-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Dalaï Lama répond a cette question; qu'est ce qui vous surprend le plus dans l'humanité ? : " Les hommes....Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, Ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils oublient le présent de telle sorte Qu'ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir..... Et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu ". ......ne pas oublier que l'on nait tous de la même couleur: violette...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
POUR CEUX QUI VEULENT VOIR LE BLOG CANADA ; http://jacbodha.blogspot.ca/

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

POLYNESIE




Polynésie et Marquise 1999................récit d'une voyageuse

ci dessous le lien pour télécharger le pdf, contenant mon expérience aux iles marquises;


Ça ouvre sur le site d'hébergement, descendre en bas de la page, cliquer sur " télécharger le fichier" prêt du SIGLE PDF

alors...courageux....amusez vous bien, pendant les longues soirée d'hiver.....il y a 186 pages de récit avec photos a l'appuie...

Sinon ci-dessous;
_________________________________________________________________________________

DIAPORAMA SUR PICASA





________________________________________________________________________________

                                

                             EXPLORATIONS POLYNESIENNES






.








Prologue



Pour mes 50 ans, je m'étais offert LE VOYAGE, EN POLYNESIE....PENDANT 3 SEMAINES....



Arrivée a Papeeté...pour prendre le caboteur en direction de Bora Bora, ou je suis restée 3 jours. a dormir en hamac fermé de moustiquaire....
sur l'une des plus belle plage du monde...face aux farés sur pilotis les plus chers.....



Sortie sur le lagon a nourrir les requins et les raies...l'eau y est translucide...
Raiatea, ou j'ai dormi dans un motel,en attendant le prochain bateau ...

Sur Tahaa, j'ai loué un petit bungalow..pas cher en pension complète...l'ile est ordinaire...Mais Vue sur Bora Bora...superbe a voir de loin aussi..




J'ai passé mes journées sur un joli motu...avec paniers repas..... ...la mer malheureusement souillée...dépose sur les plages.... tout ce que les bateaux jetent....

Retour a bora bora, afin de m'envoler pour les tuamotus a Rangiroa....ou je restais 10 jours, louant un petit faré sur pilotis, sur l'eau....le bonheur total.......

J'y ai pris des cours de plongée...obtenue mon brevet...plongées entre 20 et 35 m...
visites de grottes sous marine....des requins en pagaille, endormis le jour.....des tortues, raies manta....des bans de barracudas...des fleurs marine sublimes...des sauts de dauphins.

On plongeait dans la passe d'entrée de la mer dans le lagon a marée montante....c'est divin...on se laisse porter par le courant voisinant les poissons qui en font autant....

Spots de plongées à Rangiroa ;


  • plongees-Rangiroa
  • Au retour....j'avais décidé de m'installer dans cette contrée ou ma nationalité française me le permettais sans visa...je pourrais y expérimenter de vivre de très peu....



    J'ai tout liquidé....vendu... donné....
    Je regrette l'abandon de certaines photos irremplaçables.....

    je devais me faire le plus légère possible avec un gros sac a dos et un gros sac de voyage...contenant mon minimum vital.....
    






    _______________________________________________________________________________


                                            Départ de Québec en mars 1999.

    J'avais bien précisé a la voyagiste"repas végétariens", placée près du hublot....il n'en fut rien. Il fut un temps ou j'aurai été furieuse....mais bon que faire....

    Arrivée à Los Angeles. il manque l'un de mes bagages......, par un pur hasard, je vois une file d'attente devant un guichet, ou j'aperçois "mon sac a dos" attaché avec d'autres bagages. J'attend donc dans la queue...... Voila quelqu'un, qui soulève l'attache qui enserre tous les sacs, pour récupérer le sien sans difficulté aucune....ah! bin ça alors....sécurité ou es tu?.

    Finalement, nous avons tous pris notre sac, chacun repris le chemin de son destin (sac inclus).
    3 heures avant le départ pour Tahiti, que faire dans un aéroport international, loin de tout, a part attendre ou manger...j'attend.

    Me voici installée dans le 737 d'Air New Zealand...compagnie for agréable....repas servis dans une vrai assiette...de vrais couverts....vins et champagnes de NZ servis dans des verres en verre....sensation de luxe presque....

    Un garçon sympathique s'installe a coté, et commence une jasette (un jeune français qui revient voir sa compagne algérienne avec son enfant, il me raconte le conflit qu'il a avec elle).
    C'est confondant comme les gens racontent leur vie en détails a un etranger. Bref Apres le repas ..... nous nous installons pour dormir ( 9 h de trajet....6400km ).

    En arrivant je m'attendais à cette chaleurs écrasante de la dernière fois....eh! non, une brise fraîche et parfumée, nous accueille avec en fond sonore le chant de bienvenue polynésien,(la basse étant une poubelle en plastique munie d'une corde) nous recevons notre fleur de tiarè traditionnelle.

    J'avais réservé une chambre pas très loin, avec pour mission de venir me chercher à l'aéroport des que j'aurai téléphoné (les horaires ne sont pas souvent respectés) Mais voila...pour téléphoner il faut une carte de téléphone locale et toutes les boutiques sont fermées (2 h du matin). Finalement Gregory(le jeune de l'avion), me prête la sienne, mais elle est fini......gnèèèèè. Je fini par trouver une âme charitable, qui attendait ses baguages en retard, me prête la sienne.
    Ouf, une demi heure plus tard voila mon chauffeur qui pour 2000 cpf me mène a la pension Armelle, ou je vais pouvoir dormir, après 24 h de voyage, vers 3 h du matin.




    .



    A 8 h, réveillée par des voisins qui discutent..... je saute du lit, pour profiter de la plage qui est la a 2 mn. je me
    prépare a enfiler mes souliers, oulla!!....un centipède de 3 pouces qui se tortille (pour éviter qu'il ne se glisse a nouveau sous quelque chose,je l'attrape soigneuse- ment avec un torchon et le met dehors gentiment, sa morsure est dangereuse, faire très attention )
    bon, bin ça commence bien, pour un premier jour. J'en avait tellement parlé avec Pierre à Québec,.....la bête s'est présentée.

    Petit déjeuner avec croissants et fruits frais. La pension prête les palmes masques tubas, vélos, pirogues ect. Je désire profiter de la plage, c'est venteux.....Munie de mes palmes, je vais d'abord dire bonjour à tous les
    poissons polynésiens si colorés.

    Il y a une compétitions de surf pas loin, je nage jusqu'au Recife pour voir les va- gues et les surfeurs.....arff, non!!!!!!..je heurte une patate de corail avec mon tibia, zutttttt, je vais être obligée d'attendre d'être guérie avant de pouvoir me re-baigner...scrogneugneu....c'est pas grave , je pars me promener en bicyclette, dans une vallée, ou je rencontre un marquisien qui lavait ses cochons ( l'odeur je dit pas.....). Il me parle de son île, il est la pour faire valoir ses droits sur des terres qui appartenaient à sa mère. C'est une procédure longue et dispendieuse ( pas de papiers ) il a déjà donné toutes ses perles noires ( monnaie d'échange ) pour défrayer ses avocats et autres juristes.

    Je reviens a l'hôtel ou j'avais réservé un repas pour le soir.....grande discussion avec un ancien gendarme français, apprécié des locaux,qui me raconte sa vie... finalement on s'installe pour manger ( couscous!!!!plat du pays? ), sur une grande table commune, la, un couple qui vient adopter un enfant , c'est encore facile d'obtenir en adoption , les polynésiens n'ont pas l'instinct de propriété de leurs enfants( comme les indiens du Canada ) Quand une maman ne peux pas
    s'occuper de son enfant il y a toujours une cousine, une grand mère seule , même une voisine pour l'élever..... donc certains couples en attente d'enfant viennent ici, jusqu'à
    présent c'était gratuit avec des échanges divers, mais voila, des que les blancs récupèrent quelque chose, ça devient immanquablement payant, surtout contrôlé.

    A la table , un jeune, qui voudrait s'installer, glane des informations a droite a gauche..... et enfin, un jeune plongeur de perles noires, Romuald, qui profite de son congé pour acheter une télévision, une chaîne hifi, qu'il installera sur sa patate de corail, au milieu de l'atoll d'Arutua au Tuamotu, prêt de Rangiroa.

    Nous commençons a parler des marquises, ou, il a vécu l'année précédente 4 mois, logé nourri par une famille de Fatu Hiva. l'île la plus au sud du groupes de 12 îles des marquises. Celle qui fut le sujet du livre de Thor Hayerdal, "retour a la nature" (livre qui m'a conduit ici justement).
    Romuald a eu peur que s'il restait , il n'en repartirait jamais.

    Il avait emprunté de l'argent à ses logeurs, comme je devais aller a Fatu Hiva, il me demande de leur remettre ce qu'il leur doit, pas de problème ( ça me fera un billet d'entrée en accédant a l'île, pensais-je innocemment!!!!).

    Pour remercier la personne, il me demande de lui remettre une superbe perle noire, et par la même occasion, m'en offre une........ooooooo ( je l'ai faite évalué a 400$ ). belle marque de confiance.
    le lendemain, je prends le ferry pour Moorea toute proche, ou je dois me loger en attendant le Taporo IV ( caboteur pour les marquises ).

    Moorea est une île très agréable ...... M'installe au camping Nelson, qui loue, de petit bungalows pas cher, avec accès a une cuisine avec frigo.....voisins du club
    med... Une sublime plage de sable blanc, sur le lagon.

    Le soir je me promène sur la plage, car la nuit tombe brutalement a 18 h, mais je m'écroule de sommeil a 8-9 h, pour me réveiller au jour a 5h 5h30.

    Donc en me promenant qui vois-je?...Romuald, attablé avec d'autres personnes au camping voisin. Je me joins a eux. on me présente ; Alex fille et garçon, un jeune couple français avec leur fils Emile, ils viennent aussi commencer un nouvelle vie, et s'installer la. On sympathise, nous nous retrouverons chaque soir pour placotter. Emile va a l'école chaque matin, a 6 h 30et termine a 15 h.


    Au camping, je réserve 10 jours, normalement mon bateau devrait être de retour a ce moment la.
    J'ai un beau bungalow au bord de l'eau, avec des cocotiers espacés suffisamment,pour y installer mon hamac,juste au dessus de la mer, sous l'ombre bienfaisante des palmes, dans la brise rafraichissante.

    Quand je ne suis pas au téléphone pour m'informer du bateau, je passe des journées entières affalée, "a demi nue dans le hamac " "l'extase" des yeux, par la couleur du lagon ou je perd la notion du temps, le délice des narines par ces senteurs enivrantes de fleurs, la paix des oreilles très peu de touristes, le clapotis des vagues lagunaires ou je vais me tremper de temps a autre dans cette eau chaude si transparente qu'on est pas très sur d'être dans l'eau....totalement relaxée ... que dire de plus sinon, que c'est un notion paradisiaque.

    L'esprit engourdi par cette douceur de vivre, c'est comme si j'avais atterri dans un autre dimension, ou tout est ralenti... la pensée est si différente, réellement le sentiment de ne pas penser, ou si lentement que celle ci est palpable.

    Les journées passent comme par magie même et surtout à ne rien faire. A un tel point que lorsque je projette de faire...... c'est en plusieurs fois que je m'y reprend. Ca n'est pas efficace, mais sans importance.
    Ce qui fait que j'ai mis 3 semaines a réaliser que le bateau ne serai pas mon transport pour les marquises ( en plus du retard,il doit partir a l'île Mayo, pour du coprah ).

    N'étant pas la seule a être au ralenti, bien sur, l'employé du bateau est si vague, qu'on doit lui poser milles questions avant d'avoir un semblant de réponse, pour apprend ENFIN, que je devrais attendre encore 10 jours. Comme le bateau était accosté a Tahiti, j'y suis allée pour le visiter........fioooouuu, bien m'en a pris, un état de crasse impensable, au moins 10 cm d'eau croupie et grasse dans les douches bouchées, les toilettes une puanteur indéfinissable, avec bien 2-3 cm de M....e
    sur les bords. Etant habillée de blanc, je me sentais très déplacée ici. Des matelas entassées au milieu du fret, rouges a l'origine, fortement noirâtre.

    La je prend la décision de partir en avion même si c'est plus cher.

    Toujours au ralenti, je met 2 jours a téléphoner a air Tahiti, ou j'apprend , surprise, que le coût a considérablement baissé, un avion direct pour Atuona, sur l'île d'hiva oa, la plus proche de Fatu Hiva. Seulement je ne comprends pas que je dois régler mon billet 3 jours plus tard avant midi, j'arrive a 14 h, ma place est déjà revendue!.........soit je m'inscrit sur une liste d'attente, soit il y a une place le lendemain, mais avec escale............ de 3h 30 de transport je passe a 8 h 30
    (1400 km)...bon c'est comme ça !!

    Le lendemain, je dois retourner a Tahiti pour ouvrir un compte de banque locale, Moorea, très proche de Tahiti, a des ferry étalés sur toute la journée. Beaucoup travaillent a Papetee, habitent a Moorea, pour l'instant moins peuplée que sa voisine. Des trucks aménagés, style bus, avec un toit, 3 bancs en long.............cigarettes autorisée....( l'enfer pour les non fumeurs ).....ils font
    le tour de l'île, a peu près a l'heure, pour faire les jonctions avec les ferrys. le stop fonctionne bien aussi.

    Ce jour la, le truck est a l'heure, des Australiens retournent chez eux, après un séjour voué au surf.
    Voila qu'au détours d'un virage une belle dame, que je " juge ", vielle, monte en saluant toute la compagnie d'un joyeux *bonjour tout le monde* cette dame rayonnante, exhale sa beauté intérieur, je ne peux la quitter des yeux, nous échangeons des sourires, tout un langage silencieux, je la vois prendre quelque chose comme une chaussette jaune , elle en extirpe je ne sais quoi....me fait signe de venir, je ne sais pas pourquoi, je pense a une perle noire?. Je me lève en m'accrochant ou je peux, voir a des passagers rieurs, dans ce vieux truck cahotant. Je m'assois sur le banc, face a elle, sur un signe je comprend que je dois tendre la main, elle me l'ouvre, et me glisse avec un regard malicieux, un petit objet redondant, hihihi, au milieu de mes 2 pièces de 100 cpf ( coût du transport qu'on doit remettre au chauffeur en descendant) que j'avais préparé quelques instant auparavant...... J'ouvre la main le coeur battant, ohhhhhhh!, une belle perle noire et argent avec une malformation en forme de corne. Je me sens très touchée , par ce cadeau du coeur, je la remercie en lui embrassant la main. Je retourne m'asseoir au fond du bus, nous échangeons encore des sourires, continuant ce langage silencieux.

    En descendant du truck pour le ferry, je m'aperçois qu'elle a des difficultés a marcher, je l'aide en lui tenant le bras, la nous commençons a parler en attendant le ferry.

    Elle m'explique qu'elle se trouvait a Moorea, pour se faire soigner, a la suite d'un accident ( un jeune l'a percuté avec un scooter ), elle habite a Arutua,n'ayant qu'un poste de secours(infirmerie).
    Les séquelles de son accident, nécessitent des soins hospitaliers. Elle me re-glisse 2 perles noires, baroques, très grosses, ( je les ai envoyé a mes enfants, en cadeau, autant qu'ils en profitent ), Nous continuons a échanger, et j'apprend qu'elle est née la même année que moi, je réalise que les maternités et une nutritions désordonnée, détériore le corps.

    Dans la conversation, elle me demande ce que je suis venue faire, tout en me sou- haitant "bonne chance" pour les Marquises, elle me propose gracieusement, au cas ou je reviendrai sur Moorea, de me prêter un bout de sa terre, ainsi qu'a Arutua.

    Nous nous embrassons en arrivant à Papetee, son adresse en poche.

    Quand on a a faire a Papeete sur l'heure de midi, il faut attendre 14 h, tout est fermé, excepté les restaurants, ou bien partir a 5 h, en truck, un ferry a 7 h, et revenir en début d'après midi.

    Devant donc attendre 14 h, la réouverture de la banque, je vais dans un petit troquet qui sert des produits locaux, en profitant pour goutter un plat inconnu. A peine entamé mon plat, qu'un jeune beau polynésien me demande s'il peut partager ma table. Il me raconte sa vie immédiatement......(ça doit être une manie)....Célibataire, habitant Raiatea, il attend le Vaeanu, cargo de fret qui prend des passagers ( propre celui la, j'étais allée a Bora Bora l'année précédente avec ce bateau ).
    Léopold ( c'est son nom ) cultive de la vanille, il est très fier de son métier, il y a une maison, qu'il me propose de partager si ça me tente....quand je veux....
    Une nouvelle adresse, pourquoi pas...c'est un champion de pirogue, un bel athlète de 27 ans...Nous nous quittons en nous embrassant amicalement......

    Pour la banque, comme toutes chose ici, je devrais m'y prendre a plusieurs fois... eh! oui.

    Au camping, un gardien, du nom de Kana,. marquisien, avec qui je parle de temps a autre au petit matin, vers 5 h.... il ramasse les feuilles autours des bungalows.... un matin, il me dit, " je suis venu hier soir, et tu n'étais pas la!!!"... j'en avais conclu qu'il voulais parler, sans plus y penser, le soir je me couche, avec des boules quiès, car la houle est forte sur les récifs, plus les coqs et les chiens........... j'assure mon sommeil...

    A un moment de la nuit, une oreille me fait mal, j'enlève le bouchon, et la! oh! stupeur!!! j'entend "Fran",.... c'est moi!!!!???" avec un bruit de grattage a la porte,... je me dis " quand il sera fatigué d'attendre, il partira "...en remettant la boule quies, pour replonger dans les délices du sommeil......quand soudain une lumière me réveille en sursaut....je réalise que Kana est entré dans mon bungalow ( fermé a clé je précise ), je lui dit fermement " dehors, ... je ne t'ai pas demandé de venir...allez...dehors!" tout penaud.... il referme la porte et s'en va ( la queue entre les jambes, c'est le cas de le dire).

    Je n'avait pas imaginé qu'il pouvait ouvrir la porte (en tant que gardien, il a un passe!!!) Mais les polynésiens sont très respectueux de l'accord de la femme
    ( un petit peu forcé dans mon cas, sans conséquence...)

    Généralement ils sont très insistants, mais des que la femme signifie sont refus, ils arrêtent.

    Il y a aussi la fameuse fleur, posé sur l'oreille , je n’en connais toujours pas le code, signifiant que l'on est "prise" ou "Libre". A Moorèa, les femmes m'ont affirmé, que marié, c'est a gauche alors qu'aux marquises c'est a droite.....finalement je demande selon l'endroit ou je me trouve, j'adore l'odeur, la beauté généreuse de ces fleurs.

    j’ai profité des ananas pas cher pour en faire une cure....un délice.....

    Sur le camping, un Européen cherche a me parler....ok...un belge.....lui aussi ouvre le tiroir de sa vie de A à Z....sa fille est installée ici a Mooréa, il est a la retraite de l'armée, passant la plupart de son temps en voyage, surtout dans le pacifique.... tout en cherchant manifestement une compagne....

    Il doit aller a Rapa Nui (île de Pâques), ou il me prêterait sa tente de camping si j'y vais, a la période de la grande fête du TAPATI,.........j'irai si mon budget me le permet encore...je réserve quand même une place, mis a part que le coût marquises Papetee me coûterai le double, ce qui est un comble...Je devrais confirmer et payer 1 mois avant le départ.......je verrai d'ici la, ou j'en suis.....J'aimerai beaucoup y aller, il serait dommage, en étant si prêt de ne pas en profiter. Jamais je n'avais imaginé aller dans cet endroit Mythique....peut être trouverais je un passage en bateau de Fatu Hiva (marquises) pourquoi pas?...tout est possible...Il suffit d'être vigilant et prêt a ce qui se passe autours de soi.

    Etienne, le belge, veut absolument mon adresse et des nouvelles...c'est étrange comme beaucoup de personnes s'inquiètent pour moi...projetant leur appréhensions et peurs sur mon aventure de vie.
    Il viendrai me voir quand je serai installée, c'est sympa...
    Le dernier soir, nous allons tous manger au restaurant avec terrasse, donnant sur les eaux bleus, juste avant le club med. C'est la, ou Dorothée et Steve ( parents du petit Emile ) commencent tout juste un travail ( Steve a rencontré son boss, en stop, le voila responsable directement, et Dorothée est en extra ) le patron vient de l'acheter.
    Je mange une super bonne Gourmandise; un assortiment des desserts, les chanteurs polynésiens chantent et s'amusent au milieu du resto. le tout fait vraiment carte postal..........super agréable.

    Levée a 4 h du matin, vite, la mise en sac,...oui, je dois me lever aussi tôt, afin d'attraper le truck de 4 h 45, de plus dans ce sens, il s'arrête pas toujours ou on lui fait signe, je dois aller a la station du club med, qui est un début de parcours ( pour certains chauffeurs ). Je parcours le petit kilomètre, avec mes 2 gros sacs ( ne pas oublié que je suis partie pour toujours avec tout ce que j'ai estimé utile ) .


    Vers 5 h, le truck arrive, conduit par un chauffeur pas très réveillé..... qui refuse d'aller a l'aéroport
    ( alors que tous les trucks y vont normalement...???)......maugréant, que les taxis ne voulaient plus les trucks, qui leur font concurrence..........rhaaaaaaa scrogneu- gneu de scrogneu gneu... il commence déjà a faire chaud, et je dois traîner mes lourds sacs sur encore 1 km....

    L'avion pour Papetee décolle a 6h45 , ils sont au demie-heure, ...OH! je suis ravie , car l'avion est un petit Islander de 8 places,


    qui survole assez bas le lagon, et la montagne, vue splendide...10 mn de vol...le vol pour Atuona, est prévu a 8 h 35, pour ne décoller qu'a 9 h 15, escale a
    Rangiroa (Tuamotou), a Nuku Hiva
    ( capitale des Marquises nord ),je reste a l'aéroport, car l'environnement


    immédiat est de l'herbe jaunie par la sécheresse qui sévit depuis 9 mois...

    la mer juste a coté mais vue de falaises impressionnantes......
    Pendant l'attente de
    3 h 30,je discute de la vie ici avec un employé d'air Tahiti, pendant qu'il règle un problème avec des français mécontents qui transportent leur
    mécontentementsssss avec eux partout ou ils vont....



    Ca y est l'avion a enfin décollé, un Dornier 28 de 19 places, super cool......

    En route pour Atuona, capitale des iles du sud des Marquises.

    Un jeune garçon sur le même rang que moi, retourne chez lui après 2 ans d'absence,

    travaillant comme soudeur
    a l'arc, a Papetee. Il a peur des trous d'air, remarquablement fréquent et long.... L'atterrissage est musclé, avec les perturbations nuageuses de l'île, ça tabasse un max. Il faut bien viser pour atterrir sur ce plateau vissé entre 2 rangées de montagnes effilées.

    Voila c'est réussi, il me reste a trouver un transport pour descendre a Atuona.





    Un jeune homme attend un couple, qui a réservé, dans le seul hôtel de luxe, il est d'accord pour me transporter au coût de 2000 cpf ( 16 € quand même ) il me conduit au bungalow communal dans le "centre" ville, prêt du musée Gaugin, non loin du cimetière ou il est enterré , ainsi que Jacques Brel.

    Quand j'arrive, les épiceries sont fermées, après renseignements, je vais dans un petit snack.
     C'est samedi soir, l’endroit est
    encombré de buveurs de bière, déjà bien avancés. Je fais tranquillement ma commande, rapidement ils
    viennent me dire bonjour, m'invitant a leur table, l'un d'eux,
    Fara, me prévient de ne boire que de l'eau minéral, étant infirmier local, il a des cas de dysenterie.




    Le lendemain, il pleut, c'est dimanche, les gens ont pas l'air très joyeux, un contraste incroyable avec
    les îles du levant.
    A tel point que je réfléchi si je reste...
    Le lendemain matin, je vais a L'office de tourisme, a 7h30 heure a l'ouverture, pour des infos, pour un éventuel retour.
    J'y fais une super rencontre avec Kahu (originaire de Omoa- fatu hiva) et de Jo un franco-argentino-gitanos, restant finalement toute la journée avec, Ou ils m'expliquent les us et coutumes marquisienne.
    Kahu est un Rei-Rei ( garçon élevé et habillé comme une fille ) extrêmement beau et intelligent.


    Jo connaît bien la région, il me propose de bénéficier d'une visite organisée pour 2 clients, d'un site archéologique, un maraé énorme, j'avais visité Mycene en Grèce, assez semblable, avec une touche de Celtique, aux pierres brunes rougeâtres, sans oublier une myriade de moustiques affamés, réveillés par la pluie d'hier.



    Une visite intéressante, riche d'informations. Il s'agit d'un immense rectangle de pierres encastrés les unes sur les autres, avec des spots
    décalés a différents
    endroits, servant pour les
    cérémonies, soit pour les chefs et leur famille, d'autres, pour le peuple, les prisonniers, et enfin pour ranger les vêtements rituels. le but de la cérémonie étant d'exécuter les prisonniers, qui finissaient dans l'estomac des participants.



    Plusieurs Pétroglyphes,
    bien conservés et réhabilités, dont une énorme tête de TIKI magnifique.

    Ensuite nous allons voir le site des pécheurs, le précèdent étant celui des agriculteurs, lotit au creux d'une jolie baie au sable noir, une belle petite église en pierres grises en son milieu.
    Jo m'invite a partager son dîner, et me propose l'hospitalité quand je reviendrai a Atuona, j'accepte avec plaisir.



    Le lendemain, L'Aranui accoste dans l'après-midi, Jo a recueilli mes sacs chez lui, pour les apporter le soir sur bateau, en attendant, profitons de la fête occasionnée par l'événement Aranui, l'occasion, chaque mois, pour tous les habitants de s'amuser et vendre de l'artisanat aux touristes en croisière. Jo peint des Tee-shirt, guide gracieusement les gens au musée, appelé
    ancèstralement par Gauguin
     "la maison du plaisir".


    Il organise une démonstration de colliers de fleurs, ainsi que de l'humu-e
    ( bouquets de senteurs, aux plantes fraîches, que l'on cache dans les cheveux ), des sculpteurs sur bois et pierre. Je reste avec eux, nous rions beaucoup ( les gens plaisantent beaucoup autours de la sexualité


    Jo vend tous ses tee-shirts, qu'il avait antérieurement pas envie de peindre, partagé entre le plaisir de
    vagabonder dans les vallées vierges et travailler pour son gagne pain .

    Je monte sur ce fameux
    bateau, y installe mes affaires dans un coin, car le passager local est sur le pont ( pas de cabine et pas cher ) on nous fourni quand même un matelas, que l'on place a notre choix....toilettes et douches correctes. les repas sont inclus, pas de siège pour
    manger, ce sera debout contre le bastingage.

    Le cuistot, gros chauve pas causant, prend un louche de riz, arrosé d'une louche de ragoût, avec un gros morceau de pain mou d'humidité. Ce que l'on mange pas, est jeté par dessus bord (la viande pour moi.).....et heureusement, car j'ai appris plus tard, qu'on mange du chien).

    les requins seront ravis ( requins marteau en pagaille ici, qui se reproduisent dans le port ).



    Apres cela, je me joint a la fête, au bar du bateau, ou tout le village picole cocktails et bières.

    Je dors bien, bercé par les vagues.

    Au petit matin, le bateau stoppe les machines, je peux admirer l'île de Fatu hiva, au village d'Omoa, en déjeunant, je me régale de ce
    paysage verdoyant entrecoupé de falaises plongeant directement
    

    dans une mer calme. A 8 h, les baleinières ( canots ) vont faire la navette, pour débarquer les gens. Mais déjà a 7 h, Kahu, qui est du voyage, m'entraîne avec lui, nous descendons une passerelle abrupte en corde et bois, la baleinière chargée de
    planches et autres frets, accoste la passerelle, ou plus exactement, s'approche au plus prêt..... 2 marquisiens s'emparent de mes mains, et sans que j'ai rien vu venir, me retrouve sur le canot, déposée délicatement...... balancée par la houle, direction le quai d'Omoa.... on s'approche et rebelote......

    je suis soulevée, et déposée sur le quai, c'est impressionnant, leur force et équilibre.


    Kahu, a un 4x4 a sa disposition, il dépose différentes personnes, avec leurs bagages, tout en me présentant sa famille et amis.

    Il me déposera au centre artisanal, ou il charge une personne de tout m'expliquer, je m'empresse d'aller a la mairie, ou je discute longuement avec Tiri ( roberto )...... il est secrétaire de mairie, il me conseille pour la carte CPS ( protection santé,
    gratuite ), pour les petits revenus, tout en
    m'expliquant la vie sur les îles ( pas facile
    selon lui, pour les étrangers de la région ). Il ira jusqu'à téléphoner à Papetéé, pour de plus amples informations.




    Maintenant c'est l'accueil des passagers de croisière de l'Aranui, auxquels je me mêle. Il y a des plats régionaux, dont des bonbons au coco délicieux, des carcamoles ( fruits en forme d'étoile orange ). Je vais me promener au bout du village, sur la route bétonnées......le goudron fond par la chaleur.


    Au retour, une auto s'arrête d'elle même pour me conduire a l'embarquement.
    













                                 En route pour Hanavave, mon objectif........













    .


    J'y ai réservé par téléphone, selon des infos sur lonely planete, une chambre chez l'habitant, chez
    Kimitete Kamia, et sa petite fille Tahia.




    .


    En arrivant...Tout d'abord..... l'apparition de la baie des vierges est exceptionnelle, c'est de toute beauté sous ce soleil, une mer calme, les blocs rocheux bruns en forme de verges, nom initial de la baie, se dressants vers le ciel, sont particulièrement époustouflants, une petite
    plage de galets gris-noirs, bordée de palmiers, peu de construction en bord de mer, ( a cause des tsunamis ).

    D'immenses montagnes se dressent directement de la mer, ourlés de verdure et de roches brunes-orangées, seul le clocher de l'église apparaît.





    Vers 13 h, je descend mes bagages sur la passerelle.........












    Hanavave........ me voila.....LE BUT DE MON VOYAGE, SUITE A LA LECTURE DU LIVRE DE Thor Heyerdahl et Fatu Hiva, le retour à la nature ; 
    en bas de page
    M'IMAGINANT QUE LES GENS AVAIENT "ÉVOLUÉS".......
    


    On me prévient que le débarquement est glissant, pas de quai, mais la baleinière arrête sur une avancée en béton immergée, entre 2 vagues....Un marquisien costaud, aux clins d'oeil généreux, portant un tee-shirt couleur azur, me fait
    signe, en me portant dans ses bras, comme c'est agréable....je me sens légère comme une plume, il me dépose gentiment au sec, avec mes sacs.......la, une toute petite femme mignonne, m'accueille d'un joli collier de tiaré odorant......... avec sa brouette, pour porter mes bagages O-O. Auparavant elle doit régler le fret qu'elle reçoit de Papetee. On utilisera pas la brouette, car trop lourd, dans la montée....

    Vincent. le Locataire
    précédant, de passage, venant saluer
    Tahia, nous aidera.


    Première impression, le village me plaît, on me l'avait décrit "très encaissé".....

    A prime abord...je n'ai pas cette sensation....une belle vallée verdoyante, encadrée par
    de belles montagnes colorées, un piton rocheux, plusieurs petites vallées avec ruisseaux, cascades, rivières, des plantations de bananes, cocotiers.

    L'électricité depuis plusieurs années, de l'eau potable. Mieux organisé que j'imaginais, pour environs 800 a 900 habitants ( 500-600 a Omoa, 300-400 Hanavave), prêt de la moitié sont des enfants de moins de 16 ans.

    La route qui relie les 2 vallées est longue de 17 km, en terre battue, bétonnée dans les villages. 4 véhicules 4x4, 1 scooter et 1 pelleteuse, sont les seuls appareils
    mécanique....Chacun a tout le nécessaire pour vivre sur sa terre ;
    noix de coco, ananas, bananes de toutes sortes, mangues, oranges pamplemousses, citrons, petites pommes rouge, tarots, goyaves, papayes, et tant d'autres que je ne connais pas encore, qui semblent ne pousser qu'ici.

    Des poules, des cochons, chèvres, pour finir par les poissons tellement abondants.

    Sans compter les plantes si odorantes, comme le vétiver, gingembre, santal, tiaré, menthe, basilic, fenouil, ylang-ylang.




    Le pain qui pousse, le URU, l'arbre a pain, fruit "miraculeux", accommodé de multiples façons, jusqu'en purée.


    Sur le "quai" tout le monde est affairé.....qui de récupérer son fret......livrer du coprah.....attirer les touristes dans la maison de l'artisanat, présidée par Edwige, la maman de Tahia.
    J'arrive dans la maison ou se trouve ma chambre, dans une grande maison peinte en vert d'eau, avec de nombreuses fenêtres, a volets de verre.

    Les chiens, nombreux, nous font une ovation, les enfants me tournent autours, me demandant ;
    " il est ou ton mari", "c'est quoi ton nom", " c'est quoi que tu fais"
    J'entre dans la maison, ma
    chambre sera au milieu, entre l'entrée-lingerie-salle de bain, et la chambre de Tahia, avec ses enfants, pas de porte, ni de rideaux aux fenêtres, pour une ventilation naturelle, avec le vent qui souffle presque en permanence, avec bonheur, car il y fait jamais trop chaud et chasse les moustiques ..... un peu....

    Ca semble propre a première vue, le bac a douche est en simple ciment, coloré par les bactéries d'humidité, mais ça sent pas mauvais...donc...
    Pour l'instant pour ranger mes affaires, je les poserais sur 1 ou 2 meubles, Tahia, en videra un des qu'elle pourra.

    Un petit tour de village, oh! pas long, car je suis arrêtée par tous, me posant les même question que les enfants.

    Les passagers de l'Aranui, sont encore la, enfin ceux qui ont fait le parcours jusqu'au la cascade, petit bain et retour, plus ceux qui avaient choisi de venir a pied depuis Omoa, avec arrêt aussi dans la rafraîchissante cascade..
    Certains se demandent ce que je suis venue faire ici, moi aussi hihihi.
    Mais ayant décidé de suivre mon intuition, c'est ici que j'ai envies être!!!!., Alors j'y suis sans question, observatrice...expérimentant chaque événement, c'est simple et confortable de plus l'endroit est beau.....

    Le soir Tahia, prépare le repas......"corned beef" et légumes en boites 0-0.......!!!! intérieurement, je me demande si la population n'a pas cédé a la facilité des boites, malgré les richesses alimentaires environnantes.

    Je préviens Tahia, que je suis végétarienne, ça aidera peut être ...

    Le lendemain matin,je vais a la cascade, ramasse quelques mangues fraîchement
    tombées sur le chemin, malgré les recommandations de Nathalie, guide de l'Aranui, prévenant de ne pas ramasser les fruits au sol, car ils risquent d'être arrosés de l'urine des rats ( j'ai vu plus tard, qu'ils le font aussi dans les arbres...) risque de transmission de maladie....mais bon ici tout
    le monde le fait depuis toujours....
    donc...

    La cascade est haute, tout en étant pas très puissante, par manque de pluie depuis quelques mois.

    L'endroit est beau, paisible, une roche se détache de la paroi pour s'engloutir dans le réservoir d'eau en bas,
    de jolis minuscules oiseaux, ressemblant a des moineaux, mais colorés, viennent prêt de moi.

    Je m'expose au soleil, car sur la plage du village, je n'ose pas le faire même en maillot, la population étant très très religieuse, je ne suis pas la pour les bousculer.

    Quand le prêtre qui sert les marquises sud, n'est pas la, (il vient en "tournée") il y a les maîtres de prière, qui dirigent les sessions de prière le matin et le soir.

    Un pèlerinage entre Omoa, et Hanavave, est prévu pour samedi matin, auquel je participerais. Si je veux être acceptée ici ( tout en ayant aucune religion ) je choisi de m'intégrer plutôt que de jouer a la touriste.

    Voila le samedi matin qui arrive, levé prévu a 3 h, pour partir a 4h.......

    ZUTTTT! !!!....Vers minuit, les petits chats se sont infiltrés dans la maison, j'entend un bruit de petites pattes qui grattent, me lève précipitamment, dans le noir, je sens un animal, que j'agrippe, c'est l'un des petits chats, je l'envoie plus loin, cherche l'autre, à taton, je sens une substance visqueuse et chaude............. AH! NON!! CRIAIS-JE!....au meme moment Tahia allume la lumière....faisant la chasse au petits chats mal-élevés....arfff!!! sur mon sac en plus...


    A
    Quel accueil des chats!!!!!
    je nettoie tant bien que mal, avant que ça pénètre l'intérieur, ou sont tous mes vêtements, a demie-nue sur la terrasse (en paréo ).


    On se recouche, et Tahia, me promet de vider des demain le placard avec fermeture a clé..


    3h... debout, départ a 3h45, pour l'église, point de départ,
    presque tout le
    village participe.
    Le cortège s'ébranle, dans l'obscurité, chantant, en marquisien des cantiques, avec canons de voix, c'est magnifique, les garçons avec des voix rauques de guerrier, les yukulele et guitares accompagnants.

    Marche relativement aisée au départ, sur le béton, arrivés sur le chemin de terre et cailloux, dans le noir ce fut plus hasardeux, avec les différences de hauteurs, l'herbe, les roches,ou les savates du prédécesseur.... fiouuuu!!!! ça demandait une grande vigilance.

    Le cortège est assez groupé, 2 voitures nous accompagnent, une en tête l'autre a la fin, transportant les personnes âgées, et les petits enfants.

    Vers 5 h le jour se lève, on peut enfin admirer le paysage.


    Tahia, qui a été opérée des 2 hanches fera le parcours dans le 4x4 de son papa ( le policier du village ).
    Je marche toujours au même rythme, comme en randonnées de montagne. En fait nous suivons le dénivelé de la montagne, a vol d'oiseau, il y a 4-5 km, par la route 17 km, par speed-boat 10 mn, en voiture 1 h.
    Je marche un moment avec Pascal, diacre, qui sera ordonné en février
    2000.

    il est aussi impressionné par la foi de ces gens la.. Nous faisons plusieurs haltes, pour chanter, rire, les jeunes font les foufous, je ris bien avec eux, derrière.

    Nous apercevons au loin, une jolie plage dans une petite baie, encadrée de montagnes verdoyantes, avec une face brûlée.....


    Nous voila enfin en vu d'Omoa, il est 8 h 15, des habitants d'omoa, sont venus a notre rencontre, grossissant le groupe chantant.


    Au village une surprise nous attend, tous les habitants sont dehors, ayant organisé une danse d'accueil, en criant , chantant, gesticulant, sur les bords du
    chemin. Les tambours marquisiens résonnent et ponctuent le rythme de la danse et des chants, c'est
    impressionnant!

    Nous entrons dans l'église , nous recevons un programme. Nous sommes libre 1 heure, ou chacun en profite pour aller a l'épicerie
    ( plus fournie qu'a Hanavave ).
    Les enfants s'empiffrent de chips, bonbons et sodas... les adultes aussi....
    Une grandiose messe avec tambours yukulele guitares, ensuite un
    immense "maha" ( repas ).

    J'en profite pour goûter, pleins de plats nouveaux pour moi le "poë" aux bananes ....dans le lait de coco et sucre, un régale hyper sucré, mais on se lasse pas. différentes sorte de poissons crus au lait de coco, ou juste citron. du Uru juste grillé dans le feu de bois, ou en purée. de la salade dite "russe"....avec du maïs en boite... de la chèvre au lait de coco, du poulet au coco, du cochon, que j'ai pas goutté, mais chacun semblait apprécier.. le riz omniprésent.... des bonbons au cocos, je me suis aussi empiffrée......

    ils décident de me ramener en speed boat ( ma première expérience sur le pacifique ) l'Embarquement est assez sportif; on doit sauter sur l'avant du bateau, mouillé, en pointe, qui est balancé, chahuté par les vagues... a un moment on me dit " saute".... je m'exécute sans réfléchir, et ça marche...... la mer est assez calme aujourd'hui, on peut aller vite ( tape cul quand même ).

    En arrivant, pas de quai, mais une descente en béton dans l'eau, je dois me laisser glisser du bateau, pour sauter a l'eau, comme expliqué, je me dirige a l'avant , déjà, c'est trop haut pour moi, au moment de me laisser glisser, une vague me
    déséquilibre, je prend pied sur le sol glissant sans pouvoir me retenir, et patatra je m'étale dans l'eau glorieusement dans un grand éclat de rire général.
    Je vérifie mon sac, ou se trouve mes papiers et argent, je devrais tout faire sécher.
    10 mn plus tard tout le village est au courant, se moquant de moi.....

    Le lundi, avec Tahia, nous irons a la pêche en pirogue, dans la baie, Gaelle, la petite fille de Tahia sera a l'école.
    
    Le papau ( grand père ), nettoie la pirogue sur la terrasse de la maison, mais au moment de la porter, on est pas assez fortes toute les deux pour aller jusqu'à la plage , à au moins 600m....... Impossible de trouver de l'aide.

    Finalement elle empruntera la petite pirogue d'une voisine.

    Elle est contente d'avoir de la compagnie, car la dernière fois, elle a pas pu remonter le courant et le vent de face, devant se faire remorquer par le petit canot a moteur, d'un voilier stationné au milieu de la baie.


    Apres la pêche on pense se faire offrir un café sur le voilier..

    dernière opération, monter les lignes, assez simple....; monter un hameçon sur un fil y attacher une pierre , pour lester, au bout de quelques minutes Tahia attrape un poisson, après avoir coupé l'appas ( du poulpe vivant ).

    Je suis totalement ignorante en pêche, je dois sentir quand le poisson mord, a ce moment la, je dois tirer sur la ligne d'un coup sec, afin de l'accrocher au passage.

    Je fini bien par sentir quand il touche l'hameçon, mais aucun poisson s'accroche.

    Nous ramons assez loin, progressivement, pas trop quand même. Les dauphins sont de la partie, arrivant avec le vent, ils cabriolent gentiment sur les vaguelettes, ils sont a 40 ou 50 m de nous, se rapprochent, ils sautent en faisant des vrilles en l'air. Et continuent leur chemin... beau cadeau, super apprécié par moi....ignoré par ma voisine...

    Bon Tahia, trouve que ça ne mord pas assez, en plus le vent a tendance a nous pousser vers le large, elle décide d'accoster sur les rochers, au bas des falaises.

    Je vois pas trop comment on va accoster, mais je n’ai pas le choix......
    Elle m'explique brièvement ( comme si je savais déjà ) que l'on doit s'approcher des rochers, je dois sauter quand elle le dira.....sur des rochers "glissants" ooops....

    Au moment ou je saute sur les rochers, Tahia, saute a l'eau, et pousse la pirogue,
    et ho! miracle je n'ai pas glissé........ Je veux aider Tahia, mais elle me cri, que nous devons d'abord hisser la pirogue, encore une action qui me semble insurmontable, ....mais non! il suffit d'attendre qu'une vague arrive, Tahia pousse depuis l'eau,
    et moi je tire, je maintiens en équilibre la pirogue , pendant qu'elle grimpe comme un chat, pour finaliser l'opération.
    Maintenant nous allons pécher depuis les rochers....mais ça ne mord pas plus,
    et les hameçons s'accrochent aux rochers....... Finalement nous ramassons des coquillages, les crabes courent dans tous les sens , pour le moment ne craignent rien, car nous n'avons pas de pics a crabe.
    Mais Tahia, agile comme un singe, en attrape un a la main, lui arrache la partie molle de la carapace, pour le "tuer" ( je croyais ), pour la voir......stupéfaite.....le manger cru, encore remuant.
    En voyant ma mine décontenancée, elle éclate de rire.....
    bin oui! je n'aurai pas imaginé cela!.

    A présent elle me demande si j'aime les oursins, hé! non!, elle rit encore en ouvrant le dessus avec une pierre, après avoir écrasé les épines avec la même pierre. Ce sont des oursins a grosses épines, sans danger, pas comme les noir. Tahia m'explique que si j'ai une piqûre d'oursin noir, je dois "pisser dessus".

    Apres avoir ouvert l'oursin, elle se saisi d'un mélange orangé, "ce sont les oeufs" dit elle avec un regard malicieux, elle se régale..... Nous ramassons quelques grosses porcelaines, elle décide de remettre la pirogue a l'eau pour pêcher.

    Prise d'une soudaine envie de "pipi".... elle saute a l'eau.

    Je pousse et maintient la pirogue du bord, et saute....ça marche!....j'empoigne la
    rame, on veut remonter une ligne, l'autre est toute emmêlée, on cherche le couteau.....disparu!!!..il a du tomber lors de l'accostage, il nous faut aussi couper l'appât, le poulpe...qu'a cela ne tienne, Tahia prend une tentacule dans sa bouche, la coupe avec les dents, en mange un morceau, en précisant que c'est délicieux.....elle rit encore de ma réaction.......Elle attrape une dizaine de rougets, finalement je m'y met aussi, je voyais bien dans la transparence de l'eau le poisson s'approcher, grignoter les bords de l'hameçon,j'ai ferré, je n'y croyais pas....Tahia me cri ...."mais si tu l'as",OOOPPS!! oui! elle me montre comment le tenir pour ne pas être piqué par la nageoire dorsale, assez asserée, pour enlever l'hameçon.

    Le vent se lève , nous décidons de rentrer , on rame fort, avançons lentement, on a chaud, mais le vent nous rafraîchi.....

    Ah!OUi, nous avons eu aussi pendant la pêche de grosses ondées chaudes, ça coulait dans les yeux, le vent provoquait des rebondis de l'eau sur la mer, créant un chant cristallin et joyeux, de petits nuages remontants de l'eau, la vapeur sans doute..

    Un poisson essai de s'échapper du seau, en faisant des sauts désespérés en couinant légèrement...

    Nous nous arrêtons en route sur les rocher a nouveau, pour ramasser des mangues, quand Tahia me cri de venir, ça semble urgent, quand j'arrive a sa hauteur....

    elle me désigne un amas au sol, oh!.... un petit cochon couché, menaçant si on l'approche trop, il semble blessé, Tahia, lui touche l'arrière train avec un bâton,
    il grogne ....mais ne bouge pas. il a du tombé de la falaise, Tahia pense le connaître, nous n'irons donc pas boire un café sur le voilier, nous devons prévenir au plus vite le propriétaire de l'animal.
    Accostage correct sur la plage, nous devons tout rincer a l'eau douce, y compris la pirogue.

    Je pensais que c'était fini, mais non!...... il faut écailler, vider les poissons....... Tahia, gratte, je dois vider ( encore un nouvel apprentissage ) avant je n'aurais jamais fait ça, beurkkk!....aurai-je dis!.....Elle en vide un, coupant la mâchoire et tirant dessus, les viscères viennent avec, Bon je vais essayer...

    Aie ! aie ! aie ! ....j'attrape la mâchoire, n'ayant pas de cale dans les mains, les dents du poisson me rentrent dans la chair......On rigole j'y arrive, mais lentement... je me sens maladroite....ce ne sont pas des gestes naturels pour moi.... Le vent souffle, nous sommes trempées jusqu'aux os....on a faim..... une bonne douche, vêtements secs..... et tout repart....... quelques bananes , du régime accroché sous le toit, cueilli vert, mûrissant en une journée, des mangues, lait de coco, pour le poisson cru consommé immédiatement.

    Je décide de faire de la confiture de mangue, il est dommage de perdre autant de fruits , mangés par tout ce qui marche, humains, chiens, cochons, chèvres, insectes ect......ils finissent par pourrir au pied des arbres.

    j'en fait plusieurs pots, que je partage avec la famille et les voisins, surpris , ils n'y avaient jamais pensé, et se sont régalés.

    Nouvelle procession prévue ce Samedi, échange de bon procédé, cette fois en sens inverse; Omoa a Hanavave........ Pour les accueillir, le comité des danses et chants marquisiens. Tahia, me demande si je veux participer?...pourquoi pas! je suis ouverte a tout.....

    Le soir a 19 h, les tambours chantent " OH! HÉ! HO! HÉ! HO!", enfants adultes se réunissent prêt de l'église, ou une large esplanade herbeuse nous attend. Le premier soir j'exécute les mouvements sans comprendre, Tahia, me le traduit plus tard.




    Le lendemain, je réussi a suivre, les gens sont surpris que je reste ici, semblant heureux que je participe a leur tradition.
    Une autre danse est intégrée , celle la, Tahia ne la connaît pas, le chant est superbe, je me contente de suivre les mouvements de la danseuse en avant, comme beaucoup d'autres d'ailleurs.
    Nous n'aurons que 3 répétitions de 30 mn.




    Ramassage de cocos, pour les transporter, toujours la brouette!!...... Le choix est facile: les ramasser, les secouer, s'il y a du liquide c'est bon! Tahia, m'indique ou en trouver....... mais quand je farfouille le sol, je suis prudente, et bien m'en prend, car un gros centipède se trouve sous l'un des cocos.

    Pendant que je ramasse, Tahia, les épluche a l'aide d'une pointe de fer, qu'elle pique entre 2 branches, elle projette fermement le coco coté face haute, tout en écartant c'est précis et efficace, très physique. j'essaie....pas évident......mais j'y arriverai.

    En rentrant a la maison, on ouvre les cocos, en les frappant sèchement avec un coupe-coupe, au milieu de la coquille au niveau des 3 yeux, 2-3 coups sont suffisant, on vide , ou boit le liquide...Opération suivante;

    râper..... maintenant ils sont équipés d'une râpe électrique...assis, bien calé sur un tabouret face a la râpe, tenir fermement, solidement le demi-coco, le frotter contre la râpe tournante ( qui ressemble a un poing ) ... dès que le bruit change, ou si l'on sent la coquille, on touche la coque.... tourner doucement, laisser tomber le coco rapé, dans un récipient en dessous....pour le lait, tout simplement mettre le coco râpé dans un linge.... serrer.... presser le linge... et voila le lait de coco extrait de la pulpe. Celui ci est l'une des base alimentaire, MAIS très gras.

    Il servira pour tout dans les cuissons, de poisson, poulet, chèvre, cochon, desserts, sur le poisson cru avec du citron, la base pour l'huile de coco, et le monoï bien sur, qui sert aussi d'anti-moustiques.

    Pour le monoï, on laisse le lait de coco reposer, la partie huileuse reste dessus, après plusieurs filtrages, l'huile sera parfumée ( ça sent fort l'huile rance sinon) avec des fleurs de tiaré, santal, ylang ylang et autres senteurs....plus tard, j'ai appris qu'ils mettent des huiles essentiels a la place des fleurs....par confort...et font plus leur huile, mais en achètent de l'industrielle.....

    Retour a la pêche, cette fois ci, nous restons coté droit de la baie en faisant face a l'océan. Ca mord pas.....Munie de sa pic a crabes, tahia les embroche joyeusement....arrêt sur une jolie petite plage, océan calme, jolis coquillages..... Les hommes , plusieurs fois par semaine, pratiquent la pêche de nuit, avec lampes....hier, par exemple ils ont ramenés 2 Kazars ( ressemblant au thon mais a chair blanche ), 2 Bonites ( proche du thon aussi, en plus petit, dont certain boivent encore le sang encore chaud lors de la pêche......), 1 requin.

    Tahia, veut m'y amener un soir, je suis pas très pressée, n'ayant quasiment pas de temps libre, pour ici ne pas travailler pour sa pitance en fait, c'est mal vue, mais bon je paye assez cher quand même...pas pour travailler tout le temps.

    Un bateau de croisière de luxe, le "World Discovery", doit faire escale ici, comme tous les 2 mois. La commune a un contrat avec, elle touche 150 000 cpf, a chaque passage, plus les couronnes, colliers fleurs ou fruits, préparés la veille au soir ou très tôt le matin, sans oublier la cueillette de ceux ci avant les arrangements. Pour le tiaré, il est cueilli en bouton, placé en bouquet, ranger dans de larges feuilles de bananier.
    Pour les bouquets de Humué, c'est la veille, les senteurs seront d'autant plus
    prononcées. ... les colliers en fruits de pandemus sont magnifiques, les couleurs jaune-orangée, le vert brillant des feuilles, et des petits fruits rouge comme des mini-tomates (non comestibles).

    Démonstrations de fabrication de tapas, sculptures, des danses d'accueil, tous habillés de feuilles de palmier, les filles en jaune (couleurs de la joie).

    Avec le papa de Tahia, on est monté en 4x4 sur les hauteurs, afin qu'un photographe allemand, parlant anglais, ( payant 5000 cpf (65$) pour la course) puisse faire des photos, qui se sont révélées pas touristique, mais de recherche.


    En effet, j'apprend en discutant avec lui, qu'il est envoyé par la femme d'un homme qui a disparu ici, dans des circonstances des plus étranges l'année précédente.

    Son épouse, sans le retrouver, même mort, ne peut rien toucher des assurances.

    Depuis... tous les passagers doivent porter un carton avec leur nom et le remettre a leur retour, afin d'être sur que personne ne manque.

    Donc le jour de la disparition de l'homme, sa femme signala son absence ( pourquoi n'était-elle pas avec lui sur le canot de retour??? ), toujours est-il que le bateau est tout de même parti??????, la police et les locaux ont fait des battues, pendant 8 a 15 jours ( selon les
    sources ) et n'ont retrouvé aucune trace?????.

    Le photographe, en fait, le chef serveur du bateau, est donc monté afin de faire des photos, pour prouver a l'assurance que l'endroit était assez dangereux!!!!!...



    Prouvant que peut être il serait tombé de la falaise dans la mer...mangé par des requins....

    Quand la factrice, ou plutôt la responsable OPT, vient, c'est important, amenant le courrier ( quand il y en a ), mais surtout elle apporte l'argent commandé la semaine précédente. Si l'on a un compte en banque...on fait un virement.

    La postière en retournant a Omoa, envoi un fax a la banque, attend la réponse, et ramènera 1 ou 2 semaines plus tard le montant demandé, déduction faite des frais.....Les femmes se réunissent autours du petit bureau ouvert pour ce jour faste.....face a la baie. a rire, plaisanter ou s'occupants de leurs petits enfants. C'est une procédure assez longue, on a le temps hein!, quelle importance d'attendre!!...
    Tahia, l'hyper-active, m'a fait un humué, afin de s'occuper les mains. C'est une nouvelle sorte cette fois -ci, bourré de fleurs de vétiver, teinté au gingembre jaune, avec ce qu'il restait, elle m'a badigeonné les mains, mains jaunes et parfumées....

    Hier on a installé ma moustiquaire au dessus de mon lit, c'est plus confortable pour dormir, plutôt que les tortillons anti-moustiques, qui brûlaient toute la nuit, finissant par provoquer des mots de tête...

    J'attend pour apprendre a faire des tapas, les peindre, les idées foisonnent, car ici, en cotisant a l'association, on peut exposer nos oeuvres, des qu'elles sont vendues, on est payé.

    PARTIE DE PÊCHE DE NUIT, AVEC DES PÊCHEURS IVRES....;

    Ce matin, Tahia, voulait faire quelques achats a Omoa, qui a 2 épiceries, plus achalandées que l'unique que nous avons ici, qui ne vend pas d'alcool évidement.

    Bref, elle a la grande pirogue a moteur, mais a besoin de bras d'hommes pour porter le bateau a la baie, et surtout accoster a Omoa, ou c'est assez mouvementé ... de grosses vagues peuvent nous retourner, si l'on ne choisi pas le bon moment....généralement, plusieurs séries de grosses vagues, suivie de petites vagues....on doit se précipiter a l'eau des que les vagues se calment, vite monter a bord...en équilibre habillée de paréos, la, le "capitaine" met le moteur en marche, pendant que 2 hommes tiennent le bateau dans l'eau, «a part qu'il s'aperçoit qu'il manque une bougie».......ce qui rend l'allumage délicat, après plusieurs essaies, ça roule....fiouuuuuu.... prières sur le bateau, coutumes , malheureusement un grand nombre de disparitions sur l'océan pacifique, terriblement dangereux.

    L'arrivée sera de surfer sur une grosse vague....on attend un moment juste avant qu'elles se cassent, on doit aussi éviter les vagues de retour...enfin on surf.....avec une grosse vague derrière qui se casse sur la pirogue, on est tous arrosés......

    pas le temps de s'apitoyer.... il faut vite sauter a l'unissons.....tirer le bateau........ pour ensuite le porter plus haut au sec, 7 a 8 mètres plus haut, sur de gros galets gris qui roulent sous nos pieds.... heureusement peu de marées, donc on sais ou s'arrêter.

    Pour remercier les 4 garçons qui nous accompagnent, Tahia leur offre des bières, et 3 litres de vin. ils boivent leur bières........après nos achats, nous retournons a Hanavave, en riant vers 13 h.


    Nous devons repartir vers 16h pour la pêche ( la nuit tombe a 18h chaque soir ), avec 3 des garçons qui nous ont accompagné....
    de 13 h a 15 h 30 ils boivent 5 litres de vin ( ils en avaient acheté d'autre en douce )....Voyant leur état, je glisse a Tahia discrètement "est-ce bien sérieux de partir avec eux dans cet état?"... je me sens pas très chaude pour .....
    mais elle me dit.."mais non! y aura pas de problème", qu'en leur donnant a manger, ça les calmerai..

    Comme toujours, je lui fait confiance....
    Nous préparons, les fils....hameçons....appâts.... pics a crabes.... sacs.... lampes...couteaux.... je vois bien que les gars continuent a boire, le vin caché dans leurs sacs en toile... mais bon on embarque enfin a 17h30 les villageois sur la rive, rigolent, de nous voir partir avec un tel équipage... d'autres bateaux, plus calmes, avec assurance, partent aussi....Nous ça bouge, fait les fous....Tahia crie un peu, ils se calment, comme des enfants....

    Nous suivons la cote par la droite, ils naviguent vite, prêt du bord, Tehiki, le plus âgé, cousin de Tahia, mais aussi le plus ivre..... se laisse porter par les vagues provoquées par le moteur, il est accroché par l'arrière, sur des rochers.... dans son état il est remarquablement fort ( les marquisiens, hommes et femmes, on une force musculaire très impressionnante ) avec les 2 autres, ils réussissent a
    s'en sortir....ils sont plus jeune, 16 ans et 18 ans...

    Tahia, me dit qu'elle a plus confiance en eux....ça promet... mais bon ok!.....Nous arrivons enfin, la ou nous devons descendre pour attraper des crabes, il fait nuit, sans lune....Avec 2 lampes électriques hydrofuge, et une lampe sur le bateau, montée en équerre, reliée a une batterie...........
    André le plus jeune, saute sur les rochers, a l'occasion d'une vague, ....glisse un peu, mais s'accroche, avec un sens animal stupéfiant.... nous devons reculer...les vagues nous poussent trop loin..... et refaire la manoeuvre au moteur...afin d'être au bon endroit pour Tahia... debout sur la pointe du canot...imaginez....les vagues qui cognent les rochers, la pirogue qui monte et descend et la voila qui saute...soutenue par Tehiki, et par André sur les rochers.......


    elle glisse.....la pirogue bouge vers la gauche........ j'ai peur pour ses jambes.....mais non.. elle est juste poussée par la pointe de la pirogue sous les fesses...la voila en sécurité....

    A MOI!!!.....J'ai une soudaine envie d'aller aux toilettes, ayant une diarrhée depuis 3 jours......pourvue que je ne m'oublie pas pendant l'effort......je serre donc vraiment les fesses...
    Tehiki me soutient a l'avant, après de nouvelles manoeuvres....la pirogue monte descend inlassablement....une petite excavation bien plate, parfaite pour poser les pieds, apparaît dans la lumière de la pirogue....Tehiki, me crie "vas y"... me précipite de la pointe du bateau, sur cette marche providentielle...., j'ai pas besoin de la main d'André....O U F ! je ne suis pas tombée, j'en reviens pas!....

    On ramasse vite les affaires, qui avaient été lancées sur les rochers, depuis le bateau.....sauve qui peu des crabes... nous avons chacun une pic..., mais je n'ai pas de lampe....André et Tahia attrapent quelques crabes et porcelaines....ravie de ne pas glisser sur les roches, grâce aux semelles de mes reef.....
    A un moment les 2 garçons sur le bateau rejoignent le bord, André remonte... Tehiki très allumé, descend...contrairement a ce que tahia voulait......, les 2 jeunes s'éloignent du bord en ricanant bêtement...Tehiki, prend la tête de nous 3, attrape quelques crabes... tout a coup il disparaît dans un bruit de ferraille.... il nous rassure qu'il va bien....on rit...mais il a brisé sa lampe....il l'a échappé belle, car il a glissé dans un trou d'eau de 2 m, juste au bord d'une falaise d'au moins 5-6 m, ou les vagues s'engouffrent dangereusement.....sans lampe, je ne met les pieds que sur des
    roches sèches.......
    Tahia, qui marche un peu plus bas..... disparaît a son tour, en criant... elle glisse comme sur un toboggan....pour arriver dans une flaque d'eau en pouffant de rire....je fais le tour de l'obstacle....

    Tehiki, pendant ce temps avait appelé les autres....des qu'ils sont proches, il leur lance les pics a crabe, oubliant qu'ils ne flottent pas....hihihi...avec les remous provoqués par les vagues, difficile a suivre et récupérer, on retrouvera que celui de Tahia....On décide de remonter tous sur le bateau et de pêcher....

    Tahia, saute entre 2 vagues sur la pointe de la pirogue( entre 3cm et 50 cm de large...).. c'est mon tour, Tehiki, me tient le bras, et me cri " c'est le moment va y", sans réfléchir, j'y vais et réussi, toujours aussi étonnée que ça marche....il me suit... plus lourd, il fait tanguer l'embarcation, et on repart...
    déjà on doit trouver un endroit ou ça mord, pas loin du bord....pas trop agité....on navigue sans lumière, ils connaissent bien le coin....

    Nous arrivons au bon endroit....arrêt du moteur, qui pue l'huile brûlée.....je met ma ligne a l'eau, mais trop proche d'André, qui a continué de boire, il a lancé sa ligne dans la mienne, on est tellement emmêlé qu'il faut couper..........

    Tahia attrape plusieurs rougets....tout en criant aux 2 gars de se calmer.....Quand Tehiki a une soudaine envie d'uriner, il s'appui tellement fort en riant d'un coté du ballant, que celui ci s'enfonce...on a failli chavirer.... Tahia cri encore plus fort.....Heureusement il l'écoute.....mais le vin continue de circuler..... ils avaient 2 sacs a dos, portés par Tehiki, qui voulait contrôler le vin....ils devaient avoir au moins 5 litres en pack de carton....... nous changeons plusieurs fois de place....celui qui dirige le bateau est incontrôlable.... il nous conduit dans une superbe grotte....mais avec la fumée du moteur qui y reste, c'est écoeurant.....

    Seule Tahia continue de pécher....les autres se contentent de manger les poissons cru et vivant.....avec un malin plaisir....ne sachant pas si s'est pour m'impressionner, ou par goût....Tehiki, étripe, écaille au fur et a mesure....

    (je pense en moi même. cool, j'aurai pas a le faire en rentrant)....les poissons bougent encore quand il leur coupe les nageoires, les ouvrent... tout en nous envoyant les écailles en riant...nous rions aussi.....j'en ai finalement attrapé 2, malgré ce remue-ménage.....ce n'est pas si mal.... vers 22h Tahia ,si petite 1,41 m 40 kg, mais toute une force de caractère...décide de rentrer....

    En arrivant en vu de l'accostage, les garçons refusent d'aller plus loin honteux de leur comportement, et du peu de poissons ramenés ( ils sont partagés en général par tous )...ils veulent pas être la risée de tous......
    Tahia, cri encore après eux...rien n'y fait.....et vont arrêter le canot dans un petit creux....moi j'avais pas compris, car ils parlaient en marquisien, après explication de Tahia..... j'en avais marre de la situation, et commençais a avoir froid.....mon sang n'a fait qu'un tour et me suis mise aussi, a leur crier dessus "bon maintenant ça commence a faire... vous allez prendre vos responsabilités....vous avez fait les imbéciles c'est a vous de nous ramener...nous ne sommes pas responsable de votre bêtise....vous nous ramenez immédiatement!" sans plus de parole... ils ont rallumé le moteur.... nous ramenant a bon port...en silence.....


    .


    Un homme venant vers nous pour nous aider.....ooops j'ai glissé en sautant
    ( j'ai pourtant rien bu )... heureusement pas trop mouillée....Nous ramassons les poissons, batteries, et quelques affaires et sommes enfin rentrées.....oufff! quelle aventure.....

    Tahia s'est couchée, épuisée, moi j'ai regardé un film a la tv...je pouvais entendre des bruits de coup saccadés dans la vallée....apprenant le lendemain, que Tehiki, du tapé au poings a la porte de sa grand mère, ou il vit avec sa femme et ses 2 petits adorables enfants....lui refusant l'entrée.... car ivre....

    Il y a encore quelques années....hommes et femmes buvaient, devenant fous, pas assez habitués a l'alcool....maintenant l'épicerie ne vend pas d'alcool, par conviction religieuse..... le fait d'être obligé d'aller a Omoa pour s'en approvisionné a bien aidé pour arrêter cet enfer.

    Ramassage de citrons....pour envoyer au mari de Tahia, ancien militaire, qui tient une roulotte-resto a Papetee.

    Pas si facile a ramasser les citrons......, les branches se protègent par de longs piquants, on doit utiliser une sorte de long crochet, attraper individuellement chaque fruit, en le crochetant, d'un coup sec afin qu'il tombe.
     Je fais le dessous et Tahia, grimpe dans l'arbre....les citrons transformés en projectiles, ne m'évitaient pas en tombant...16 kg...en une 1/2 heure....pas si mal......ramassant uniquement les gros verts juteux et délicieux..nous avons fait une succulente citronnade.

    Avec Blandine, cousine de Tahia, nous organisons une nouvelle partie de pêche de nuit, nous descendons la petite pirogue, après avoir libéré le chariot encombré d'une grosse pirogue dans l'appentis, prêt de la plage..Alors que Tahia, me dit qu'elle veut soulever la grosse pirogue, pour prendre le chariot de sa seule force, ça me dépasse, mais je m'habitue doucement a ne plus douter...
    Nous descendons avec Gaëlle sa petite fille de 4 ans, 5 chiens..... d'abord déplacer le chariot dans la remise.....un petit frère de Tahia, de 11 ans se joint a nous, il détache la pirogue, décharge les rames et autres accessoires......

    je me sens encore maladroite et inutile....le petit soutien d'un coté, Tahia, soulève de l'autre, afin de sortir la pirogue du V métallique, qui la tient en place.....elle va de l'autre coté et répète le même mouvement....voila..le tour est joué.... y a plus qu'a la coller contre la paroi, pour laisser la place a la sortie du chariot.......

    Nous remontons avec le chariot a la maison.., posons la petite pirogue pour retourner a la plage...Blandine arrive aussi, munie de ses seaux ....pics....gants, lampes.....ce sera le baptême de la pirogue...... nous devrons la tester avant de partir....Les enfants montent les bâtons qui vont aux ballants.....tout est fixé par cordes fabriquées maison, avec la fibre de coco....c'est le papaou Kimitete, diminutif "kimi ( grand-père de Tahia ), qui fabriquait les pirogues du village, celle ci est la dernière de sa fabrication...
    Les enfants nous aident en riant.. .étant blanche..déjà c'est drôle....tout les amuse par ma différence....les petits garçons sont timides...déjà!!!.....

    Descente de la pirogue a l'eau.....ils me font monter en premier, a peine sortie de l'eau....je dois prendre la rame de suite, blandine monte.....on flotte..... a 10 m du bord, je retourne et vois Tahia, assise dans l'eau de l'embarcadère a rigoler... je ris aussi....pensant qu'elle a glissé.... j'essaie de tourner le bateau pour aller la chercher....mais blandine fait l'inverse, pour le plus grand plaisir des autres.
    Tahia, me dit que c'est bon pour le test....pour voir comment elle se comporte...la
    communication avec Blandine est pas facile, elle parle peu le français....


    finalement on arrive au bord,guidées par les enfants, qui ont sauté a l'eau, occasion trop belle pour s'amuser..hihihi....ils tournent la pirogue , la guide tout en la se- couant afin de me faire peur....raté... mais blandine a le mal
    de mer...ils cessent a ses cris...

    Tahia, saute dans la pirogue, ou il n'y a que 2 bancs, et s'assoit
    sans complexe au milieu, sur le fond ...


    Nous allons tout prêt sur les rochers ou nous avions trouvé le porc blessé.

    Blandine saute, je lui passe son seau, lui jette ses tongs, mais l'une d'elles rebondie pour atterrir a l'eau.... elle flotte, nous retournons, je la pousse avec une rame...elle la rattrape....
    nous ne pechons que des poissons jaune et bleu, plat qu'ils appellent "peteux" car des qu'ils sont hors de l'eau, ils font un bruit de pets avec leur bouche......en plus ils picorent plus qu'ils mordent, difficiles a ferrer...

    Tahia attrape 2 rougets...la mer s'anime de petites vaguelettes.....puissantes et continues..ce qui nous oblige a pousser sans cesse de la rame, pour que la pirogue soit face a ces vaguelettes dites "vicieuses " par Tahia...risquant de retourner notre frêle embarcation...Tahia, décide de débarquer...( je pense intérieurement " oh! non...." ) j'aime pas sauter sur les rocher.....elle saute a l'eau...poussant le canot contre les rochers, afin que je puisse sauter.....ce que j'exécute des qu'elle l'ordonne....ça marche toujours...O-O...je suis debout, empoigne la pirogue avec Blandine, Tahia pousse de l'eau...elle est vraiment forte!!!.....une fois le bateau bien au sec...je suis Blandine avec sa lampe..le long des rochers glissants...a travers les vagues déferlantes....

    Nous attrapons des crabes, hypnotisés par la lumière......je me vois marcher, penaude, pour rester debout....sans trop me couper aux roches volcaniques....de plus le soleil ne s'est couché que depuis une 1\2 heure, les roches sont encore très chaudes , nous sommes en sueur....cerise sur le gâteau, des millions de mouches qui entrent par tous les orifices disponibles...elles piquent pas, mais chatouilles....
    Tahia tient le seau avec les crabes, on tente la pêche, mais les poissons malins, une fois attrapés se réfugient sous les rochers....pour s'échapper... je fini par arrêter et regarder... mais bon ne rien faire ici est pas bien vu, si je veux être accepter, je dois participer......
     ---------------------------------------------------------------------------------------
    ASSIS ; ont tresse,enfilons des perles, épluche,râpe,peint,tape le tapas,regarder la télé,........
    DEBOUT; ramasser les feuilles, les fruits, les graines,les cocos, papayes, mangues, citrons oranges, amandes, bonbons des arbres,mandarines,pamplemousses bananes goyave, les plantes aromatiques, parler, prier enfin bref être occupé....
    -----------------------------------------------------------------------------------------
    Tapas typiques de fatu hiva ;
    -----------------------------------------------------------------------------------------

    
    J'en viens a notre pêche de nanas.....
    Pour terminer, nous retournons a la pirogue...mise a l'eau..je saute la première m'empare de la rame, Blandine ensuite, Tahia nous dit de pas s'occuper d'elle, elle continue a marcher sur les rochers...
    Nous suivons le bord...elle saute a l'eau....pour monter a bord on doit assurer l'équilibre afin de ne pas chavirer...

    Nous rentrons tranquillement.... mangeons
    immédiatement les crabes crus, avec les enfants de blandine qui me regardent encore en rigolant....

    ah! j'oubliais, lors de la pêche au bateau ivre et ce soir, des milliards de particules éclairaient l'eau, des qu'ont la remuait, ou si on nageait...comme des milliers de petites étincelles avec le crépitement de l'eau, rendue brillante et chantante...... en douceur....
    En Polynésie, plus particulièrement aux Marquises, les hommes sont relativement primaire "en général",dans leur relation avec les femmes.
    Pour eux nous devons toujours être disponible ( quoiqu'un comportement assez universel.......) leur coutume leur dicte de visiter les femmes la nuit chez elle , lorsqu'elles sont au lit, célibataire ou mariée, ou ils ne  feront pas la différence sous l'emprise de l'alcool....
    Sans demander l'avis de l'agressée....Ils se sauvent vite si rejet....., mais ça surprend.
    Oui, c'est comme ça!...
    d'ailleurs a Moorea, quand le marquisien, Kana, était venu en pleine nuit dans mon bungalow, je me sentais un peu coupable, puisque j'avais parlé avec lui, pensant que n'étant pas de la même culture, pensant que j'avais du dire ou faire quelque chose l'ayant inciter a venir...et bien non!

    
    Voila ti pas que je me couche la dernière, rien ne fermant a clé..... je m'endors vers 11h, quand soudain......je sursaute, sentant un frôlement sur ma main.....j'enlève la boule quies de l'oreille droite.... et repousse a travers la moustiquaire ce que je crois être un chien.....en disant doucement ( pour ne pas réveiller la maisonnée ) ....."couché.....allez va t en" un peu agacée...et soudain....la forme bouge, dans mon demi-sommeil, je réalise qu'il s'agit d'une silhouette humaine........la je m'empare du petit oreiller, pour taper sur la tête de l'intrus, qui est assis sur le sol....en lui disant plus fort la!........; "sort d'ici...qui t'a permis! ...fou moi vite le camps!"....... la silhouette se soulève et sort en courant.....
    a ce moment Tahia, apparait en allumant la lumière, lui courant derrière, mais trop tard, il a déjà disparu.....

    Elle revient en me demandant "qui c'était?".....j'en savais rien, mais pensais avoir reconnue son frère ainé...elle acquiesça sachant qu'elle l'avait vu boire de l'alcool dans la soirée......
    je ris en repensant a mes coups d'oreiller ainsi qu'a ma surprise....

    Apres avoir refermer la porte.... Tahia, me prévient qu'il risque de revenir...... bon....nous nous recouchons, guettant le moindre bruit, les boules quies inutiles, dans le creux de la main...me rendormant au lever du jour.


    les hommes très timide le jour, se ragaillardissent la nuit animé par l'alcool.... faut il être stupide pour penser qu'une femme soit satisfaite de ce type de visite nocturne...

    surtout qu'ils se font toujours jeter par les femmes qu'ils visitent ainsi....

    Ils devraient comprendre....mais non! ils continuent.....De ce jour je n'ai plus adressé la parole aux hommes seuls, uniquement a ceux accompagnés de leurs compagnes ou enfants.

    Quand même a 51 ans, des jeunes hommes sont pas arrêtés par l'âge, il faut dire qu'a cet âge les femmes d'ici paraissent + de 70 ans, même les filles jeunes sont grosses et peu attirantes, a part quelques exceptions.


    Depuis 3 jour, la chaleur est accablante...., invasion de petits moucherons volants de partout....excepté sur la mer, et dans les maisons...très envahissants.... ils nous entrent dans les yeux, le nez,les oreilles.....je ne trouve plus un endroit ou être tranquille, a la plage, la gente masculine....la colline au dessus de la maison...les moucherons.....la maison ou je fuis Tahia, qui me propose sans cesse de quoi travailler.....me disant qu'elle veut pas que je m'ennuie.....ou lui tenir compagnie....de plus aujourd'hui, elle torture mentalement sa petite fille de 4 ans et demi, lui faisant répéter par coeur un livre que la maitresse lui a remis....qui devait être "consulter....".......ça a duré 2 heures....pauvre petite!!!!...en plus elle faisait ça a l'heure de la sieste, pestant qu'elle avait besoin de dormir...."l'enfer quoi"....je me décide a partir au prochain bateau..... qui passe le 4 aout l'Aranui...

    D'autant que j'ai compris que je n'irai jamais dans la vallée d'Oia, ou vécu
    Thor Hayerdahl....on me répond...oui! OUI! on ira... et rien.... voulant vivre seule dans cet endroit....

    J'ai fini par comprendre ce que je ne voulais pas voir...les habitants de cette ile ne veulent pas d'étranger...surtout gratuitement.....ou d'ailleurs ils me disent leur invité, alors que j'ai payé 450€ par mois, en pension complète, dans des conditions limites, a travailler en plus....

    Je ne suis pas venue pour travailler, mais pour faire ce que j'ai envie, mais je voulais aussi apprendre a survivre ici, la j'ai appris......

    Tahia aime cuisiner, moi pas, elle voulait que je fasse des beignets avec elles afin de les vendre, l'argent lui revenant..."sic"

    Je préfère la créativité, qui nécessite la tranquillité...impossible dans "la chambre" sans cesse traversée par quelqu'un, jamais d'intimité, c'est le plus difficile....

    DEPART DANS 2 SEMAINES....

    Atterrissant de mon "rêve ", je me rend compte que les gens sont menteurs,mesquins,méchants. .........ça pue dans tous les sens du terme....pourtant les fleurs odorantes abondent....mais les fruits pourrissent...relents des crottes et pisses...de chiens....de cochons..de chevaux et d’humains....se déversant dans le ruisseau a proximité....

    Hier, j'ai aidé Tahia, a faire le ménage.... les murs sont humides, les fenêtres couvertes de plusieurs années de crasses....les meubles remplis de toiles d'araignées...de poussière grasse, épaisse....j'aide avec plaisir, mais ne veux pas devenir la béquille de la maison...
    
    Toujours pas de réponse pour apprendre a faire le Tapa....et n'ai aucun endroit privé pour travailler mes projets....J'avais demandé a la présidente de la maison de l'artisanat, Edwige, la mère de Tahia, afin d'adhérer a l'association...... .toujours pas de réponse....n'arrivant pas a savoir si je pourrais vendre des tee shirt peints...
    Un cousin de Kimi, vient maintenant tous les soir et s'incruste jusqu'à 10-11h....Paraitrai que je l'intéresse, me demandant pas mon avis....quand il mange il "slup" et autres bruitage, moche en plus....
    Aux Tuhamotu et les iles de la société....... je n'ai pas constaté ce type de comportement généralisé....
    le vieux kimi, lui arrête pas de péter, entre 2 toux.....il est gonflé de trop bouffer, et a la goutte....

    J'ai appris aujourd'hui que l'un des chiens ( le plus drôle de tous ) allait être échangé contre 3 boites de cuisses de poulets congelés,innocemment, je lui dit..." c'est quelqu'un qui a besoin d'un bon chien? " elle rigole et me répond "oui, pour le manger!!!!!"

    Oui OUI! on mange les chiens ici....mis a part le fait de les manger, car il y en a beaucoup, pas nourris ainsi que les chats.......
    Ils ont choisi le plus sympa et intelligent au lieu du gros make qui bouffe comme une vache........MAIS il est le chien du vieux kimi, qui aboie bêtement sans arrêt....on y touche pas!


    Petit voyage a
    Atuona, sur l'ile d'Hiva oa Ozanne, tenancier d'une pension a qui appartient un bonitier, bateau de
    pêche de bonites,
    transformé en transporteur de passagers au besoin, d'une capacité
    25 personnes.
    Loué par les communautés des iles.






    Ozanne donc téléphone un après midi a Tahia....elle me raconte après la communication, qu'il a de gros problèmes de ménage.

    Sa jolie compagne, qui est originaire de Omoa, lui mène la vie dure.....elle a été transportée d'urgence a l'hôpital de Tahiti.

    Il demande que Tahia, vienne "discuter " avec lui, le conseiller, (elle est elle même soit disant...en cours....très long....de divorce avec son militaire français).

    Il appelle plusieurs fois par jour (20 mn- 30 mn a chaque appel) pendant 3 jours de suite.....

    j'en fini a me demander si il drague pas plutôt Tahia, qui semble sous le charme ....



    Je soupçonne qu'il y a déjà eu une histoire entre eux.......

    Il veut que Tahia, vienne le lendemain matin, dimanche....elle me demande de venir....comme Alibi...pour ne pas provoquer de doute dans le village et sa famille... c'est décidé on partira le mardi, après plusieurs changement de jour..... la maman de Tahia, gardera sa petite fille....
    Ça me fera du bien de changer un peut d'air....trop lourd ici...

    Le lundi on prépare nos affaire...lavage de linge....chercher des noix de cocos, pour le papaou....

    c'est Etienne, employé de l'administration fiscale, responsable des patentes, qui paie le bateau (encore un amoureux de Tahia)....( 60 000 cpf aller-retour pour nous deux).

    On peut embarque a 9 h, des qu'il a fini....Tahia, veut ramasser des citrons pour Ozanne....elle se dépêche , car elle a pas fini ses bagages......Je lui cours toujours derrière.....me parlant souvent comme a une enfant....ce qui fini par m'agacer.....donnant des ordres sous le citronnier...quoique voyant bien ou étaient les agrumes, je devais suivre a la lettre ses indications, me laissant aucune initiative....une demi poche en plastique rempli...il en restait pas beaucoup, après le ramassage de la semaine précédente pour envoyer a son mari a Tahiti.

    Elle veut que je mette mes affaires dans son sac, la je dis non!...sachant que j'aurais des paquets a ramener ( flacons de peinture pour les tapas et tee shirts... shampoings....savon et autres produits) j'ai pas envie d'avoir plusieurs sacs en plastique qui risque de s'ouvrir sur le bateau, ou passer par dessus bord selon le temps.

    De plus je tiens a rester indépendante, sachant la mentalité ici, si jamais elle décide que j'aille ailleurs, ou que je suis plus "son amie"...elle peut me jeter dehors sans plus de préambule....

    A 9 h on est sur la plage...Etienne arrive....il doit aussi aller a Omoa....une pirogue se prépare a partir...nous allons profiter de cette navette....pour rejoindre le bonitier....qui ne peux accoster sur la plage...

    On hisse nos baguages a bord.......les hommes nous portent hors de l'eau....on arrive au bonitier ou l'on jète nos baguages et paquets....aidées de mains généreuses.... nous voila sur le bateau...
    il nous faut 10 mn pour arriver a Omoa....Etienne nous donne rendez vous a 3 h (il était même possible de dormir la, si Etienne l'avait décidé, mais il préfère revenir dans la journée).

    Nous allons tranquillement chez le cousine ou tante de Tahia...,Norma Ropati, qui nous reçoit avec du vrai café....(les autres en général utilise du nescafé...yeurk..) des beignets aux bananes légers, et non huileux comme souvent...poissons frits....et des gâteaux...on discute un bon moment...puis Tahia décide de partir!....

    Mais avant je vais voir Michel, un allemand...pensionnaire, habitué qui vient depuis plusieurs années...je commence a parler avec lui, Tahia arrive, voulant marcher sur la route...Sic...je lui présente Michel, ma foi un homme intéressant...nous finissons par nous installer a sa table, sur la terrasse...l'endroit est vraiment bien aménagé....Une jolie terrasse carrelée....avec 2 grandes tables...
    a l'intérieur un grand salon décoré avec des coussins colorés....des fauteuils...une télévision...4 belles chambres indépendantes et fermées...2 toilettes-douches...



    .


    Le tout très propre et chaleureux....pour 1500 cpf par nuit ...moins cher au mois!!! .......... Tahia est bien plus cher....!!!!!!! je suis dégoûtée ....
    Michel est un autodidacte, il parle couramment le tahitien..l'anglais l'allemand, le français...Il est barman dans une brasserie de Munich......Norma arrive avec un plateau chargé de couverts et nous invite a manger avec Michel... au menu ;
    poissons cru.....délicieux..poissons frits.... Uru..bananes ....

    Vers 2 h 30 nous repartons pour l'embarquement vers Lucien...Ozane.....Le fils de John ( qui a commandité le bonitier )...Quand Etienne arrive a 3 h....Lucien arrive en reculant avec le bateau...touche le quai avec le cul du bateau...et a l'occasion d'une vague montante, nous sautons.....

    Je m'assoit sur le banc..... Etienne est a l'arrière se tenant a l'ancienne barre.
    Au début pas trop de vagues....Un groupe de dauphins nous font leur parade.... a 2 m .....superbe spectacle apprécier que par moi, les autochtones ne comprenant pas notre engouement pour ces magnifiques, intelligents mammifères...Ils aimeraient tant les manger!!!!!....

    Les vagues commencent a gonfler..., allant dans tous les sens...l'eau coule du toit sur le banc...me forçant a me retrancher plus a l'intérieur......Tahia va se coucher sur le matelas a l'intérieur.....poser au milieu de la cabine....au dessus du moteur!!!....pas d'air + odeur forte de gas oil....
    Le parcours doit durer 3 h...je commence a être habituée aux bateaux.... mes tenues vestimentaire plus adapter aussi...short léger...et tee shirt qui sèche vite..

    Des paquets de mer s'abattent sur Etienne, qui est semble "fixé" .... comme "Un" avec le bateau....équipé d'un ciré jaune...la casquette enfoncée jusqu'aux oreilles.....les jambes écartées....ancrées sur le pont.....l'air heureux......

    La houle est de plus en plus forte...le bateau est si penché que nous sommes presque perpendiculaire, se balançant au grès des vagues....le banc face a moi, s'est même détaché....commençant a me menacer...mais je l'ai arrêté....aidé d'Etienne...J'ai poussé une barre de bois qui appuyait sur les 2 bancs...les empêchant ainsi de glisser...

    C'est impossible de marcher sans se tenir....J'ai du aller a la pointe avant du bateau, ou j'ai failli tomber plusieurs fois....j'ai mis 15 bonne minutes en m'arc-boutant partout....j'ai pu y prendre mon walkman, pour écouter de la musique baroque dans cette chevauchée rodeotesque..Grandiose....

    Apres 2 h Tahia est sorti de son matelas, blanche et vacillante....s'assoit quelques instant face a mon banc....et...se précipite vers l'arrière pour.......vomir un bon 20mn....se tenant au mieux sur le rebord....( les marquisiens ont tous le mal de mer ).... Elle tente de se rincer la bouche avec une bouteille trainant la...le recrachant de suite....."ce n'et pas de l'eau!!!!!"...

    Ont arrive au port d'Atuona a la tombée de la nuit....personne au quai pour nous accueillir...Nous déchargeons les bagages....j'ai un peu froid avec les embruns....je suis humide, rafraichie par le vent....10 mn plus tard, John Ozanne  arrive avec son Land rover blanc Il avait attendu toute l'après midi pensant que nous arriverions vers midi.....( nous avions essayé a plusieurs reprise de lui téléphoner, mais c'était toujours engagé ).

    Il avait guetté le bateau sur la route dans le virage qui domine la baie....Il met nos bagages dans le coffre...il n'y a pas de bungalows libres, nous seront dans des chambres de la maison....chacune notre chambre...


    De la terrasse on domine l'autre baie d'Atuona...c'est splendide...le bruit des vagues arrive jusqu'à nous.....Un grand lit....je vais peut être pouvoir dormir tranquille...? sans penser être
    réveiller par des visiteurs nocturnes..... On s'installe, passons a table après une bonne douche......
    des vêtements secs
    me voila toute ragaillardie...







    Ne sachant pas que je ne mange pas de viande Ozane a préparé du poulet avec du riz (plat de célibataire)....
    le pain est croustillant....rare avec l'humidité....

    Les locataires des bungalows voisins sont, l'un avec une mère française et ses 2 filles, l'autre 2 locaux absent pour l'instant...
    La française est une emmerdeuse de première, qui parle sans arrêt de la pluie se gâchant son séjour , se privant d'excursion....se plaignant en permanence.....

    Ca faisait un moment que je n'ai pas eu froid la nuit, j'ai du fermer la fenêtre...
    A 6 h du matin Tahia me secoue dans le lit..on doit aller quelque part....
    (me racontant brièvement que john est venu plusieurs fois dans sa chambre la nuit )....

    On déjeune d'oeufs au plats huileux salade et confiture...nous devons partir a 8 h en 4x4...mais il pleut...nous attendrons 10h...les routes sont impraticables....
    Pour distraire les femmes du bungalow, John nous amène dans la montagne avec un beau point de vue...

    Arrêt a L'hôtel récemment construit a coté..."l'Hanake"....ou nous visitons un bungalow....loué de 18000 a 27000 PCF la nuit....luxueux...typique, mais trop cher...

    Nous passerons l'après midi a faire des courses...dans les 5 magasins du village.
    J'ai trouvé tout ce dont j'avais besoin...Tahia... non!
    Elle est toujours derrière moi.....je dois aussi aller voir Jo qui m'avait proposé de me montrer comment peindre des tee shirt....Arrivée au musée Gaugin ou il travaille ( enfin seule Tahia est allée au snack avec des copains )....Les 3 françaises ont entrepris Jo, en attendant je vais voir aline a la maison de l'artisanat.....me sautant dans les bras....heureuse de me voir.....on discute un bon moment..........

    Retournée attendre Jo qui n'en fini pas...Tahia arrive...impatiente.........enfin les françaises partent...."bonjour Jo" ( un peut froid ) je lui demande de suite pour les tee shirt....et la....il s'énerve tout seul.... haranguant qu'il faut une patente pour acheter et vendre des tee shirts....refusant de me communiquer l'adresse pour en acheter des vierges........peu avant aline m'avait avertie qu'il faisait des histoire a la maison de l'artisanat qui vend aussi des tee shirts....Je comprend aussi qu'il avait des intentions sur moi, n'étant pas restée comme il le souhaitait.....
    petite vengeance stupide...!!!

    Je vais consulter un annuaire, et constate une fois de plus qu'on est jamais si bien servit que par soit même.....je les aurais mes tee shirts..non mais !!!!

    Innocente....... comme il me l'avait proposé...je comptais sur lui bêtement. Il va jusqu'à mentir sur le prix des flacons de peinture...qui sont 2 fois moins chère de ce qu'il disait...
    Le lendemain je suis allée m'informer pour acquérir une patente, réponse...pas besoin de patente....m'a répondu Etienne...
    manifestation grandiose du comportement humain par Jo.....hihihi

    On rentre vers 17 h John est un peu impatient...demandant a Tahia de faire le repas...avec un bon gâteau au vrai beurre au coco, offert aussi aux  françaises, après que nous ayons gouté....manque de confiance.... john lui a passé longtemps au téléphone...Tahia a disparu...sans doute au lit...

    Encore réveillée a 6 h par Tahia....pour attendre bêtement jusqu'à 9 h, afin d’aller a Tahuata, petite ile voisine....avec les touristes qui ont loué le bateau.

    Mais elles sont tellement longues, qu'en attendant on discute avec les locaux du bungalow voisin, qui sont revenus hier soir....2 hommes dans la quarantaine....fort sympathiques et drôles.......

    ils nous proposent , si rien ne se décide, de nous amener a
    Tahuata, ou ils doivent aussi aller...je pousse Tahia ....qui fini par accepter....elle doit d'abord aller chercher sa patente pour la location de sa maison....

    Joseph nous amène dans
    l'auto de son cousin afin de
    nous montrer le terrain de
    son futur-marché au fond de cette belle vallée... ainsi qu'une pension de famille...
    Pour le moment il attend le permis de construire...depuis 4 mois, en attendant le terrain a été nivelé...

    Il a coupé...creusé un bout de colline...afin d'y construire un garage pour son bateau...en sous sol...a l'étage la pension de famille......nous allons sur un chantier de la commune , zone ou l'on casse les pierres afin d'avoir du gravier........il a besoin de signatures des ouvriers....après quelques palabres et une bonne averse.....c'est fait....il est prévu de partir a 11 h en speed boat.....mais on rejoint Vini, au snack "make make" ou nous buvons un verre...

    départ prévu à a 13h...
    Après avoir embarqué 7 packs de 70 pains avec ce chargement il y a plus de place pour nous....qu'a cela ne tienne.....il reviendra nous chercher.....
    Joseph nous invite a manger dans un resto de spécialités marquisienne Locales, pantagruélique repas....et délicieux avec crabes, langoustes.....
    Nous sommes sur le quai comme prévu...personne....pas grave.... Joseph harangue un speed boat qui vient d'arriver....le réquisitionne ....ils nous aident a embarquer...les propriétaires nous laissent.....c'est assez confortable....2 sièges doubles.....dos a dos....Joseph pilote.....Vini surveille....On rit beaucoup.....
    En discutant, nos 2 guides se révèlent être des politiciens indépendantistes, ....connus et respectés de tous.....Je savoure intérieurement cette chance de visiter avec des locaux...



    .


    Nous arrivons au premier village de l'autre coté
    de l'Ile de Tahuata.......Motopu....une belle plage de sable beige.....joli village...... chevaux en liberté....malgré qu'après une sécheresse de 9 mois..ils manquent d'eau et sont assez maigres....
    Nous allons visiter la maman de Joseph qui habite près d'un cimetière fleuri de bougainvilliers.....
    Elle nous sert un café...la maison est simple....mais propre....pas de pension,...totalement couleur local...sans touriste....

    Joseph a un beau terrain face a la mer, dont il est fier....qu'il vient de faire niveler....il veut y construire un hôtel....!!!!
    C'est un visionnaire, le business est vraiment son fort....
    tout ce qu'il voit ou touche il le transforme...il sait déjà ce qu'il fera dans un
    avenir proche, sur chaque terrain qui lui appartient...

    Nous ramassons quelques mangues, mais en chef qu'il est naturellement, il en avait fait ramasser, des greffés ....énormes et gouteuses....
    Nous retournons sur la plage....chacun vient lui serrer la main, ou 2 baisers sur les joues selon.....ça faisait vraiment visite électorale....

    Finalement a la dernière maison Nous laissons Vini Paro aller négocier...parlementer mais surtout tester les besoins de la propriétaire qui a aussi un terrain prêt de l'épicerie a Joseph, a Vaitahu, elle en demande 8 millions de cpf...joseph estime qu'il l'aurait pour 2 millions...voir moins...

    La mer est montée.....le bateau plus loin....nous n'avions de l'eau que jusqu'au genou....je suppose que nous allons nous mouiller....Joseph et Vini arrivent en même temps.....il s'avère que la femme a fait construire une maison trop cher pour elle...ne pouvant pas continuer les travaux....les 8 millions correspondent a son besoin....et non a la valeur réel de la propriété....Vini a semé la graine... Joseph reviendra plus tard et l'obtiendra au prix qu'il attend...
    Nous reprenons le chemin du bateau.....Vini a de l'eau au raz des fesses.....il tire sur la corde pour le rapprocher, au maximum pour ne pas heurter le moteur....j'enlève mon paréo, je suis en short cycliste dessous...le paréo en écharpe...arrivée au bateau L'eau me touche les fesses, Tahia, qui mesure 1,41m a l'eau a la taille...Nous devons grimper par l'arrière....poser un pied au dessus de l'hélice....s'accrocher au moteur et une aspérité du bateau...c'est pas évident pour nos petites tailles....mais on y arrive...

    En route pour d'autres visites...passage entre 2 rochers Volcaniques ....Joseph nous raconte une anecdote....;

    Une fois, il faisait une course avec un cousin...la mer était basse....
    le cousin est passé entre les 2 ro- chers oubliant la marée basse........il a laissé un morceau de bateau et de moteur sur les récifs....
    Les marées ici sont pas aussi marquées que dans
    l'atlantique, mais existent quand même.


    Ce jour, marée haute, nous pouvons voir de petites chèvres sur les rochers, en équilibres........ une raie manta sautant au dessus de l'eau.... ....impressionnante....majestueuse...

    Au détour d'une pointe...découverte d'une plage "carte postale" au sable blanc....surprenant et superbe....rare aux marquises , ou les plages quand il y en a, sont plus souvent de sable noir ou galets....
    la première plage appartient a la famille Lebronnec, qui n'acceptent pas les visiteurs sauf autorisation express...

    Plusieurs petites plages se succèdent, pour arriver a la plage de Joseph....super bien protégée dans son écrin, en forme de crique...l'eau y est translucide, turquoise.... Un petit faré dans les palmiers...il les y a planté 18 ans plus tôt....nous approchons ou 2 personnes se baignent, nous expliquant qu'ils sont de sa famille et travaillent pour lui...
    Au fond de la vallée un élevage de cochons....nourris par des cocos coupés en 2, ils doivent aussi laver les cochons......
    Nous jetons l'ancre a 10 m de la plage....Joseph saute a l'eau tout habillé....comme tous ici...nous exhortant a le suivre....sans hésitation, je me glisse dans cette eau accueillante avec délice.....Vini suit de prêt.... et Tahia....

    Nous nageons tranquillement vers le bord...Vini nous conseille sagement de nous laisser flotter...de profiter de cet instant magique...Joseph revient les bras chargés de cocos....ouvert sur un coté...il nous les porte dans l'eau.....c'est génial...boire cette eau biologique de coco....en flottant sur cette mer d'eau verte....

    Tahia reconnait une copine de classe dans le couple qui habite ce lieu....Ils vivent dans le petit faré a 20 m de la plage sans eau ni électricité avec bonheur....prenant un bain sous les étoiles chaque nuit....voila qui ferait rêver n'importe qui...

    Le seul "hic"....les nonos...moustiques minuscules qui se développent entre la plage et les palmiers sur environs 5 m partout en Polynésie....

    Ils sont redoutable...provoquant des démangeaisons terrible, le pire c'est qu'on le sait pas de suite....
    derrière cette barrière d'insectes, on est tranquille....Nous visitons l'installation......parfaite...
    une maison pour dormir a l'abri de la pluie....une autre pour la cuisine.....et stocker l'eau en bidon (qu'ils vont chercher au village d'Hapatoni, en petit bateau d'alu a moteur).....

    Pas un bruit ...seulement le rythme des vagues.....




    Voila exactement ce que je cherche.....
    Tahia commence a regagner le bateau, elle voudrai quitter son short en jean qui mouillé s'est resserré, après un long effort elle réussi....

    Pour remonter sur le bateau nous devons faire plus d'effort n'ayant pas pied...en me trainant...rampant sur le bord arrière ça marche...Vini arrive....il est plus âgé... plus lourd...je lui donne la main....

    Nous naviguons tranquillement..le long des petites criques ( une dizaine..) au loin le bonitier d'Ozane apparait...ça veut dire que les françaises se sont "enfin décidé" sous un soleil radieux... je suis contente pour elles...profitant de cette beauté pour ramener des souvenirs agréables....

    Voila le quai de Vaitahu, le gros village de l'ile ,joli...tout fleuri....un quai accessible aux bateaux, une petite plage de galets-sable gris......des constructions propres en bord de mer......


    On fait d'abord un tour en bord de mer, pour être vue du frère de Joseph......
    qui doit nous chercher en camionnette....l'eau est très claire....nous approchant du quai....lançons nos bagages....sautons sur le béton a l'occasion d'une vague montante... a 1 m du bord....Joseph repart au large a 20 m, afin d'ancrer le speed boat.....normalement il saute a l'eau, mais il profite d'une petite embarca- tion qui passe, pour revenir au sec...






    Ce sont d'ailleurs les personnes de la plage paradisiaque, qui apportent 2
    chèvres tuées dans la montagne...a la demande de Joseph....

    La camionnette arrive juste quand Joseph met pied a terre....Premier stop devant la maison de son frère....qui lui remet des clefs...pour aller dans le village, dans une grande maison a étage...au rez de chaussé...l'épicerie...un immense salon.....séchoir...chambres... a l'Étage....une grande terrasse avec
    4 ou 5 chambres....nous dormirons la.

    Joseph nous montre le terrain qu'il désire acquérir..... pas vraiment grand...un triangle bordé d'un coté par la route de l'autre un ruisseau sec....A mon sens ça ne vaut pas plus de 500 000 cpf...sur que c'est vital pour agrandir l'épicerie...avec un éventuel petit parking..... mais 8 millions c'est de l'escroquerie...voir de la manipulation....

    Nous allons nous rincer de l'eau de mer dans la douche collective, toute habillée comme le font tous ici, bien pratique en plus...Tahia veut absolument que je me douche avec elle...craignant d'être seule avec les 2 hommes...pourtant....bêtement, elle arrête pas de faire des plaisanteries a caractère sexuelle avec eux.....surtout a mon encontre avec Joseph.... ce qui m'agace, car je suis assez grande si je décide ou pas de draguer quelqu'un....
    pas besoin d'intermédiaire pour ça...et pas le cas...
    Joseph est très correct......je veux pas me lancer dans des relations sans suite....de plus il est marié...et a des enfants...

    Pour me baigner j'ai pris soin de le faire en short cycliste et tee shirt alors qu'elle....provocante le fit pour la première fois en maillot de bain.... en général réservé aux touristes....

    Elle devient de plus en plus Paranoïaque.....me prévenant sérieusement, qu'il y a des vols ici....ne pas laisser de linge a sécher...ou il disparaitra..........j'en parle plus tard a Vini et Joseph, qui me disent le contraire,...ils ont oublié un vêtement une fois qu'on leur avait rendu a leur retour...

    Rien n'a disparu du mon linge suspendu dans le séchoir.........!!!!
    Le soir grosse pluie...un robinet du ciel grand ouvert....tahia, veut absolument voir son feuilleton "amour gloire et beauté" scotcher a l'écran....

    Une table chargée de mets ...spécialités du coins....Nous sommes seuls dans cette grande maison...Vini fait la prière du repas....
    Poissons cru en salade...du poisson plat (jaune rayé de bleu) gluant...passé au four....avec de la mayonnaise une fois enlevé la peau c'est délicieux....je goutte a la chèvre au lait de coco....succulente....les morceaux sont coupés au hachoir...il faut faire attentions aux os assérés...coupants........riz bananes... un festin.....

    Apres mangé Vini disparait....Joseph dit qu'il prépare sa chambre pour dormir avec Tahia.....et que moi je devrais dormir avec lui......Je n'y crois pas...nous avons avec Tahia une chambre a 3 lits fermant a clé....De plus je vois que Vini est déjà installé sur la terrasse pour dormir....Je sais qu'ils plaisantent, mais bien sur si nous avions accepté il aurait pas dit non...c'est humain...!!!

    Tahia monte se coucher...je reste avec Joseph me racontant ses projets...et histoires de famille....
    je monte me coucher, il me prévient qu'il me rejoindra.... en clignant de l'oeil.... lui répondant gentiment, mais fermement que je ne veux pas....

    Je me couche quand même pas tranquille...connaissant la coutume ici...la porte est fermée a clé avec la clé dans la serrure....il est monté plus tard...a pisser bruyamment dans les toilettes a coté...s'est arrêté devant ma porte....tourné un peu la poignée...la secoue un peu....n'insiste pas...ouf....l'a t il fait pour vrai ou s'amuser...?

    Dans la nuit Tahia se lève.... . au retour elle m'annonce que Vini dort sur la terrasse...mais n'a pas vu Joseph sur son matelas......elle se recouche, dormant très mal avec moultes bruitages...gênant mon sommeil...

    A 6 h je me lève ... nous nous retrouvons tout les 3 au rez de chaussé...et voila notre joseph nous annonçant qu'il avait dormi derrière le magasin, la ou il a l'habitude de se coucher...

    Un petit déjeuner copieux nous attend....comme le repas du soir on ne voit pas qui l'a préparé.... des fantômes peut être ?

    Tahia, plus stressée que jamais, nous fatigue avec ses appréhensions....au sujet du retour du bonitier...changeant sans cesse d'avis....au lieu de revenir dans l'après midi après avoir visité le village d' Hapatoni.....ils décident de revenir a 11h...( elle prétend avoir un papier a faire, alors que c'est déjà fait ).

    On plaisante tous sur la réaction d'Ozanne a notre retour, car enfin c'est bien lui qui nous a fait venir avec une raison bien précise...que nous connaissons tous.....malgré que Tahia fasse l'innocente....personne n'est dupe....mais on rit en disant qu'il serait très en colère...qu'il jetterait nos affaires sur la route....refusant de nous ramener.....a Hanavavé...Mais que nos indépendantistes nous ramèneraient, pas question de nous laisser tomber....de vrais nobles Chevaliers...que s'il le fallait ils nous payeraient le retour....

    Dernière visite de Vaitahu...toujours aussi électoraliste....serrage de mains... bisous.....signes depuis les fenêtres...avec quelques colibets...tel que " tu nous
    amènes des femmes...ect...".....

    Nous regagnons le quai...la mer est agitée.....On longe la cote d'Hiva Hoa....pour voir le potager du cousin de Joseph.... bien exposé....passons entre la côte et le roché Hanaké...ou Joseph délire...rêvant de l'acheter....d'y construire une
    grande maison,pleine de femmes...créer un téléphérique..... d'imaginer pleins de touristes américains et
    même locaux....on rit beaucoup....




    Arrivé au port....pas de voiture.....nous allons a la cabine téléphonique....le caboteur Taporo est arrivé... une animation travailleuse règne...des tas d'objets...hétéroclites sont entassés....une trentaine de bicyclettes...(C'est bientôt noël ).....des matelas...sacs de béton...bateaux...animaux..d'immenses paquets mystérieux, entourés de plastique...des adresses écrite en gros...
    Nous rentrons directement..... Joseph a quelques personnes a voir....nous invite au snack....lorsque nous arrivons chez Ozanne, vers 13 h...

    il taille la haie d'hibiscus...l'air normal...aucune colère....
    Je lui demande si on garde nos chambres....pas de problème dit il"""!!
    plus d'intermédiaire avec Tahia qui est tout une pleine lune a elle seule...j'ai plus confiance en elle...

    Pour la soirée Joseph nous invite au restaurant...bien contente.... sinon avec tahia ça aurai été a nouveau le snack bourré de militaires français en goguette...



    Avant le resto Joseph nous promène dans la belle vallée Taooa.......mlle Tahia une fois de plus s'impatiente...n'étant pas le centre d'intérêt...elle boude...me fait des réflexions...Joseph quand a lui est intarissable...nous attendons face a la plage les occupants d'une maison proche de la...ils reviennent ..ils doivent une certaine somme d'argent a Joseph...mais ils disparaissent par enchantement des qu'ils le voient....il leur demandera d'éponger leur dette en échange d'une terre qu'il convoite...

    ON reste un moment...personne ne vient...ce sera pour une autre fois...je lui fait confiance...

    Le rendez vous pour le restaurant est a 19 h... a 17h30 Vini nous invite,on ne sait pas encore ou?....il nous conduit a l'Hôtel Hanaké. décoré en style marquisien, une belle piscine éclairée....avec terrasse ...vue sur les 2 baies d'Atuona....jus de fruits fraichement pressés...un régal... Vini nous photographie.....


    Puis partons au restaurant plus au fond dans la vallée, décors de  fleurs plastiques....
    Nous dégustons un festin impérial, Langouste..chevrette ( nom des Écrevisses ici )....poissons crus...canard a l'orange...
    calamars...chèvre au lait de coco...frites...riz...poulet...glaces....le tout arrosés de divers breuvages.....








    Pendant le repas j'expose a Joseph mes soucis avec Tahia... qu'il avait deviné....et la fâcheuse habitude des visites nocturnes des hommes....il me propose de me prêter sa maison a Hapatoni....qui est vide...puisque sa mère préfère vivre a Motopu...et surtout elle ferme a clé....

    Ça l'arrange que quelqu'un l'Habite, sinon elle se détériorerai...il y a l'électricité et de l'eau dans le jardin...des grilles aux fenêtres et une porte qui ferme......que demande le peuple.... je n'aurai qu'a le prévenir...on viendra pour moi...
    le rêve quoi!!!!

    Le soir en rentrant Tahia met encore en branle ses DESORGANISTIONS CHANGEANTES....elle veut rentrer avec le Taporo...contre mon gré.....change 3 fois d'avis.....elle va au snack....prétextant qu'elle ne dormira pas.....devant me réveiller a 2 h pour le départ de 3 h.....je me lève donc a 2h10....me réveille a l'eau froide.....a 2h 45 pas un bruit.....la chambre de tahia a la porte grande ouverte...elle sommeille, m'annonçant que finalement nous aurions le bonitier d'Ozanne, ,
    me recouche lasse de ses saute d'humeur.....

    A 3h30 Ozanne frappe durement aux portes....petit déjeuner rapide......départ prévu a 4 h.....se transformant en 5 h....les 2 passagers sont en retard....bateau payé par des convalescent revenants de l'hôpital....transports gratuits pour les malades ici.

    Revenue a Hanavavé, le lendemain Michel, l'allemand veut tahia au téléphone... il est a Hanavavé...invité gratuitement par le Papaou....il s'installerait le lendemain....moi j'ai déjà décidé de partir le samedi avec l'Aranui a Tahuata....




    .


    Le lundi nous l'attendons toute l'après midi..mais comme le croisiériste Paul Gauguin est a Omoa...ou Joacquim ( qui doit le transporter ) y vend ses sculptures...il boit un coup aussi.....et arrivent a 5 h du soir.....réception comme un prince....( j'ai appris le lendemain qu'il avait donné 30 000 cpf de quoi je sais pas au papaou )
    Avec lui, grosse quantité de bière...de vins....du cabernet....le frère de Tahia avait bu lui aussi...ça se termine a la maison....tahia se fait peur toute seule et appelle son père au téléphone ( l'unique policier de l'ile )... il arrive quelques minutes plus tard....son frère change de tête en le voyant....c'est clair qu'il se sent Humilier devant tous, a se faire engueuler ( en marquisien ) se sentant jugé comme un
    enfant...a 23 ans.....la mère s'y est mise aussi....le ton a monté progressivement....le père et le fils se toisant comme 2 coqs en colère...Tahia me demande de quitter la pièce...quelques minutes plus tard j'entend la table voler en l'air avec tout ce qui était dessus...les 2 se sont empoignés...boxés.....
    du grand spectacle....Michel tremblant de la tête aux pied... m’affirme qu'il partirait le lendemain....qu'A Omoa ils savent boire sans éclats....après un moment ils finissent par se calmer...partir....

    On ramasse...balaie les morceaux de verre avec Michel....aucun merci ou excuse de la maisonnée....
    1 Heure plus tard le frère revient, demande a me parler....je l'écoute... mais commence a être entreprenant....il promet d'aller dormir chez sa marraine Justine......entre temps un autre frère était venu voir sa soeur...dans sa chambre assis au bord du lit......elle s'absente 1 minute,,... au retour il est affalé..... endormi profondément...cuvant son vin........elle veut pas qu'il reste....on le transporte sur le tapis du salon, ou il se réveillera le lendemain matin.......

    Je me couche tard...... et qu'entend-je..... ...Michel qui vient en tapinois dans la chambre de Tahia..... je l'entend se réveiller, mais pas le rejeter......je vois maintenant clairement son petit jeu .....qu'elle mène avec tous les hommes qui viennent la........ très hypocrite....elle laisse rien paraitre.....mais elle avait tout de même prévu de laisser sa fille dormir chez sa mère....afin d'avoir le lit libre........
    Les jours suivant.....il amène pleins de bières....des poèmes d'amour sur papier photocopier.....fait des cadeaux dont il disait le prix....pour finalement lui donner 50 000 cpf pour l'acheter....en effet ça fait 5 ans qu'il cherche une femme d'ici pour s'installer....il l'a inviter a venir en Allemagne en février...
    La vie fait bien les choses...l'un cherche une femme...prêt a la payer... l'autre cherche l'argent a tout prix....

    La sympathie de tahia a mon encontre baisse considérablement.....parfois agressive avec moi....sans regret je partirais samedi....

    Entre deux, j'ai rencontré un couple de campeurs arrivés avec le Taporo, Anne Marie d'origine suisse, Glenn américain....faisant le tour du monde....elle parle français lui pas....il était champion bien connu de skate....elle chercheuse scientifique.... Ils finissent par être invité a manger par tahia....ou ils conclurent la même chose que moi quand a son manège....pendant le repas je les préviens que le papoua est tuberculeux, il pisse sur les taros, dans le jardin...éviter de les manger le plus poliment possible en riant sous cape étant prévenus....ils dormiront 1 nuit sur le tapis du salon....mais préféreront leur tente après....

    Le Vendredi soir une fête est prévue...la fête des enfants.......L'élection de miss Hanavavé... qui fut en réalité le couple de l'année....divers danses de petits et des grands...quelques unes ...très jolies,dansaient admirablement le tamouré...


    Un bal est prévu avec tente de repas ....boissons non alcoolisées..... dont les bénéfices seront pour acquérir des toboggans pour l'école...

    Pas d'alcool vendu ....mais chacun a prévu, et hypocritement boivent du vin dans des bouteilles de coca....

    le bal devait durer tard la nuit, mais fut stoppé sans
    préambule a 10h30, pas moyen de négocier...


    Pour une fois qu'on s'amusait bien avec Anne marie et Glenn....ils prétendent que ça recommence le lendemain soir....je serai plus la!!!!....
    Le Samedi....l'Aranui arrive a 13 h... entre deux un français habitant l'ile de UA POU, plombier....bien sympathique....me communique ses coordonnées en me précisant qu'il a plusieurs amis qui ont des maisons qui pourraient m'être prêtées....


    pourquoi pas !...( en fait a la fin de mon séjour aux marquises, je lui ai téléphoné....tombant sur une femme jalouse qui m'a fait un scandale ).....



    On embarque a Plus de 16 h avec Anne Marie et Glenn, ...accueil cordial....une grande sensation de confort.....



    Soulagement de quitter ce bel endroit qui s'est révélé étouffant....enfermé .....pas accueillant finalement.... comme on me l'avait dit...mais je devais le voir par moi même...


    Nous installons nos matelas a l'arrière...le cuistot nous appelle,...
    au menu.. : canard....petits légumes....jetant par dessus bord ce qui nous convient pas...riz....pain mou.....l'ambiance est cool a l'arrière,les marins sont au repos....fêtant le samedi soir gentiment....en sirotant pour certain de la bière, qu'ils nous offrent....parlant de leurs familles...dans les iles ou en Europe pour les
    études, avec force photographies des derniers bébés.....
    Couchés vers 9h30.....je dors très bien jusqu'à 5h...les 3 d'Hanavavé se lèvent comme si ils étaient seuls, pour descendre a Vahitau.....


    A 8 h nous débarquons dans le magnifique
    village de Hapatoni... après avoir été copieusement arrosé par une grosse vague sur
    la baleinière ....Mon marin marquisien préféré....Gaby...un géant tout en muscles,me prend dans ses bras...me posant délicatement dans l'eau une autre main prend le relais...afin que je ne glisse pas...sur le récif...pendant ce temps d'autres déposes mes bagages au sec....


    Village encore sans voiture...une belle allée de pierre sur le bord de mer....et un su- perbe pae pae bien entretenu....

    N'ayant pas pu prévenir Joseph....je n'ai personne pour m'accompagner a la maison avec les clés....après avoir mis mes affaires en sécurités, dans la maison de l'artisanat......j'essaie de téléphoner.....mais comme très souvent...il est en dérangement....gentiment un homme me propose son téléphone....j'appel a l'épicerie de Vahitau, chez son frère je tombe sur sa femme qui est au courant....ouf...je doit rappeler dans 20 mn.....



    .


    Ne connaissant pas le numéro ici, ni le nom de la personne....je rappelle ....hiro est bien prévenu.....il doit arriver dans une vingtaine de minutes....

    des minutes marquisiennes......
    J'aurai tout le temps de regarder les danses d'accueils....déguster l'apéritif organisé par les habitants....tous les spectateurs sont bouche béées... silencieux d'admiration...applaudissant entre chaque danse....qui sont de grande qualité je dois dire...


    .


    Sylvie l'une des animatrice de l'Aranui...me présente Liliane responsable du village s'occupant de l'artisanat....elle lui annonce que je pourrait donner des cours d'anglais....

    Me voila prête a donner des cours a des groupes de 5 personnes....Liliane est ravie tout comme moi....elle a de grands yeux malicieux...remplis d'assurance...forte femme...comme toutes ici..


    Justement 2 américains désirent parler je fait l'interprète....charmant couple de l'Arkansas...ravis de leur croisière....ce village les enchante....par son authenticité.....

    Ah! on m'appelle..... car Hiro est la avec la clé?....AH! non... un marteau........ n'ayant pas trouvé la clé du cadenas de la porte...il veut le casser... c'est un cadenas de vélo....il arrive pas a le casser....j'ai une idée, peut être que la clé de mon cadenas de voyage fonctionnerai....fiouuuu oui! , ça marche....!!!!

    La maison est grande...propre....4 chambres..... peu de mobilier, mais assez....
    le luxe d'un congélateur, qui tourne en permanence...une gazinière avec four.. 2 grandes tables avec bancs.....des lits dans le salon et les chambres...de quoi loger au moins 10 personnes...la douche est super...dehors...sous un citronnier... 3 murs en tôle...un rideau de tissus pas de toit... tout simplement un tuyau qui capte l'eau d'une source au dessus....
    le wc un peu plus haut 3 murs de tôle, le dernier en tissu....un trou recouvert de bois,... ça me rappel mon enfance....
    Je m’installerais plus tard...on monte mes bagages....retournant participer a la fête.... conviés par les habitants a un plantureux barbecue polynésien...pique nique arrosé de divers vins...une belle ...bonne poire au dessert....

    le départ est annoncé.....Anne Marie et Glenn me demande un numéro de téléphone ou me contacter, décidant de rester pour le festival des arts des marquises en décembre.... a Nuku Hiva... ...dans ce cas ils reviendraient a Hapatoni, afin de profiter du transport gratuit par le bateau militaire ....Nathalie...la postière.... leur remet son numéro et celui de la poste......Ils partent en courant après un chaud Hughs....pour remonter sur l'Aranui...


    Nathalie me demande de venir chez elle afin de l'aider a comprendre une lettre et remplir un papier officiel...
    Liliane m'a inscrite d'office sur la liste des partants pour le festival des Marquises.... j'ai du pain sur la planche ...afin de préparer une quantité confortable de tapas peints ....Ayant acheter l'avant dernier jour a Hanavavé des tapas vierge tout fait puisque j'ai jamais pu apprendre a en faire....Voulant peindre des têtes de femmes couronnées de fleurs, comme conseillé par jo....


    La qualité des tapas est relativement médiocre...elles m'ont refilés les moins beaux....

    Je réussi a en tiré 21 morceaux relativement acceptable...j'en ai vendu 3 a date + un de disparu....!!!
    Rétrospectivement je vois que le conseil de jo n'est pas le meilleur....mais celui de Liliane oui... afin de peindre des tortues...et des motifs de tatouages.... plus attractifs....je les vend mieux.....

    Installation dans la maison....un bon balayage....époussetage.....laver la vaisselle....pousser tirer une base de lit en bois de la chambre du fond...la plus fraiche.....mais ne m'y sens pas a l'aise..... oppressée je sens une présence lourde me demande si quelqu'un y est mort....une mort violente....
    Aussi je prendrai celle de droite..

    Avec la chaleur Humide tout effort est conséquent...on s'épuise vite....les pieds de mon lit sont de guingouoi...mais ça devrait tenir, je tomberais pas de haut de toute façon....

    Utilisant un marteau trouvé dans l'une des chambres qui sert de remise ( cisailles - dé-broussailleuses - cartons - malle pleine d'outils...clous ect...)
    munie du marteau et de quelques clous j'essaie d'atteindre le plafond afin d'y fixer le haut de la moustiquaire ...pas de meuble pour ranger mes affaires....qu'a cela ne tienne, je descend chez Liliane qui gère le seul magasin du village...acheter le nécessaire...comme savon...éponge..nourriture. 2 cartons qui feront un rangement parfait une fois posé l'un sur l'autre..coté esthétique et protection... liliane me prête tout un stock de rideaux chatoyants...
    pour la penderie...une corde tendue entre le support de rideau de la fenêtre et un piton qui servait a fixer l'ex porte.....les portes-manteaux accrochés garnis de mes
    maigres vêtements...la corde sert aussi pour la serviette..paréos tee shirt, aux fenêtres il y a déjà un voilage en fin filet, que je fixe a chaque angle avec une épingle a linge, afin d'empêcher les gros moustiques (nombreux ici) d'entrer tout en laissant l'air pénétrer dans la la maison...


    L'une des tables servira de table de travail...avec 5 livres....5 cassettes... quelques photos...les tubes et flacons de peinture...pinceaux.dans un pot de nutella...papiers a lettre.... ce journal et quelques figurines marquisiennes...le tout entre 2 fenêtres, pour la lumière... je peux voir la mer entre les branches courbées par le poids des fruits qui
    y murissent doucement, sous le radieux soleil....par l'autre fenêtre....; palmiers...maioaré ( uru-arbre a pain ) citronniers...
    en bas une grosse femelle cochon a qui je donne tous mes restes végétaux..a chaque fois que je sors par la porte de la cuisine elle se lève et grogne pour me rappeler qu'elle est la.........

    attachée par une patte arrière a une corde coulissante entre 2 arbres....
    Par la porte fenêtre un immense avocatier qui me lègue chaque jour 3-4 énormes fruits délicieux....
    et un pamplemoussier inépuisable d'énorme fruits comme j'ai jamais vu, un régale, bien 4-5 fois plus gros que ceux du commerce...
    des bananiers plus haut.. manguiers et papayes..

    Toutes les fenêtres sont armées de grilles...ayant appris par une voisine, que la maison étant vide....des indélicats y laissaient des détritus....cochons d'humains...
    Il semble que personne ne boive ici, les hommes semblent respectueux.
    J'accroche mon hamac aux ferronneries des fenêtre ...bien solide et confortable.... de toute façon les murs sont en béton, je ne peux rien y clouer...j'ai aussi un endroit dehors pour les heures sans moustique ...venteux..

    La maison est au bout du chemin...au début en pierres....se poursuivant en sentier couvert de potirons courants...je m'en régale , entre 1 a 3 mures chaque semaine....que je me prépare en fricassé ou en poé... préparation simple...;

    Après épluchage..le couper en carrés jeter le tout dans une casserole...a feu vif... mélanger avec de l'eau et du sucre...en 15 mn c'est cuit....bien égoutter... écraser...mélanger avec de l'amidon ( manioc venant du Vietnam) beurrer une plaque pour le four étaler la pâte ...cuire une vingtaine de minutes...laisser refroidir ( c'est gélatineux) le couper en gros carrés dans du lait de coco c'est délicieux....peut aussi se faire avec des bananes, mangues, goyaves, papayes, ananas..... mais a manger avec modération sinon embonpoint rapide..

    Quand les enfants viennent ...curieux...je les fait entrer...au début ils voulaient pas...disant que c'était la "maison du diable"...SIC...je leur demandais la raison mais ne savaient pas....après un bon moment on a fini par me dire que le frère de Joseph, qui habitait la, en revenant de la pèche, ayant très soif.... dans l'obscurité, a pris la première bouteille ... l'a presque, entièrement engloutie.....c'était de l'eau de javel pure!!!!......pas d'infirmerie...ni de médecin....téléphone en panne...pas d'électricité...la nuit.....il est mort dans des souffrances atroces, dans l'une des chambres ou j'avais les poils qui se dressaient...je m'y sentais mal......le pauvre homme a souffert le martyr brulé de l'intérieur........
    Pour alléger l'énergie de la maison, j'ai acheté des chandelles....les y ai fait bruler...demandant au mort de partir dès que les chandelles seraient éteintes..... je ne sais pas si c'est illusoire, mais j'ai senti la différence...même les gens qui savaient pas que j'avais fait cela...entraient facilement.....

    Enfin je suis indépendante, pouvant pratiquer l’artisanat dont je rêvais....
    Apres mon installation, j’ai trouvé des palants en plastiques, qui seront parfaits pour poser les paréos ( après avoir coupé la bonne longueur et cousu les extrémités) ils donnerons un motif de fond, de plus Sophie m’a prêté des gabarits ayant des formes marquisienne...il reste a poser le tissu au soleil, appliquer les gabarits ou l’on veut, des fleurs.....des feuilles... des fruits......selon l’inspiration.....une main.... une fois prêt.....projeter de la peinture a l’eau, les couleurs se mélangeant, prévoir le résultat...certaines couleurs mélangées, donne un ton moins éclatant... je suis assez contente du résultat...laisser sécher au soleil et voila!!!...c’est ce que je vendrai le mieux, avec le moins de travail dessus......



    .

    ci-dessus c’est mon dernier paréos.............
    j’ai commencé cours d'anglais ( Gratuits )le soir....OH! très simple....ils parlent déjà pas bien le français.... je leur fait copier des phrases qu'ils auront a utiliser en phonétique pour la vente de leur artisanat...Quelques notions pratiques....je les met en situation....et essaie de leur faire répéter les phrases de manière a ce qu'elles soient a peu prêt compréhensible....ils ont tous leur petit cahier.... qu'ils utilisent au besoin....se rappelant pas, ils peuvent toujours s'aider du cahier, si je suis pas la.....

    En plus Liliane a commencer a mettre en chantier, la traduction d'évangile de français ( mystique) a français compréhensible ( si c'est possible....)...afin de le traduire en marquisien par la suite....pour moi tout un travail...étant Athée.....pas évident de comprendre un mystère....l'interpréter.....ça donne des discutions interminable...mais intéressantes....prenant pas mal de soirées aussi.

    Liliane a aussi un business de nonis;
    Le nono ou noni aux Marquises a des vertus très larges contre les maladies, les méfaits du vieillissement...Cette plante médicinale des "ra'au tahiti" (pharmacopée traditionnelle)
    a des propriétés astringentes et anti-infectieuses et est aussi un excitant.
    La production marquisienne est vendue aux Etats unis où les médecines naturelles sont en vogue.
    On les ramasse dans les plantations....les garçons les mettent dans de grands tonneaux en plastique bleu....c’est acheté au poids, par Liliane....qui enverra le tout a Tahiti, ou ce sera préparé afin d'être envoyé aux us.
    Chaque journée est ponctuée le matin par une visite a Liliane, discussion....retour chez moi après avoir cueillit des fruits en route...
    baignades parfois.....
    Travail sur les tapas, les tee shirts ou les paréos.....visites des curieux........
    Douche l’après midi....avant la messe, ou je vais chaque jours afin de socialiser, ou, j’aime bien leurs chants..
    préparation du repas du soir....je descend au kiosk de l’artisanat discuter avec les vieux...plus souvent que les jeunes qui sont assez sauvages.
    L’EPICERIE
    C’est drôle car il y a pas un sac de farine qui ne soit éventré par les rats, il est pas rare d’en voir un courir a notre approche.....ils aiment aussi le sucre.....il y a pas beaucoup de réserve.... des glaces pendant une semaine après le passage du Taporo....tout le monde s’en goinfre.....et comme l'électricité est coupée chaque soir...on peut pas les garder longtemps....pas de viande.....pour le beurre pas fréquent.....des pâtes....du riz....parfois aussi goutté par les amis a 4 pattes.....

    LA PREPARATION DU FESTIVAL DES MARQUISES ;



    ( souvent nombreuses ) et proches.....
    Liliane qui est l'âme de l'ile....depuis qu'elle est revenue de Tahiti ou elle avait des fonctions de service dans le cadre catholique...et couturière...
    ( elle est consacrée, comme religieuse sans uniforme engagée a rester célibataire...se consacrant a la recherche personnelle) de retour dans son village a
    51 ans , elle réussi par sa force de caractère.....sa capacité de communication,une certaine autorité...son sens inné du business......a favoriser la sculpture... former des plus jeunes leur donner le gout de leur culture....avec la possibilité de gagner leur vie...tout en restant dans leur belle vallée
    avec leur famille
    Leurs sculptures sont a présent réputées par leurs qualités...je dois dire que ces hommes ( peu de femmes sculptent) travaillent du matin au soir avec un plaisir évident la cigarette au bec.....

    Les femmes fabriquent des couronnes - colliers....en graines...tout un travail.....entre aller dans les vallées......ramasser...cueillir ...ça monte tout le temps...la chaleur...l'humidité...ensuite porter les cueillettes....les faire tremper....pour pouvoir les éplucher plus aisément.....les gratter...
    les frotter...les lustrer.....les percer.....

    et enfin les monter harmonieusement ....du beau...du solide....ensuite les vendre.....entre 300 cpf et 6000 cpf selon le travail....certains gros grains peuvent être sculpter....
    Il y a aussi la bourre de coco...toutes
    les femmes se réunissent a
    différentes places ...selon l'heure...les
    moustiques et le temps......elles
    extraient la bourre...par filament de
    15-20 cm....qu'elles tressent en fines
    tresses....rajoutant régulièrement de petites longueurs de fil....coupe a la fin les petits morceaux qui dépassent avec un coupe ongle....c'est vendu 10 000 pcf les 25 m....sachant qu'il faut environs 1 semaine pour cela....c'est solide.... sert dans la confection de bijoux pour attacher
    (délicatement avec symétrie) les cornes de chèvre ou des épées d'Espadon au bout des sculptures.
    Le festival demande dans son programme...3 thèmes a danser...chanter;

    LE TEMPS PASSÉ....LE PRESENT....LE FUTUR...

    Représentant en réalité 19 danses à chorégraphier....apprendre....habiller...

    Liliane connait un garçon compétent pour la chorégraphie et l'histoire marquisienne.....Teiki Ronald...elle a réussi a le rencontrer lui faire accepter de l'aider bénévolement...il avait son propre groupe a Nuku Hiva...avec un sens très pointu de la musique...sachant bien transmettre son imagerie intérieur....
    Première étape et pas des moindres.... attirer et intéresser les jeunes... leur donner l'envie de danser...
    A Hapatoni ce fut rapide.... leur qualité d'apprentissage fut surprenante...ils semblaient s'éveiller a leur culture ....a leur âme de guerrier... après des siècles de sommeil .....ça exultait et riait de bonheur partagé.....

    Pour les autres villages ce fut plus lent.....mais Liliane su comment les attirer....
    
    A Vaitahu (village principal) 3 garçons volontaires.....pas de fille.... d'autre aurai capitulé...Liliane...non! Elle a envoyé son propre speed boat...en payant l'essence....ça s'est su......9 garçons se sont présentés....au début les entrainement se faisait a Hapatoni....par facilité....les jeunes voyant le sérieux de l'organisation et le plaisir partagé.....virent plus nombreux...aussi bien de Motopu que Hanatatena.....sur environs 500 habitants, une centaines participaient entre danseurs...musiciens....chanteurs.....sans compter les mamans accompagnant ... surveillant étroitement leurs filles....

    On décida de pratiquer les entrainements dans chaque village...après formation des meneurs....avec rencontres ponctuelles afin d'uniformiser...

    En parallèle....la conception...confection des costumes...on s'y est tous mis...
    une véritable ruche joyeuse...efficace...les une allaient ramasser les graines...
    les feuilles...laver..gratter...frotter...percer...enfiler pour de magnifique ceintures...mais aussi trouver des feuilles sèches d'un certain type de palmier afin de les monter en ceinture pour les garçons. Pour LE TOA...(le chef des guerriers) on devait confectionner une ceinture de racines brunes avec un tour de tête des même racines tressées.... tour de cou....bras.....jambe en crin de cheval ( dit
    cheveux de cheval ici ) le tout monté sur un tissu blanc orné de dessins marquisiens...pour Cyril( fils de Léone La directrice-institutrice de L'école d'Hapatoni).

    Cyril est le TOA d'Hapatoni , est couvert de tatouages,superbe dans son costume...
    Nous devions aussi préparer les décorations de notre stand  d'artisanat.. tout en Végétal... pouvant se transporter sans
    se réduire en poudre.
    La fabrication de Tambours supplémentaires avec peaux de chevres l'occasion selon la tradition avec des réglage pour les sons voulus... des nouveaux batteurs, dont une fille.

    Pour les tables d'exposition....on a coupé des cocotiers en rondins....pour les pieds....et les tabourets....le tout recouvert de planches, directement livrées par le Taporo IV, Qui nous visite tous les 15 jours nous livrant notre fret et chargeant les Nonis...Les citrons....le coprah, de ceux qui ont encore la force et le courage d'en produire....le Taporo est notre lien principal entre toutes les marquises et Papeete...

    le caboteur a donc embarqué les rondins...planches....guirlandes en direction de Tahoae sur l'ile de Nuku Hiva...

    Pendant ce temps nous nous sommes tous réunis sur la petite place éclairée d'ampoules suspendues....afin de peaufiner les répétitions....pour les filles...
    pas évident...certaine mettaient une mauvaise volonté gênante...ne serai-ce
    qu'a venir...se mettre en place....l'une fatiguée..l'autre occupée...pas pressée....désintéressée.....il fallait 15 a 20 mn pour réunir ces dames.....les meneuses très patientes, ne laissant jamais paraitre d'agacement...vraiment admirables....j'ai eu quelques crainte quand a la qualité de prestation des filles.....

    Je remplaçais a la demande les filles manquantes...mais avais refusé de participer...pour ne pas prendre la place d'une marquisienne...de plus j'avais aussi mon travail de peinture sur tapas... paréos et tee shirt.... qui me prenait 10 a 12 h par jours.....levée chaque matin a 6h30....
    J'ai fêté Noël chez Nathalie et Boniface....en toute simplicité...messe a 8 h
    ( incontournable déjà chaque jours )...une crèche savamment décorée de fougères fleurs de Tiaré.monette et hibiscus un petit jésus tout chaud.....les chants des
    messes sont sublimes...

    Vers 10 H suis passée chez Rose et Frederic, afin de me gaver de gâteaux ... blablatter avec eux....
    Le lendemain...26 décembre.....REPETITION GENERALE A VAITAHU...en temps réel...avec les enchainements...et OH! surprise les filles furent meilleurs
    ( pas excellentes mais grandement acceptable) sans rechigner...

    Le bateau militaire " le DUMONT DURVILLE" doit nous embarquer demain a 6 H .... avec tous les bagages personnels...de quoi dormir...des nattes.... oreillers...draps...cantines avec costumes....sculptures...restes de décores....
    la nourriture ( payé par le maire de Vaitahu, de sa poche ) en effet nous auront une journée durant le festival, ou nous organisons.... préparons un four marquisien... tout est prêt...

    Un Kai Kai ( repas) est offert par Vaitahu la journée est loin d'être terminer....

    On doit confectionner au dernier moment les ceintures en Hoti ( larges feuilles verte ) pour les garçons...ramasser a la dernière minute....pour que les feuilles soient souples...on doit couper la nervure centrale avec les dents.....le tirer d'une certaine manière....pour ne pas couper la feuille en deux....pincer le bout...afin de l'intégrer dans une tresse "intelligente"..... c'est ébahissant de constater cette capacité d'utiliser la nature en beauté...

    Pour cela on s'est tous réuni sous une sorte de grand kiosque couvert.....au milieu des joueurs de loto...imperturbables.....

    On a bricolé jusqu'à 2 h du matin....sans douche, l'eau étant fermée le soir...les plus courageux se sont rincés a la source a coté....
    Sur le sol bétonné, c'est inconfortable....
    Leonne m'invite a dormir avec elle....
    dans l'une des chambres de l'infirmerie...
    ( pompeusement appelé Hôpital ).....
    un bon lit avec matelas, même 2 h ça fait du bien....appel a 4h30...le bateau est déjà la....tous se précipitent en avance...oubliant qu'avec les militaires...l'heure c'est l'heure....au milieu de tout notre barda on a attendu 1 h......

    Ils arrivent avec leurs baleinières.....garnis de tables et chaises...
    AH! oui..! c'est organisé les militaires.....ils installent les tables et chaises.... y posent de mystérieuses piles de papiers....un gradé prend la parole.....nous informant que nous devons tous nous inscrire a l'une des table...signer une décharge en cas d'accident a l'autre table.....ils appellent par groupes de 25.... pour monter sur les baleinières ( le bateau ne peux accoster...il est trop gros )...

    Auparavant ils ont chargés les bagages pêle-mêle, avec les cantines ... heureusement la nourriture est placée dans les frigos....Je n'ai malheureusement pas pu rattraper mon sac....ou se trouvait mon oreiller... et de la nourriture pour le trajet....


    Tous se collaient...
    se pressaient...comme si ils allaient être oublié.....
    Tout d'abord...distribution de gilets de sauvetage essayant de prendre le plus sec...
    le plus propre ou a la bonne taille....je constate que la couleur orange donne mauvaise mine... ou bien reflétait la peur du mal de mer...général ici...
    



    Je fus appelé dans l'avant dernière baleinière....bien sur tous les jeunes se sont précipités dans les couchettes...tout était complet...malgré les recommandations du commandant...suggérant de laisser les places aux plus âgés et aux mamans avec bébés.....

    Le bateau n'est pas conçu pour transporter des passager civil....on s'est entassé sur le pont avant..... départ a 7 h....le soleil commence déjà a réverbérer la chaleur sur la tôle du bâtiment......

    Apres une heure...on a pu s'installer a L'arrière sur le pont couvert...assez venté... agréable....les musiciens grattants leurs instruments et chantant...

    Vers 10 h certains sortirent du poisson séchée..salé....m'en offre...c'est bon...gras... mais bon.....quelques fri fri ( beignets plongés dans l'huile)....des mangues.... un bon repas convivial .....quelques uns furent malade, sans couper l'appétit des autres...

    En vu de Hua POU les militaires nous demandent de regagner l'avant du bateau....aie ! aie ! aie!!!!....le sol y est brulant....pas un coin d'ombre....

    Par curiosité...je suis descendu dans le local aux couchettes.....les 3 quart vidées de leurs charges ......je passera le reste du voyage au frais...allongée....

    Les Hua Pou embarquent ( 250-280) avec beaucoup d'enfants....alors qu'on nous avait interdit les petits enfants, et avions eu une dispense pour 2...!!!
    Ils ont envahis les cabines en râlant..disant tout fort " ça fait 2 jours qu'ils dorment...ils pourraient laisser la place"....parlant pour rien dire....seulement la moitié fut occupé...



    .

    il restait environ 1 heure de navigation......me lève 1 demi heure avant l'arrivée
    ( tout est annoncé par des hauts parleurs, accompagné de sons
    de trompette ) par hasard j'ouvre une porte qui donne sur des douches très propres.....munies
    de rideaux....avec eau chaude- comment résister...sans savon ni serviette....qu'a cela ne tienne....ça me rafraichi et me rince.....le séchage sera par mes vêtements et le soleil dehors....

    .



    On débarque a Taioahe ...le quai y est accessible au bateau....comme a Ua Pou.....ils ouvrent le pont arrière.....laissant les véhicules de Ua Pou sortir ainsi que tous les passagers.....
    Nous sommes accueillis par des chants....Gaston Flosh ( président de Polynésie...)..des ministres les maire de Taioahe Lucien Kimitété..le comité organisateur.....et la télé RFO...
    Nous devons attendre nos bagages.....quelques petites catastrophes dans le transport.....des bouteilles d'huile de coco au monoi cassées inondants quelques sacs personnels.. des régimes de bananes un peu aplati....mais dans l'ensemble ça va....

    En route pour l'hébergement une bonne surprise nous attend...nous dormirons dans des lits.... dans les dortoirs de l'école des frères., prêt de la cathédrale....a l'étage c'est encore la foire d'empoigne avec les jeunes qui se précipitent pour être les premiers.... je trouve un lit, déballe mes affaires....
    a 3 h de l'après midi les organisateur repartissent les taches de chacun.......

    Sur le chemin je retrouve Anne Marie et Glenn, en fait ils me trouvent...j'entend un fort " Fran"...... Anne Marie courant vers moi..... ils me racontent brièvement qu'ils sont restés plus longtemps que prévu.....du fait d'une maladie contractée par Glenn sur Hiva Hoa, a Hanapaeoa, après avoir manger du poisson cru....
    cloué au lit avec une demi paralysie du coté droit....dans un village de 40 habitants sans médications....ni médecin...intransportable en voiture.....des qu'il eu moins de fièvre ..transport a Atuona a l'hôpital....ensuite convalescence chez des amis ( les allemands que j'avais connu avec Joseph )...il s'est remis tout doucement...mais resté amaigri ...
    Pas chanceux il a eu par la suite une indigestion suite a consommation de viande ( bien que végétarien ) il n'osa pas refusé, ayant lu dans son guide touristique qu'il est impoli de refuser un plat quand on est invité....
    Quand a Anne Marie elle fut mordu par un centipède la nuit dans leur tente....une douleur très intense.....pendant plus d'une heure...enflée plusieurs jours....
    Finalement ils durent retarder leur voyage vers les Iles Cooks...pour embarquer avec les villageois de Hiva Oa pour le festival, avec les 3 allemands.....voyage gratuit aussi pour eux....Leur tente est planté au bord de la mer...
    Apres les retrouvailles, retour avec la délégation de Tahuata.......installer le stand... du plus bel effet....Liliane avait amené un tissu chatoyant...plus un genre de lichen, nous étions les plus beaux...:)
    Du fait que rien ne fermait....quelques uns devaient dormir sur place, pour garder les sculptures ....l'heure du repas venue bien important pour tous....comme si on allait manquer..mourir de faim....

    1 er jour;

    Défilé des délégations de toutes les iles en costumes....présentations du programme...discours du maire....arrivé de la pirogue transportant le drapeau......
    Compétition pour une danse a 2.....me suis trouvée une place un peu trop prêt des hauts-parleurs

    ...mes pauvres oreilles. Voila le couple de Tahuata...le garçon
    assez moyen la fille assez bonne....( 13 ans ) tout 2 encadrés par 4 guerriers avec bâtons...des corbeilles de fruits furent offertes a la jeune fille...dansant la danse
    de l'Oiseau......pas mal du tout je dois dire......elle fut ma favorite...les autres filles
    sans doute "gênées".....le garçon de Fatu Hiva..( pas beau )...mais dansant vraiment bien fut mon favori........


    a la fin de la présentation...on attend le jury , désigné par le comité....mais le jury n'était pas la..... S I C *****.....!!!!
    Me traduit-on du marquisien........ça commençait mal.....Je suis aller voir le
    présentateur, afin qu'il traduise en français par respect pour les nombreux touristes présents....en finalité...il a appelée chaque responsable des délégations pour élire les gagnants.....après force palabres....ce furent mes favoris qui gagnèrent.....

    EXPLOSIONS DE JOIE DANS LE CLAN TAHUATA.....non seulement gagnant, mais c'était leur première participation au festival.....plus d'un furent surpris......


    Couchée vers minuit nous fumes réveillés a 3 h ....pour nous préparer a rejoindre l'embarquement sur le bateau pour aller a Atiheu, de l'autre coté de l'ile.....
    Prêt a 4h30...on appareil vers 6h.. comme prévu.....l'organisation était assez précaire....incomplet.....voir absent, ou changeait au dernier moment.....mais bon ça marchait quand même....bien sur, si tôt on avait pas déjeuner....tous se plaignant...au bord de a mourir de faim...


    2 eme jour 


    l'Aranui nous embarque a l'avant sur le fret.....avec une grande bâche au dessus pour nous protéger du soleil...ou de la pluie......pas mal les uns sur les autres avec les Fatu Hiva et quelques touristes..et autres navigateurs ne pouvant mouiller dans la baie d'Atiheu...une heure de voyage.....ancrage au large d'une longue baie de sable jaune....débarquement en baleinière....Anne Marie et Glenn arrivent du Kaoanui...un autre caboteur.....discutant en anglais avec eux........en intéressant les jeunes alentours, qui viennent me poser des questions...
    Une fois débarqué....vite le magasin.....dans le village.....la faim ou la peur de manquer est tenace...c'est ancré profondément dans leurs cellules génétiques.... si on lit le livre de Stevenson " sur les mers du sud " c'est identique...

    Une fois ravitaillé... rassuré.....Yvonne la
    responsable .....âme d'Atiheu nous indique ou aller...au bout de la plage..... des tentes nous
    attendent pour que les danseurs se changent...se reposent.....
    
    La une effervescence de fête de fin
    d'année de collège envahi tout le secteur....entre celui qui trouve plus sa ceinture.....celle avec un haut trop petit....les garçon qui regardent chez les filles..." par accident " ...les filles ricanant...les mamans frappent...crient... prient.....tournant en tous sens.... s'essoufflant dans leur embonpoint ...

    Leonne (soeur de Liliane, maman de Cyril le Toa) m'avait confié sa camera afin que je les filmer tous....mais voila, comme souvent ici.....elle fonctionne mal ou pas.... !!!!!

    Une fois prêt nous devons monter par une route de terre par délégations....Felix de Vaitahu remplaçant de Teiki Ronald, malade n'avait pu venir.....il fut en dessous de tout....brref....nous montons sur cette longue route tout encostumé vers le premier site...mais tout mélangé...alors que les autres avaient placé les filles devant les garçons derrière.... les nôtres
    trainaient...geignaient...les garçons par petits groupe dépassaient les autres délégations....ah! les garçons.....!!!!
    les filles perdues derrière sans joie...la pauvre pancarte de Tahuata toute seule....
    Ça montait pas mal...avec de la poussière...mais bon on est la pour la fête!.....
    Le premier site est immense...200-300 m de long sur 50-75 m de large, voir plus... un superbe marae remis en état.....nous sommes accueilli par les tambours et maue mai le chant de bienvenue, on nous indique ou nous installer....on
    attend les officiels qui devaient arriver vers 8 h...ce sera 9 h.....
    Las d'attendre..... les bras...les jambes...les langues fourmillants du désir de danser...chanter...

    Les Tuamotus commencèrent a chanter...danser suivi et accompagnés des Rapa Nui
    ( ile de Paques ) les cook island et Tuvalus...un extraordinaire boeuf improvisé...enthousiaste... s'est installé naturellement....chaque délégation en appelait une autre et ainsi de suite.....
    
    La, Felix aurai du préparer son groupe a enchainer.......mais non...il cache notre pancarte le couard....c'est sans compter sur la vigilance des autres qui nous appellent...c'est Leonne qui donne le ton.....les filles allèrent danser ce qu'elle avaient préparé la veille en paréo....puis les officiels arrivèrent....Un petit discours de Lucien Kimitété le maire de Taioahe, qui est un bel homme........une belle représentation du marquisien tout tatoué...

    Nous reprenons la route....toujours plus haut....toujours plus loin....environs 3 km .....on entend les tambours résonner...les maue mai chanter...traversant la foret entre d'immenses Banians....manguiers...par de petites passerelles construites pour l'événement....l'endroit est magique......longeons un immense faré....et arrivons enfin sur un large marae qui venait tout juste d'être réhabilité en grande partie par les militaires...
    Une résonance intense....nous faisant vibrer...frissonner..on nous conduisit a notre place...juste au centre les tambours tambourinaient....nous pénétraient d'une frénésie puissante...sentant les ancêtre présents.....QUELLE FETE!!!!... les yeux brillants...le coeur battant au rythme des tambours....les yeux pas assez grands pour tout observer ...complément pénétrée par l'ambiance...



    .

    ET LES TAMBOURS STOP SUBITEMENT..... fiou...!!! afin d'annoncer les groupes.
    Me souvient plus dans quel ordre....a part Nuku Hiva qui est l'organisateur de cette année... nous offrir la première danse....dont le thème "le passé " ce fut superbe....

    Mais ceux que j'attendais ...les ayant vu se préparer en venant....;
    Les RAPA NUI.....quasiment nus...peints de la tête aux pieds en rouge & blanc....couvert de symboles mystiques....mystérieux....un bâton emplumé a la main... les yeux luisants...des plumes savamment préparées et disposées aux endroits à cacher...des hommes aux fesses magnifiques....avec un genre de string large...les cheveux remontés sur le haut de la tête...parée de plumes...
    .les femmes... en mini soutient gorge en plumes....le bas comme les hommes.
                                                            MAGISTRALE ARRIVÉE...
    d'une démarche royale en chantant une sorte d'incantation puissante...les jambes écartées...solides....bien droits....en frappant le sol de leur bâton a chaque pas...les femmes plus gracieuses....faisaient virevolter leur petits bâtons garnis de plumes et duvets....peu d'instruments de musique....excepter un tambour...
    une mâchoire de cheval.....et des pierres cognées entre les mains....
    
    .


    I M P R E S S I O N A N T S....!!!!!...un silence total accompagnant cette arrivée triomphale...un moment exceptionnel...!!!







    ils y eu ensuite plusieurs danses....mimant la traditionnelle quête de l'oeuf d'oiseau...se trouvant sur un ilot proche de Rapa Nui....ou les jeunes hommes allaient chercher
    ( vont encore)














    en dévalant une falaise....nageant... grimpant..sur l'ilot en se bousculant "virilement" les uns les autres....si c'est pas pire...!!!

    volant un oeuf dans un nid ...devant revenir, l'oeuf intact....




    rangé dans un serre-tête,sur le front.....L'oeuf miré a l'arrivée, devait être fécondé....le meilleurs devenait le roi de l'oeuf...pour 1 année...avec tous pouvoirs....





















    Les Pasquants nous ont ravis tout le long de spectacles uniques....authentiques...





    J'espérais aller sur leur ile.....pour le Tapati ( grande fête annuelle de l'oeuf et au- tres duels) limitée financièrement....RAPA NUI est venue a moi....je suis comblée...
















































































    Le groupe de RURUTU fut superbe aussi......surtout grâce a son TOA, dont la personnalité...sa présence physique..sa
    voix un regard des plus expressif...en un mot du charisme...ayant une manière particulière de danser...communiquer avec son groupe et le public très puissante....un balancement des
    hanches...



    drôle et coquin a la fois...tout en jouant des sourcils...sa force de danse est spectaculaire ...parfaite...son groupe le suit comme un seul homme....
    tellement exaltant de le voir évoluer ainsi...au point de ne plus me souvenir si il y avait des filles dans la danse....!!!!!!!









    Les TUVALUS furent particuliers....surprenants...prenants....arrivant sur le marae..une quinzaine d'hommes et femmes....munis d'une boite a biscuits colorée... en métal " de marque Arnots " un morceau de bois rectangulaire suivant...( 1m x 75 cm ) avec un cadre de sup-
    port...ils s'assoient autours du
    cadre de bois....commencent a chanter en

    sourdine montant progressivement lentement....commencent a taper légèrement sur le bois.de plus en plus fort...de plus en plus vite....tapent sur les boites de biscuits avec un bâton....les femmes se lèvent sans arrêter de chanter crescendo....habillées de superpositions
    de robes...très larges...comme pour cacher leurs formes.....comme des poupées de porcelaine..dansant anachoniquement avec le chant...qui devint comme une transe... virevoltant...bougeant les mains comme des ma- rionnettes...
    
    ET STOP BRUTALEMENT... dans une grosse rigolade générale.....ils recommencent plusieurs fois ainsi de plus en plus fort ...de plus en plus vite....tout le public est subjugué par cette magie différente...vraiment spéciale....
    j'ai adoré....applaudissements....triomphe...







    Les TUAMOTUS....parés de ceintures , de couronnes en un genre de raffia, des perles cousues...un peu comme les hawaïens........ravissants....dansants très bien le tamouré....tous beaux...un régale des yeux et des oreilles....

    Les ILES COOKS, un mélange de tahitiens...marquisiens...chantent bien ...sont enthousiastes...sachant mettre l'ambiance...
    Sans oublier les marquisiens qui furent tous extraordinaires.....

    Les UA POU ont un bon TOA....ROTARO....( je préfère quand même celui des RURUTU ) mais il est le plus connu de Polynésie, il compose de beaux chants... dansant avec sont co-TOA, TOTI.... créant ainsi 2 groupes professionnels... s'accompagnant parfois de sa musique pour la spectaculaire danse du feu...
    J'y ai particulièrement apprécié le fils du TOA, environs 10 ans.....une belle présence déjà, totalement habité par sa culture ancestrale.....deja un meneur d'Homme....

    Un soir...ils ont fait dégager tous les spectateurs assis sur le sol....le maraé éclairé par des flambeaux...ils arrivèrent ...tatoués sur le visage....et le corps.....luisant de l'huile de monoi....la
    tailles cernées de feuilles de Hoti....

    se sont repartis
    sur la plate forme de
    spectacle en contre
    bas.....allumèrent les
    doubles flambeaux....les
    firent tournoyer...les
    jetant en l'air....tout en
    dansant et chantant
    virilement.......puis
    soudainement montèrent
    comme des singes
    agiles....dans l'immense
    Banian sacré et le
    manguier sacré...




    tout deux très haut....a 15-20 m de haut...environ 1 quart de la hauteur des arbres.....du bas on leur a envoyé les flambeaux allumés ....

    E P O U S T O U F L A N T.......rien ne peux traduire le ressenti du moment.... tout comme les Rapa Nui et les Tuvalu...quelque chose se passe...ne sachant pas exactement quoi.....le mental stop...laissant tout la place au mystère...a la magie sans question....

    Mais la j'ai dérapé de 2 jours.....ce spectacle fut présenté le dernier jours le 30 décembre 1999...
    J'en suis donc encore au 28 décembre.... a Atiheu, ou les Oa Pou se sont produits avec celui de Toti...spectacle de Qualité ....l'un des participants.....le 2 eme sur la ligne de mon coté.....OH! LA LA....qu'il est impressionnant de force....complètement habité par son guerrier ancestral....éclaboussant de sueur..... je suis sans mot....

    Dans les spectacles marquisiens je préfère nettement la danse des hommes...d'une puissance sans égal...que ce soit les chants, gluturaux....des sons de gorge... animals......la danse d'une virilité intense a la limite du sensuel...tonique... vivant...impressionnant...imageant souvent des animaux....

    J'imagine les premiers arrivants "européens" ( déjà pas des anges non plus avec des curés sans ouvertures) accueillis par des danses et chants de ce genre....l'ont t ils pris comme "bienvenue" ..... a mon sens c'était plus une manière de montrer leurs capacités, fierté de guerriers aux mains nues (face a l'armement et la bêtise des croyances) que pouvaient t ils avec leurs lances, épinettes munies de pierres, contre des fusils....plus des maladies inconnues....

    Bref, les hommes marquisiens sont tous très forts, magnifique musculation, efficace, généreuse...travaillants beaucoup...n'ayant jamais l'air fatigué...quoique s'usant plus vite.....a 50-60 ans rare sont ceux qui soient en bonne santé...
    a part emile mon voisin.....courageux..

    Les femmes sont plus immobiles....plus molles...grosses...toujours fatiguées, quoique toujours actives en même temps, mais immobile.

    J'en reviens aux danseurs...les filles de Ua Pou sont de bonnes et belles danseuses....

    le clou de la journée fut TAHUATA....avec le fait historique des Marquises .... entre le Roi IOTETE et l'amiral français du PETIT THOUARD, au 18 eme siècle.......

    Teiki Ronald. chercheur de ses origines.....a trouvé les mots et danses anciennes afin d'interpréter cette page d'histoire douloureuse encore pour la population...


    En première partie... accompagné de force tambours...le roi IOTETE entre sur le marae.....arrive le français qui lui offre des babioles, dont un châle rouge..Ils boivent le Kavé ensemble....les hommes dansent en l'honneur de l'amiral...
    puis un marin français agresse une jeune fille...
    provocant la colère des marquisiens, qui corrigent le marin.....





    bien sur en représailles, sous la bénédiction du curé.....les français tuent des marquisiens.....détrônent le roi....qui s'exilât a TAHUATA....ou il disparu sans laisser de trace....

    Pendant le spectacle un silence respectueux...gourmands...régnait dans la foule...les marins étaient de vrais marins....le commandant du Dumont Durville jouant le rôle de l'amiral.....avec son adjoint, Régis,un médecin français en escale avec sa famille....

    Tout fut parfait...cette scène fut je pense guérissante pour leur mémoire collective..

    cela devait être revécu maintenant dans la paix,
    la compréhension, la reconnaissance surtout. un lavage du passé enseveli.....
    






    MERCI A TAHUATA ET TEIKI....

    Apres notre passage.....on nous appel...vite,...il faut être au bateau dans 30 mn a 3 km de la.....le tout sous un soleil de plomb...dans la poussière et la précipitation... la bousculade...

    On a le Kavanui.....pour la première fois pour moi....les autres râlent....étant plus petit, il a un roulis plus fort...ils ont tous le mal de mer dessus....la mer est basse....il faut sauter dans la baleinière en aluminium...depuis le haut du quai....mon tour arrive....on me cri "saute"....je m'exécute....
    mais au moment ou je saute...la vague se retire et la baleinière descend plus bas....en même temps que moi...c'est irréel....heureusement la main puissante
    de David me rattrape le bras... je glisse au fond de l'embarcation.... sur le dos.... me relevant sans mal... dans le rire général....la marque de la main en prime sur mon poignet....tellement il m'a tenu fort, bien heureusement!! ....d'ailleurs David fut l'un de ceux qui soulevèrent des pierres énormes... le premier jour.... traditionnellement chaque groupe devait envoyer son ou ses champions...prouver leur puissance........certains ont soulevés 2 pierres et une fille sur l'épaule.

    Le Kaoanui est un bonitier géant...de 160 places avec air conditionné a l'avant.....de confortables fauteuils...pour y monter la baleinière se colle contre l'arrière...
    une fois la....seulement retenue par bras d'homme.... on agrippe une petite échelle métallique, se hissant dans le mouvement du bateau.....
    J'ai apprécié ce bateau, qui sert exclusivement aux manifestations religieuses ( nombreuses) ou ponctuelles, comme le festival....aussi pour le transport des enfants lors des vacances scolaires.....les amenant ou ramenant dans leurs iles respectives.


    Le 3 eme jour du festival se passe a Tapivai , je suis consigné au stand d'artisanat....de
    7 h a 8h30 le soir..on a trouvé la journée longue....avec Amedé et Firmin....surtout jusqu'à 14 h...

    pas un chat....des gens sont revenus de Tapivai...disant que c'était nul..mal organisé...
    





    A Tapivai , la mer pénètre l'estuaire d'une rivière, qui a marée basse est inaccessible aux gros tonnages, comme le Dumont Durville...( d'ailleurs au dire du mécanicien....ils ont cassés 2 Hélices pour partir de la )..
    Nous, on a pas vendu énormément...les Ua Uka, installés juste a coté... présentaient tellement plus de sculptures beaucoup moins chers ( pas faite a la mains comme a Tahuata )....les clients faisaient le tour....finissant par acheter le moins cher....

    On nous a raconté le déroulement de la journée pour thème "le présent " ce fut le bordel....comme actuellement dans le monde en fait...

    De plus.... journée religieuse, avec grande messe par l'évêque....en plein soleil...a
    14 h....avec interdiction de bouger....plusieurs eurent des malaises...ils y avait ensuite trop de présentations de danses... avec 2 costumes différents par groupes....le tout dans une même journée....

    iIl fut décidé de présenter 4 groupes en même temps!!!!...sur un terrain de foot....imaginez la cacophonie... ne pouvant entendre que le groupe le plus proche et ne pas voir les autres....de plus il y avait des micros.... le voisin de notre groupe perturbant nos danseurs qui n'entendaient pas leurs tambour et leur chef...pour le tempo......il a fallu intervenir pour lui enlevé le micro....pour finir.... la danse angélique fut interrompue au milieu,...des appels au micro demandant au groupe de Tahuata d'embarquer immédiatement sur le bateau...provocant un sauve qui peut......courant en costume....pour attraper le transporteur ...frustrés.....


    4 eme et dernier jour du festival....a Tahioae, sur le site sacré....tout juste reconstitué...on doit monter...tous mélangés.....avec les croisiéristes du Paul Gauguin...les Iles Cooks chantent et rient...se soutiennent...nous empruntons
    une belle allée revêtue de pierres...tout en haut...les tambours sonnent pour nous avec de superbes maue mai ...magnifique marae.... couvert sur 3 cotés de farés.. ou nos danseurs...surtout les danseuses s'y affalent ....."pour dormir" pas intéressée par l'événement....

    Spectacle presque discontinue de 9 h le matin a 1h30 du matin......
    je n'ai pas bougé du site..on était bien placé dans un angle prêt du manguier sacré...a la porte d'entrée...


    Lucien KIMITETE a demandé a tous dans le thème du futur...de partager nos danses...sans hésiter a se mélanger....avec d'autres groupes pour danser avec....ce que firent immédiatement les danseurs de Tahiti ( que j'ai pas mentionner avant, ce sont des professionnels . enthousiastes, aux prestations prestigieuses).





    Pour commencer tous les tambours s'alignèrent....au milieu de la scène ( le marae) ils sonnent bien 30 mn....fiouuuu! quel vibrations jusqu'au bout des ongles..... au début on écoute.....se laisse pénétrer par ce son brut.....devenons ce son.....
    Lucien Kimitete demande a ce que nous allions tous danser....peu de mon groupe ose y aller....je suis en paréo a dominance jaune (chaque jour une thème des couleurs du drapeau marquisien.. 1 er jour blanc....2 eme jour rouge ...3 eme jour jaune )...
    Ayant un soutient gorge noir, je le défait rapidement....discrètement...attache bien le paréo autours du cou aidé par Moï...me voila partie danser. partager ce plaisir avec tous... on fait une grande farandole....ça cri...ça chante.... le bonheur....
    et STOP....

    Nuku Hiva ouvre la danse.....rien a dire, c'est superbe.....ils sont aussi bons que les Ua Pou.....de plus ils ont monté une école de Haka, pour avoir une réserve futur de danseur de bon niveau, en conservant leur culture intacte...

    Les Ua Uka avec le même costume et la même danse....

    Nous fumes les seuls avec Fatu Hiva a respecté les différents thèmes et changer
    2 fois de costumes..

    .

    Hiva Hoa, avec sa sempiternelle danse de l'oiseau, avec l'inévitable groupe de Kahu....
    3 jours de danse de l'oiseau avec le même chant....





    Fatu Hiva avec ses beaux costumes tout en bandes de tapas blanc tombant au sol... retenus a la taille...par une ceinture jaune ( tapas teints au gingembre jaune avec santal)




    très très belle entrée...la danse du cheval....qui ne dure que 10 mn...
    ( temps normal demandé 20 mn) alors pour meubler le vide ils appellent des spectateurs pour la danse du cavalier avec eux...L'un des homme faisant le cheval, l'autre le cavalier....assez drôle.......la ils prennent plus de temps que prévu...

    nous annonçant une surprise...encore 10 mn....la surprise arrive...c'est Sabrina une chanteuse de Polynésie, qui
    fut ( kidnappée ) par les Fatu Hiva afin de combler le vide de leur présentation...elle chante pas mal...on me traduit les paroles...assez religieuses dans l'ensemble... finalement les fatu hiva on tenu la scène plus d'une heure...sans se préoccuper du décalage de tous les autres qui passent après.... certains devant partir le soir même.

    Enfin Tahuata ...qui piaffait au fond de la scène...pour enfin se produire....ils ont tous bien dansé garçons et filles, habillés de plastique...( temps futur )il y eu quand même un
    petit moment de flop....( provoqué par l'attente) un des danseurs s'est trompé....


    .



    le TOA tournait le dos, mais ça n'a duré qu'un instant...ils se sont vite rattrapés...ou comme toujours après un petit raté...il y a excellence............................. ensuite les spectateurs
    applaudissent...acclament le groupe..."BRAVO TAHUATA".

    Apres leur passage,...ils se sont tous sauvés fatigués.....4 ou 6 remontèrent après le souper.....dont Milton et Christina....qui dansèrent avec d'autres groupes...j'ai changé de place m'installant au centre en hauteur...ils vendaient des plats tout prêt...délicieux...






    Les TUVALUS commencèrent le spectacle du soir, avec leurs sublimes chants et danses en crescendo.....
    
    Les RAPA NUI, avant la tombée du jour, vinrent SOLENNELLEMENT...portant a dos de 4 hommes un énorme MOAI ( 1,50 M ) sur un support en bois les femmes dansants autours....


    Ils l'offrirent a l'ile de Nuku Hiva.....ou il restera sur le site sacré...ensuite ils interprétèrent une variante de leur extraordinaire spectacle avec la même magie, a la tombée du jour.....


    Le lendemain j'ai eu la chance de parler avec l'un des danseurs ( le joueur de mâchoire de cheval )

    Il m'expliqua qu'ayant des ancêtre sur ce site il ne voulait pas déranger leur Tupapau ( âmes d'ancêtres ), qui danse la nuit ici.
    Passage prestigieux des Hua Pou que j'ai décrit plus tôt avec leurs flambeaux....


    Le dernier spectacle fut éblouissant par Les Nuku Hiva.....avec 1 heure de danse dans la beauté...la perfection....ou, tout en dansant le Haka...les hommes épluchaient ...cassaient des cocos....pour en faire du lait de coco.... pour finir un
    poe poe avec offrande de partage avec le public...tous étaient très beaux...dansaient magnifiquement......fantastique clôture de festival avec bien sur....... le passage de drapeau pour le prochain festival au Hiva Hoa .....prochain organisateur
    dans 4 ans... ( ce sera difficile de faire au moins aussi bien....)
    Le 31...journée Off.... différentes festivités sont au programme, mais le soir..... Les TAHUATA préparent un méchoui toute la journée arrosé de quelques bières.... ( je précise que la vente d'alcool était interdite durant le festival...et n'ai vu personne en état d'ébriété )....mais la ce fut joyeux....responsable...bon enfant... Une coupure d'électricité inquiéta les affamés a 20h...ils m'envoyèrent en éclaireur pour le Kai kai....résultat...le cuisinier m'a rouspété ( voila pourquoi ils m'ont envoyé ).... la lumière est revenue en même temps que les militaires...!!!nous avons reçues notre pitance....quelques dizaine de bidasses s'étaient rasés le crâne...suite a un pari....
    Anne Marie et Glenn ont bu un peu de vin en mangeant...acceptèrent la bière et le whisky offert...Anne Marie qui ne boit jamais...se mit a faire la danse de l'oiseau... je leur confiait l'éventuelle rencontre avec les Rapa Nui a 11h...sur le site de la veille...ou ils devaient faire un rituel spécial pour apaiser les âmes des ancêtres....

    Nous primes la route avec les 3 allemands.... vers 10 h 30....mais l'état d'Anne Marie empirait.....en arrivant ...elle s'est écroulée...subitement endormi au bord du chemin écrasée par l'alcool.....
    On a cherché les Rapa Nui ...car un peu plus haut on avait aperçu la lumière d'une lampe....mais rien....le silence.....on a fait demi-tour afin de nous installer et admirer le feux d'artifice du Paul Gauguin dans la baie...a minuit...pour le passage en du nouveau millénaire ( judéo-chrétien)....allongés...dans la paix et le silence....

    En allant admirer le Moai au clair de lune.. Soudain...sur le site ....nous entendons un grognement....des bruits de feuillages écrasés.....on s'immobilise...
    aux aguets.....l'un de nous éclair avec sa lampe de poche....." une maman cochon traverse tranquillement avec sa progéniture " une vrai danse du cochon....

    Redescendu vers 2 h la musique sur l'esplanade, pas terrible...Anne Marie et Glenn disparurent....
    je retrouvais les TAHUATA voulant absolument que je boive de la bière avec eux....je fini par accepter...ainsi que danser.....retrouvant des navigateurs rencontrés ça et la....sur différentes iles...l'un d'eux nous averti que plus loin il y a de l'ambiance....avec une bonne musique dans un hôtel...on se perd en route...et fini par trouver... je danse seule....et voila!.... 2 garçons un peu éméchés commencent a me coller.....je change de pièce ils me suivent.....fatiguée...je pars.... il est 4h30...c'est le temps de dormir.....sur le chemin...kiki...éméché aussi....veut absolument m'accompagner...je refuse gentiment....il me laisse....étant tout prêt de la mission des frères....je vois bien quelqu'un prendre le même chemin que moi....il disparait......je prend un raccourci pour monter au dortoir....je commence a m'installer pour dormir.....et soudain...une face d'homme ahuri par ce qu'il découvre ( un grand dortoir plein de femmes)...il s'attendait pas a tout ce monde..il se retourne et se sauve en courant comme un enfant.....craignant sans doute que j'ameute les autres.....je rigole toute seule....et m'endors paisiblement...

    La journée du 1 er Janvier est cool.. je vais attendre Anne marie et Glenn sur la superbe plage ...parmi pleins de familles qui pique-niquent....certains n'ont pas dormis....ça hume la grillade...je m'installe sous un arbre et m'endors..Anne Marie me réveille....

    Les nuages sont arrivés aussi....avec une belle bourrasque.....
    On pli bagage.....de toute façon les nonos ( minuscules moustiques) avaient commencer a attaquer... a l'abri juste quand la pluie s'est abattue sur l'ile....
    Elle fut bienvenue....nettoyante et rafraichissante....On s'est dit au revoir....

    Cette fois ci ils partent bien pour les iles Cooks...les Fidji...la Malaisie...
    On re-communiquera... j'ai l'adresse des parents d'Anne Marie en suisse....ils savent toujours ou les contacter...


    Je discute avec un jeune navigateur Australien....il navigue seul... il a trouvé un moyen facile qui lui coute rien...voir même faire des gains.....il achète un voilier en Floride......ainsi que pleins d'ustensiles introuvables dans les iles...comme des appareils ménager...planches a voile...surfs....toutes sorte de gadgets, ménager - électroniques, au moins cher....ensuite il part ou revient dans des iles sur ses parcours....afin d'y vendre a bon prix ses objets...qu'il a parfois en commande
    ( les gens le payant d'avance )...ça lui paie tout ses déplacements...essence....
    frais de ports.....sa nourriture...tout.....il fini son parcours en Australie...ou il revend un meilleur prix son bateau....lui permettant de revenir en avion en Floride et recommencer.....en vrai marin il a des copines partout sur ses parcours....."ça en ferait rêver plus d'un "....

    La il fait du surf avec des gens du coin....dans des zone peu connue...pas fréquent que les locaux acceptent un étranger....mais il a vendu de beaux surfs ici.....

    Le lendemain nous devions embarquer sur le Dumont Durville...j'ai proposé d'aller m'informer de la bonne heure de départ a l'administration militaire....afin de ne pas nous lever a 3h30 du matin....On me dit départ 9h30 se présenter a 8h30....je l'ai fait écrire sur un papier avec le numéro de téléphone du responsable....malgré mes efforts...on fut réveiller a 5 h pour nous présenter a 7 h...ou on a attendu 8h30 comme prévu.....!!!!

    Sur le bateau...j'ai immédiatement pris une couchette...avec mon oreiller..Une dizaine de personnes devaient débarquer a Hiva Oa..me suis levée a 2 h de l'après midi, pour saluer les allemands et les français....ce fut "pittoresque"...ils descendirent sur une étrange embarcation...style barge de débarquement.... le bateau a ralenti...ils ont descendu ce bateau rectangulaire en métal....chaque passager descendu par une échelle de corde le long de la coque....ils sautèrent sur le "bateau".... tous debout avec leur gilet de sauvetage....vraiment très étrange a voir.... enfin ils partirent...j'apprit plus tard...qu'ils sont arrivés trempés jusqu'aux os......bagages compris....une heure plus tard que nous....

    VIDÉOS DU FESTIVAL DES MARQUISES 1999 ;

    FESTIVAL DES MARQUISES 1999-2000- VIDEO 1



    FESTIVAL DES MARQUISES 1999-2000- VIDEO 2



    FESTIVAL DES MARQUISES 1999-2000- VIDEO 3



    FESTIVAL DES MARQUISES 1999-2000- VIDEO 4




    LES SPECTACLES Y SONT OFFERTS GRATUITEMENT
    ------------------------------------------------------------------------------
    A 3 h...en vue de Vaitahu ( Tahuatta )les speed boats nous attendants....on ne s'est pas embarrasser a débarquer sur le quai....directement sur les speeds boats...les bagages suivant sur le pirogues...plus tard...
    Je retrouve avec plaisir la maison... la tranquillité...l'individualité...

    la première semaine a ne rien faire....même pas me baigner...en fait on se baigne habillé ici, et j'aime pas trop d'autant que le sel abime les tissus, et n'ai pas beaucoup de vêtements...devant me rincer a l'eau douce ...qui est souvent coupée la journée...voir plusieurs jours de suite.......lorsque le niveau d'eau est trop bas...plus de pression....et devient boueuse...le 5 janvier...Joseph...mon bienfaiteur....est rentré aux Marquises ( depuis Tahiti ou il a aussi des magasins ) il est venu avec sa comptable pour activer la mise en chantier de son magasin a Hiva Oa...Il est venu a Tahuata .... avec son neveu..... ils furent très correct...ont dormi dans la maison dans la grande pièce principale....partis tôt le matin a la chasse au boeufs sauvages...


    Oui on les laisse en liberté....vivre leur vie....sur les terres des propriétaires....de temps en temps.ils s'organisent entre eux en tuent un ou plusieurs...se partageant le butin....

    Apres la chasse joseph devait rester dans la vallée pour y planter 200 arbres....






    De mon coté, n'ayant plus un sous...

    Je devais trouver une embarcation afin d'aller a Atuona, a ma banque la sacredo....justement l'équipe médicale fait sa tournée...( toutes les 6 semaines ici ) avec médecins...dentiste...sage femme... hygiéniste...conseil et prévention...plus un interprète...pour les vieux qui ne parlent pas français..et bien sur des médica- ments pour les patients et réapprovisionner les petites infirmeries des villages....

    Le dentiste passe la matinée a l'école...Si une maladie sérieuse est dépistée le patient sera " EVASSANÉ " ( évacué ) ... a 13 h tout est fini.....le médecin est d'accord pour me dépanner ( sur ce bonitier l'assurance passagers est limitée a 8 personnes..ils sont 7...cool pour moi ) ...je suis invitée a manger avec eux a l'infirmerie de Vaitahu...d'un plantureux repas...en total contradiction avec les conseils donnés par l'hygiéniste auparavant aux villageois....la traversée est assez calme....Alain le médecin, fort agréable, est extrêmement consciencieux,... compétent
    A Atuona, j'avais demandé a aline et jean saucour,s'ils pouvaient m'héberger, comme ils me l'avaient proposé...elle doit partir ce jour même pour Nuku Hiva, pour y signer le crédit de construction de la maison de sa fille....On s'arrange, et suis finalement bien reçu, Jean me laisse leur chambre ( bien arrangée...comme une caravane) ils ont construit petit a petit..pour leur retraite..sachant pas a l'avance qu'ils devraient garder leur petite fille a temps complet...nécessitant plus de place...
    La vue est belle sur la baie....de Tahauku et sur la vallée de l'autre coté.. la maison est sur la Crète...

    Le lendemain...vendredi...a 8 h a la banque....un panneau sur le rideau fermé..."fermeture exceptionnelle" "réouverture Lundi"....je suis embêté sans argent...d'autant que j'avais contacté Fatu hiva, afin que les boxeurs de l'ile ayant un combat ici, m'apportent des
    tapas en échange de 15 000 cpf....j'avais peur d'abuser de l'hospitalité de jean... et mon retour prévu le samedi avec la navette du pain du frère de Joseph....

    Bon je reviens chez jean...lui explique la situation....pas de problème..je peux rester jusqu'à mardi..j'aurai le plaisir de revoir aline qui revient le samedi...
    et oh! surprise jean me prête 15 000 cpf...
    J'ai appris par Clovis ( cousin de joseph...un bon vivant, qui cultive de délicieux légumes) que les fatu Hiva sont arrivés et logent a la salle de sports...effectivement ils y sont...installés..... précairement...sans matelas...rien, mais ils se plaignent pas.., en attendant le retour du porteur de tapas, je discute avec les gars...en grande majorité d'Omoa...bien sympas.....ils m'offrent de délicieuses oranges de chez eux...comme il n'y a que 8 places sur le bonitier..ils ont du sélectionner...réduire le nombre des participants....tout en ayant 2 responsables....Voila le porteur de tapas....je le connais, l'un des voisins de Tahia....je vérifie la commande...il y a bien la quantité annoncée....mais la qualité non!!!!!!pour certaine feuilles c'est "relativement" correct... mais pour 3-4, trop fin..avec des trous..très petits...
    ou long et étroits...pas aisé d'utilisation......je suis donc aller m'enquérir d'un téléphone...pour négocier avec Laurence...je tombe sur des enfants...qui ne comprennent rien et jouent...enfin... elle arrive...après quelques minutes elle accepte de baisser a 13 000... encore cher...j'ai pas le choix je retourne... prend et paye les tapas...souhaitant bonne chance aux boxeurs...

    Quand je reprend la route...j'aperçois 2 femmes et 1 petite fille, a leur allure je reconnais les allemandes de Nuku Hiva...elles m'invitent dans leur maison
    ( louée mensuellement pour 40 000 cpf ) j'y retrouve mario et Joseph qui vient tout juste de se raser les cheveux, il est superbe .....je rentre chez jean....vendredi soir... c'est la fête ....thon frais...petite friture...salade de carottes...choux.... des bénitiers
    ( coquillages énormes) un peu de bon vin ( du saint Chinian) le fils de jean aide a la cuisine, et invite la locataire....(seule en ce moment)l'autre locataire, Franck, un militaire, est aussi invité.... plus un voyageur du bateau "la tapageuse"...soirée sympathique..


    le samedi nous allons chercher aline a l'aéroport, étant en avance, Jean nous conduit au col...
    la vue y est magnifique....
    il connait les iles comme sa poche , y ayant travaillé 30 ans comme responsable des Travaux publics...il connait tous les chemins et belles balades a faire...je me promet de venir quelques jours en randonnée .....



    Il y a 40 km pour aller a Puamau et 7 km de l'aéroport a Hanapaaoa...il est surprenant de voir des sapins dans cette contrée...plantés par des européens...ils poussent bien...

    Au col la température est plus fraiche, dans le vent...plus loin,des jeunes se sont installés,créant une plantation de Nonis et de Citronniers....

    Il y a possibilité d'utiliser gratuitement des terres sans propriétaires...en les aménageant bien sur....certains le font avec succès..

    AH!! on entend un avion survoler l'ile....Aline descend la dernière de L'avion... toute pimpante...un chapeau tressé garni de fleurs....on placotte au retour..

    Le dimanche jean qui a pleins de video sur les iles...notamment le film " Rapa Nui " avec kevin costner, magnifique film qui illustre bien la quête de L'oeuf, dansé au festival...un beau classique a voir et revoir....

    Il avait aussi enregistré le film sur le festival...video bien faite.....on y voit bien tous les spectacles....même ceux que j'ai raté...jean promet de m'en faire une copie ( que j'ai jamais eu malheureusement ).

    Lundi Banque....courses....aline ouvre le faré de l'artisanat....y installe paréos...tee shirts...tapas, que j'ai amené...ah! oui, le matin on est allé chez les militaires, au SMA, ou aline donne des cours gratuits de tressage de coco...je trouve ces dames un peu enfants gâtés...rangeant même pas leurs affaires en partant....c'est aline qui doit le faire !!!!

    Le mardi je prépare quelques commandes a remettre a un militaire...actuellement a Papeeté...s'il pouvait me ramener ce que j'ai demandé...
    introuvable ici....
    jean me conduit au port, ou Maxime m'attend avec sa maman, et une cousine qui doit récupérer un paquet...
    ( elle me confie entre 4 yeux )... C'est " une carapace de tortue "..... protégée et interdite de chasse...mais ça circule quand même ...pffff!!!!....

    Etrangement le speed boat tape énormément sur les vagues...pourtant il ne va pas trop vite.... 1 er arrêt Motopu....pour descendre sa maman. c'est le frère de Clovis qui pilote le bateau...Maxime lui ressemble comme un jumeaux....et hop direct pour Hapatoni........super
    je n'ai pas eu a lui redire... il est pas causant...mais efficace......

    L'effervescence de la danse habite a nouveau l'ile...tout d'abord la Kermesse les 4 -5 février... ou nous sommes conviés a danser avec la perspective de participer au hiva 2000 a Papeete en juillet...il y aurait 80 danseurs et musiciens invités....mais voila qui irait a ce festival????.....Nous pensions qu'il y aurait une sorte de comité qui élirait l'ile participante selon sa prestation au festival des marquises....

    BEN NON !!! On a ensuite cru qu'une rencontre des 3 iles du sud déterminerait qui partait....mais chacun votant pour sa paroisse...il a finalement été décidé de remplir des documents d'inscription, dans chaque iles...
    On se réuni pour déterminer le thème...... ; Teiki a déjà des chorégraphies et chants tout prêt...qu'il nous fait déjà répéter...tout doit absolument être culturel.....pas de guitare,...ni yukulele....seulement les tambours et flutes nasales....
    Teiki propose une entrée en scène percutante avec 20 garçons, portant une longue flute en bambou. ...ce sera du plus bel effet...

    Voila fatu hiva qui tente de persuader Liliane d'une injustice en choisissant une seule ile...ils proposent 25 tahuata--..25 fatu hiva...30 hiva oa.....avec une spécialité pour chacun.....d'un coté c'est correct...mais pour les ils du nord
    UA POU a déjà été choisi...ça ne marchera pas.... Sarah de Omoa prétend avoir été invité par hiva oa, ce qui est faux....le comité proposant la solution des 3 iles....encore un petit jeu des fatu hiva....comme toujours opportunistes...pour l'instant tahuata propose 80 danseurs...a suivre.....
    La vie est pas plus simple dans de petites ile que partout ailleurs dans le monde...

    Avant cette manifestation, Tahuata est invité par le collège st Anne (catholique) de Hiva Oa a venir donner une représentation pour leur kermesse....après plusieurs rencontre....il fut décider que Hapatoni irait en majorité...étant surtout une question de cout...car liliane ne peut pas a nouveau payer l'essence et la nourriture des autres vallées...

    Ambiance festival de retour.....la vie..la joie anime les danseurs..il est prévu de pré- senter les danses du festival que nous n'avions pas pu terminer a Tapivai...départ prévu le vendredi matin...pas assez de places sur les speed boat...contenants que 10 personnes...Tom et Kimberley ( une Bimbo aux seins en plastiques ) navigateurs américains très appréciés ici...se proposent de transporter du matériel et des gens...ça m'intéresse, n'ayant pas encore navigué en voilier dans les marquises.....
    Embarquement a 8 h...les 5 garçons ne sont pas encore la....ils sont aller ramasser en dernière minute les cocos, qui serviront a en extraire le lait afin de préparer le poisson cru .... pêché la veille par Emile...le meilleurs pécheur...a lui seul...en a attrapé de quoi nourrir bien 300 personnes en une demi-nuit...



    .



    On embarque dans un speed boat qui nous conduit au voilier mouillant dans la baie des dauphins juste a coté... intéressant car j'ai la fonction d'interprète anglais français...
    Apres quelques consignes de sécurité....Tom aidé de kim, lèvent l'ancre... électriquement finissant a la main.....pour l'accrocher a la pointe du bateau...sur le pont...le poste de pilotage est spacieux.... avec banquettes recevant bien 6 personnes, couvert d'un toit plastique protégeant du soleil et des embruns....
    Nous démarrons au moteur... voir si le vent est correct...il devrait être de face, nous devrions tirer des bords (louvoyer afin de capter le vent dans les voiles )...la voile principale est déployée.....aidé de Cyril....et Jean Yves,...kim semble bien maitriser....mais guidée autoritairement par Tom...

    On longe la cote....c'est agréable d'avancer lentement, sans se sentir speedé...voir stressé ( dans les speed boat on est accroché...voir agrippé au banc ou a l'avant tout au long du voyage....sautant de vagues en vagues a cause de la vitesse sautant aussi sur nos bancs...pas bon pour le dos...).

    La c'est cool...confortable...le temps d'admirer le paysage...arrivé dans le canal de bordeaux...le vent est assez fort...on ne coupe pas le moteur, Kim doit être très vigilante...quand le vent est en travers, il fait pencher sérieusement le bateau....nous mouillant au passage....

    ah! elle a un Yorkshire, qui est son bébé...elle l'a perdu une fois en mer a Huahiné l'a retrouvé par chance en faisant demi tour...c'était retrouver une aiguille dans une botte de foin...Maintenant en mer, il est attaché dans le poste de pilotage...

    On met 3h30 a arriver dans le port d'Atuona.......manoeuvre, afin de bien se placer en rapport aux autres bateaux....un bon ancrage.....tout en laissant le moteur en route afin de rentrer la voile...a présent mettre le petit dingy a l'eau...L'un des garçon...enrico, descend avec kim...( j'oubliai...quand on est arrivé kim était en mini bikini...montant un magnifique corps aux seins gonflés de plastique...les garçons avaient les yeux tout grands....)

    dans le Dingy...elle rame, enrico tient la petite ancre pour l'arrière du bateau afin de stabiliser le bateau qui ne tournera pas au grès des vagues...ne risquant pas de percuter un bateau voisin....après un bon moment dirigé par Tom...... finalement ils ont trouvé le bon point d'ancrage...en plus c'est plus confortable pour y vivre ça bouge moins...

    Les Garçons ayant hâte de débarquer se précipitent a 4 dans le dingy....... quand a enrico, qui avait toucher un bidon de liquide je ne sais comment en avait plein les yeux...ça le brulait.... se rinçant a l'eau de mer...empirant sa situation....je demandais a kim de l'eau douce..il s'est rincé ..la il allait mieux...

    Ravie, en attendant...avec Kim....j'ai visité l'intérieur...très très luxueux....un immense salon carré principal..se transformant en salle a manger..salon...avec un lit supplémentaire...le poste de pilotage avec radio...internet...CB longue distance pour joindre la famille en Oklaoma et Californie....pleins de rangements comme une caravane...une belle cuisine avec poêle..frigo..congélateur..four a micro onde blender...bref tout.... a chaque bout du voilier...une énorme chambre équipées d'un lit king, chacune avec une magnifique salle de bain munie de toilettes, lavabos...et douches séparées afin de ne pas tout mouiller...
    En remontant je surveille si j'aperçois jean qui devait venir me chercher....j'ai appris par la suite qu'il m'avait vu a la jumelle...mais m'avait vu descendre a l'intérieur du bateau...

    Un speed boat conduit par Ernest accoste embarquant les 2 garçons restants...Kim veut aller a la station d'essence afin d'Y acheter du gas détaxé ( en tant qu'Américains)...je l'accompagne c'est fermé....j'appel jean...finalement j'apporte les tee shits paréos...tapas peint en noir, car ça se vend mieux... au faré de l'artisanat...

    On revient avec aline, je m'installe chez eux....il y a cette fois ci un copain de richard ( leur fils, papa de la petite Isa ), logé sur la terrasse couverte.... le copain, jean marc, travaillait a Bora Bora,...actuellement sans emploi, il espère en trouver ici, en plus il chante bien, composant aussi....

    Vers 18 h 30.... on part a la kermesse pour y acheter a manger...l'occasion de manger local....poé...poissons crus....délicieux gâteau au tarot....pleins de repas préparés par les vallées au profit de l'école.....

    Apres le repas, retour a la kermesse afin d'y voir les spectacles.... entre 19h30 et 23 h....toutes les classes de la maternelle a la 3 eme avaient leur spectacle......des sketchs ...des danses traditionnelles...ou disco ( beurk ici ) présentation de mode ( ridicules...mais le rêves des jeunes filles de 11 a 15 ans)....

    les mamans étaient fières, c'est l'essentiel....

    Le lendemain....consacré aux enfants l'après midi....a l'heure de la sieste je reprend la lecture du livre de Stevenson "sur les mers du sud "....constatant que la mentalité avait peu changée....se rappeler que le cannibalisme est 70 ans en arrière...sans doute moins....mais l'attitude est la même....en exemple
    des personnes que je croise régulièrement a Hapatoni, m'ignorent complètement, je leur dis bonjour....ne répondent pas ...comme si je suis transparente....me questionnant si ce n'est pas moi qui ai mal agit quelque part....."ah!!!culpabilité...me lâcheras- tu!!!!"
    par contre les même sont mielleux et courbés devant les américains, Stevenson décrit exactement la même chose......je m'endors sur le livre......

    Écrasée par la chaleur....une heure plus tard...vaseuse...je me rafraichi sous la douche........et vais dehors ou une légère brise rend supportable la chaleur...

    je feuillette le catalogue des 3 suisses.....le magasin de papier....qui fait rêver....!!!! ....j'y cherche un soutien gorge....Dim...ça fait déjà 1 ans que je porte le même....

    Il y a un incendie dans les montagnes derrière l'aéroport, depuis 2 jours....le camion de pompier ne pouvant accéder a cette zone dans la montagne...pas de Canadair.....il s'éteindra tout seul....

    Départ pour la soirée de la kermesse...a 19h...OOOPS! un pneu crevé......richard change rapidement la roue.... on aura la place d'hier....et voila Tom et Kim, qui nous rejoignent....super, j'avais besoin de connaitre l'heure du retour sur leur voilier....
    Le spectacle est un peu une répétition d'hier....avec plus de disco......

    ENFIN Hapatoni monte sur la scène...impression très différente des spectacles sur les marae.....la, sur scène, avec lumière...micros le son est parfait....les voix sont bien misent en valeur....le thème religieux fut magnifique on a pu le voir, ayant été coupé a Tapivai ( Nuku Hiva)....Mais je préfère nettement les représentations dans la nature sur les marae...l'ambiance est plus typique..

    Le final fut génial.... les grosses mamans avaient décides d'offrir un spectacle....une trentaine de femmes obèses pour la plupart dansèrent et chantèrent joliment , dont Leone ...
    elles étaient drôle...faisant des mimiques comme si elles savaient pas... toutes les femmes l'imitant.....
    elles ont eu un triomphe...

    Levée a 8h...prête a 10....Leone arrive....elle vient me chercher.....ils ont décidé de partir après la messe....

    Jean aline, isa, m'accompagne en voiture au quai....adieux...je rejoins le voilier....chargée d'un paquet supplémentaire, a l'origine destiné a l'ile de Puka-Puka....air tahiti ayant changé ses horaires.... jean avait acheté 20 pains pour ces iles....qui n'ont pas de ravitaillement, prochains vol, le vendredi....ne sachant que faire de ce pain.....Jean me le remet, afin de le distribuer a Hapatoni.....

    Nous appareillons a 11h 30.....Ronald s'est emparé de la barre......moteur + voile....dans le canal le vent est bon....on stop les machines.....vitesse de 5 a 8 noeuds...quelques poussées a 17 noeuds....quel plaisir de voguer dans le calme....dans le bruissement du vent....le clapotis des vagues...

    Enrico prend la barre..au niveau de Vaitahu.....mais il a tendance a suivre le même trajet qu'en speed boat....le vent est coupé par la montagne......voila la baie des Dauphins...Ernest nous a laissé son speed boat amarré.....nous n'aurons pas a attendre.....les garçons prennent rendez vous pour une sortie de pêche le lendemain sur le voilier.....

    Je reprend le cour de la vie ici....continuant a donner des cours d’anglais et la bible a traduire
    tout ça en plus des peintures chez moi, a l'intérieur a cause des moustiques.....et être tranquille...sans curieux bavards....

    Tous reprennent leurs activités habituelles.....les hommes en général...la sculpture....mais voila pour sculpter...il faut le bois adéquat.....je croyait qu'ils en ramassaient dans les vallées voisines......comme a Fatu Hiva....que nenni....ce serait insuffisant.......pour produire comme certain jusqu'à 4-5 millions de cpf par ans.....Depuis peu il y a obligation de passer par le contrôle d'un officiel spécialisé dans la protection de la nature.....par exemple sur l'ilot Motane, inhabité...occupé malheureusement par les moutons qui dévaste la nature.....

    Les sculpteurs y vont en expédition chaque année...en Aout....y passent plusieurs jours avec de quoi dormir...des médicaments....tuant des mouton sur place pour la nourriture....le contrôleur doit rester avec eux pour vérifier la quantité.....la qualité...le type du bois ramassé...et ou....le site est protégé....

    Des qu'ils en ont assez amassé.....ils entassent le tout sur la plage d'accès, ou Le caboteur...le Taporo IV viendra l'enlever pour le transporter a Hapatoni......ça leur coute environs 300 000 cpf....ce qui est vraiment rien comme cout....le tout reparti entre une trentaine de sculpteurs....qui selon la quantité voulu leur coutera a chacun entre 2000 a 80 000 cpf....leur rapportant plusieurs millions chacun....

    C'est exclusivement le travail qui paie...pour certains comme Firmin.....le plus productif.....il peut fabriquer 3 tortues a 35 000 cpf pièce par jour...il les travaille a la machine.....fait la finition a la main...pour les petites pièces a fines sculpture c'est plus long....entièrement à la main...quand on les voit a la tache...ça semble facile.....c'est loin de l'être....tout un art...ou chacun a sa spécialité...ils essaient de se copier, se transmettre les uns aux autres....mais les
    capacités de chacun se reflètent dans leurs créations...ainsi que leur personnalité...

    Ils font en général le gros découpage...le dégrossissage dans un atelier collectif fermé...pour
    pratiquer le ciselage au ciseau a main et le polissage...en famille, ou sur le faré artisanal...bien placé....face a la mer....vent frais toute la journée...

    Ou sous les arbres avec les copains tout en discutant ...mangeant des mangues...du poissons salé.......ils aiment sculpter...

    pas de déclaration d'impôts ici...tout est net....des personnes touchent en plus... du chômage...ou l'identique au rmi......

    Certains vendent plus que d'autre, des articles qui semblent se ressembler..mais ne sont pas identiques...
    Ils travaillent du matin au soir...vont a la pêche avant le levé du jour...a 17 h la messe ...incontournable......le repas...l'électricité fournie par une machinerie a l'essence....est coupée la nuit entre 21 h et 7 h le matin....

    Les femmes après s'être occupée de la maison....les enfants a l'école du village....vont ramasser...cueillir.. des graines...dans les vallées voisines le matin avant la chaleur....pour ensuite les préparent comme décrit auparavant...
    .
    je vais détailler mieux la technique de la tresse de coco que j'ai pu observer plus longuement ici;

    La bourre de coco, cette fibre qui protège l'intérieur de la noix...les fibres doivent être le plus long possible...nécessitant les plus grandes noix....

    les femmes arrachent la bourre...la frotte...séparent les filaments.....les lissent avec les doigts...les ongles....en font de petits paquets pour ensuite commencer un fine et résistante tresse avec 3 petites mèches de filaments de coco... assemblés par petits paquets de 5 a 7 filaments ....sachant que chaque filament mesure maximum 20 a
    30 cm de long.....elles intègrent dans le pli de la tresse de nouveaux filaments.....régulièrement... afin de n'avoir qu'une tresse....en continue...tout un travail d'équilibriste.......au début....soit elles s'entraident pour commencer le travail...soit elles l'attachent a un arbre....quand la natte est assez longue....elles l'enroulent autours du pouce du pied...afin d’avoir une tension continue...

    Arrivée a environs 25 m....(a raison d'un a 2 m par jour) elles coupent les filaments au coupe ongle...voila une corde extrêmement solide....belle d'aspect....utilisée pour fixer certains éléments sur les sculptures..comme des cornes...des os..des épées d'espadon....pour confectionner aussi certains bijoux....ou ornements...elles les vendent sous la forme d'un ballon de rugby ( 10 000 cpf ).

    Bien sur toutes ces opérations se pratiquent en communauté....en parlant chantant...les bébés sur les genoux....ou tout prêt...l'une des jeunes femmes avait son bébé de 9 mois, marchant a 4 pattes...un pied attaché afin qu'il se sauve pas ( même attache que les cochons...)

    J'aime beaucoup Helene et sa fille Sandrine...on rit bien ensemble...en toute simplicité.....je les visite presque tous les soirs...nous visionnons ensemble des vidéos...je me sent comme chez moi avec elles...

    Liliane est plus sérieuse.....son autre soeur, Aline ( de Ua Uka) est rigolote.... ils l'appellent souvent ....La fofolle "...mais elle est géniale...

    Je vais maintenant parler de ma voisine...la truie;

    Elle est attachée en contre bas de ma cuisine a environs 20 m.....elle a déjà donné pleins de petits cochons a côtelettes.... mes voisins ont décidé qu'elle aurait plus de petits, car pour cela...il faut la libérer...provoquant toutes sortes de dégâts...dans les jardins potagers........elle est gentille...a chacune de mes sorties....pour aller au lavabo à l'extérieur....si elle ne dort pas.....elle vient dans ma direction en grognant doucement avec ses petits yeux rond...l'air de dire..." Alors as tu à manger , pour remplir ma brosse bedaine.."....elle est attachée a la patte arrière droite ...par une corde coulissant sur une autre corde fixée entre 2 arbres....elle emmêle parfois autours d'un arbre, réussissant avec le temps a se dépêtrer....

    Quand j'épluche mes légumes...ou fruits....je lui apporte les déchets....si elle dort elle se réveil en sursaut l'oeil hagard...grognante...pour cela...je dois descendre par le petit ruisseau asséché.....qui nous sépare.....et remonter sur son coin...elle aime l'avocat....mais pas la peau de banane..ni de potiron...en s'empiffrant elle émet de petits grognement de satisfaction.....Quand il pleut fort...ça ne semble pas la déranger...

    LE COMMENCEMENT DE LA FIN..... ;

    Depuis mon installation a Hapatoni, Enrico, mon voisin de la maison en dessous....montre de l'ignorance...voir de l'agressivité a mon égard...

    En exemple la dernière fois a Atuona, je descendais de la voiture de jean...., je tombe nez a nez avec lui.... je lui dit gentiment bonjour...sachant son ignorance.... il me regarde droit dans les yeux...sans me répondre....mais c'était clair.....me suis dit..
    " il a un problème ce garçon".... en rentrant, j'en parle a Leone,et Aline.....qui me répondent..."non...!...c'est bizarre, car il est gentil et rieur habituellement"..... effectivement, je l'ai observé plus attentivement, l'ai vu rire avec tous, surtout les américains.....bref...pour moi ça s'est arrêté la...il a le droit de ne pas m'apprécier....

    Voila que le dimanche suivant....en sortant de la messe...en fin de journée....le jour tombant.....on arrive a l'ancien local artisanal, ou Jacinthe m'invite a m'assoir avec les autres femmes...Mirella....Sandrine...Grace.....au moment ou je m'assois...j'entend en mauvais français "Français rentre chez vous"...n'étant pas sur d'avoir compris....( comme s'il m'avait entendu....il répète plus fort..dans le noir )...je demande qui parle?....questionne les filles....." c'est l'autre fou de la bas... t'occupe pas de lui"....

    Perturbée par cette action agressante.....cette insulte raciste m'a touchée.....alors que je suis discrète....dépendante de personne, hormis Joseph qui m'a prêté sa maison de son propre chef...ne demande jamais rien.....offre mes services gratuitement selon mes capacités....

    Le lendemain....jour de pleine lune.....allant en direction du magasin.....j'aperçois Enrico, qui rince sa planche de surf...il se retourne vers la mer.....se met a crier..." sale français...rentre chez vous...salope...ect..."..la, je lui demande ce qu'il a contre les français...il répond pas en continuant a gesticuler m'insultant pour finalement se mettre face a moi, parlant plus fort quand je lui parlait....ne m'écoutant pas....pour lui faire comprendre que je me moquais de ses insultes....puisqu'il m'écoute pas, je lui dresse le majeur de la main ....la ça l'a pas calmé....je ne dis pas les ordureries qu'il m'a lancé.....

    Au moment ou j'ai fait ce geste je n'étais pas encore sur qu'il était sérieux....dans son comportement...mais la, oui!!!!.....c'est grave...il semble dangereux......voir psychopathe.... l'oeil d'un fou....

    Ca m'embête énormément....je ne suis pas la pour des conflits..... d'autant que
    la bestialité et le cannibalisme ne sont pas très loin dans le temps ( 70 ans maxi ) une primitivité est clair chez ce garçon, il en a d'ailleurs le faciès....

    Continuant mon chemin, chez Liliane... lui fait part de l'événement....assez perturbée par cette " altercation "......La! Liliane...Roseline...Aline...., m'informent.... qu'il a chassé ses parents de chez lui fin novembre dernier....Il les battait souvent.....d'ailleurs il hésiterait pas a me battre ....Liliane a eu aussi des ennuis avec lui... avec des Nonis, contestant le poids...l'a insulté....jetant les bidons de Nonis a la mer..précisant que si elle lui avait répondu, il l'aurai frappé sans hésitation..... WHAOOOO!!!!!!

    Consterné, je ne comprenais pas pourquoi elles m'ont pas prévenues quand j'ai posé la question la première fois....ça ne serait pas allé aussi loin....mais bon sans doute plus tard....

    J'ai très mal dormi....me méfiant d'enrico.....il a plu par intermittence...cela fait 3 jours sans soleil.....a 6h15... mon voisin Emile avec Thierry on utilisés leur scie mécanique, bien bruyante.....pour la première fois ici, j'ai mis des boules quies... la veille au soir tard... des odeurs de cuisson de viande ....devenue paranoïaque... je pensais a de la chair humaines....bêtement j’ai eu peur...il y avait des cris.....bestial....vraiment flippant....JE DOIS PARTIR....!!!!

    Reçu un appel de Etienne, le belge de Moorea, il est super content de son séjour a L'ile de Pâques....très arrosé d'alcool.....mais heureux.....il s'est fait un amis qui tient une pension de famille...il va le remplacer pendant ses vacances.....ensuite il va a Maupiti...retour Moorea, ou sa fille sera présente....Il projette de venir me visiter, plus tard...

    Depuis 2 jour, mon voisin Emile....(L'oncle de Joseph ).....dans la cinquantaine bien avancé, fatigué du coprah... a décidé de se mettre a la sculpture...chez lui...

    L'unique problème est que sa maison est face a la mienne de l'autre coté du ruisseau asséché....il aime écouter de la musique en travaillant.......pour ne pas gêner ses enfants qui regardent des vidéos a l'intérieur toute la journée......il a installé sa chaine stéréo dans l'atelier attenant a la maison........le son au maximum, essayant de compenser........j'écoute ma musique par les écouteurs de mon Walkman....qui ne couvrent pas sa musique....toujours la même k7...du matin dès L'ouverture de l'électricité au soir heure de la messe....sans arrêt....

    ça fini par être fatiguant....avant quand il faisait le coprah, ça arrivait quand il avait bu....une journée c'était supportable.......

    Me posant la question....
    "pourquoi suis je partie au bout du monde....laissant...donnant tout....afin d'être dans la nature....le calme....le silence...pour vivre le pire!!!! "....

    Il est vrai que dans les contrées dites "civilisées" avec des lois contraignantes.... ce type d'anarchie se fait rare...surtout de la part des hommes... les femmes d'ici ont du coeur...veulent que tout marche.....par contre les hommes...c'est la catastrophe....malgré une dite civilisation, il reste encore un épais vernis de bêtise....supériorité...arrogance...mais ils s'appliquent a s'améliorer....Alors qu'ici...."ignorance totale"....voulant jouer dans la cour des grands sans rien faire pour y arriver...tout en étant payé en plus...surtout les jeunes de 18 a 25 ans...

    Généralement, les plus âgées et les très jeunes non.....ils tentent de se faire une place au soleil....se questionnent...appréhendent l'avenir.... ils veulent s'en sortir...tout en vivant leur culture...

    Les garçons, d'une timidité extreme....avec les étrangers et les femmes ( sauf les américains pour lesquels ils ont une adoration sans borne ) des qu'ils boivent...deviennent culottés se permettant ce qu'ils se refusent ajeûn....

    Dimanche j'ai parlé avec Gilbert....fils de Frederic et Rose....il porte un bonnet de laine et des lunettes noires jour et soir.....( la mode ici )

    ....donc...tout d'abord j'entend
    un jovial..." bonjour Fran...." surprise...m'arrête... questionne..." qui m'a dit bonjour? "....réponse "c'est moi ".....m'approchant, je le vois assis sur le béton du chemin menant au quai........ avec son petit frère de 15 ans...et Jean Yves...fort gentils tous deux....il tient un sac
    a dos, qui laisse entendre le
    cliquetis de bouteilles s'entrechoquant......
    "il a bu...!!!".... M'invite a m'assoir, on commence a discuter...il est un peu éméché....fière de l'être.....


    La conversation débute avec enrico...qu'il appel "l'autre fou "....celui ci d'ailleurs le lendemain s'est vanté de notre altercation.....m'informant que lors du retour d'Atuona en voilier, l'heure de départ étant avancée...il voulait qu'on parte sans me prévenir....les américains ont refusé...allant me chercher.....il en était furieux.....

    J'apprend qu'il me nomme ."poua".... signifiant ( merde de cochon en marquisien ) Ça me fait bien rire...informant Gilbert que pour moi qu'on me donne un nom comme ça ou de fleur...c'est la même source ...

    Gilbert me dit aussi si je veux lui fermer sa grande bouche...de le traiter de " Grosse bite " je rigole, car je dirai jamais cela, surtout d'une femme a un primitif...et ne voulant me battre ni physiquement, ni intellectuellement, respectant l'humain, avec aucune intention de blesser gratuitement...

    Ensuite il m'explique.. ( dans un français hachuré..) qu'a 21 ans...il a jamais couché avec une fille.....( faut il être ivre pour avouer cela )....il me raconte pendant 2 heures sa seule aventure...son "histoire d'amour " ... une passagère de l'Aranui qui a picolé avec lui...semblant s'intéresser a lui...et puifff partie avec le bateau... c'est tout!!!!.....

    Il est assez lucide pour me dire que le lendemain, a jeun...il ne me parlera pas....

    Le lendemain...visite d'une vingtaine de directeurs d'école , venus prendre un repas, après avoir partagé la messe locale....Liliane avait proposé des danses ...et bien non!!!!
    les jeunes ont décidés de danser s'ils sont payés ( réalisant même pas que les 20 personnes avait payés grassement leur repas, faisant vivre leur famille) Ils ne veulent plus répéter....prétextant que ce n'est pas nécessaire...ils connaissent...s'imaginant déjà professionnels.....tout comme avec l'aviron.....La commune a acheté une pirogue pour 6 rameurs....au début se disputant pour l'avoir.....

    a présent restant au sec......cette semaine un mini compétition inter village a lieu a Vahitau....

    Mise a l'eau de la pirogue la veille, pendant 15 minutes.....estimant l'effort suffisant......ils sont arrivés
    4 eme sur 5.....!!!!

    Départ pour Vahitahu pour L'Aranui, qui ne fait pas escale a Hapatoni cette fois ci ( une fois tout les 2 mois seulement )

    Cette fois j'ai décidé de vendre mon artisanat , n'osant pas auparavant mettre mes affaires en évidence.....j'ai vendu des paréos....j'y suis venue a la demande d'Aline soeur de Liliane...elle habite Hua Uka, très drôle...sympathique....me propose de dormir avec elle chez sa cousine Justine, en attendant le Dumont Durville le lendemain.....

    aline saucour a la base devait venir 2 jours chez moi, mais elle reste a Vahitau. Vers 15h on part...on installe tant bien que mal nos affaires........pas de chanteurs, ni de danseurs.....ni de tables dans le garage....on doit improviser pour exposer les sculptures, colliers...couronnes...un paréo par ci, un autre par la.....c'est fin prêt... pimpant...attirant....les passagers achètent peu...( ils sont sollicités a chaque escale...) on remballe une heure plus tard....les autres rentrent a Hapatoni avant la nuit.....laissant leur objets a Jane, qui revient d'une réunion pour la fête protestante a venir....avec en prévision une grand messe...une kermesse.

    Nous allons chez Justine....dans la maison voisine...en fait la maison du directeur d'école.( Felix ) il
    est a Atuona....

    Je dois dormir dans sa belle chambre...Justine a 10 enfants....dont 2 paires de jumelles. son mari est pécheur....il ramène vers minuit des monceaux de poissons ....j'écoute blablaté Aline...et son amie Leontine, l'une de ses voisines de Hua Uka.....en visite a l'occasion du décès de son père...( grand père de Felix )...décédé a 89 ans...âge très avancé ici....

    Impossible de dormir, ça me démange de partout, il y a un genre de moustique qui ne piquent que la lumière éteinte...

    Une belle bibliothèque bien garnies m'attire,
    je choisi un livre ancien " MAOHI " m'absorbant jusqu'à 4 h du matin, interrompue par une coupure électrique....

    Ce livre fort intéressant, écrit par un scientifique allemand..a la fin du 19 eme siècle...comparant les cultures de Rapa Nui et des Marquises....éclairant un fait qui m'avait aussi troublé.....concernant les tatouages....comme étant une forme de langage....
    prouvant que certains symboles sont similaires, sur des plaques Pasquiennes, indechiffrées a date....sur des statuettes représentant un tatouage avec 2 symboles... les tatoueurs gardant jalousement leurs secrets....les transmettaient a leur fils...les dessins étant sculptés sur des statuettes spéciales....les hommes s'habillaient de tatouages tout comme les femmes, les initiés devaient rester plusieurs jours avec le tatoueur et ses assistants...subissant des rituels spécifiques du tatoueur... les tatouages, donnant la carte d'identité du tatoué, ainsi que son statut social...

    il est aussi question de médecine.....de magie...de mariage...des chefferies...et de nourriture....très complet ce livre...

    Réveil a 6h30...la maison au bord de la baie, bénéficie d'une bonne brise.... son des vagues reflet du soleil....

    Je pensais avoir du courrier pour le village, mais le bonitier est encore en panne...

    Nous partons ramasser des graines...pour cela il faut trouver des lianes d'une espèce particulière....gratter la terre...afin de trouver les fameuses graine jaune recherchées....nous suivons un chemin ascendant menant a la croix sur la colline...
    Stoppant a presque toutes les maisons....a commencer par Monsieur le Maire...qui nous invite à déjeuner........on est déjà prises....a la dernière maison Aline a soif....sans gène elle envoie l'un de ses enfants dans une maison...il revient avec de l'eau bien fraiche.....d'autres enfants grimpent
    aux arbres cueillant des mangues ( pas mures ) ils ont toujours un creux a l'estomac.....ainsi que des fleurs odorantes...des oranges.....
    Des lianes enfin!!!!...on descend a travers un dédale de rochers...d'arbustes... grattant a l'aide d'un bâton..c'est pas l'eldorado....on continu a longer le contre-bas de la route....en remontant je découvre une mine d'or de graines jaune fiouuuu!!!...tous arrivent...remplissent les sacs....on monte a la croix ou la vue
    est belle....en descendant on apprend que le bateau ne sera la que demain.....une nuit supplémentaire au calme...cool...


    En rentrant, j'ai repris l'exercice, car je me suis pesée a Atuona....me sentant empâtée, pesante...j'ai 3-4 kg a perdre....
    Depuis plusieurs années ...au printemps...je fais une diète ou un jeûne allant de 3 jours a 3 semaines...un grand nettoyage intérieur quoi!!!

    Voulant passer inaperçu , profitant du carême ...j'avais pensé, qu'étant très très religieux... ils feraient un vrai jeûne......mais non, c'est uniquement une privation de viande...tout en s'empiffrant du reste!!!!...Liliane me précise qu'en principe on doit se priver de ce qu'on aime le plus....drôle de conception....

    Emile a mis les enceintes dans des caissons en plastique, créant une résonance qui fait trembler ma maison....c'est plus supportable....je vais chez lui pour lui demander de baisser le volume ( pour la énième fois ) mais toujours le même «dit» problème comme les enceintes sont dehors, les enfants mettent le son a fond pour entendre, alors qu'il suffirait de rebrancher l'une des enceintes a l'intérieur, débranchée par leur mère elisa....le temps que je discute avec elles, pour s'entendre parler ...le son a été baissé...mais remonté des que je suis sortie....voir plus fort...

    J'ai demandé a emile directement de baisser, il m'a envoyé promener....il est copain avec enrico....!!!!

    Liliane qui est adjointe au maire de Vahitau, responsable du village, me promet d'essayer de résoudre cette folie.....sans résultat...

    Le téléphone en panne depuis plus d'un mois....je prend le bonitier pour Atuona...sans prévenir Aline et Jean....ici c'est plus vivable....

    Un employé de l'hôtel Hanake m'amène, la je peux montrer mon artisanat au gérant de l'hôtel....qui a prévu d'installer une vitrine pour les tapas...

    Il me ramène chez les saujou, qui arrivent tout juste de Taaoa y finissant les vacances scolaires, avec la petite Isa....
    Aline me prévient que la maison est pleine....elle me trouve finalement une petite maison de poupée de sa petite fille avec un petit lit juste assez grand pour ma petitesse.......2x3m absolument ravisante....avec vue sur la mer... indépendante....que rêver de mieux...je profite de la mer...vais me baigner en maillot de bain...fiouuu! c'est nettement plus agréable qu'habillée.....l'eau est délicieuse.....de plus sur la plage de sable noir...il y a une excellente douche
    puissante et chaude...

    aline m'a prêtée une chaise longue... sous les arbres...un délice....jamais dérangée....jeûnant, je ne participais pas aux tablées familiales...

    Mes amis sont inquiets car j'ai perdu une bonne partie du gras accumulé ici.... le jeûne, ils sont pas habitués a ça.....ils ont peur pour moi....

    En revenant de la plage je croise tous les enfants du pensionnat...il était temps pour ma tranquillité....je passe a la banque...a l'épicerie....ou je dois acheter une bouteille Thermos, afin de remplacer celle d'aline que j'avais brisée........

    Un soir j'ai surpris le fils de la maison derrière ma petite fenêtre a me regarder...AH! non...je me méfiais pas, et profitant d'être seule, je dormais sous un drap sans rien...il me voyait donc me déshabiller....le lendemain j'en ai informé en rigolant ses parents...mais ils m'ont pas cru.....on défend ses enfants...normal....

    Ne voulant pas abuser de l'hospitalité des saujou, je décidais de retourner a Hapatoni espérant une accalmie...le bonitier est bien parti d'Hapatoni, mais n'y retourne pas comme prévu...il arrête a Vahitau...mais demain il y a la fête des mamans, j'aurai bien une petite place sur une pirogue....

    Je dépose mon sac chez Jane, sachant mon ennui avec emile.....elle m'informe que la petite maison dans la vallée d'a coté est vide....me la proposant si emile continue....je dois juste aller voir Adrien et Anna, les propriétaires....ils veulent 1000 cpf par jour ...ça m'intéresse pas, a moins d'être considérée comme une gardienne....afin de préserver la maison inhabitée....après quelques palabres...ils étaient d'accord...pour 2-3 mois...

    D'abord! visite de l'endroit.....le site est agréable...sous un immense arbre...

    les cochons a 50 m en arrière...les chèvres qui broutent aux alentours...un bordel indéfinissable sur la terrasse sur
    pilotis.....ils ont perdu la clé du
    cadenas....par les fenêtres sales, je
    réussi a voir l'intérieur.....ça pue
    l'humidité.....une pièce unique
    d'environs 4m x 5m.....pas d'élec-
    tricité...de l'eau au robinet a
    l'extérieur....avec un genre de
    douche et une toilette "sè-
    che"...Anna dit qu'elle ferait le
    ménage dans la semaine...me
    téléphonant de suite.....

    Par contre je découvre que tout prêt, a 300 m, un terrain de foot en construction.....lieu idéal a 3 km du village afin de faire les fous, se saouler...j'aurai des problèmes avec les hommes c'est sur.....j'ai pas confiance...... ce sera pas la....dommage...

    On rentre au village...les femmes de Vahitahu danses ...Teiki est la, lui explique ma situation délicate.....il me dit qu'il doit recevoir la semaine suivante une réponse pour un poste de conseiller culturel au gouvernement...devant donc partir a Papeete, avec sa femme Rebecca....sa maison sera libre...me propose de me la prêter...si ses beaux parent sont d'accord....

    J'ai pu rencontrer le maire afin de lui expliquer l'invasion musicale de mon voisin...il a promis d'intervenir....

    Les mamans de Hapatoni ne viendront pas....coincée ici...on m'envoie a l'Hôpital, pour y dormir....Une équipe de médecins y font des prélèvements de sang, pour une recherche sur la filariose ( transmis par les moustiques, provoquant l'elephantisme) pas nécessaire pour moi, puisque je suis nouvelle dans la région,
    il semblerait que cela provoquerait une faiblesse avec les générations piquées auparavant ....amenant a la maladie....

    Marie louise veut me faire un prélèvement, et téléphone pour me trouver un lit.... payant ...ce que je veux pas,...je suis plus une touriste!....

    Je rencontre Jane, qui propose de me loger...en route on voit un speed boat...elle lui demande s'il va a Hapatoni...oui!....je vais récupérer mon sac très lourd.....je dois descendre les escaliers glissants du quai ...un monsieur plus âgé tient la pointe du bateau...mais le sac trop lourd, au moment ou on me dit de sauter me déséquilibre...OOOPS!......le jeune homme me rattrape in extreme, alors que j'allais tomber a l'eau.... OUF! ....Il s'appelle Ina...10 mn plus tard on est arrivé....je lui donne 1000 cpf pour son essence...

    .



    Je rentre chez moi, ne pensant qu'a me sécher et dormir....Mais le neveu de Joseph est venu pendant mon absence...tout est en fouillis...toutes les bouteilles d'eau fraiches...vides....utilisant la moitié de mon shampooing....s'est servi de ma serviette de toilette.....pris des bougies...dormi dans mon lit....plus sa curiosité gourmande, vidant le congélateur, afin d'y gouter les différentes préparations que j'avais congelés.....il avait ouvert tous les pots sans les refermer.....tout est fichu....

    Le frère de Boniface est mort cette nuit dans un sommeil éthylique.....grand remue ménage dans le village...tous sont venus visiter les parents afin de prier ensemble....avant que le corps soit amené a Atuona, par bonitier spécial vers 9h30 le lendemain...après avoir été transporté dans la maison familiale...toilette ensuite chacun l'a embrassé...une équipe de rosaires, se sont relayés toute la nuit...
    le cercueil fabriqué durant la nuit......j'ai entendu des hurlements de femme... sans doute sa mère encore vivante....

    Depuis hier, il pleut sans arrêt...des trombes d'eau discontinues....la houle est forte.....et OH! miracle depuis mon retour pas de musique..... par respect pour le mort....

    j'ai repris les bains de mer en maillot...tant pis pour les ragots....avec masque et tuba...quoiqu'avec la mer agitée....l'eau est pas clair...

    J'ai installé mon hamac au dessus de l'eau....super agréable....mais les vagues ont gonflé, et mouillé le hamac en coton.... ainsi que mon oreiller....indispensable de rincer a l'eau clair et sécher rapidement sinon ça va pourrir et puer.....

    De retour a Atuona, afin d'envoyer un fax a une amie a Québec, pour qu'elle déplace de l'argent sur ma banque, ou elle a la signature...je devais attendre une réponse....

    Arrivée chez aline, qui m'avait invitée....accueil plus que froid...pas de place pour moi..... O-O.....ils étaient vexés que je leur ai dit que leur fils m'avait maté le soir....de plus ils sont effrayés par le jeûne que je fais....au village on m'a envoyé.....un médecin....comme si j'allais mourir.... se nourrir est vital ici, sera la leçon que je retiendrai....eux m'ont envoyé un psychiatre...la police.....!!!!

    Finalement Michel et Bernadette, locataire d'une des chambre me propose la petite pièce attenante a leur chambre, avec un mini lit...parfait pour moi.

    aline et jean m'ignorent complètement le temps que je reste ..... vraiment étrange comme comportement..j'ai du mal a récupérer mes affaires....

    Retour rapide,...avec le kaoha nui, 30 mn pour le parcours, avec accostage mouvementé en baleinière....malgré une mer très calme....la houle est bizarre....

    on est tous au bord du quai a attendre les speed boats, pour Hapatoni.....

    Quand soudain quelqu'un CRI..... ;

    "RECULEZ ... LES VAGUES ARRIVENT ".....en marquisien....

    suivant le mouvement arrière de la foule....qui récupérait rapidement leurs paquets et petits enfants....un mini tsunami arrivait.....une première vague inonde abondamment le quai...un seconde bien plus forte.....m'arrive en haut des cuisses.....j'attrape un enfant qui glisse....pour certains, placés plus bas, ils sont mouillés de la tête aux pieds....l'une de mes tongues est emportée par la vague, la rattrapant in extremis......
    Normalement la hauteur de l'eau selon les marées ou tempêtes.....est entre 4 m et 1,50 m sous le quai.....!!!!!
    On embarque entre 2 vagues, moins forte la....en direction d'Hapatoni...

    Je fais le point sur ma situation... mon voisin ayant repris sa musique a tue-tête.......sans compter la déception de leur réaction......je ne me sens plus en sécurité...ni bienvenue.....

    ===========================================
    Me disant qu'au Quebec, je me sent bien plus libre qu'ici. l'endroit ou j'ai
    rencontré les gens les plus sincères..simples sans religions....je commence sérieusement à songer a un possible arrêt aux Tuamotu, pour un retour au Quebec
    ===========================================

    J'ai plus beaucoup d'argent d'avance, sans compter que l'artisanat que j'ai placé au faré de Atuona, tenu par aline, est pas en vue des clients....les tee shirts sont sous plastiques dans un tas....les paréos sur des cintres, non exposés......, j'ai amené la semaine dernière 14 tapas, 4 paréos,2 colliers...qui sont toujours dans la maison d'aline....de plus j'apprend qu'elle ouvre pas souvent....PLUS GRAVE une française de passage M’A CONFIÉ ET MONTRÉ L’UN DE MES PLUS BEAUX TAPAS, qu'elle avait acheté le mois précédant....j'en ai pas eu connaissance... aline est pas au courant ??????!!!!!! je toucherai jamais mes 5000 cpf.....

    Ce matin Elisa, ma voisine me porte un papier avec le numéro de téléphone de Joseph....je dois le rappeler....enfin!!!!

    Il est inquiet pour moi...ayant reçu plusieurs appels annoncés et anonymes....!!!!? a mon sujet.....de quoi se mêlent ils...ça doit être mes voisins.....il me rappelle qu'il m'avait prévenu de la mentalité des gens ici...le pourquoi il est parti d'ailleurs...au début bien gentils...se révélant avec le temps...faisant des histoires pour tout et rien dans le dos des gens....

    AUSSI, ÇA Y EST JE DÉCIDE DE RETOURNER AU CANADA DANS 12 JOURS, LA OU JE ME SENS CHEZ MOI...
    "*RÉALISANT QUE LE PARADIS EST LA OU L'ON EST SI ON LE DÉCiDE*"

    Mon billets pour San Francisco, avec Nouvelles Frontières payé a Atuona
    ( 44 000 cpf ) aller simple pas trop cher... moins de 500 $, je retire les sous qui restent en banque......

    j'espère pouvoir contacter, les amis de Param, prêt de Fresno, afin de passer quelques jours avec eux....mais impossible pas de téléphone....bonitier en panne depuis un moment...

    A Atuona, j'ai rencontré jean et aline, qui m'engueulent comme une gamine..... a cause de la visite de leur fils dans la petite cabane, leur étant rapporté par bernadette.....ils sont déchaînés.....toute une histoire, ou je me croyais la "victime"...pour me transformer en "accuser" une histoire dont je me serais bien passée.....mais bon des histoires marquisiennes qui me font plus rire...d'autant qu'il s'est rien passé....il a juste regardé... je l'ai pris a la rigolade.....
    
    Du coup...j'ai pas pu récupérer mon artisanat..je dois attendre que madame ait le temps...elle sait surtout pas ou elle les a mis....fiouuuu...!!!

    je souhaite que ce sera possible jeudi le jour de mon départ....sinon, il faudra que je range précipitamment le tout dans mes affaires pour ne pas payer de fret...

    J'ai hâte de partir...dommage je ne révérais pas Etienne le belge......j'apprendrais plus tard que lui aussi subit le même type de déception ....

    Pluie nuit et jour, un déluge......il fait froid....tous sont enrhumés....le linge pue l'humidité....les draps humides dans le lit...mes chaussures de cuir noires, ont des taches de moisi, ainsi que le sac a dos.....les moustiques et les mouches sont légion....le linge lavé ne sèche pas, et fini par puer le pourri...

    La cabine téléphonique encore hors service.....le téléphone de la poste limité a la Polynésie.....je ne peux téléphoner en France, ni aux US...il reste le fax de l'école....ou certains ont abusés...Léone me suggère de demander la permission au maire de Vahitau.......il accepte.....je ne peux joindre ma fille, elle m'a pas donné son n° de fax...et le paquet qu'elle doit m'avoir envoyé....je ne sait pas ou il est...me reste 3 jours ici....suspense...

    Ouf...paquet récupéré juste a temps, a Atuona....ou je pars avec Leone en speed boat, après avoir dit adieu a tous, m'allégeant de la moustiquaire qui revient a Boniface...laissant la place aux cadeaux , des saladiers sculptés...colliers sculptés...colliers de fleurs....sympathiques adieux de ceux que j'appréciais....
    Leone m'hébergera 2 jours dans sa maison de Atuona, ou vit son mari qui a un emploi la....Grande
    maison , spacieuse, très propres, confortable...juste en dessous des saujou.....................................................................

    < Leone de dos.....>

    Première chose Leone me conduit chez les saujou pour que je récupère mes affaires....c'est pas prêt!!!!!.... soit disant pas eu le temps....

    Je reviens le lendemain...pareil.... aline ,les cheveux en pétard... arrive 5 mn... avant mon départ... pour l'aéroport sur son scooter.... après maints appels téléphoniques... depuis chez Leone....
    les paréos accrochés aux
    bras..l'un deux pris dans la roue....les tapas et les tee shirts en
    pagaille...pas possible de vérifier...pas d'argent des ventes...!!!!!!...









    Jje dois partir...Leone m'attend... l'avion le fera pas....arrivée a l'aéroport...j'ai quelques minutes pour mieux ranger et vérifier...constatant qu'il manque plein d'articles...je téléphone chez aline j'aurai jean, pour lui dire combien je suis déçu par la malhonnêteté d’aline..son incompréhension....Il essaie de s'excuser pour elle!!!!....

    Je voulais parler des problèmes des détritus dans toutes les petites iles, ou il n’y a pas de dépôt d’ordures....

    Sachant qu’il y a peu de temps on jetait tout au sol ..... pas dérangeant dans le sens ou tout était organique et s’auto-détruisait rapidement.....cela aussi bien avec les adultes que les enfants pas du tout éduqué en ce sens...

    Moralité quand une visite «intéressante» arrive....tout le monde est requisionné...afin de ramasser les sacs plastique ...surtout les canettes de jus de fruits.....dans des proportions incroyables.....n’ayant pas d’endroit réservé .»»»»écologiquement»»»....tout est jeté dans des crevasses...grottes....trous volcaniques...inexplorés...oubliant les conséquences......
    "sans commentaire"!.....



    ------------------------------------------------------------------------------------------------

    Première escale a Nuku Hiva....ou j'ai une attente de 2 h...me donnant le temps de téléphoner sur des appareils qui fonctionnent....j'ai pu avoir ma fille....et les amis de Clovis, en Californie....ils m'attendront avec plaisir.....


    .












    bye bye les Marquises...............

    *****************************************************************

    le voyage vers San Francisco, dans un avion au tiers rempli...j'ai pu dormir sur 3 sièges....allongée...pour finir le voyage en discutant avec des américains, assis derrière moi...ils vont a Clovis....ils m'amèneront chez Georges et Arline directement.....voila qui tourne bien...

    Reçu royalement, Arline cultive tous ses légumes dans le jardin...bio bien sur....fait ses confitures...et pleins de petits plats délicieux....

    Ils veulent m'amener dans le park du Yosemite, je dois d'abord m'acheter des baskets... dans un Payless....

    Les cascades sont encore bien pleine en ce début de printemps...on fait une superbe balade.....ils me testent car je dois revenir faire une grande randonnée de 2 semaines dans la Sierra Nevada, avec eux en septembre..

    A la mi-avril il y a encore de la neige dans le king Canion, on fera de la raquette George et moi, Arline en ski de fond....contraste après la Polynésie....surtout dur dur pour les pieds une journée en raquettes!!!

    On visite un musée .... je reste 10 jours avec eux....pour partir chez leur neveux Ian et April a Oakland près de San Francisco....

    J'y vais en train...ils viennent me chercher a la gare...ils sont dans une belle maison sur une colline face a S F, d'ou l'on voit le golden gate ...toute la ville et la mer....maison en bois sur 3 niveaux...j'y ai une chambre avec ma salle de bain.....eux sont au sous sol......

    Ils m'amènent dans tous les endroits qu'ils aiment....April ne travaille pas....j'ai même un carnet de tickets de train, pour être libre....au bout de 10-12 jours on part a Inverness, ou ils ont acheté une maison "antique"....dans un village sur un site classé....tous se connaissent on fait la fête ensemble...ils s'entraident pour l'aménagements des maison....ainsi que pour les lois d'obligations dans ce type d'endroit...

    Séjour fort agréable...je dois remonter vers le Canada...en train avec Amtrak ... arrêt avant Portland a Keiser( 2 h de retard du train ) chez la maman de Param....super gentille dame de 75 ans obligée de continuer a travaillée, ayant pas assez de retraite..., pas de taxes en Oregon....

    2 jours a Portland en auberge de jeunesse...belle ville, avec un joli parc zen... exposition de bonzaï....les bus gratuits intra-muros..

    Arrêt de 3 jours a Seattle, ou je dors en Auberge de jeunesse ...le centre ville est agréable avec plein de parcours au bord de l'eau...des boat-bus... Seattle a aussi un service de bus gratuit...j'ai aussi essayé le tram sur rail unique en hauteur.... montée au ; space Needle

  • SPACE NEEDLE


  • Je suis attendue par une amie de George et Arline Heidi, dans la petite ile de Whidby_island:
  • WHIDBY ISLAND


  • sur Greenbank...une petite semaine super cool, sa maison au milieu des arbres...pas loin de la mer.....
    Apres...ferry entre le village de Coupeville a port Townsend....village rustique, tout de brique....ancien fort militaire.....joli endroit... je dors en auberge de jeunesse face a la mer..
    
    Je voulais passer par Vancouver Island, mais l'auberge de jeunesse était pleine... Connaissant déjà, pour y avoir vécu 6 mois.....j'irai donc directement a Vancouver..j'y reste 3 jours....belle ville...ou je dors une nuit en centre ville, pour me déplacer dans l'auberge située en bordure de plage de l'autre coté de la baie... bénéficiant d'un service de transport gratuit entre les auberge...surtout de calme dans un beau cadre...

    *_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_


    Maintenant au Canada....la, j'ai un petit ennui...j'ai dépassé mon plafond sur la carte de crédit....je téléphone...pas de problème on m'alloue plus...de quoi revenir tranquillement...

    Je traverserais en stop jusqu'à Quebec, m'arrêtant en auberge de jeunesse a Kamloops la seule cliente...tranquille....
    3 jours au lac Louise, prêt de Banff, dans une jolie rustique, auberge de jeunesse...me suis pas mal promener dans le coin...vue des wapitis...des ours sur le bord de la route....les gâteaux du château au lac Louise sont excellents......

    Ensuite remontée vers Edmonton...avec un arrêt avec un camionneur, avec qui j'ai expérimenté la confiance...;
    En effet...il devait livrer une voiture "rouge de sport" mais n'ayant pas le droit de transporter un passager...il m'a déposé dans un petit restaurant....je devais l'y attendre...tout en ayant laissé mon sac a dos dans son truck!!!!!...je dois dire qu'après un moment j'ai trouvé le temps long....mais il est revenu....

    Il a absolument voulu me prendre une chambre en plus de la sienne........ fait une commande de pizza....qu'il a pas mangé.... je sais pas ou il a dormi...je l'ai revu le lendemain matin pas très frais au petit déjeuner.....il m'a laissé a Edmonton d'ou j'ai rejoint Winipeg en passant par l'endroit le plus venteux que je connaisse...à Saskatoon.................
    Je tenais pas debout tellement c'était fort...
    Dormi a Winnipeg dans une jolie Auberge de jeunesse vide en plein centre ville....dur le lendemain pour rejoindre la route j'ai pas mal marché...pour être ramassée par une nana qui rejoignait son amoureux prêt de Thunder bay.... toute énervée de le revoir...il répare les rails du chemin de fer....s'éloignant plus chaque jours....on arrive vers 21 h elle me propose de dormir chez lui....un grande caravane a 2 chambres.....
    Ils avaient du temps a rattraper ....OOOOOO!!! la caravane a bougé toute la nuitOOOOOOO!!!!.....
    Le lendemain, pour leur laisser leur intimité....je pars a 6 h.....trop tôt ....puisque j'attend 3 h avant qu'une auto arrête.....personne ne passe avant 9 h.......

    Arrivée a Sault Sainte Marie....jolie petite ville frontalière... belle auberge, en centre ville...je suis seule....cool...au matin...un camion s'arrête.....il va a Terre Neuve....super!!!!....j'arriverai a Quebec ce soir....

    Mais bon...le chauffeur marchait aux pilules pour rester éveillé...il arrivait de thunder bay.... via les USA....n'ayant pas dormi depuis 3 jours....ne voulant pas s'arrêter avant Terre Neuve, sauf pour l'essence....fumant cigarettes sur cigarettes....en buvant du café.....pissant depuis sa porte dans des arrêts éclairs....pas très rassurée craignant qu'il s'endorme...je lui parlais sans arrêt... j'ai serré les fesses tout le parcours.....

    Arrivée a minuit de l'autre coté du fleuve...je prend un taxi...il me dépose chez Param...qui m'attendait....

    Je devais tout recommencer...chercher un appartement...travailler...re-meubler ect....mais c'est chouette...la vie est belle...

    -------------------------------------------------------------------------
    Cette expérience de vie choisie, m'a beaucoup appris sur moi même, sur le racisme , me permettant de comprendre celui imposé aux autres...




    On ne peux pas pénétrer une autre culture sans oublier la sienne...on est jamais accepter dans sa
    différence...les préjugés faisant barrière...
    Mais que de générosité intacte un bien si précieux, partagé surtout par les plus simples...


    PS/ tous mes propos sont mes ressentis...
    mes vécus....Aucun jugement envers les Marquisiens a retenir, sur des événements ponctuels, qui me sont personnels.......j’ai eu de belles rencontres...... enrichissantes allant bien au delà de mes attentes......... Merci aux Marquisiens pour avoir partagé leur culture.

    
    références;



  • iles Marquise
  • Thor_Heyerdahl

  • Thor_Heyerdahl-retour a la nature


  • Marae prononcé MARAÉ


  • Tiki


  • Ile de Paques


  • Moaï prononcé moaille


  • Oceania


  • joli site sur les marquises les Tuamotus


  • Festival-des-Marquises en 2011






  • .




    ------------------------------------------------------------------------
    chef de Tahuata Fao Wati
    En 1774, ce chef de Tahuata s'opposa à l'anglais Cook. Les fusils furent utilisés et on peut penser que depuis, ce mauvais souvenir perturbe les relations des habitants avec les visiteurs étrangers -------------------------------------------------------------------------
    la signification du drapeau marquisien: " Il est formé du jaune, du rouge et du blanc avec un tiki stylisé sur le blanc. Le jaune exprime la fête, à cette occasion les femmes s'enduisent la peau de eka (safran). Le rouge est la couleur des chefs et le blanc représente la paix
    
    ------------------------------------------------------------------------------------------------

    Illustration de la montée dans un banian, lors du festival des Marquises en 1999-2000.

    interprété par Rataro et son groupe;

    fin...




    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire