gardon....me partageant leurs souvenirs de jeunesse... 

      l’après midi...ils m'ont amené dans un magasin de sport acheter des sandales ouvertes...mais a bonne semelles...pour soulager mes pieds, ici...et en corse...ma prochaine étape...le 19 juin...
      j'ai eu droit au super foie gras de Gus.....on s'en ai régaler sur plusieurs jours....Merci Gus....

      .....................................

      la suite sur le billet ;Ales-Vezenobres-Portes-du-15-et-16-juin

      .....................................

      Les photos illustrant le récit, sont en miniatures...vous les retrouverez en meilleur dimension sur les diaporamas de Picasa.....

      .....................................

      Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire